Le Pensionnat Rayen est un RPG manga où tu incarnes un adolescent de quinze ans et plus ou un adulte du personnel, dans un pensionnat remplis d'élèves aux caractères bien divers. Entres originaux, musiciens, gothiques, sportifs, pom-pom girls, neutres, racailles, emos, artistes et punks, trouveras-tu ta place ?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 » Intel Del Eden.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: » Intel Del Eden.   Mer 12 Déc - 20:07



Alors,qui es-tu ?

- Noms & prénoms : Intel Del Eden (Prononcer Inetelle)
- Âge : 17 ans
- Nationalité : Mi espagnole mi japonaise.
- Orientation sexuelle : Pansexuel

- Année scolaire ou profession : 2eme année
- Groupe : C'est tout moi, ça, de créer un personnage tellement compliqué qu'il en devient inclassable... Allez, après tout, Perfectly Originals serait ce qui lui irait le mieux.
- Pourquoi ce groupe : Tout simplement parce qu'il est inloupable, non seulement de part son physique bizarre, ses vêtements, mais de sa personnalité également.
- Personnage sur l'avatar: Utatane Piko de Vocaloid.

Mieux vaut un mauvais caractère que pas de caractère du tout, non?

A première vue, Intel a l'air d'un gentil gamin. Autant briser tout de suite cet espoir futile : ce n'en est pas un.
Comprenons-nous bien ; celui-ci aime faire chier son monde. Oh, il ne se montrera jamais agressif, ni insultant, ni blessant, ni quoi que ce soit de ce genre-là. « Énervant » serait un terme qui lui conviendrait bien mieux.
Prenez le jour ou vous vous réveillez en sursaut à cause de votre réveil ; luttant contre la fatigue, vous vous habillez, coiffez, préparez ; puis vous vous rendez compte avec horreur qu'il est trois heures du matin et que votre réveil a été réglé quelques heures plus tôt... Furieux, vous savez déjà qui est le coupable, et vous allez le voir. Celui-ci vous accueille avec un sourire, vous demande ce qui ne va pas. Vous lui sortez qu'il sait très bien ce qui vous amène, il cligne bêtement des yeux, vous lui dites qu'il est temps qu'il arrête avec ses blagues de merde qui ne font rire que lui, il affiche un sourire innocent en vous disant de vous calmer, vous lui hurlez dessus, il garde toujours son foutu sourire, il se prend une droite, vous vous prenez une retenue.
En effet, il est passé maître dans l'art de la blague foireuse, et qui pourtant réussit pratiquement toujours. C'est ainsi qu'il est parvenu à entendre le hurlement de rage de toutes les personnes sans exception aucune se trouvant dans son entourage, que ce soit ses parents, ses amis ou ses enseignants. Il est capable d'inventer des farces si incroyables que l'on se demande parfois si un cerveau humain est réellement capable de produire cela ; certains le trouveront insupportable, d'autre le trouveront terriblement drôle. C'est pour cela que malgré son côté incroyablement chiant, Intel parvient à se maintenir un cercle d'amis.
A savoir que sa conception des personnes qui l'entourent est assez limitée ; elle se résume à ses alliés et ses victimes. Et peut-être, éventuellement, qui sait après tout, un ou une amoureuse. Cela explique sa pansexualité ; il n'a jamais réellement fait de différence entre les filles et les garçons, cela étant pour lui une opposition comme une autre, classant les gens en deux parties distinctes.
Ses victimes favorites sont les Brutal Peoples, parce qu'il n'y a que pour rager de cette façon-là ; autrement dit, Intel peut parfois se montrer suicidaire sur les bords ; mais bon, après tout, pour lui, tout vaut un bon hurlement de rage, même une mort lente et atroce.

« INTEEEEEEEEEEEEEEEEEEEL ! »
La mère d'Intel à propos de sa lotion capillaire remplacée par de l'eau de javel.

Enfin, cela était la description de ses traits de caractères les plus évidents. Comme tout un chacun, Intel possède d'infinies nuances de personnalité. Nous citerons donc ses petites manies et ses tocs principaux, du moins ceux qui semblent les plus importants.
Premièrement, il est d'un bordélisme relevant de l’extrême, si bien qu'il semble semer le boxon par où il passe, qu'il ne se souvient même plus de ce qu'il a pu laisser un jour parmi tous ces tas informes et qu'il est incapable de retrouver deux chaussettes qui soient de la même couleur ou à-peu-près.

« Oh ça va, elle est quand même pas si en bordel que ça cette chambre ! »
Intel à propos d'un dépotoir à ordures.

Ensuite, nous noterons qu'il aime beaucoup les plats à base de crème fouettée. Une pâtisserie de ce genre au réfectoire, et vous pouvez être certains que la moitié des desserts finira d'une manière ou d'une autre quelque part au fond de la chambre ou de l'estomac de ce goinfre. Quoique c'est un chouïa exagéré ; disons plutôt le quart. Au moins, vous savez à présent que pour faire plaisir à ce monstre, le seul moyen connu des chercheurs à ce jour est de lui servir des fraises à la chantilly. Cela vous épargnera au moins de faire partie de la classe des Victimes, et ainsi de voir une photo de vous en costume de bisounours qu'il parviendra d'une façon ou d'une autre à vous faire enfiler circuler dans tout le pensionnat ; quoique cela n'est pas certain.
Pour finir, nous dirons qu'Intel aime chanter. Tous ceux qui ont eu la chance de le voir un micro entre les mains ont pu découvrir une toute autre facette de celui-ci ; un air concentré, absorbé, passionné. Cette passion est pour lui le seul moyen d'exprimer tout son ressenti, toutes les émotions qu'il contient, toute sa colère. Car Intel est en réalité quelqu'un d'assez profond ; mais cela, c'est son histoire qui nous le dira.
Si Intel avait un jour la chance de connaître l'amour, que ce soit avec une fille ou avec un garçon, son comportement changerait du tout au tout. En effet, il cesserait enfin de classer son compagnon dans les Alliés ou les Victimes. Cela ne l'empêcherait pas, bien évidemment, de continuer à embêter ses Victimes ; ni de forcer ses Alliés à participer à ses coups foireux. Il n'empêche qu'il deviendrait, avec la personne inclassable, d'une douceur infinie et d'une serviabilité qu'on n'aurait jamais soupçonné qu'il puisse cacher au fond de lui. En revanche, quel obstacle insurmontable pour lui de dire « Je t'aime » ! Il ne sait pas lui-même où se trouve ce blocage, mais nous consentons à le révéler ; il s'agit d'un manque de confiance en lui. Qui aurait pu soupçonner un jour que ce garçon était mal dans sa peau ? Pourtant, cela est plus évident qu'on ne le croit.
En résumé, une psychologie compliquée, qu'il faut apprendre à connaître pour la comprendre entièrement.

Je n'ai pas de problèmes avec mon physique de jeune premier.

Le physique d'Intel n'est pas ce que l'on pourrait qualifier de « beau ».
En revanche, il y a une centaine d'adjectifs qui lui iraient cent fois mieux : « Mignon », « Adorable », comme tout autre synonyme du même acabit ; ajoutons à cela « Exubérant », « Original », « Unique ».
En effet, sa bouille toute mignonne, qui lui donne un air de petit ange, donnerait envie à quiconque le voit d’ébouriffer ses cheveux blancs. Ces derniers, dont la couleur est une teinture – Sachant qu'il est blond au naturel, dont coupés en mèches plus ou moins longues, si bien qu'ils ont toujours l'air en bataille, renforçant encore son air puéril. Cependant, cet air infantile est immédiatement brisé par le charme de ses yeux vairons bleu et vert ; cela en effraie certains, et en subjugue d'autres. Du haut de ses 1 mètre 72, il est relativement petit, du moins pour un garçon de son âge. Il est également doté d'une carrure assez frêle, bien que quelques petits muscles bien dissimulés sous la peau puissent apparaître à qui sait observer. Pour ce qui est de ses vêtements, le noir et blanc est de mise. Tout est permis ; vestes à rayures, pantalon à pois, écharpe en tartan, tant que l'on ne peut voir sur lui que ces deux couleurs sans exception aucune. En résumé, Intel est doté d'une apparence étonnante, que certains trouveront étrange, d'autres magnifique ; et l'air puéril qu'il peut rendre à quiconque le rencontre pour la première fois est aussitôt brisé par sa personnalité totalement opposée.

Ce n’est pas nous qui faisons l’histoire. C’est l’histoire qui nous fait.

Comment faire souffrir un enfant ?

La réponse, du point de vue d'Intel, est assez simple.
Voyez ce sapin de noël. Les cadeaux qu'il y a en dessous attirent l'oeil. Ils sont beaux, colorés, pleins de promesses. Les deux frères, excentriques, s'imaginent toutes les choses fantastiques qu'ils pourront trouver dans les paquets tant désirés. L'un a deux ans, l'autre en a cinq ; le plus vieux est un jeune garçon aux cheveux de jais et aux yeux de la même couleur que le ciel. Il ressemble à un ange et en plus de cela, il est extrêmement doué dans quelque domaine que ce fut ; il s'appelle Castel, devinant l'amour de ses parents pour les prénoms originaux.
Le second est doté d'un visage qui ressemble en tout point à celui de son frère, mais c'est bien là que s'arrête leur ressemblance. Ses cheveux blonds sont en bataille, et ses yeux étranges effraient les gens ; l'un est vert clair, et l'autre est bleu lagon. En général, des yeux vairons ne frappent pas le regard au premier coup d'oeil ; mais cela n'était pas applicable à ce petit, dont le prénom était Intel. En vérité, ses yeux était la première chose que l'on remarquait chez lui.
Castel se jeta sur les cadeaux, cherchant du regard une étiquette où son prénom était inscrit. Il en trouva plusieurs, déchirant frénétiquement les paquets. Le plus jeune ne comprenait pas, ses parents l'aidèrent alors, en lui tenant la main, à trouver le paquet qui lui était destiné.
Car il n'y en avait qu'un.
Intel était trop jeune pour le relever, et heureux, il secoua le hochet qui lui avait été offert, tandis que son frère jouait avec sa voiture électrique, ses figurines en tous genre, ses jeux vidéos.
Mais Intel avait deux ans. Il ne prit pas cela pour une injustice.
Cependant, il grandit. Et il releva bien l'indifférence constante que ses parents entretenaient pour lui. Alors que Castel était adulé, Intel ne recevait pas la moindre considération, et cela s'appliquait à toutes les facettes de la vie.
Quand Intel eut 5 ans, il voulut offrir un dessin à sa mère, pour son anniversaire. Il y prit toute son après-midi, à parfaire ses traits, à le faire le plus beau possible. Content de lui, il alla lui offrir ; il la trouva auprès de Castel, elle semblait contempler quelque chose sur ses genoux. Il tira un peu sur sa robe, l'appelant.

« Maman ! Maman ! Regarde ! La mère fronça un peu les sourcils, détournant un œil contrarié vers son jeune fils.

- Quoi ? Répliqua-t-elle, une air énervé sur le visage.

- Regarde, je t'ai fait un dessin ! Dit Intel, un sourire aux lèvres. La mère cligna des yeux, impassible, avant de répondre

- Oui, c'est bien. C'est très joli. » Puis elle détourna les yeux, visiblement concentrée sur la feuille se trouvant sur ses genoux. Intel plissa les yeux, tentant de distinguer de quoi il s'agissait.
C'était un dessin. Un dessin magnifique. Et devant lui, Castel le dardait d'un air triomphant.

Intel finit par être persuadé que quoi qu'il puisse faire, son frère aîné le surpasserait toujours. Alors, peu à peu, il fit le contraire de ce à quoi l'on s'attendait ; faute de faire plus d'efforts dans l'espoir d'un jour dépasser Castel, il se mit à faire des blagues. Oh, des blagues sans importance au départ – Mais bien vite, elles dégénérèrent complètement. Il se faisait sans cesse hurler dessus, punir, jusqu'à frapper ; mais cela ne l'importait guère, car cela était bien moins douloureux que l'indifférence ; au moins, il se sentait exister. C'était sa manière à lui de faire comprendre à son entourage qu'il était là.
Et il continua, de pire en pire. Alors qu'il avait à présent huit ans, ses bulletins de notes disaient toujours la même chose, sans qu'il en prenne considération : « Excellent travail, mais élève insupportable et dissipé, n'ayant aucun respect pour les enseignants et ses camarades. » Ses instituteurs n'avaient pas bien digéré les feutres pour tableau blancs remplacés par des marqueurs indélébiles, ni les bombes de peinture lancées par la fenêtre du premier étage, et encore moins le laxatif glissé subrepticement dans la soupe du réfectoire. En plus ce cela, Intel avait pris toutes les réprimandes qui lui avaient été adressées avec le sourire. « Quel insolence », pensait son entourage.

Quand il eut dix ans, il s'inscrivit dans un cours de chant. Il en fut bien vite passionné, et ses professeurs remarquèrent son talent. Lorsqu'il se retrouvait sur une scène, il laissait tout éclater, sa colère, ses regrets, toutes les émotions qu'il arrive à contenir. D'ailleurs, cela était bien le seul domaine où il surpassait Castel en tous point. Car oui, ce dernier ne savait absolument pas chanter, et Intel s'en délectait ignominieusement. Par ailleurs, cela lui attirait énormément de reproches de ses géniteurs, qui lui disaient qu'il ne devrait pas tant jouir d'un talent quelconque. Il n'en tint pas compte, trop heureux d'avoir enfin surpassé son frère.

Il se tint bientôt les cheveux en blancs. Cela était pour lui un moyen de marquer sa différence, et qu'on le remarque. Il ne supportait plus qu'on lui soit indifférent. Il voulait qu'on le déteste, qu'on l'adore, qu'on l'admire, qu'on le méprise, peu importait ; il voulait qu'on sache qu'il existe. Ses parents le lui reprochèrent, lui disant que cela lui donnait une apparence encore plus étrange qu'autrefois, et qu'il n'allait s'attirer que d'être regardé comme une bête de foire ; il en fut cependant trop heureux.

Bientôt, son frère partit à l'université. Devenu ingérable, et ses parents ne souhaitant pas s'en occuper plus longtemps, il fut placé au pensionnat Rayen.

Comment faire souffrir un enfant ? Ignorez-le, tout simplement.

C'est l'heure d'enlever les masques.. !

- Prénom ou surnom : écrire ici (pour savoir comment vous appeler... :3)
- Pays : France.
- Âge : 15 ans
- Comment avez-vous trouver notre forum ? En manque de RPG, j'ai cherché de quoi assouvir ma faim et j'ai trouvé.
- Prouvez-nous que vous avez-lu le règlement : Code bon By Akib~

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Akiba Kagome


Masculin
Messages : 536
Age du perso : 19 ans.
♥ Côté coeur : Une belle jeune demoiselle.

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 3eme
♣ Colocataires:
♣ Relations:

MessageSujet: Re: » Intel Del Eden.   Mer 12 Déc - 21:13

Bonjours/bonsoir.

J'ai lu a la très va vite...mais ça me semble correcte je te valide mais un autre admin aura peut être quelque chose a dire.

Bienvenu Monsieurgrospavéquifaitchier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: » Intel Del Eden.   Mer 12 Déc - 21:36

Moi j'ai un truc a dire. Fallait prendre le code de la fiche quand même.
J'ai pas le temps de lire la fiche, donc je te fais confiance ^^
Bienvenue au passage.

Bisous.
La Rousse.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: » Intel Del Eden.   

Revenir en haut Aller en bas
 

» Intel Del Eden.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une journée éprouvante [PV Eden]
» Mickaël Eden
» Dimitri Payet (by Eden-Hazard)
» Inscription d'Eden Marshall
» Chambre d'Eden, Vesna et Chih-Nii

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'ESSENTIEL :: Fiches Archivées-