Le Pensionnat Rayen est un RPG manga où tu incarnes un adolescent de quinze ans et plus ou un adulte du personnel, dans un pensionnat remplis d'élèves aux caractères bien divers. Entres originaux, musiciens, gothiques, sportifs, pom-pom girls, neutres, racailles, emos, artistes et punks, trouveras-tu ta place ?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 » Jaylan Keanen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: » Jaylan Keanen.   Mer 5 Déc - 22:04



Alors,qui es-tu ?

- Noms & prénoms : KEANEN JAYLAN
- Âge : élèves : 19 ans
- Nationalité : Américaine ( a donc un accent )
- Orientation sexuelle : C'est là que vous allez bien lire hein XD. J'oserai dire, titillez-le , vous verrez bien, ce n'est pas drôle sinon. Tout-phile dira-t-on.

- Année scolaire ou profession :18-19 ans : 3ième
- Groupe : Run again (et brutal people, mais faut bien faire un choix )
- Pourquoi ce groupe : Parce qu'il a le physique, le charisme, et qu'il se réfugie dans le sport pour fuir ses démons. Le seul moment où on le voit d'ailleurs s'exprimer le plus, c'est quand il est en plein match de basket , de football américain, etc. Et occasionnellement , le lancer d'élèves dans les murs. Toute son histoire est pas ailleurs marqué par divers clubs sportifs, et il est dans trois d'entre eux encore.

- Personnage sur l'avatar: Kagami Taiga de Kuroko no basket

Mieux vaut un mauvais caractère que pas de caractère du tout, non?

En deux mots: Sale con. Suis-je cruel en le définissant ainsi? Aucunement. C'est un sale con. D'un tempérament a la fois de meneur et de loup solitaire, il parle peu , mais si tu le contraries, tu peux être sûr qu'il l'ouvrira pour t’aplatir verbalement pour les dix prochaines années. Il est partisan du "parler peu , mais parler bien". Il méprise les trois quarts des gens de cette planète, les considérant comme de pauvres primates, bêtes à manger du foin et qui suivent le troupeau par conformisme sans même se demander si c'est bien. Il a un code d'honneur bien ancré et ne sait même pas s'il est capable d'aimer. Ils ne supportent pas les menteurs, les lâches, les "gnan gnan froufrou amwa calin t'es tro Kawai" , les gamins, les bébés, les hypocrites, les coincés et les beaux parleurs. Beaucoup finissent par le détester , mais il s'en fout un peu, du moins c'est ce qu'il montre.

Il suscite néanmoins la curiosité auprès de beaucoup puisqu'il n'étale pas sa vie. Est-il célibataire? Bon au pieu? D'où vient-il ce géant? Quels sont ses gouts? Que fait-il le soir? Dort-il à poil ? (la réponse est oui) A-t-il des phobies? Des envies? Son regard noir presque constant comme s'il n'était animé que par la colère, ou une haine cachée, agrémenté d'un blasement de la vie certain , même s'il l'aime. Il déteste se faire chier, ça ne fait que lui prouver un peu plus qu'il peut être inutile, alors il sort, il fait parfois des rencontres qui finissent souvent mal , il fait du sport, ses cours, va voir sa grand mère dans la ville d'à coté même si elle ne manque de rien , au fond, il préfère vérifier lui même. Égoïste, sans cœur, salopard et intransigeant , on le pense ainsi oui et plutôt que de se justifier à chaque fois, il préfère laisser courir les rumeurs, ça lui évite de faire le ménage. Seuls les plus courageux ( ou inconscients) essaient de l'approcher. Analyste, observateur et loin d'être con, il est bon en cours, en sport et aussi en psychologie, mais ferme sa gueule. Il remarquera le petit détail à la con et le retiendra.

Il peut regarder un petit con se faire tabasser ou bien prendre parti au conflit et prendre sur la gueule pour défendre l'autre. Tout dépend de son propre jugement et de rien d'autre, et cela pour tout. Il est capable de vous ouvrir en boxer sans aucune gène, comme vous prêter sa veste, ou bien vous faire un croche patte pour que vous finissez la face dans un arbre, et ce avec le plus grand des sangs froids. Son plus grand défaut et de ne jamais rien montrer. Constamment sérieux, voir concentré, on a l'impression que ce mec ne s'amuse jamais, et c'est d'ailleurs le défit de taille que de l'embarquer dans des endroits comme le zoo. Il va tiquer de l’œil à coup sûr. Aime-t-il le sexe ? Posez-lui la question , il risque de sourire là aussi. Il n'a de barrières que pour ce qu'il considère comme en étant ,prof, élève, adulte, sexe, au fond il s'en branle, du moment qu'il prend son pied, et dieu seul sait qu'il faut supporter son endurance et sa force sans perdre un membre. La délicatesse ? C'est quoi, ça se mange? Ca doit être sur la carte de la bouffe avec des plats comme la "sympathie" , l'"indulgence" , la "pédagogie" . Il accepte d'avoir tord, mais on lui fait pas avalé de couleuvres et si on le trahit , son courroux est sans appel et s'appelle "hôpital".

Je n'ai pas de problèmes avec mon physique de jeune premier.

1m91 pour 87 kilos.
Jaylan est une masse, le genre de type qu'on ne vient pas faire chier ou qu'on n'engueule pas s'il vous donne un coup d'épaule en passant. Mieux vaut même s'excuser, même au fond, il s'en fout. Son corps est sculpté par des heures de sports par semaine, qui l'empêche de penser à sa vie et à sa solitude, qu'il refusera d'admettre devant qui que ce soit. Pectoraux, abdos, dos taillé au couteau , cuisses puissantes et des aplombs qui en font un bon joueur, mais aussi un adversaire de taille. Et son visage n'arrange rien à l'aura terrifiante qu'il a tendance à étalé comme un démon centenaire sur son passage, donnant froid dans le dos aux plus jeunes.

Ses yeux bruns sont cinglants et inquisiteurs, comme s'il vous scrutait jusque dans vos sous vêtements pour savoir si oui ou non, vous méritez une calotte de viking. On le voit rarement sourire, et ses joues creusées de nature, se creusent davantage quand il commence à être énervé. Lorsqu'un nerf commence à se contracter au dessus de son arcade droite, il vaut mieux changer de continent et laisser le mur prendre. Fierté ou non , il sait se battre avec envergure et au fond personne ne l'a jamais réellement vu hors de lui, outre peut être le panneau de basket de son précédent lycée. Hum. Passons. D'un roux bien foncé, ses cheveux sont coupés en vrac, ou peut être juste qu'une fois sur deux, il oublie de les coiffer. D'origine européenne, il a plutôt intérêt à se raser sinon , il se retrouve avec un début de barbe brune deux jours plus tard. Il est doué de ses doigts , et très bricoleur... En gros, il ne sera jamais dans la merde et trouvera toujours une solution , qui allié à sa puissance et sa taille, peuvent donner des résultats soient parfaits, soit catastrophiques. Faut dire ce qu'y est, il est quand même un peu rustre. L'uniforme ne le gène pas, même s'il préfère aller en tenue décontractée, voire torse poil chez lui , absolument pas pudique. Niveau marque particulière, la seule chose qu'il ne montre pas et qui pourtant est un souvenir : son double piercing à la langue.

Ce n’est pas nous qui faisons l’histoire. C’est l’histoire qui nous fait.

Né à Chicago dans une famille plutôt aisée, Jaylan ne manqua de rien. Un père, courtier en bourse, était plutôt bon dans ce qu'il faisait , et le génie des affaires monta rapidement en échelon social. Vers ses quatre ans, ils vivaient dans une petite propriété en bordure de la ville dans un des quartiers les plus huppés et le petit Jaylan commença l'école dans une école catholique. Sa mère, elle, était professeur d'histoire ancienne en université. Elle gagnait aussi bien sa vie et refusait que son mari ne la nourrisse, donc pour le geste de la participation familiale, elle avait tenu à garder son métier , au grand respect de la grand mère, Lola Keanen, qui admirait cette jeune femme, sachant pertinemment que son fils n'était pas des plus parfaits. Il avait la fierté mal placée, l'alcool facile et une mauvaise foi qui pouvait parfois faire grincer les dents. Mais pour qu'il le voit encore fallait-il qu'il rentre tôt à la maison. Il passait plus de 12 heures, chaque jour au bureau et parfois découchait là bas pour le travail. Du moins c'était ce qu'il disait. A ses six ans, le petit entra dans une école primaire, catholique également qui lui apprit les manières, l'éthique des plus grands, ce qu'il ne fallait pas faire et surtout ce que devait savoir un garçon. Avec le temps, en dépit d'un fort tempérament , et vu qu'il rentait chaque fois chez lui , contrairement à certains, il accepta cet apprentissage, ces us un peu tringlés qui en grandissant lui posèrent pourtant un soucis.

Vers ses 8 ans , au retour de l'école, le chauffeur l'empêcha de rentrer par le hall, duquel s'élançait des cris violents, des pleurs ... Et un bruit fracassant puis plus rien. L'homme confia l'enfant à la nourrice qui restait quand en ces lieux malgré l'âge avancé de Jaylan, parce que même la mère avait tendance à ne pas rentrer très tôt. Les domestiques se firent donc une priorité d'être à la disposition du petit pour limiter la casse. Mais la casse était dejà faite. Dans le Hall , le père était allongé sur le sol avec le front en morceau. Hospitalisation , et la mère fut incarcérée pour un an pour coups et blessures. Pour quelle raison une femme si douce avait pu faire une telle chose? Crime passionnel, elle avait appris qu'il la trompait. Et le petit dans tout ça? Il fut confié à sa grand mère. Le retour du père se fit mal. Il refusa de voir son fils et en secret , il magouilla avec sa mère pour lui céder son fils. En échange, il ouvrit un compte , et y versa la moitié de sa fortune. Jaylan possède donc à l'heure actuelle, 57 millions de dollars sur un compte qu'il a aujourd'hui fait déplacé au japon, et auquel il ne touche presque pas. Il aurait pu prendre la grosse tête, mais il n'en fut rien. En réalité, il s'en branle royalement du fric. Ça ne se remarque d'ailleurs pas du tout sur lui.

Vers ses quatorze ans, à force de vivre avec sa grand mère dans une petite maison pas pratique pour ses vieux os, il lui proposa de déménager et ils partirent sur la coté ouest , un peu au dessus de San Francisco. De l'autre coté du continent , son père et sa mère continuait de s'engueuler. Quand elle ressortit , il y eut procès sur procès, auquel il refusa de participer, trouvant ça non seulement fatiguant mais en plus franchement grotesque. Avec l'âge suivi la carrure, la répartie. Jaylan était loin d'être con, et il avait choppé le physique de son grand père. Pas spécialement beau étant gosse, l'adolescence, après le mode calculatrice, commença à changer de tournure. Il plaisait. Oui mais voilà. Impossible de s’attacher à une seule d'entre elles. Il les séduisait, elles acceptaient bien et puis ils couchaient et cela se stoppait là. Dés que l'une d'entre elles commençait à parler de sentiments, il la détruisait. Chacune de ses relations jusqu'à aujourd'hui s'est soldé par un pur échec dans les larmes ou le sang. Même en amitié, il a du mal. Et puis il faut dire que question exemple masculin, il n'a pas eu le meilleur. Pour une jeune fille se construire est moins dur que pour un homme qui n'a aucun modèle pour savoir ce qu'il doit assumer et à quel point. Lui s'était juré de tout assumer, mais il s'y prenait visiblement comme un gland. Il eut ses moments de débauches précoces, où sa grand mère crut bien le perdre, mais un jour elle fit un rupture d'anévrisme et le grand con fêtard de dix sept ans prit sévèrement dans la tête. Toute sa vie défila devant ses yeux. Encore un abandon? En fait c'était de ça dont il avait peur... L'abandon...

Il fit le bilan de toute sa vie si jeune, et se jura de ne plus se laisser aller. Non plus jamais... Sa grand mère s'en sortit mais ses résolutions étaient prise. Et vu qu'il est trés manichéen, soit tout noir, soit tout blanc, il décida qu'à partir de ce jour, il donnera tout. Son objectif ? Ouvrir une maison de correction pour délinquants mineurs et les soigner par le sport... Depuis gosse, il avait été dans tout un tas de clubs, et il avait d'ailleurs un excellent niveau en basket, en football américain, et j'en passe... Théoriquement , les notes suivaient aussi , et sa grand mère... elle était comblée. Son petit fils était devenu un homme. Certes avant l'âge... mais mieux valait ça que jamais.

Quand au déménagement, il se fit à ses dix huit ans aprés qu'il ait appris les grandes lignes du japonais. Là aussi c'était un rève , et puis faut dire ce qui est , sa grand mère se plait bien dans la petite mansarde qu'il a trouvé dans une petite propriété zen avec une amie à elle. Son rève continuera ici en somme... Et puis les cas qu'il y a , il aura pas de mal à réaliser son objectif... au pire des cas, il déménagera.

C'est l'heure d'enlever les masques.. !

- Prénom ou surnom : Killy[/i])
- Pays : France
- Âge : 27
- Comment avez-vous trouver notre forum ? En tapant "pensionnat RPG"
- Prouvez-nous que vous avez-lu le règlement : B-rabbit was here. ~ ♪



Dernière édition par Jaylan Keanen le Jeu 6 Déc - 2:31, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Shimeku Nagashi


Féminin
Messages : 965
Age du perso : 17 ans
♥ Côté coeur : Nop!

Carte d'identité
♣ Année scolaire:
♣ Colocataires:
♣ Relations:

MessageSujet: Re: » Jaylan Keanen.   Mer 5 Déc - 22:07

Bienvenue sur Rayen :D
Tu as deux semaines pour ta présa, donc jusqu'au 19 décembre.

N'oublie pas le code du règlement (:

Shime
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: » Jaylan Keanen.   Jeu 6 Déc - 2:07

Je me permets de faire un up.
Fiche terminée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rei Akimera
Social Bad girl

Féminin
Messages : 1414
Age du perso : 19 doses d'Héroine
♥ Côté coeur : Yahiko

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 3ème année
♣ Colocataires:
♣ Relations:

MessageSujet: Re: » Jaylan Keanen.   Jeu 6 Déc - 12:18

Et bien, c'est tout bon, je te valide. C'est vrai que tu pouvais aussi aller dans les Brutal People mais bien sûr je prends ton premier choix.

Amuse toi bien parmi nous et n'oublie pas de demander une chambre :)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

Hum:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: » Jaylan Keanen.   

Revenir en haut Aller en bas
 

» Jaylan Keanen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'ESSENTIEL :: » Archives sacrées :: Fiches Archivées-