Le Pensionnat Rayen est un RPG manga où tu incarnes un adolescent de quinze ans et plus ou un adulte du personnel, dans un pensionnat remplis d'élèves aux caractères bien divers. Entres originaux, musiciens, gothiques, sportifs, pom-pom girls, neutres, racailles, emos, artistes et punks, trouveras-tu ta place ?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Et dire que les Takoyakis peuvent mener à une rencontre .. [Pv William R. Maxwell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Lacie P. Dahlia


Féminin
Messages : 113
Age du perso : 18 ans.
♥ Côté coeur : Encore rien. ~

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 3 ème année.
♣ Colocataires: n°29 avec Alya L. Love, William R. Maxwell & Matthew Little.
♣ Relations:

MessageSujet: Et dire que les Takoyakis peuvent mener à une rencontre .. [Pv William R. Maxwell]   Dim 16 Sep - 3:54



Et dire que les Takoyakis peuvent mener à un rencontre.

Je venais d'arrivée dans cette chambre, la numéro 40. Lorsque j'étais arrivée un peu plus tôt, le matin, il n'y avait personne, et il n'y a toujours personne .. Ils allaient peut-être arrivé un peu plus tard dans la soirée .. Lorsque j'étais venue, j'ai tout simplement poser mes bagages proche de mon lit, et commencer à placer mes vêtements que j'aimais le plus dans des tiroires. Je prenais soin de les pliés soigneusement avant de les déposés les uns par dessus les autres, ou alors à coté. Bref. Maintenant, il était environ 18h, enfin, 17h42 pour être précise.

Étant dans ma chambre, je regardais par la fenêtre qui donnait sur l'avant du Pensionnat. Je posais mon regard sur chaque personne qui passait en regardant chacunes de leur différences, pourquoi ? Je l'ignore moi même. Je n'avais pas vraiment de raison précise .. Je .. Faisais que regarder .. J'observais les feuilles d'arbres qui tombaient et qui se posait sur le sol .. Les voitures qui passaient .. Les enfants qui jouaient non-loin .. Bref, je regardais les alentours. N'ayant rien d'autre de mieux à faire.

Bref, envoyant une petite fille courire vers ses amies avec un petit sac brun en papier à la main, me vint une idée. Je suis alors allée voir dans mon tirroire où pouvais bien se cacher mon porte-monnais .. Je jetait tout ce qu'il y avait sur le sol, et je fini par le voir au fond, oui, mon petit porte-monnais rouge et noir. Je l'ai alors ouvert et j'ai commencée à compter ce que j'avais d'argent ..

« 5 .. 8 .. 10 .. 15 .. 18 ! »

J'en avais juste assez pour acheter ce que je voulais, pour Alice, ma soeur. Elle adorait les Takoyakis .. Et je me suis dis tant qu'à rien faire .. Pourquoi ne pas aller lui faire plaisir ? Je me suis alors habillée d'une longue robe noir ( comme toujours, une robe, je m'en sépare jamais .. ) avec des bandes blanches dans le bas et quelques touche de rouge par-ci, par-là ( du rouge du rouge du rouge .. ) . J'ai ensuite mis un ruban autour de mon poignet, de la dernière couleur nommée, et j'ai commencer à ranger ce que j'avais jeter sur le sol, pour ne pas laisser la chambre en désordre. Au cas où qu'un colocataires arriverai et verrai la chambre dans un tel état. Bref. Je n'en avais peut-être pas l'air .. Mais je suis quelqu'un de très désordonner. L'un de mes nombreux défauts d'ailleurs.

J'ai pris les clés et je suis sortis de la chambre en prenant soin de fermé la porte à clé. Comme ca, personne y rentrera, sauf biensûr, les personnes qui font parties de la chambre. Puis, j'ai commencer à faire mes premiers pas dans le corridor, en marchant doucement et tranquillement sans trop se presser, après tout, il n'était pas bien tard, le soleil n'allais se coucher que dans 30 minutes environ.

J'ai alors descendu les escaliers, puis ouvert la porte de la sortie. Une fois le pied dehors, je sentais le vent frais venir vers moi, il ne faisait ni froid ni chaud, le temps parfait du soir. Ça dois être pour ça que je ne sors que vers 18h .. Enfin bref, je me suis alors dirigée vers l'endroit le plus proche pour acheter de Takoyakis, malereusement, il venait de fermé .. Je me demandais pourquoi il avais fermé si tôt .. C'est alors que j'ai vu une ambulance démarrer .. Je me demandais ce qu'il c'était passé .. Qui était partie dans l'ambulance ? C'était grave ? Je l'ignorais .. Je me faisais un peu de soucis .. Même si je ne connaissais peut-être pas la personne .. Ça reste un être vivant .. Et donc, dans ma logique .. Peut importe qui s'est, on a tous droit à la santé. Bref .. Ne retombons pas dans ma "phylosophie" des choses ..

Je suis alors partie voir le deuxième endroit que je connaissais et qui vendais des pâtisseries. C'était un peu plus loin, mais bon, une petite marche ne me ferais pas de mal. En marchant, je pensais à qui pouvais bien être mes colocataires .. Je ne les avais encore jamais vu. Était-ils sympa ? Je l'ignorai, mais bref, peut importe, j'étais sûr qu'ils ne pouvaient pas être si chiant ou j'sais pas que ça.

Une fois arrivée, je suis entrée dans la pâtisserie, et j'ai regarder chacune des sucreries et gâteau que l'homme vendait .. Je lui ai alors pointé 1 pain melon et 8 Takoyakis.

« J'peux avoir ceux là s'il vous plait ? »

« Mais biensûr ! »

Je lui ai alors tendu la monnais avant qu'il me dise le prix, je le connaissait déjà, j'en achetait souvent pour Alice elle en raffole.

J'ai remercier l'homme qui avait mis les pâtisseries dans un petit sac, et en sortant, j'ai remarquer que le soleil s'était déjà couché .. Il allait faire bientôt noir. Il fallait que je me dépêche, moi qui déteste rentrer la nuit. Je me suis alors dis que je devrai prendre un racourcis, la ruelle qui était un peu plus loin làbas en était un parfaitement parfait. Sauf que, j'y arriverai qu'après une dizaines de minutes, et il faisait un peu sombre làbas .. Mais bon, que pouvais bien m'arriver, c'est un endroit calme ici.

Quelques minutes plutard, j'y suis arrivée, je suis alors passer par là, c'était entre deux maisons, il faisait un peu sombre .. Et il y avais des déchets un peu partout .. Bizzarement .. Je me sentait observée et suivie .. Je n'ai pas prêté grande attention à ce présentiment, et j'ai tout simplement accéléré le pas.


© xX~Miki~Xx - (Alice P. Dahlia)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -




Lacie
« Le rire est satanique, il est donc profondément humain. »

Spoiler:
 


Dernière édition par Lacie P. Dahlia le Jeu 20 Sep - 6:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

William R. Maxwell


Masculin
Messages : 24
Age du perso : 18 ans
♥ Côté coeur : Rien pour le moment ^^

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Cinquième Année
♣ Colocataires: n°29 avec Lacie P. Dahlia, Alya L. Love & Matthew Little
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Et dire que les Takoyakis peuvent mener à une rencontre .. [Pv William R. Maxwell]   Dim 16 Sep - 22:15


Un chat erre dans une ruelle, commun non ? ~William R. Maxwell & Lacie P. Dahlia

Votre attention s'il vous plait... Le vol en direction de Tokyo prévu à 13h a été finalement retardé de 6h30. Merci de votre compréhension...

«De la compréhension ! Je t'en foutrais de la compréhension moi !»

Cette phrase résonna dans le grand hall d'attente de l'aéroport... Là, une valise était posée au sol, aux pieds d'un grand jeune homme. Il avait les cheveux rouge comme le sang et les yeux d'un beau bleu turquoise... Seulement, un air très préoccupant venait entraver la beauté particulière de se doux visage à la peau pâle comme la neige... Quoi de plus normal quand on attend un avion depuis plus de 6 heures ? Le jeune homme souffla, retournant s'asseoir sur l'un des sièges du hall. Plusieurs personnes étaient dans le même cas que lui, il entendait diverses discussions, mais toutes étaient sur le même sujet, le retard de ce foutu avion... Le jeune garçon se détendit alors, trouvant cette situation plutôt amusante finalement, même si il aurait préféré qu'il n'y est pas de retard, voulant à tout prix partir de son pays...

*Brrrrrr... Vous avez un nouveau message. Brrrrrr...*
Maman dit :
«Coucou William, c'est maman, tu ne réponds plus à mes messages, que t'arrive-t-il ?...»

Soudain, le sourire de l'adolescent s'effaça peu à peu, laissant place à un visage triste, culpabilisé... Le garçon se mordait la lèvre, fermant doucement les yeux. Là, une larme vint couler le long de sa joue, tombant ensuite sur le sol. Puis une deuxième, et une troisième, et encore une autre avant que le jeune homme éclate en sanglot, laissant tomber son portable. Ses mains vinrent entourer sa tête, la serrant progressivement, comme pour l'empêcher de pleurer. Puis une jeune femme ramassa le portable avant de regarder le jeune avec un air inquiet, lui demandant si il allait bien. William ne regarda pas la jeune femme qui était venue à lui, gardant un regard fixant le sol, cachait par quelques mèches de cheveux. Il rassura alors la dame, lui disant que c'était à cause du stress. Il récupéra son portable rapidement, remerciant la femme assez sèchement. Celle-ci retourna donc s'asseoir plus loin. William s'en voulait un peu d'avoir parlé ainsi à une personne aimable, mais il ne pouvait pas faire autrement, il voulait que sa fuite reste secrète. Il n'allait tout de même pas tout déballer ses problèmes comme ça, à quelqu'un qu'il ne connait pas en plus... Encore faut-il qu'il sache lui-même pourquoi il ne se sent pas bien... Pour des raisons qu'il lui sont imprécises, le jeune homme devait fuir l'Angleterre, Londres et Aylesbury, bref, son enfance et ses souvenirs, sa vie passée...

Le temps passa, et les 6h30 de retard aussi. L'avion en provenance de Paris et qui repartait vers Tokyo sans escale était enfin arrivé. En empoignant fermement sa valise, le jeune homme alla se faire enregistrer sans peine avant d'aller dans l'avion. Il passa le contrôle sans difficultés, n'ayant qu'un simple petit sac-à-dos dans lequel il y avait des livres et le strict nécessaire pour dessiner ainsi qu'une petite valise contenant des fringues. Arrivé dans l'avion, William laissa un soupire de soulagement s'échapper de sa bouche, allant s'asseoir à sa place attribuée. Il était à côté du hublot, ce qui l'arrangeait d'ailleurs. Il ouvrit le cache pour observer les pistes, c'est la première fois qu'il voyageait en avion en après-midi, la première qu'il voyageait en avion tout court en faite. En y pensant, il se mit à ronger l'ongle de son pouce très anxieusement, ne remarquant pas les gens qui arrivaient dans l'avion. Puis, un "Salut !" vint le sortir de ses pensées. C'était la jeune femme de tout à l'heure, elle lui adressa un gentil sourire.

«Excusez-moi jeune homme, je suis à côté de vous ^^»
Lui dit-elle chaleureusement en s'asseyant.
«Oh ! Bien sûr... Euh, en faite, excusez-moi pour tout à l'heure, c'est..»
«Le stress oui je sais, c'est la première fois que vous prenez l'avion non ?»


Le jeune homme fut un peu surpris sur le coup, mais il lui sourit, faisant un signe de tête de haut en bas pour confirmer les dires de la jeune femme. Elle fut vraiment très gentille, expliquant au jeune homme comment le voyage allait se passer, lui expliquant aussi qu'il ne fallait pas s'inquiéter si ils traversaient une zone de turbulences. William se sentit rassuré, voyant que la femme semblait beaucoup s'y connaître en voyage en avion. Le jeune homme était en bonne compagnie pour le voyage, il décida donc de faire plus ample connaissance avec elle. Elle s'appelait Maria Johnson et était une jeune directrice d'agence de voyage de 22 ans. William sourit en apprenant ça, pas étonnant qu'elle s'y connaissait en voyage alors... Les heures passèrent sans que William puisse s'ennuyer, la jeune femme avait tellement de choses à raconter, elle était aussi très bavarde. Comme Maria l'avait prévu, l'avion traversa une zone de turbulences, mais William resta calme grâce aux conseils de la jeune directrice. Mais cette passe fit encore du retard pour l'avion, deux heures pour être précis...

L'avion atterrit enfin à l'aéroport de Tokyo. Accompagné de Maria, William alla chercher sa valise sur le tapis du débarquement. Tout deux attendirent à l'arrêt de bus et de Taxis. Puis, le taxi de Maria arriva, après de brisant adieux, la jeune femme donna un bout de papier au jeune homme en lui souriant, avant de monter dans la voiture et de partir. Quand il ouvrit le papier, le jeune garçon fit un petit sourire sincère. La jeune femme venait de lui donner son numéro de téléphone "Au cas où tu voudrais parler à quelqu'un quand tu ne te sens pas bien ;-)" Avait-elle écrit sous le numéro. William garda précieusement le bout de papier, le mettant dans son porte monnaie. Il resta alors seul, attendant sagement le bus qui ne tarda point... Il monta alors dedans, s'asseyant seul sur une place du fond. Sans crier garde, il s'endormit tranquillement en repensant à sa journée.

«Jeune homme... Jeune homme ! Mon garçon ! Aller, debout ! T'es arrivé !»

William se réveilla en sursaut, le chauffeur était venu le réveiller lui-même, étant donner que c'était le dernier passager. Péniblement, le jeune homme prit sa valise et descendit du bus, se retrouvant dans une ville qui lui était complètement inconnu. Il se balada un peu dans la ville même si il commençait à faire noir. Puis il se rendit compte qu'il était un peu perdu, sans carte ni moyen de repère il ne savait même pas où il était. La nuit tombe déjà mais enfin un espoir s'offre à ses yeux. Une jeune fille qui semble lycéenne. À cette heure là, elle doit surement être interne au pensionnat de la ville, William décide donc de la suivre. Celle-ci s'engouffre dans une ruelle sombre et accélère le pas mais William continu de la suivre et finalement, il finit par prendre la parole.

«Tu sais, c'est dangereux pour une demoiselle telle que toi de se balader dans les rues à une heure pareille...»
Dit-il d'un petit aire mesquin.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Spoiler:
 
Merci à Alexis pour l'avatar qui est magnifique, les signatures sont de moi ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lacie P. Dahlia


Féminin
Messages : 113
Age du perso : 18 ans.
♥ Côté coeur : Encore rien. ~

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 3 ème année.
♣ Colocataires: n°29 avec Alya L. Love, William R. Maxwell & Matthew Little.
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Et dire que les Takoyakis peuvent mener à une rencontre .. [Pv William R. Maxwell]   Ven 21 Sep - 2:49



Et dire que les Takoyakis peuvent mener à un rencontre.

Sentant une présence derrière moi .. J'accèlerais le pas .. De plus en plus, sans regarder derrière moi. Je commencais à m'imaginer le pire du pire, comme toujours .. J'ai cette tendance à paniquer rapidement .. Encore là un défaut qui ne fais que me stresser.

Maintenant que j'avais entendue la voix de la personne qui était derrière moi .. Et que j'ai constaté que c'était celle d'un homme et non d'une femme, .. J'ai commencer à stresser encore plus. J'sais pas pourquoi, mais souvent on a moin peur lorsque c'est quelqu'un de gente féminine .. Alors que autant l'homme que la femme peuvent t'être dangereux.

« Tu sais, c'est dangereux pour une demoiselle telle que toi de se balader dans les rues à une heure pareille ... »

Bon .. Si il dit ça, c'est sûrment pas par méchanceté .. Donc après avoir entendue ses paroles, j'ai commencer à me rassurer. Il disait probablement ça par prévention. Bref, je me suis soudainement arrêtée, sans pour autant me retourner, enfin, le corps, quant à la tête, si, je l'est retourné vers ma gauche.

Je n'ai pas l'habitude de répondre aux incconus .. Mais cette fois-ci .. Je l'ai tout de même fait.

« Puis-je savoir avant toute chose .. À .. qui suis-je entraine de parler .. ? »

Je suis quelqu'un de .. très prudent, et j'aime pas engager une conversation directement .. Bref, je me suis ensuite retournée lentement pour me retrouver face à lui, pour par la suite reculer d'un pas. Je pouvais enfin voir à qui j'étais entraine d'adresser la parole .. Le jeune homme semblant avoir entre 17 et 19 ans, je ne pouvais en dire plus, mise à part qu'il avait les cheveux d'un beau rouge, à cause du fait qu'il faisait pas très claire. Il semblait tenir quelque chose dans sa main, c'était .. Une valise je crois, oui. .. Euh .. Une valise .. ? Et si .. Et si .. Et .. Et si il avait des armes, fusils ou je sais pas moi dedans .. Je commencais à recommencer à paniquer .. Je me faisais toutes sortes de scène et de trucs inimaginable qui pouvait se passer .. Ahlala. Je m'emporte un peu trop vite parfois .. Enfin .. Toujours. J'ai fini par ensuite, me rassurer et me calmer.

Bon .. Peut-être que c'est une simple personne qui revient d'un voyage, qui n'a rien d'un meurtrier ou j'sais pas. Enfin bref .. Moi et mes pensés .. Ahlala ..

J'ai ensuite levée mon poignet vers moi pour regarder sur ma montre, l'heure qu'il était présentement. Je calculais donc, que si je ne trainais pas, qu'il me prendrait donc environ une trentaines de minutes pour revenir au pensionnat. En regardant sur la vitre de ma montre rayé de blanc et de noir, je vis une petite goute d'eau tombé et couler jusqu'au bord pour ensuite retomber par terre. J'ai alors levée la tête vers le ciel, en regardant si il y avait quelque nuages dans les parages. Effectivement, il y en avait quelques uns. Pas beaucoup, que 2 ou 3. Sûrment une pluie, sans dire légère ni forte, s’annonçait. Le genre de précipitation que tu risque d'être mouillé rapidement, sans qu'elle ai besoin d'accélérer. C'est là que je me suis dis que .. Si on restait plantés là, on risquaient d'être mouillés quoi. Donc, je lui ai proposé .. Même si on s'entend que je venais tout juste de le rencontrer. :

« .. Une pluie s'annoncera sûrment .. Je connais un endroit tout proche où j'irai en attendant que la pluie cesse .. Elle ne risque pas d'être bien longue .. Vous me suivez ? puis j'ai complètée en rigolant légèrement. Si vous ne souhaitez pas être mouillé biensûr .. »

Bon .. Je pouvais quand même pas le laisser là sans lui proposer un truc comme aide quoi. Bon oui je sais, c'est très imprudent de ma part et blablabla. J'en étais consciente .. C'est ça le pire. Quand j'y repense .. Je m'étonne moi même. Je ne fais jamais ça normalement .. Mais bon, je ne sentais pas un grand danger venant du jeune homme. Et puis .. Faut bien prendre quelques "risques" parfois, sans quoi la vie n'aurait aucun piquant. Enfin .. Chose que je ne fais .. Jamais. *soupire*

Par moments, je me dis que je suis un peu trop sur mes gardes .. Et que je juge la situation trop rapidement .. Ce qui est vrai .. Je ne le niyerais pas. Il faudrait que je change ça .. Du moins .. Un jour. Si j'en suis capable .. Ce qui m'étonnerais grandement .. Une fois qu'on prend un truc en habitude, ça y est. Dur d'ôter cet "habitude".

Bref, je continuais de sentir quelques goûtes de pluie, par-ci, par là. Je repensais au fait que je suis trop sur mes gardes par moments et etc. en attendant une réaction de la part de l'homme, gardant le sourire sincère sur le visage.



© xX~Miki~Xx - (Alice P. Dahlia)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -




Lacie
« Le rire est satanique, il est donc profondément humain. »

Spoiler:
 


Dernière édition par Lacie P. Dahlia le Mar 16 Oct - 3:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

William R. Maxwell


Masculin
Messages : 24
Age du perso : 18 ans
♥ Côté coeur : Rien pour le moment ^^

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Cinquième Année
♣ Colocataires: n°29 avec Lacie P. Dahlia, Alya L. Love & Matthew Little
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Et dire que les Takoyakis peuvent mener à une rencontre .. [Pv William R. Maxwell]   Dim 14 Oct - 23:10


Les Chats Sont Dociles, Ils Restent Cependant Malicieux ~William R. Maxwell & Lacie P. Dahlia

William avait suivi cette demoiselle sans même vraiment réfléchir à où elle allait, il savait approximativement seulement grâce à de minces déductions, mais peut-être avait-il raison après tout. Il continuait de suivre la jeune fille bien que celle-ci accélérait le pas, avait-elle peur ? Elle avait raison, entendre quelqu'un qui la suit à une heure pareille c'est pas forcement rassurant. William s'en amusait à vrai dire. Oui, il aime bien jouer des tours aux autres mais il ne pousse jamais vraiment la chansonnette trop loin, ce n'est pas un gros méchant, juste un petit mesquin joueur. Après avoir estimé qu'il était temps de ne plus jouer au stalkeur, William finit par dire à la jeune fille qu'il n'était pas prudent de se balader à pareille heure. Parole qui donna lieu à une réaction immédiate de la part de la demoiselle qui s'arrêta net en tournant la tête seulement vers la gauche.

« Puis-je savoir avant toute chose .. À .. qui suis-je entraine de parler .. ? »

« Qui suis-je ? Cette question a-t-elle vraiment une réponse ? Si tu veux mon identité, je m'appelle William Rayan Maxwell, je viens d'Angleterre et j'ai 18 ans. Mais réfléchissons, ce n'est qu'un nom, une origine et un âge, qui suis-je vraiment ? »

William laissa là sa phrase, allait-il encore faire paniquer la jeune fille ? Allait donc savoir, mais de toute évidence, ce qu'il disait était vrai, un nom ne veut rien dire par rapport à l'âme. La demoiselle se retourna lentement, faisant face à William. Elle le scruta du regard malgré la pénombre, distinguant surement ses cheveux et ses yeux turquoise. Peut-être ne voyait-elle pas son style vestimentaire qui, rappelons-le, est punk. Être punk peut aussi signifier être un voyou, un rebelle, la nuit ça peut faire peur... C'est mieux qu'elle ne le voit pas, sinon elle pourrait sans doute s'échapper en courant et hurlant qu'on lui vienne en aide. En même temps c'est normal. Puis se fut à William de scruter la demoiselle, elle était de taille moyenne, avait les cheveux foncés et les yeux rouge, d'un rouge fascinant. Elle leva son bras pour regarder sa montra et sembla réfléchir. Puis William sentit une goutte d'eau sur son bras ce qui irisa ses poils. William avait horreur de la pluie, il ne supportait pas d'être mouillé habillé. La jeune fille l'avait elle aussi remarqué et fit donc une étrange proposition au jeune homme.

« Une pluie s'annoncera sûrment... Je connais un endroit tout proche où j'irai en attendant que la pluie cesse... Elle ne risque pas d'être bien longue... Vous me suivez ? Si vous ne souhaitez pas être mouillé bien sûr... »

« Ce n'est pas très sûr de demander ça à un inconnu, mais heureusement tu n'as rien à craindre de moi, j'ai sans doute ton âge et je dois surement me rendre au même endroit, si bien entendu tu te rends au pensionnat de cette ville. Alors je te suis. Ah, une chose, quel est ton nom ? »
Demanda-t-il gentiment, rendant le sourire sincère que lui faisait la jeune fille.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Spoiler:
 
Merci à Alexis pour l'avatar qui est magnifique, les signatures sont de moi ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lacie P. Dahlia


Féminin
Messages : 113
Age du perso : 18 ans.
♥ Côté coeur : Encore rien. ~

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 3 ème année.
♣ Colocataires: n°29 avec Alya L. Love, William R. Maxwell & Matthew Little.
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Et dire que les Takoyakis peuvent mener à une rencontre .. [Pv William R. Maxwell]   Mar 16 Oct - 4:32



Et dire que les Takoyakis peuvent mener à un rencontre.

Ce qu'il venait de dire n'était pas stupide .. Et pas du tout, dois-je dire. C'est vrai qu'en disant qu'un simple nom, on ne peut pas déduire grand chose d'une personne .. Mais moi, ce n'était pas vraiment cela qui m'intérressait .. Voyez-vous, tout dépendant de la manière dont une personne nous répond, on peut découvrire plusieur choses sur son caractère, et c'est ce que je faisait. Il venait de me répondre calmement et sa facon de pensé avait l'air assez intelligente. Cependant, il avait en partie tord, selon moi.

« Qui suis-je ? Cette question a-t-elle vraiment une réponse ? Si tu veux mon identité, je m'appelle William Rayan Maxwell, je viens d'Angleterre et j'ai 18 ans. Mais réfléchissons, ce n'est qu'un nom, une origine et un âge, qui suis-je vraiment ? »

Suite à ses paroles, j'ai à mon tour répliquer laissant sortir un léger rire, sans pour autant lui répondre clairement.

« Je dois admettre que tu as raison .. Et je ne dirais pas le contraire .. Par contre, cela me donne déjà une bonne image de la personne avec qui je parle, ne trouves-tu pas .. ? Et à partir de là, je décide mes actions futures .. »


Alors comme ca il venait d'Angleterre ? Drôle de conscidence .. Car moi aussi, à vrai dire. Mais bon .. Plus jeune, je considérait mon pays natale, qu'est l'Angleterre, comme un malheure. Jour après jour, un truc de plus arrivait, et souvent, de plus en plus pire.

Bref, après avoir sentis les quelques goûtes de pluies, et les avoir sentis couleur le long d'un de mes bras j'ai constaté comme dis plus haut, qu'il allait pleuvoir .. Le pensionnat n'étais plus très loin, enfin je pense, dans pas longtemps j'y serais arrivée, c'est là que je lui ai proposé d'aller s'habriter en attendant que la pluie cesse. En fait, je ne pouvais pas vraiment savoir s'il se dirigeait vers le pensionnat ou pas .. Ce que j'avais en tête, c'était un magazin encore ouvert ou un truc dans le genre quoi. Je prévoyais que la pluie ne serais pas très longue, donc bon, après quelques petites minutes, ont aurait pu continuer chacun de notre coté, mais là ..

« Ce n'est pas très sûr de demander ça à un inconnu, mais heureusement tu n'as rien à craindre de moi, j'ai sans doute ton âge et je dois surement me rendre au même endroit, si bien entendu tu te rends au pensionnat de cette ville. Alors je te suis. Ah, une chose, quel est ton nom ? »

J'avais l'impression que mon coeur avait arrêter de battre pour recommencer après à peine l'espace d'une seconde .. Dès que j'ai entendue le mot " pensionnat " j'ai été automatiquement rassurée. Toutes les mauvaises pensés avaient été chassées de ma cervelle. Mais .. Attendez une seconde .. " Au pensionnat " ? Il s'en allait donc au pensionnat ? Ah là ! Tout change dans ce cas. Et étant donné ses valises .. Il venait sûrment tout juste d'arrivé à Matsumaya, c'est ce que j'en déduisais. Et vu que moi aussi je me dirigeais là .. Pourquoi pas aller là à la place ?

« Pas très sûr .. ? Je dois avouer que t'a raison .. M'enfin' .. On fais tous des erreures .. Non ? » Dis-je en gardant le sourire.

Puis, tout en gardant mon regard posé sur lui, encore entraine de voir à quoi il pouvait bien ressembler, le noir n'aidant pas, j'ai continuée :

« Et oui .. Exactement là où je me rend .. Et puis, .. Il est vrai que ne pas se présenté pourrait être impolie .. Lacie, Lacie Pandora Dahlia, venant d'Angleterre, également. »


Ses vêtements, j'arrivais pas à les percevoirs, mais bon, ce n'était qu'un simple détail sans importance .. Comme on le dit toujours si bien " Les apparences sont trompeuses " , c'est d'ailleurs pour ca que je m'y fis que rarement, voir .. Jamais. Je trouve que qu'en se fiyant à cela, on fait des préjugés sans même s'en rendre compte. Une personne pourrait très bien être habillé tel un noble .. et avoir un fond .. Plein de haine et remplis de jalousie. Alors qu'une autre, pourrait être Gothique ou je sais pas moi, alors qu'elle serait bien plus bonne que la première ... Il faut apprendre à connaître avant toute chose, même si ce n'est pas toujours facile .. Pour moi aussi d'ailleurs, mais une fois que je m'en rend compte, et bah ca y est hein, je me rattrape.


© xX~Miki~Xx - (Alice P. Dahlia)



- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -




Lacie
« Le rire est satanique, il est donc profondément humain. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Et dire que les Takoyakis peuvent mener à une rencontre .. [Pv William R. Maxwell]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et dire que les Takoyakis peuvent mener à une rencontre .. [Pv William R. Maxwell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?
» C'est qui c'elle la? (PV Caillou érodé)
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» Il ne faut jamais dire adieu, cela porte malheur.
» On s'entend tu pour dire que...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'ESSENTIEL :: » Archives sacrées :: RPS Archivés-