Le Pensionnat Rayen est un RPG manga où tu incarnes un adolescent de quinze ans et plus ou un adulte du personnel, dans un pensionnat remplis d'élèves aux caractères bien divers. Entres originaux, musiciens, gothiques, sportifs, pom-pom girls, neutres, racailles, emos, artistes et punks, trouveras-tu ta place ?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Une nuit qui s'annonce chaude! [PV Kyoya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Sullivan S. Heart
I'm the princess of your dreams...

Féminin
Messages : 100
Age du perso : 18 ans
♥ Côté coeur : C'est aussi désert que dans le Sahara...

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 3e année
♣ Colocataires: Gabriel Vonderland ~ Koori Tora ~ Kirino Ketsueki
♣ Relations:

MessageSujet: Une nuit qui s'annonce chaude! [PV Kyoya]   Dim 11 Nov - 23:19

C'était une journée merveilleuse, aujourd'hui! Ensoleillée et tout. La journée parfaite pour aller faire un tour dans une boîte de nuit le soir venu, quoi! Bon, d'accord, je suis loin d'être majeur et d'avoir l'âge approprié pour sortir dans les bars ou les boîtes, mais je connais un bar où ils ne regardent pas nos cartes. Bon, je les soupçonnais de me laisser entrer pas seulement à cause de mes beaux yeux. Disons que j'ai une poitrine assez avantageuse. Donc tels les pervers qu'ils sont, ils me laissent passer sans problème. Je ne comprend pas très bien la logique ici, mais l'important était qu'ils me laissaient entrer dans leur boîte. En plus, j'adore danser. Les danses sensuelles et tout avec plusieurs verres dans le corps. Je m'éclate toujours comme une gamine quand je sors. Pour le moment, en attendant le moment venu pour me rendre à la Boîte Crazy Night, j'étais dans ma chambre au pensionnat en train de me préparer. Je revenais tout juste des douches, une serviette enroulée autour de mon corps et une autre autour des ma tête. Ouais, j'avais traversé le pensionnat sans rien d'autre que ça et j'avais très certainement attiré quelques regards. Surtout de la part des mecs. Bref, j'étais de retour dans ma chambre et préparai tout ce qu'il me fallait. La brosse à cheveux, le fer à friser, branché, les accessoires et le maquillage. Ensuite, j'ouvris mon armoire. Armoire contenant tous mes vêtements et tous mes souliers. Tout ce que je possédais se trouvait être des trucs de gothiques.

Je commençai par enlever ma serviette et enfiler mes sous-vêtements de dentelle noire, puis je pris des collants noir effilés et quelque peu troués pour les enfiler. Une fois fait, je pris une jupe noire et mauve pourvue de dentelle typique des gothiques. J'enfilai une camisole du même mauve que ma jupe et une ceinture de balles se rajouta. Je mis aussi des gants noirs arrêtant au niveau du coude et où les doigts pouvaient se voir. Puis je me choisis des souliers pour compléter le tout. De superbes talons de sept centimètres noirs ornés d'une tête de mort et d'une petite boucle mauve. J'allai devant mon miroir et mis tout mes accessoires. Boucles d'oreilles, ma chaîne reliant ma lèvre inférieure et mon oreille, une bande noire autour du cou et un bracelet argenté autour de mon bras. Ensuite, je me frisai les cheveux et me maquillai. Je pris le temps de m'admirer et sourit, satisfaite de mon accoutrement. Il fallait tout de même que je précise que mes lèvres étaient noires. On ne voit pas ça tout les jours. Surtout ici. Pour le nombre de gotiques que nous sommes, il est rare de voir des choses dans le genre. Évidemment, il y a les emos, mais ils ne nous arrivent pas à la cheville. Je pris mon porte-feuille que je fourrai dans sac à main minuscule ne pouvant contenir que cela et du maquillage pour les possibles retouches. Je passai la corde sur mon épaule et sortis de la chambre enfin prête à m'éclater. Mes talons claquant sur le sol du pensionnat, quelques têtes se tournèrent vers moi, puis je sortis enfin dans la nuit fraîche.

Je m'étais trouvé un petit job depuis peu et je gagnais ainsi de l'argent que je dépensais toujours avant même d'avoir pu en profiter un peu. Que voulez-vous? J'aime particulièrement faire la fête et boire jusqu'à en vomir. Cela pris quelques minutes avant que je n'arrive en vu de la boîte. La musique y jouait fort et on pouvait entendre plusieurs éclats de voix. Je passai devant les videurs et ils ne firent pas mouche de m'empêcher d'entrer. Je souris, entrant dans l'ambiance de fête. Tout de suite, je me dirigeai vers le bar et commandai une bière. Je la calai presque d'un coup et commandai plusieurs shooter. Vodka, whisky, gin, jack daniel's. Vous voyez le genre. Je les bus un à la suite de l'autre. Je commençais en force, comme toujours. Ensuite, ce fut un verre de whisky que je ne pris pas le temps de savourer. Laissant les verres et le pourboire sur le comptoir et me dirigeai vers la piste de danse et me mis à danser tantôt comme une déchaînée, tantôt collée à un mec. J'y passai une demi-heure et revint vers le bar. Je me sentais un peu étourdie, mais je savais que c'était l'effet de l'alcool. Je me positionnai près d'un beau mec blond avec des yeux très bleus.

« Barman! Deux shooters de vodka, s'il vous plaît! »

En attendant ma commande, je me tournai vers le blondinet et lui souris.

« C'est moi qui t'offre, beau mec. »

Mon shooter arrivé, je le bus et fis un clin d'oeil coquin à monsieur pour retourner sur la piste de danse m'éclater comme une petite folle.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kyoya Katsunobu


Masculin
Messages : 25
Age du perso : 17ans.
♥ Côté coeur : Kyota <3

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Deuxième ~
♣ Colocataires: Katsuo Tsuyoshi ~ Henri A. Von Rosenstein & Kyota Katsunobu
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Une nuit qui s'annonce chaude! [PV Kyoya]   Sam 1 Déc - 20:10

Une journée de cours comme toutes les autres à Matsuyama. Même s'il n'était pas la depuis bien longtemps, Kyoya avait déjà comprit comment fonctionnaient les choses ici. Son frère et lui avaient déjà instauré une sorte de routine. Même si les cours ne les intéressaient que très peu, ils y allaient quand même, ne prenant aucun risque de se faire virer. Car le renvoi signifierait automatiquement une réexpédition chez leurs parents. Ce qu'il leur fallait absolument éviter, pour leur bien être. Après tout, n'étais-ce pas le motif de leur fuite? Leur bien-être? Leur protection?

Il fallait qu'il cesse de penser à cela. Peu importait, à présent qu'ils étaient loin de chez eux, et le blondinet se disait que ressasser les actions passées serait inutile. De toute manière, il avait décidé de lâcher un peu son frère pour partir aller faire la fête. En fait, son but initial avait été d'essayer d'embarquer Kyota avec lui, mais ce dernier n'avait pas voulu, comme il s'en était douté. Donc il avait prévu de sortir seul ; chose qu'il détestait plus que tout au monde. Mais, malgré cela, il savait qu'il ne le resterait pas longtemps. Ses yeux bleus et sa bouille d'ange attiraient les jeunes filles - et jeunes garçons aussi d'ailleurs -, et il était très loin de l'ignorer.

Il était d'ailleurs temps pour lui de se préparer ; se connaissant, il savait qu'il pouvait être pire que certaines filles au moment de se préparer. Il prit une longue douche brulante, appréciant la chaleur du liquide sur lui. Il se détendait, tout en réfléchissant à comment il allait s'habiller. De retour dans sa chambre, il enfila un boxer Calvin Klein, mit un jean noir, avec une chainette accrochée entre une des "lanières" pour la ceinture et le bout de la poche, une chemise blanche qu'il ne boutonna pas jusqu'en haut, comme d'habitude, une cravate noire, toujours pas serrée autour de son cou - il détestait sentir quelque chose écraser son cou -. Il retroussa les manches jusqu'à ses coudes, et enfila des petites barrettes dans ses cheveux pour ne pas les avoir dans les yeux, avant de poser son éternel chapeau noir sur le sommet de son crâne. Ses piercings en argent, avec de petits diamants vinrent orner ses oreilles, et sa gourmette, toujours faite du même métal précieux vint se glisser à son poignet. De simples Derbies noires complétaient l'ensemble.

Avant de quitter sa chambre, il déposa un baiser sur le front de son jumeau, prit son porte monnaie et sortit. Il voulait aller directement vers la boîte de nuit, mais son sens de l'orientation défectueux fit qu'il s'égara plusieurs fois avant d'atteindre son but, mais au moins, il l'atteint. Il se dirigea vers le bar, et observa la foule qui dansait, hésitant encore à y aller. Une jeune fille, habillée en gothique attirait particulièrement son attention, elle semblait totalement décomplexée et s'amuser comme une folle. Il se motivait pour aller la rejoindre, quand elle s'accouda au bar près de lui et lança au serveur.

« Barman! Deux shooters de vodka, s'il vous plaît! »

Deux? Avait-elle une très bonne descente? Il eut bien vite sa réponse lorsqu'elle reprit en se tournant vers lui, les yeux dans les yeux.

« C'est moi qui t'offre, beau mec. »

Beau mec. Il sourit. Son sourire persista, même si elle était déjà repartie sur la piste avec son verre. Il considéra le shooter de vodka, le descendit d'un trait et partit la rejoindre au centre de la discothèque. Il arriva dans son dos et passa doucement ses bras autour d'elle, d'une manière presque tendre, pour ne pas la brusquer, ne pas lui faire peur. Commençant aussi à bouger en rythme sur la musique, il lui souffla à l'oreille.

« Merci pour le verre charmante demoiselle... Auriez-vous l'amabilité de me donner votre nom? »

Sa vois avait été grave, charmeuse. Il se permit même, en bon séducteur qu'il était, de lui déposer un léger dans le cou.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sullivan S. Heart
I'm the princess of your dreams...

Féminin
Messages : 100
Age du perso : 18 ans
♥ Côté coeur : C'est aussi désert que dans le Sahara...

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 3e année
♣ Colocataires: Gabriel Vonderland ~ Koori Tora ~ Kirino Ketsueki
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Une nuit qui s'annonce chaude! [PV Kyoya]   Mar 8 Jan - 19:19

Vous savez ce que j’aime dans le fait de venir dans les boîtes de nuits? C’est que les mecs ne sont pas dégonflés et vont draguer qui ils veulent sans aucune gêne. Depuis le début de la soirée, je crois bien m’être fait draguer par 5 ou 6 mecs, mais aucun ne m’intéressaient vraiment. Non, le mec qui m’a tapé dans l’œil ce soir, c’est le beau petit blondinet à qui je venais d’offrir un verre. Bon, déjà qu’à l’ordinaire, je ne suis pas du tout gênée, avec une quantité d’alcool considérable dans le corps, je suis encore plus extravertie.

Pendant que je dansait comme une petite folle sur la piste de danse parmi tous ces corps chauds et en sueur, je sentis des bras passer autour de moi presqu’avec tendresse. J’imagine qu’il ne voulait pas me brusquer ou me faire peur, quelque chose dans le genre. Ce qu’il ne pouvait pas savoir, c’est que je suis habituée à ce que l’on fasse ce geste. Par contre, quand le mec ne me plait pas du tout, il le sait dans la seconde qui suit son geste. Ce qui ne risque pas d’arriver avec ce gars. Alors qu’il commençait à bouger en rythme avec la musique ainsi que mon corps, il me souffla à l’oreille d’une voix grave et basse.

« Merci pour le verre charmante demoiselle… Auriez-vous l’amabilité de me donner votre nom? »

Il se permit de me donner un baiser dans le cou ce qui m’envoya une décharge électrique le long de ma colonne vertébrale en plus de quelques frissons de plaisir. Définitivement, j’aimais bien ce mec. Il est beau, il le sait, il l’utilise pour draguer, mais il n’en abuse pas. Exactement comme je les aime. C’est avec ce genre de mec que je m’éclate le plus dans une soirée. C’est aussi le genre de mec qui se retrouve dans mon lit après une folle soirée. Et celle-ci s’annonçait chaude.

Je souris et me tournai dans ses bras pour pouvoir être face à lui.

« Mais bien sûr. Je vais te le donner à la condition que tu cesses de me vouvoyer. Je suis trop jeune pour ça, de toute façon. C’est Sullivan et le tien? »

Je passais mes bras autour de son cou. De cette façon, il n’y avait d’autre choix que d’entamer une danse sensuelle. Ainsi collés l’un à l’autre, rien d’autre n’était possible et cela faisait bien mon affaire et j’étais pas mal sûre que ça ne le dérangeait pas du tout. Je souriais toujours en frottant mon corps contre le sien de façon plus que sensuelle. Il n’y avait pas à dire, je savais danser. Et le fait que j’aille eu des cours de danse étant jeune ne changeait rien. On ne peut apprendre ce genre de danse que dans les boîtes de nuit et avec des mecs. Et je dois dire que celui-ci était aussi bon que moi. Il devait sortir souvent, lui aussi. Peut-être pas autant que moi, mais tout de même. Je vis bouger ses lèvres, mais n’entendit pas ce qu’il dit. Si c’était son nom qu’il venait de dire, je ne l’avais pas entendu. Tant pis. J’approchai mon visage du sien et effleurai ses lèvres des miennes. Il faut se souvenir que j’avais une bière, un verre de whisky et plusieurs shooters dans le corps. Mes inhibitions s’étaient envolées et je faisais ce qui me tentait le plus. En ce moment, je mourrais d’envie de l’embrasser. Pourtant, avant, je dis ces quelques mots.

« En tout cas, mec, tu sais danser. »

Je n’avais aucune idée du pourquoi j’avais dit ça, mais je crois que je ne me contrôlais plus à ce stade de la soirée. En plus que je n’ai pas dit mon dernier mot en matière d’alcool. N’en pouvant plus, je posai mes lèvres sur les siennes. Elles étaient douces. Après mon baiser, je m’éloignai de son visage et le regardai dans les yeux. Je lui souris de toutes mes dents, puis passer une main dans mes cheveux presque du même blond que les siens. Je me défis de son emprise et pris sa main pour me diriger vers le bar.

« Barman! Deux shooters de ce que tu as de plus fort! »

Me tournant vers… le mec dont je n’avais pas entendu le nom, je lui dis.

« Tu sais, beau blond, j’ai pas entendu ton nom tout à l’heure. Tu veux bien me le répéter? »

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kyoya Katsunobu


Masculin
Messages : 25
Age du perso : 17ans.
♥ Côté coeur : Kyota <3

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Deuxième ~
♣ Colocataires: Katsuo Tsuyoshi ~ Henri A. Von Rosenstein & Kyota Katsunobu
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Une nuit qui s'annonce chaude! [PV Kyoya]   Mer 9 Jan - 19:52

    Les soirées. S'amuser. S'éclater. Draguer. Boire. Le rythme de vie de Kyoya était exactement tout ce qu'il aimait. Des jolies filles, des jolis garçons, de l'alcool... Et le blondinet s'éclatait. Il avait senti le frisson de la jeune femme sous ses lèvres, ce qui le fit sourire. Elle était très réactive à ses petits gestes un tant soit peu tendre. Il adorait ça. C'était typiquement le genre de fille qu'il adorait, et avec lesquelles il s'amusait longuement. Mais ça n'avait hélas jamais été plus loin que l'amusement et qu'une nuit. Même s'il était volage, il respectait toujours les sentiments des jeune filles avec qui il couchait. En ne recouchant jamais avec elles. Et puis... Et puis zut. Cette soirée ne faisait que commencer, pourquoi fallait il qu'il pense déjà à ce qui pourrait venir plus tard? En plus, si sa se trouvait, il ne se passerait rien du tout. Il allait déposer un nouveau baiser dans le cou de la jeune femme, lorsqu'elle se tourna vers lui, avec un sourire et qu'elle enroula ses bras autour de son cou.

    « Mais bien sûr. Je vais te le donner à la condition que tu cesses de me vouvoyer. Je suis trop jeune pour ça, de toute façon. C’est Sullivan et le tien? »

    Sullivan. Pas japonaise visiblement. En même temps, blonde comme elle l'était, ça l'aurait surpris. Leurs corps étaient désormais collés, et se frottaient désormais dans une danse sensuelle et fort au goût de Kyoya. La demoiselle dansait très bien, et d'une manière très agréable. C'était le seul et unique style de danse que le blondinet réussissait à éxécuter sans difficultés aucune. Ses mains se posèrent dans le dos de la quasi inconnue, pour accompagner ses mouvements. Décidément, elle était charmante... Il lui donna donc enfin son nom.

    « J'm'appelle Kyoya... »

    Et leurs hanches se frottaient au rythme de la musique, lorsqu'il en profita enfin pour détailler le visage de la jeune femme. Blonde, un visage fin, délicat, ses lèvres étaient peintes de noir, et elle avait un anneau relié a une de ses oreilles par une chainette. Gothique. Tout comme son style vestimentaire. Mais elle ne semblait pas être une de ses gothiques sombre et torturée, ce qui n'était pas plus mal. Et ses lèvres noires frôlèrent celles de Kyoya. Le jeune homme frémit, mais ne dit rien.

    « En tout cas, mec, tu sais danser. »

    Il sourit, puis profita du baiser qu'elle lui donna. Décidément, elle ne reculait devant rien. Probablement l'alcool... Mais le baiser avait été trop court à son goût. La sensation était étrange, ou du moins différente de celle à laquelle il était habitué... L'anneau enroulé à sa lèvre... Elle se défit de son étreinte, et lui prit la main, le forçant à la suivre jusqu'au bar..

    « Barman! Deux shooters de ce que tu as de plus fort! »

    Qu.. Quoi?! Encore de l'alcool? Ola... Il allait finir par ne plus répondre de rien... Il s'était fixé une règle : Ne jamais coucher avec une fille bourrée si lui ne l'était pas. Après, lorsqu'il était alcoolisé, il ne se contrôlait plus, et donc ne répondait plus de lui. Elle reprit une dernière fois la parole.

    « Tu sais, beau blond, j’ai pas entendu ton nom tout à l’heure. Tu veux bien me le répéter? »

    Ah. Il s'en serait douté... Il relâcha la main de la jeune femme pour passer un bras autour de sa taille, afin de l'attirer contre lui et de lui souffler à l'oreille.

    « Je m'appelle Kyoya... Et toi aussi tu danses très bien je te ferais dire, princesse! »

    Ouais, princesse. C'était sorti tout seul. Il n'avait pas réfléchit. En même temps, il s'était passé de dîner, et avait descendu son shooter d'un coup. Pour l'instant il n'était pas bourré, mais ça n'allait être qu'une question de temps lui semblait-il... Il mordilla doucement l'oreille de la jeune femme en attendant que leurs commandes arrivent. Lorsque le barman posa leurs shooters sur le comptoir, Kyoya relâcha la demoiselle pour attraper un shooter dans chaque main, et remercier le barman d'un signe de tête. Il dit avec un clin d’œil et un sourire taquin.

    « Owh. Encore un verre... Méfie toi, lorsque je bois, je deviens un peu plus entreprenant.. »

    Une fois sa phrase terminée, il lui tira la langue, lui montrant qu'il plaisantait un peu. Même si sa phrase était plutôt vraie en fin de compte. Il approcha ses lèvres de celles de sa compagne de débauche, pour lui dérober un baiser un peu plus long cette fois ci, avant de lui tendre son shooter. Il leva légèrement le sien, pour "trinquer" en la regardant droit dans les yeux.

    « On trinque à cette soirée qui ne fait que commencer...? Et qui s'annonce plutôt chaude... Non? »

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une nuit qui s'annonce chaude! [PV Kyoya]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une nuit qui s'annonce chaude! [PV Kyoya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» la nuit est chaude, elle est sauvage ? 31.03.11 à 01h42
» (libre) la nuit est chaude, elle est sauvage - défi
» La nuit du renouveau.
» Missions diplomatiques dans l'eau chaude !
» Michaelle Jean dans l'eau chaude...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: MATSUYAMA :: » Centre-ville :: « Boîte Crazy Night-