Le Pensionnat Rayen est un RPG manga où tu incarnes un adolescent de quinze ans et plus ou un adulte du personnel, dans un pensionnat remplis d'élèves aux caractères bien divers. Entres originaux, musiciens, gothiques, sportifs, pom-pom girls, neutres, racailles, emos, artistes et punks, trouveras-tu ta place ?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 [ EVENT NOËL ] Ça va me coûter les yeux de la tête...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Matthew Taylor
Pervert guy.  Pervert guy.


Masculin
Messages : 35
Age du perso : 18 ans.
♥ Côté coeur : J'en ai pas, de coeur !

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 3 ième année.
♣ Colocataires: Lullaby Oblivian, Jaylan Keanen, Kohaku L. Autret.
♣ Relations:

MessageSujet: [ EVENT NOËL ] Ça va me coûter les yeux de la tête...   Dim 23 Déc - 8:28

Citation :
Un matin normal de décembre, vous vous levez et vous vous préparez pour aller au pensionnat.

[...]
Plus tard, vous êtes entrain de marcher tranquillement dans le hall du pensionnat. Puis tout à coup, vous remarquez une foule, concentrée au milieu de la grande salle où vous vous trouvez. Curieux, vous vous approchez, vous vous faufilez dans la foule, puis vous apercevez un homme, debout sur une chaise avec un grand sac dans les mains.

Il pigeait des numéros .. Mais pourquoi faire ? Y avait-t-il quelque chose dont vous n'étiez pas au courant ? Vous levez ensuite les yeux et apercevez une affiche, sur laquelle il était inscrit ..

"Ho ho ho !

Noël approche à grands pas, avez vous été sages ? Peut-importe, sinon, c'est le moment de faire preuve de générosité en offrant un cadeau à quelqu'un !

Prenez vous un numéro dans le grand sac. Chaque numéro correspond au bas de Noël de quelqu'un, vous devrez déposer le cadeau que vous avez acheté dans le bas associé au numéro pigé, le 24 décembre, pendant la soirée. Vous ne saurez à qui correspond votre numéro que le 25 décembre, matin ! Les bas sont accrochés près de la cheminée centrale, dans une grande salle près des dortoirs. La salle ne sera ouverte que du 19 au 25 décembre. Il y a un grand buffet, une cheminée, des sofas .. Faites comme chez vous, tout est gratuit. C'est Noël après tout !"



...
Vous vous demandez : depuis quand il y avait une grande salle près des dortoirs ? Vous ne l'aviez jamais vue. Ils la planquaient, peut-être ? Difficile à cacher, mais bon.

Vous regardez l'affiche dans son ensemble et vous souriez un peu, on vous parlait comme on parlait à un gamin dans ce texte, mais bon, c'est ça qui vous faisait rire .. Avec un peu de chance, on recréera peut-être l'ambiance magique de Noël de votre enfance.

Vous avancez et vous vous prenez un numéro.

///

Quand j'ai pris mon numéro, j'savais pas comment réagir, c'était ni chaud ni froid, sinon, c'était de devoir réfléchir à mon cadeau pour offrir qui me fatiguait un peu... Après quelques jours de réflexion, je n'avais pas encore trouvé. Trouver un p'tain de cadeau c'est pas mon fort, surtout pour un numéro que je connais même pas le prénom ! Au moins, je sais que c'est une fille, donc j'peux rayer tout les mecs du pensionnat, le problème c'que, y'a plus de filles que de mecs ici... Donc ouais, j'ai aucune idée et je rage à en trouver une, pour une peut-être jolie fille et sympa, mais dans ce pensionnat, c'peine perdu, y'a que des filles plates qui ont des regards de tueuses, dont une que je connais particulièrement.

J'suis là à fixer le petit papier, couché sur mon lit face au plafond et à l'envers, les pieds plaqués contre le mur. Je rage intérieurement et j'sais pas quoi faire de ma journée parce que j'sais pas quoi offrir à une inconnue. Raah c'est dur ! Au moins je sais que j'peux demander conseil à mes parents, mais encore, j'vais dépenser plus que ce que j'ai réellement de besoin, surtout si c'est ma mère qui m'y conduis, ce qui serait fort probable, la connaissant. Y'a un autre problème, je sais pas si la fille c'est Shime ou non, mais qu'importe, que ce soit elle ou non, j'dois quand même offrir un cadeau à la fille.

Il soupira, se levant de son pieu pour faire quelque chose de sa journée. Déposant le petit papier sur son bureau, il enfila un T-shirt et sortit de sa chambre, attrapant son manteau, bottes et chapeau puisqu'il faisait un froid polaire à l'extérieur. Il ne savait que trop pas ce qu'il allait faire de sa p'tain de journée, vu que y'avait pas cours ni activités en particuliers, il pensait aller boire avec ses potes ou faire des soirées, mais le problème était qu'ils étaient TOUS en VOYAGE chez leurs parents alors que lui, coincé ici avec quelques amies qu'il fréquentait que peu, oui, c'était toutes des filles si ce n'était ses potes tous partis en voyage. Il se dit qu'il pourrait tout de suite acheter le cadeau, même s'il avait prévu de magasiner avec Shime, au cas où ce serait elle.

Of course, ce s'ra facile et rapide. Pensa-t'il en verrouillant sa chambre, y'avait pas que ça à faire, glander et réfléchir dans sa chambre pour tout les temps des fêtes, en même temps il devait en profiter pour voir ses parents. Donc, il ne perdit pas de temps et descendit l'étage, attrapant sa moto lorsqu'il fut dehors, dans le parking de l'école, dont il avait retiré le plastique qu'il le protégeait, puis le déposa sous le siège. Il prit la route pour une bonne heure, histoire de rejoindre ses parents, et comme sa moto était rapide, ça lui prenait moins de temps.

Il arriva après une heure et entra chez lui à son aise, sans frapper avant d'entrer. Lors de son entré, ses parents, l'accueillir quoique surprit, il le prit dans leurs bras, tout de même. Celui-ci fut content, de revoir ses parents, il ne les voyaient que très peu, mais c'était au moins ça. Il leurs sourit et s'approcha de sa mère, son père, retournant dans sa luxueuse cuisine là où un bar y était installé, comme il avait un verre de whisky, une alcool plutôt dispendieuse. Matthew haussa un sourcil alors que sa mère vint de nouveau le prendre dans ses bras.

« Oh fils ! Que nous vaux cette splendide visite ? »

Sa mère, toujours aussi gracieuse avec son bon parlé. L'anglais lui sourit en regardant sa mère, devenue plus petite que lui avec le temps. Il se sépara d'elle en souriant de nouveau.

« Eh bien.. Je suis venu ici pour heu.. Des conseils sur un cadeau pour une fille.. Et j'sais pas quoi lui acheter. »

« Mon fils, je peux t'aider pour cela tu le sais bien.. »

Son père, installé devant son bar, se mit à rire, sous l'effet de l'acool.

« Et vider ton porte-monnaie aussi fiston ! Mais si tu veux faire plaisir à une femme, achètes-lui quelque chose de luxueux et qui scintille si tu veux tout savoir ! »

La mère insista sur ses conseils, suivant ceux du père, après lui avoir fait une moue découragée.

« Oh et ça ne doit pas être grossier non plus chéri ! »

Matthew grimaça, décidément il avait perdu les manières de sa propre famille, il se mit à rire.

« Dommages, je ne peux pas lui acheter un dildo alors ? »

La mère, choquée, fronça des sourcils et lui fit des gros yeux.

« Matthew ! Nous t'avons mieux éduqué que cela ! Voyons.. »

Il se mit à rire plus fort, prenant sa chère et tendre mère dans ses bras.

« Je rigole je rigole.. Bien sûr. »

Puis il la relâcha, et celle-ci se mit à l'entraîner à l'extérieure, enfilant son gros manteau de fourrure et ses talons hauts haut de gamme.

« Je veux bien t'emmener magasiner avec moi et faire les grandes boutiques, justement, j'ai une idée et puis ça va me changer d'air un peu... »

Matthew suivit sa mère, il était déjà vêtu chaudement. Ensuite, ils allèrent dans la voiture luxueuse, grise et rapide qu'avait acheté son père. La boutique que sa mère voulait lui visiter était une très grande boutique où tout les riches et célébrités, comme la mère de Matthew à présent, y allaient. Cela prit au moins une bonne demi-heure avant de s'y rendre.

Une fois arrivés, la mère fit ranger son auto dans un stationnement par le responsable qui s'occuper à ranger les voitures. Matthew n'aimait pas ce genre d'endroit, c'était un peu trop..Snob, surtout que c'était pire au japon. La boutique était énorme et le bâtiment était haut comme un gratte-ciel. Lorsqu'il entra dans la fameuse boutique, ses yeux devinrent ronds, il n'en croyait pas ses yeux. C'était une boutique pour hommes et femmes, de tous les goûts, de tous les styles, de toutes les merveilles du monde, mais certainement pas de tous les budgets. Clignant des paupières, il regarda tout les recoins, se sentant honteux d'avoir ses vêtements sur le dos. Sa mère, faisant claquer ses talons sur le parquet qui brillait, s'avança vers les sections de linges, là où les plus beaux vestons et les plus belles robes y étaient, ensuite, elle lui fit visiter la section souliers, le rêve de toutes filles. Il regarda l'un des prix des souliers, 983,99$ il devint blanc en regardant le prix de la pair, c'était.. Très cher. Il leva les yeux au ciel, il savait que ce qu'il avait gagné pendant un an de travail ne sera pas suffisant pour payer ses cadeaux. Ensuite ce fut les plus grands parfums, il passa tout près d'un flacon, orné de diamants, or et autres bijoux, il était dans une vitrine par-balles. Lorsqu'il vu le prix, il en fut bouche-bée. Un million de dollar pour un p'tain de petit flacon de parfum. Sa mère était déjà dans la section bijoux. Il se mit à soupirer, sentant un léger vertige en voyant tout ces produits qui lui coûterait son salaire pour le restant de sa vie.

Sa mère se rapprocha et lui sourit tendrement.

« Ça va jusqu'à maintenant ? Je te laisse regarder le tout, il y a plein de belles choses par ici ! Moi-même je crois que je vais m'acheter quelque chose ! Mais je n'ai qu'un seul conseil : les femmes aiment tout ce qui les rendent belle, ce qui les mettent en valeurs et ce qui les font briller, en général. »

Puis elle partit de son côté, dans la section bijoux. Matthew se dit une chose : la fille ne sera pas déçu par ce cadeau, et c'était probablement fou d'acheter quelque chose d'aussi cher à une inconnue... Il parcouru les magasins, sentant les divers parfums lui titillant le nez. Il en fut exaspéré, tout ces produits, il ne su quoi acheter. Les cosmétiques de luxes, des chaussures qui lui coûterait les yeux de la tête.. Des robes, des robes sur mesures de mariées, qui d'ailleurs n'étaient pas en vente. Il passa devant une section et lorsqu'il vu cette.. Magnifique chose, il sentit son coeur battre la chamade, en pensant à Shime, puis se dit qu'il allait à elle aussi lui offrir de magnifiques choses, c'était selon-lui l'amour de sa vie, même si elle était chieuse à en mourir. Il resta plusieurs minutes à regarder la chose, il demanda le prix du produit à la vendeuse. Le prix lui frisa les couettes : 1500,99 $ foutu dollars ! Il en eu presque une larme. Mais se décida enfin à l'acheter, sortant sa carte de crédit qu'il payera à la fin du mois sans doute, puisqu'il avait un emploi qui payait bien en une semaine, se disant qu'il allait acheter les boîtes et sacs de noël dans d'autres boutiques bien moins... Chers pour rien. Il prix l'objet, déjà dans une boîte et un sac pour le transporter, puisque c'était aussi cher, pourquoi pas du carton en plus ? Woooaw !...

Il quitta la petite section et alla dans la section vêtements, là où il scruta les environs avec de grands yeux. Passant tout près des sous-vêtements, il s'arrêta net, de magnifiques vêtements tout à fait magnifiques ! Dont il y avait les strings les plus sexy au monde. Il pensa à Shime en regardant le string, ne pouvant s'empêcher de pousser un rire de narines, un énorme sourire au visage, mais, il n'allait pas faire ça. Il passa la section, se rangeant dans les robes, toutes étant chers, tout chers. Il poussa un petit soupire et regarda les robes, dont l'une d'elles l'attira fortement, une magnifique robe. Peut-être.. Ou pas. Il s'approcha du mannequin et posa sa main sur son sein de plastique. Sauf que lorsqu'il vu la vendeuse le regardant d'une drôle de manière, il retira sa main. Sa mère était plus loin, en train de regarder tout les produits possibles, ou alors en train d'acheter le magasin au complet...

Il se remit à regarder la robe. Hésitant, il n'allait pas paraître fou d'avoir acheté un si énorme cadeau à une inconnue ? .. Arf, il haussa les épaules puis demanda à la vendeuse de la décrocher pour qu'il puisse l'acheter, maintenant il espérant que cela fasse à la demoiselle. Il paya la robe, une fois de plus cela le ruinerait, pour une robe, c'était sacrément cher, un bon 1400 $ en moins. Mais une robe n'était pas complète sans les chaussures. Il attrapa la robe et la soutint grâce à support, elle était aussi bien protégée, dans un plastique. Il s'approcha des chaussures et regarda celles qui pourraient aller à merveille avec la robe. Clique ! Il les a trouvé, et en plus, ce n'était que 650 $ Enfin ! C'était des chaussures magnifique qui allèrent harmonieusement bien avec la robe. Il acheta les chaussures, décidément il ne pourra plus rien manger pendant 3 mois et plus. Il prit la boîte et la mit dans le sac. Bon, maintenant il avait tout les cadeaux qu'il devait offrir. Oh mais, il pourrait offrir d'autres cadeaux pour Shime, elle n'avait qu'un seul cadeau elle...

Il s'était arrêté de nouveau tout près des parfums, regardant un peu tout. Mais il haussa les épaules, n'ayant pas la moindre idée. Il quitta finalement les lieux, il trouvera certainement dans d'autres boutiques, faisant signe à sa mère qu'il devait tout ranger ses cadeaux. Celle-ci le rejoignit, elle aussi avait des sacs à la mains, et pas qu'un. Elle lui sourit, lui disant qu'il avait bien choisit, il lui sourit, c'était une sourire légèrement faux, puisqu'il avait acheté ce qu'il avait fait dans plusieurs mois. Il sortit avec sa mère de la boutique et la voiture était déjà là, le portier devant la portière, Matthew s'approcha et attendit qu'il ouvre le coffre pour ranger ses cadeaux dans le coffre, le plus doucement possible. La mère reprit ensuite les clés, l'anglais referma le coffre et revint à l'avant avec sa mère. Ils quittèrent les lieux par la suite et se dirigèrent vers la maison. Sur le chemin, Matthew dit à sa mère d'arrêter là, il sortit de la voiture et alla vers le fameux magasin, là où à l'entré il fouina un peu pour trouver quelque chose qu'il pourrait peut-être offrir à sa Shime. Il trouva enfin ! C'était.. Oh my god, surement quelque chose que Shime adorerait probablement, même si elle en serait choquée au début. Il se mit à rire, puis attrapa son idée dans les mains pour aller les payer, en plus, ce n'était que 15 $ !

Il ressortit ensuite, retournant dans l'auto pour ranger son nouveau cadeau, il se dit que ce sera tout, il ne lui avait peut-être pas offert une robe et des souliers, mais un jour, ce sera surement ce genre de chose, mais en blanc et pour une certaine cérémonie, s'il en a une. Les Taylor rentrèrent à la maison et Matthew se dit qu'il laisserait ses cadeaux dans son ancienne chambre, à l'étage, il ne voulait pas se faire remarquer et voler ses affaires au pensionnat, il les emballeraient le moment venu, quoique ça va être légèrement difficile pour la robe... Il ne manquait plus que les emballages maintenant, puisqu'il y avait déjà des boîtes pour tout les articles. Ah non, il manquait un sac à cadeaux pour le dernier cadeau. Il ira en chercher dans les boutiques non loin de chez ses parents et il attendra au moment venu pour aller porter les cadeaux au pensionnat.

Il allait retourner magasiner, à contre-coeur, vers une boutique pour le sac et les emballages, mais au passage sa mère le stoppa et lui montra quelque chose. Celui-ci haussa les deux sourcils, surprit qu'elle le lui donne. Cette dernière sourit.

« Ceci, chéri, est la plus belle chose que tu puis offrir à une femme, cela représente l'amour, la douceur et la passion.. Mais, ta mère ne peut pas en mettre, j'ai su que les ingrédients qu'il y avait n'était pas bon pour ma vieille peau. »

Elle se mit à rire et le lui offrit, ce dernier se mit à rire aussi.

« Il est neuf, je l'ai remarqué tout à l'heure en arrivant à la maison, après l'avoir acheté, si tu veux je peux aller le ranger avec les autres. »

Matthew hocha la tête.

« Ne t'en fais pas, je vais aller le porter, je suis jeune et vigoureux, après-tout et merci maman, vraiment. »

Sa mère se mit à rire de nouveau et l'anglais monta de nouveau à l'étage pour ranger le tout dans le placard avec tout les autres cadeaux, ils étaient en lieu sûr, maintenant, et tout ensemble. Il descendit de nouveau, en vitesse et salua ses parents avant de partir vers une boutique qu'il connaissait bien puisqu'il y allait souvent lors de sa jeunesse. Les prix étaient modestes voir même très petits, il y vendait tout plein de truc qui ne valait rien mais que c'était amusant pour les enfants, là où aussi il y avait des emballages et sacs de cadeaux. Il y alla à pieds puisque ce n'était pas loin. Une fois arrivé, il entra et chercha les emballages, la vieille dame de l'époque n'y était plus, maintenant c'était des caissières sexy aux gros seins refait. Il entra dans la rangé des fêtes, là où il prit facilement de magnifiques emballages, simples mais jolies. Il attrapa aussi un sac de noël avec des papiers de soie pour le rembourré par après, au passage, il attrapa trois cartes de noël qu'il donnera pour les deux filles et ses parents. Il déposa ensuite le gros rouleau d'emballage, les papiers, le sac et les cartes sur le comptoir, après avoir attendu dans la fil. Une fois le tout payé, il se dit que ça en était terminé pour les cadeaux, enfin, pour aujourd'hui, la prochaine horreur sera d'emballer les cadeaux, il détestait les fêtes pour ce genre de chose, mais il adorait donner aux gens, c'était une bonheur que personne ne pourra jamais le lui reprendre.

Il revint à la maison et rangea les papiers d'emballage avec ses cadeaux, évidemment, ses parents avaient déjà fait leurs cadeaux depuis longtemps, même si Matthew n'avait rien demandé, ils faisaient tant pour lui déjà. Mais puisqu'ils étaient très matérialistes, il n'allait pas lui retiré à eux leur petit bonheur. Il n'allait pas emballer ses cadeaux aujourd'hui, maintenant il voulait se reposer et profiter du reste de la journée. Au passage, Matthew se dit qu'il avait oublié d'acheter les cadeaux pour ses parents, mais puisqu'ils pouvaient tout s'acheter eux-même, il se dit que seul sa présence leurs feront plaisir. Il passa la soirée chez ses parents, au souper et même la nuit, dans son ancienne chambre luxueuse, cela faisait longtemps qu'il n'avait pas couché dans un lit double, un jour il penserait inviter Shime...

Le lendemain matin, il prit son petit déjeuner et fit la bise à ses deux parents avant de quitter, il devait retourner au pensionnat puisqu'il avait promis à Shime d'aller magasiner avec elle, même s'il ne croyait pas acheter quoique ce soit, au moins il allait l'accompagner. Ses parents lui dirent au revoir, il leurs sourit et leurs promis qu'il reviendrait pour noël, avec Shime, pourquoi pas, puisqu'elle sera peut-être sa petite amie dans les prochains jours, ahaha.

Il quitta son ancienne maison, sous un petit poids qui vint peser dans son coeur. Il grimpa sur sa moto et se mit en route pour le pensionnat. Cela prit une heure une fois de plus pour retourner à son école. Après le trajet, il reprit sa routine, remit le plastique sur sa moto dans le parking, attachant le plastique avec la moto et la moto contre une barre de fer plantée dans le sol. Retrouvant son pensionnat, il monta un étage, s'étirant de tout son long, ayant une bizarre envie de manger une pizza tout en jouant aux jeux vidéos, il voulait manger un truc de normal, puisqu'il avait eu une journée entière de luxe, hier.

Il entra dans sa chambre après l'avoir verrouillée et déposa ses clefs sur le bureau, regardant le petit papier avec le sourire, en espérant qu'elles vont toutes les deux apprécier. Il s'écrasa sur son lit simple et attrapa son cell' pour appeler Shime, en espérant ne pas l'avoir manquée..

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -



Revenir en haut Aller en bas

Shimeku Nagashi


Féminin
Messages : 965
Age du perso : 17 ans
♥ Côté coeur : Nop!

Carte d'identité
♣ Année scolaire:
♣ Colocataires:
♣ Relations:

MessageSujet: Re: [ EVENT NOËL ] Ça va me coûter les yeux de la tête...   Dim 23 Déc - 11:05

Un matin normal de décembre, vous vous levez et vous vous préparez pour aller au pensionnat.

[...]

Plus tard, vous êtes entrain de marcher tranquillement dans le hall du pensionnat. Puis tout à coup, vous remarquez une foule, concentrée au milieu de la grande salle où vous vous trouvez. Curieux, vous vous approchez, vous vous faufilez dans la foule, puis vous apercevez un homme, debout sur une chaise avec un grand sac dans les mains.

Il pigeait des numéros .. Mais pourquoi faire ? Y avait-t-il quelque chose dont vous n'étiez pas au courant ? Vous levez ensuite les yeux et apercevez une affiche, sur laquelle il était inscrit ..

« Ho ho ho !

Noël approche à grands pas, avez vous été sages ? Peut-importe, sinon, c'est le moment de faire preuve de générosité en offrant un cadeau à quelqu'un !

Prenez vous un numéro dans le grand sac. Chaque numéro correspond au bas de Noël de quelqu'un, vous devrez déposer le cadeau que vous avez acheté dans le bas associé au numéro pigé, le 24 décembre, pendant la soirée. Vous ne saurez à qui correspond votre numéro que le 25 décembre, matin ! Les bas sont accrochés près de la cheminée centrale, dans une grande salle près des dortoirs. La salle ne sera ouverte que du 19 au 25 décembre. Il y a un grand buffet, une cheminée, des sofas .. Faites comme chez vous, tout est gratuit. C'est Noël après tout !
 »

[...]

Vous vous demandez : depuis quand il y avait une grande salle près des dortoirs ? Vous ne l'aviez jamais vue. Ils la planquaient, peut-être ? Difficile à cacher, mais bon.

Vous regardez l'affiche dans son ensemble et vous souriez un peu, on vous parlait comme on parlait à un gamin dans ce texte, mais bon, c'est ça qui vous faisait rire .. Avec un peu de chance, on recréera peut-être l'ambiance magique de Noël de votre enfance.

Vous avancez et vous vous prenez un numéro.


[...]

Shimeku devait acheter un cadeau au numéro vingt-huit. Au moins, c'était un gars. Elle savait beaucoup plus quoi acheter au sexe masculin qu'à une fille. Du maquillage ? Des bijoux, des vêtements, des souliers ? Elle ne savait pas ce qui était le plus à la mode en ce moment, et à vrai dire elle s'en fichait. Si elle serait tombée sur une fille, Shimeku aurait très probablement fini par abandonner. Ne pas acheter de cadeau, quoi, et faire comme si elle avait oublier. Elle était donc soulagée... Un gars, c'était mille fois plus facile. Un chandail d'un groupe qu'il aimait, un jeu vidéo... Au pire, un calendrier de femmes nues. Ça conviendrait bien à Matthew, ça ! Mais jamais la jeune femme lui achetait ça...

En fait, elle avait pas plus d'idées pour le sexe opposé. Mais en se promenant dans les magasins... Elle trouverait bien! C'est sur cette pensée que Shimeku grommela en se levant, le lendemain de la « pige », si on pouvait appeler ça comme ça... Dépenser de l'argent, encore et encore et encore... Ça finira jamais ! À chaque mois, il y avait toujours quelque chose qui la faisait dépenser. Elle commençait à se dire que la xbox 360 s ne sera jamais dans sa chambre... Surtout qu'elle s'était fait renvoyée, elle devait économiser. Et voilà Noël ! Shime était loin d'être riche, mais elle voulait faire plaisir à ceux qu'elle aimait. Son père, son frère. Sa mère... Elle aurait tant aimée la voir pour Noël, mais on dirait que ça ne serait pas pour cette année.

Fallait pas oublier Matthew, c'était à peu près son seul ami en ce moment. Sinon, il y avait ce fameux inconnu auquel elle devait envoyer un cadeau... Si c'était un intello, elle aurait pu lui fournir un nouveau dictionnaire de synonymes, antonymes, verbes ou une autre connerie du genre... Mais elle ne le savait pas, dommage. Ça aurait pu aider. Elle se creusait les méninges depuis cinq minutes environ, assise sur son lit. Mais faut dire qu'elle était à moitié (ou plutôt au trois quart) endormie. Le hamster dans sa tête, il ne courrait pas vite... Il dormait, lui aussi. Soupirant, elle se laissant retomber sur son lit. Mauvaise idée ! Shimeku se redressa aussitôt, il ne fallait pas qu'elle se rendorme. Elle attrapa son oreiller, le serrant contre elle et le lançant à l'autre bout de la pièce. Oreiller qui atterrit sur le lit de sa coloc...

« Oups.. » s'excusa-t-elle rapidement.

Bon ce n'est pas réellement une excuse, mais bon, pas grave. Elle se leva, récupérant en vitesse l'oreiller et le déposant sur le sien. Faire son lit? Non, Shimeku en avait pas envie ce matin. Elle regarda l'heure... Il était dix heures du matin. Elle avait dormi un peu moins que d'habitude, et pourtant, elle était en vacances. La Brésilienne ragea un bref moment. Un grognement de l'autre lit se fit entendre, puis ensuite un semblant de parole. Elle s'y était habituée, celle-là parlait dans son sommeil. C'est drôle quand ça te révèle des trucs palpitant, mais moins soudainement moins drôle quand ça te réveille, par contre... Décidément, elle était la seule réveillée.

Elle alla faire un tour rapide dans la douche, s'habillant ensuite. Mais ! Attention, problème de fille : quoi mettre ? Non, elle, ses tiroirs étaient RÉELLEMENT vides. Tout au lavage, et elle détestait le faire... Attendre pour rien. Au moins, la wi-fi était, à sa grande surprise, bonne à la buanderie. L'étudiante avait alors de bons moyens de faire passer le temps... Heureusement. Mais en ce moment, elle n'avait pas le temps de laver son linge. Elle devait aller dans les magasins avec Matthew. Lui, lui, et encore lui... À vrai dire, Shimeku l'aimait beaucoup ce sale idiot. Même si parfois il se moquait d'elle, lui faisait des mauvais coups et de mauvais tours, riait d'elle... Elle l'aimait bien, elle avait fini par l'apprécier. En même temps, elle ne passerait pas de temps avec lui si elle le détesterait. Et puis, la jeune femme savait bien que ce qu'il disait n'était pas réellement méchant, lui aussi l'aimait bien.

« Rahhh... »

Elle fini par prendre une camisole, un jeans un peu troué par endroit, et un hoodie avec écrit dessus : Keep calm and kill zombies. Il y avait même des éclaboussures de sang, la jeune femme n'avait pas pu résister en le voyant. Même geek, otaku, gamer et tout ce que vous voudrez, Shimeku reste quand même une femme qui fait parfois... souvent des achats sur des coups de tête. Elle avait lu dans le journal que les hommes achetaient beaucoup plus sur des coups de tête que les femmes, selon une étude. Mais selon elle, c'était parce que les hommes devaient avouer beaucoup plus que l'achat était inutile et que c'était sur un coup de tête, qu'il n'aurait pas dû et blablabla.

Une fois habillée, elle se peigna et se brossa les cheveux, s'arrangeant et se brossant les dents. Le nécessaire pour qu'elle ne ressemble pas à un monstre et pour ne pas que les enfants aillent se cacher dans les jupes de leur maman en voyant la jeune femme... ou THE monster. Mais elle préférait le terme « jeune femme » qu'à « THE monster ». Déjà, ça avait beaucoup plus une connotation positive... Mais après on ne parle pas de l'apparence de la jeune femme du terme, juste du terme en tant que tel. Elle ferma silencieusement la porte derrière elle, histoire de ne pas trop réveiller ses colocs durement endormis.

Shimeku fit un détour par la cafétéria, en profitant pour piquer un muffin au chocolat et un berlingot de lait. Fallait bien déjeuner. Il parait aussi que le déjeuner est le repas le plus important de la journée, mais ça tout le monde le savait. Le nombre de fois que vos parents ont dû le répéter, si vous ne savez pas ça... D'où sortez-vous, sérieusement ? Elle s'assied à la table, mangeant en vitesse - mais pas trop. En se relevant, elle failli trébuchet sur son lacet. (Ou sur Lacie, si tu préfères. /PAN/) Shimeku grogna, rattachant rapidement les lacets de ses converses. Personne l'avait vu et son égo était sain et sauf. Il se portait à merveille!

En descendant dans le hall, elle s’aperçut que Matthew n'était pas là. Bizarre, ce n'était pourtant pas son genre d'être en retard... Enfin aux dernières nouvelles. Shimeku alla s'asseoir dans les marches, attendant quelques minutes. Une minutes. Deux minutes. [...] Quatre minutes plus tard, et toujours personne. Mais une quarantaine de secondes plus tard, elle entendit des pas. La Brésilienne se retourna vivement, croyant que c'était Matthew. Mais non, c'était un... une... un gars ? Difficile à dire. L'inconnu(e) avait des cheveux longs mais des traits masculins. Vous savez, le genre de personne dont le sexe est très difficilement discernable à l’œil nu ? C'était exactement ça. Un long moment, Shimeku le regarda, perplexe, avant de s'en rendre compte. C'était impoli.

Dring dring.... dring dring.... dring dring.... dring dring...
Vous êtes bien sur la boîte voca- [...]


Elle avait raccroché, après avoir essayé de l'appeler, en vain. Il avait peut-être bu la vieille et n'était pas capable de se réveiller ? Ou bien le con était peut-être avec une de ses nombreuses conquêtes... C'est ce qu'elle supposait, et c'était à ses yeux l'hypothèse la plus valable du moment. Un brin de jalousie s'empara d'elle et légèrement énervée, elle se leva pour quitter le hall, laissant la porte se refermer bruyamment après son passage. Ses pas crissaient dans la neige, et c'était le silence plat si on oubliait le vroum vroum des automobiles et des autobus. La jeune femme rejoignit le trottoir, sans oublier de rabattre son capuchon. Elle n'aimait pas la neige, même si au Japon il n'était pas sencé de réellement neiger... Elle haïssait tout simplement le froid. Mais ça devait être simplement dû au fait qu'elle en était pas habitué, ça ne faisait que deux ou trois ans qu'elle était au Japon. Et les hivers ici se faisaient de plus en plus froid... Déréglage de la planète? Le premier hiver, il n'y avait pas eu de neige et les températures était passable. Pour sa deuxième année, il y avait un peu neigé. Mais cette année...Il y avait quelques centimètres d'épaisseur. Malheureusement.

Une dizaine de minutes plus tard et Shimeku était rendu au centre commercial. À pied, ça prenait plus de temps, mais cette fois-là elle avait prit le bus. Ça polluait peut-être la planète mais... Non, en fait elle ne trouvait aucun avantage pertinent, si on considère le temps et la température étant des faits non pertinents. Enfin à l'intérieur, elle regardait les différentes boutiques. Rien ne lui inspirait des cadeaux... Ça ne prit pas beaucoup de temps avant que la jeune fille ne se retrouve à l'intérieur d'une boutique de jeux vidéos et de truc du genre. Elle était devant le nouveau jeu, Assassin's creed III, qui était sorti il n'y avait pas longtemps. Ça serait un beau cadeau de Noël, en tout cas pour Shimeku. Mais si son correspondant n'aimait pas les jeux vidéos, ou qu'au contraire, l'avait déjà acheté ? Elle se sentirait nulle, et pas qu'un peu. Après en avoir fait le tour, l'étudiante ressortie de la boutique. Mais le jeu vidéo était noté mentalement dans sa tête, au cas où elle ne trouverait vraiment rien d'autre au centre commercial.

Elle s'aventura ensuite dans une boutique pour vêtement. Mais encore là, ça restait inutile car elle ne savait pas les goûts et la grandeur du garçon... Elle faillit éclater de rire en pensant à l'inconnu croisé dans le hall plutôt, et se surprit à espérer qu'elle ne soit pas tomber sur lui. Comment l'école aurait pu confirmer que c'était bien un gars ? En allant vérifier ? ... Ark, non. Shimeku chassa cette pensée de son esprit et continue son magasinage, faisait le tour de la boutique. Au fond, il y avait un comptoir. Curieuse, elle s'approcha, il y avait deux filles qui faisait la ligne et au mur était accrochés des modèles de boxers. Tient, c'était personnalisable. Elle ne put s'empêcher d'aller faire la file derrière les deux filles. Ça, ça serait pour Matthew. On était jamais en manque de sous-vêtement, après tout! Elle avait surtout hâte de voir sa tête quand il déballerait ça. Elle attendit quinze minutes avant que ça soit à son tour. Sur un papier que le vendeur lui donna, elle écrit quoi écrire sur le sous-vêtement, souriant : Propriété de Shimeku.

Elle ressorti de la boutique avec un sac et une vingtaine d'euros en moins... Mais toujours pas le cadeau du numéro vingt-huit. Shimeku soupira, découragée. Elle ne faisait qu'arriver au centre commercial et voulait pourtant déjà en repartir. Se faisait un chemin entre le tas de gens, la jeune femme regardait rapidement le noms des boutiques mais presque aucunes lui inspirait quelque chose dans cet aile. Elle fit donc demi-tour, se dirigeant alors vers l'aile Est. Il y avait moins de gens, le passage était un peu plus dégagé. Magasiner le vingt-deux décembre n'était pas du tout l'idéal, il fallait dire... À simplement trois pas de cette fête rendue si commerciale qu'est Noël.

Un peu plus tard, elle rentra dans une boutique de musique. C'était l'endroit. Après tout, tout le monde aimait la musique, n'est-ce pas, qui osait ne pas aimer la musique? À sa connaissance, personne. Pour certains, ça détendait, pour d'autres, c'était comme une porte de sortie. Un échappatoire. Ça pouvait aussi être un passe-temps, une passion, un loisir. On pouvait même en faire son métier ! Elle ne voulait pas acheter un instrument, parce que si il en jouait pas.. ça irait un peu mal. Finalement, Shimeku fini par choisir des écouteurs noirs. Des gros, pas les petits cheaps qu'on met dans les oreilles et qui finissent par tuer les tympans... La marque était assez reconnue. Ça avait couter un peu cher, mais elle était tout de même contente de son achat.

Elle regarda l'heure, il était encore seulement onze heure et demi, mais cet heure venait vite de passer. Son ventre réclamait de la nourriture, déjà. Elle n'avait sûrement pas assez manger en ce levant, mais refusa d'aller faire un tour dans le coin des restaurants du centre commercial. Après, elle n'aurait plus assez d'argent pour les cadeaux qui lui restait à acheter... C'est que ça peut couter cher, se nourrir, parfois! Surtout quand tu manges comme un ogre, mais Shimeku ne mange pas comme un ogre. Enfin, pas tout à fait encore... Elle retourna à la boutique de départ, achetant finalement le Assassin's creed III pour Matthew. Il se moquerait sûrement d'elle en voyant ce qui était écrit sur le sous-vêtement, mais elle s'en fichait. La Brésilienne rirait plus de sa réaction qu'autre chose, en fait.

Vrrr. Vrrr. Vrrr.

Quelque chose vibrait dans son sac, c'était son cellulaire. Elle le sortit après l'avoir enfin trouver, répondant de justesse avant que le répondeur embarque.

« Matthew ? »

Elle vérifia le numéro rapidement. Ça ne serait pas intelligent de sa part, de débiter des conneries à son père par exemple. Oui, c'était bien le sien. Légère déception... Elle aurait bien aimer parler à son père.

« Tu sais que tu vas te faire massacrer ? Patate, c'est mieux pour toi que tes fesses soit aux restaurants du centre commercial dans vingt minutes, si tu ne veux pas te faire bouffer tout cru tout rond. »

Oui, elle était cannibale. Elle raccrocha comme ça. Une ou deux minutes plus tard, elle reprit à nouveau son cellulaire, lui envoyant un message texte. « Ose me laisser seule et... ♥ » Sur ce, elle reprit sa marche dans le centre commercial. Elle avait trente minutes pour finir d'acheter ses cadeaux. [...] À sa mère, elle lui avait acheté un cadre. Shimeku savait qu'une photo d'elle - et de Matthew, pourquoi pas... - lui ferait infiniment plaisir. Pas besoin de dépenser beaucoup parfois, pour rendre heureux les coeurs. Il suffirait de prendre une belle photo d'elle, de la développer, de la mettre dans le cadre et d'y envoyer. À son frère, elle avait acheter deux CD de groupes qu'il aimait et à son père, une plaque d'auto « Meilleur papa au monde ». C'était pas beaucoup, elle aurait aimer leur offrir plus... Mais malheureusement son porte-feuille souffrait d'anorexie ces temps-ci et elle savait de toute façon que sa famille serait contente. Elle cacha ses ses sacs dans le sien, les cadeaux de Matthew au fond.

En marchant, elle avait trouvé autre chose. Encore une fois, Shimeku n'avait pas su comment résister. Shimeku fit soudainement demi-tour, fonçant dans une vieille madame.

« Oh, excusez-moi... »

fit-elle un peu distraire. Elle se pencha pour ramasser le sac que la vieille peau avait fait tomber. Cette dernière grognait en s'éloignant, racontant des débilités sur les jeunes d'aujourd'hui. Shimeku fini par rejoindre la section des restaurants et repéra vite une table vide dans un coin au bord d'une fenêtre. Non, pas une ombre de Matthew à l'horizon. Shimeku soupira, allant s'asseoir à la table et déposa ses sacs à côté d'elle, sortant de nouveau son cellulaire, lui envoyant de nouveau un message. « Bon je suis désolée, j'ai été un peu bête au tel tout à l'heure... Mais si tu te dépêches, t'auras peut-être le droit à un bisou, haha~ Ne dis pas ark parce que c'est moi qui t'en donnes un, hein! »

Son ventre gargouilla, et elle grogna. Elle voulait bien être gentille, c'était le temps des fêtes, mais il ne fallait pas non plus qu'il fasse exprès et qu'il la cherche. Après tout, c'est Shimeku. Elle mord, quoi! Son regard se tourna vers la fenêtre, la nostalgie emparant la jeune fille lentement. Ici, c'était tellement différent qu'au Brésil... Le froid, la neige. Les gens... Elle avait l'impression qu'ils n'étaient pas aussi chaleureux et proches les uns des autres de où elle venait. Au Japon, c'était le pays de la technologie. Ils se relaxaient deux fois par semaine, soit le samedi et le dimanche. Et encore... Elle secoua la tête, des pas derrières elle la sortant de son semblant de léthargie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Matthew Taylor
Pervert guy.  Pervert guy.


Masculin
Messages : 35
Age du perso : 18 ans.
♥ Côté coeur : J'en ai pas, de coeur !

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 3 ième année.
♣ Colocataires: Lullaby Oblivian, Jaylan Keanen, Kohaku L. Autret.
♣ Relations:

MessageSujet: Re: [ EVENT NOËL ] Ça va me coûter les yeux de la tête...   Jeu 27 Déc - 10:55

Il avait attendu l'appel de son amie. Évidemment, il l'avait manqué de beaucoup. Il poussa un soupire et reçu le message un peu plus tard. Il avait été légèrement piqué par ses paroles mais il haussa les épaules, après elle avait raison d'être en colère contre lui. Il avait donc prit soin de rester quelque temps, histoire de prendre le temps de souffler, et peut-être manger un morceau avant de la rejoindre. Comme elle allait le tuer, il ne put manger un morceau et se dépêcha d'enfiler son manteau et de mettre ses bottes avant de sortir. `

En sortant, il monta sur sa moto, histoire d'aller plus vite, et il se dit que rendu là bas il pourra se payer à manger, à croire qu'il avait encore de l'argent après hier... Puisqu'il avait acheté un rien pour un an de salaire. Pendant la route, il s'était arrêté pour faire le plein, vu que ça faisait tout de même longtemps. Ensuite il reprit la route, gelant sous le vent de l'hivers qu'il détestait par dessus tout et qui lui donnerait un rhume le lendemain, en plus noël approchait.

Il se rendit au centre-ville, là où Shime lui avait dit d'aller, en fait il ne se souvenait plus de l'endroit où il devait la retrouver. Il s'imaginait la retrouver comme ça, en marchant dans le centre commercial. Il marcha pendant une bonne demi-heure et avait prit temps d'arrêter à un mcdo pour acheter un petit repas gras mais en même temps léger. Mcmuffin pour ''commencer'' la journée, ou simplement parce qu'il n'avait pas faim pour du mcdo en général, c'est à peine s'il aimait ça, mais y'avait que ça au japon, si c'était pas des resto de bouffe de style chinoise.

Il avait visité un peu tout les boutiques du coin de l'oeil, puisqu'il ne vérifiait là que pour trouver Shime, essayant de se souvenir de l'endroit du rendez-vous. Un peu plus tard, il remarqua un sms qu'il n'avait pas vu plus tôt, lorsqu'il était sur sa moto. Il ouvrit son cell et regarda le message. Une excuse de la part de Shime, de toutes façons, quoi qu'elle ferait, il ne lui en voudrait pas, il l'aime bien de toutes façons, il serait incapable de lui en vouloir.

Il répondit finalement à son sms, comme s'il n'avait jamais reçu d'insulte. « J'arrives Shime, désolé pour mon retard, mais j'ai oublié l'endroit où tu voulais me rejoindre, et hier j'voulais magasiner un peu seul...Sorry. », puis il ferma son portable, rangeant celui-ci dans sa poche.

Il longea encore un peu le centre avant de tourner un coin et faire un dernier resto, où il remarqua Shime, au passage il l'a remarqua furieuse, mais aussi affamée. Il s'approcha d'elle en final et déposa le sac de mcdo sur la table.

« Tiens si t'as faim, moi j'ai déjà mangé et j'crois que t'as surement faim...J'pense. »

Il s'assit en face d'elle, légèrement impassible.

« Ça va être ton cadeau de noël. »

Il se mit à sourire, moqueur. Regardant un peu tout autour. Repensant à hier et le cadeau de Shime.

« Hier, ça m'a coûter un bras puisque m'a mère m'a conseillé la boutique la plus chère en ville... »

Il se mit à soupirer, pensant que c'était acheter aux femmes qui étaient chère, comme toujours, tout sait ce genre de chose, mais est-ce tout le monde qui peut résister à la crise d'une femme qui n'est pas satisfaite Il se dit qui valait mieux prévenir que guérir, après si la fille au quelle il doit offrir un cadeau n'est pas contente, il ne s'en voudra pas, il a quand même acheté un beau truc... Après il n'est pas matérialiste, il se fit juste à sa mère...

Il se retourna vers Shime, la regardant d'un nouveau sourire tout bonnement joyeux.

« Oh Shime, tu manges et après on va magasiner ? En passant j'ai déjà acheté ton cadeau. »

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -



Revenir en haut Aller en bas

Shimeku Nagashi


Féminin
Messages : 965
Age du perso : 17 ans
♥ Côté coeur : Nop!

Carte d'identité
♣ Année scolaire:
♣ Colocataires:
♣ Relations:

MessageSujet: Re: [ EVENT NOËL ] Ça va me coûter les yeux de la tête...   Sam 29 Déc - 1:59

Elle soupira après avoir envoyé le message, attendant, déposant son téléphone cellulaire sur la table et attendant, jouant un peu avec. Son ventre gargouilla de nouveau, et un ou deux regards se tourna vers Shimeku. Oups, ça avait été bruyant. Mais elle n’avait malheureusement pas de contrôle sur les grognements de son estomac. Elle attendit de longues minutes, recommençant à rager. C’est qu’il était long, Matthew.

Vrrr. Vrrr. Vrrr.

Elle attrapa son téléphone et regarda son sms. Il s’était perdu, ah. D’accord. Encore une autre minute, et deux, et trois, et quatre... Des pas résonnèrent finalement derrière elle. Se retournant pour voir si c’était pas lui – et ne pas se faire de faux espoirs – elle aperçut un sac de Mcdo dans la main du garçon. Oui, c’était bien lui, au moins. Mais ça faisait bien plus que vingt minutes. Ça en faisait au moins trente, sinon plus. Elle fronça les sourcils et se retourna, dos à lui, accotant sa tête entre ses bras, sur la table.

- Tiens si t'as faim, moi j'ai déjà mangé et j'crois que t'as surement faim...J'pense.

Il s’assied, déposant la nourriture entre eux deux.

- Ça va être ton cadeau de Noël.
- Hier, ça m’a coûté un bras puisque ma mère m’a conseillé la boutique la plus chère en ville...

Du coin de l’oeil, Shime aperçu le garçon soupirer légèrement et se redresser, de nouveau tout joyeux, comme à son habitude.

- Oh, Shime, tu manges et après on va magasiner ? En passant, j’ai déjà acheté ton cadeau.

Elle fronça les sourcils. Il avait bien dit qu’il avait été magasiner hier ? Elle soupira de nouveau, se redressant un court moment avant de laisser retomber sa tête dans ses bras. De nouveau enragée, elle tenta de se calmer mais... c’était peine perdue. Il était parti chez ses parents, OK, elle n’avait rien contre ça. Il avait été magasiné, ok, elle n’avait rien contre le magasinage en soit. Mais c’était les deux réunis. Il avait été magasiner hier, avec ses parents. Il était supposé le faire aujourd’hui, et avec Shimeku. Mais bien sûr, il n’était pas foutu de l’avertir, de l’appeler, de la prévenir. Tout ça dans le but qu’elle n’attende pas inutilement comme elle l’avait fait le matin même. Redressant lentement la tête, elle le foudroya d’un regard noir. Non, il n’aurait définitivement pas de bisou.

- Non, tu m’as coupé l’appétit. Je ne magasinerais pas non plus, je l’ai déjà fais, mais merci bien de vouloir m’accompagner, hein.

Sur ce, elle se leva, se pencha pour attraper ses deux ou trois sacs et fit demi-tour. Le fait qu’il s’était perdu excusait le temps qu’il avait mit à arriver aux restaurants, mais pas le reste. C'était ce qu'on appelle poser un lapin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Matthew Taylor
Pervert guy.  Pervert guy.


Masculin
Messages : 35
Age du perso : 18 ans.
♥ Côté coeur : J'en ai pas, de coeur !

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 3 ième année.
♣ Colocataires: Lullaby Oblivian, Jaylan Keanen, Kohaku L. Autret.
♣ Relations:

MessageSujet: Re: [ EVENT NOËL ] Ça va me coûter les yeux de la tête...   Ven 4 Jan - 0:06

Il fut surprit de la voir dans cette état. Quoiqu'il s'y attendait un peu... Quand même beaucoup en fait. Il se redressa, reprenant le sac en la suivant de près, il ne voulait pas qu'elle parte maintenant. Il fit une légère moue triste puis s'approcha d'elle et lui rattrapa le bras.

'' non..Shime.. C'est que..''

Il réfléchit à son excuse, elle ne voudrait surement pas l'entendre. Il l'attira vers elle en lui tirant le bras et l'entraîna dans une machine à photos. Il entra avec elle pour se cacher des gens, qui déjà semblèrent distraits par les jeunes gens. Il referma le rideau et plaqua sa paume tout près de la tête de Shime, posant son regard ombré dans le sien, plaquant sa deuxième paume sur l'autre côté après avoir déposé le sac sur le banc, se penchant vers elle, lui lançant un regard doux et grave, presque érotique.

'' Shime.. ''

Il respira lentement, continuant à la fixer constamment, il ne voulait pas lâcher son regard du sien. Elle était tellement belle, si parfaite, pourquoi lui avait-il fait ce genre de chose ? Il ragea contre lui-même intérieurement.

'' Pardon, je voulais juste, acheter tes cadeaux seul, pour te faire une surprise, j'aurai dû t'avertir, j'en suis désolé.. Je n'avais pas la tête.. Laisses-moi me faire pardonner. ''

Il ne sourit même pas, l'emprisonnant de son amour qu'il avait pour elle, sans vraiment pouvoir l'exprimer, surtout dans ce genre de situation. Il ne souhaitait pas se faire rejeter, mais il le méritait, pour ce qu'il lui avait fait subir. Il se décolla d'elle puis quitta la machine, lui laissant le sac. Il regarda la machine puis recula un peu, attendant son amie, proche.

Puisqu'ils avaient tout les deux déjà magasiné, ils pourront rentrer. Mais il n'avait pas envie, il voulait rester avec elle, passer du temps, et ne voulait pas qu'elle voit ses cadeaux pour elle. Un jour il se promit de l'emmener dans la boutique de riche, même s'il avait déjà préparé à l'emmener dans une boutique érotique.

Il se détendit légèrement, levant les yeux vers le plafond pendant quelques instants avant de commencer la marche. Où pouvaient-ils bien aller maintenant ? Elle n'avait pas faim, peut-être visiter quelques magasins. Il la regarda en se pinçant la lèvre. Regardant un peu tout autour.

'' Shime, on peut toujours faire quelque chose par ici.. Si tu veux, on peut aller.. Dans un magasin érotique ?''

Il se mit à sourire légèrement, mais elle n'aurait pas envie de sourire, elle, après ce qui lui avait fait. Il baissa les yeux en soupirant légèrement, réfléchissant à quelque chose.

''Ce n'est pas que je n'ai pas voulu y aller avec toi.. Je voulais te faire la surprise.. Après quoi.. On peut toujours rentrer... Désolé. ''

Il remonta son regard vers le sien, mais ne fut pas sûr qu'elle aurait envie de lui adresser un sourire. Il était de plus en plus malheureux et tout ça, grâce à lui et à sa tête vide.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -



Revenir en haut Aller en bas

Shimeku Nagashi


Féminin
Messages : 965
Age du perso : 17 ans
♥ Côté coeur : Nop!

Carte d'identité
♣ Année scolaire:
♣ Colocataires:
♣ Relations:

MessageSujet: Re: [ EVENT NOËL ] Ça va me coûter les yeux de la tête...   Ven 4 Jan - 6:32

Shimeku était parti toute seule de son côté, laissant Matthew à la table. C’était surtout l’impulsivité, car à peine quelques pas de fait qu’elle le regrettait. Elle baissa la tête, se sentant coupable. Elle n’aurait pas dû dire ça, elle n’aurait pas dû le dire comme ça, elle n’aurait pas dû se fâcher, même si c’était frustrant. Elle voulait surtout pas être en colère contre lui, si près de Noël. La jeune femme se mordit la langue, s’arrêtant lentement dans le centre commercial, consciente que plusieurs regards étaient fixés sur eux et sur cette scène. On aurait quasiment dit un vieux couple se disputant. Une vague tristesse l'emparant à la pensée qu’il était peut-être fâché contre elle, maintenant. Elle était presque arrêté que main froide se posa sur son bras, la rattrapant et l’arrêtant en même temps.

- Non Shime.. C’est que..

La Brésilienne ne savait pas quoi répondre. Dans sa voix, elle discernait une sorte de tristesse sûrement mélanger à de la culpabilité. En l’entendant, elle se sentait encore plus mal. Jamais elle n’aurait dû agir comme ça, mais son orgueil ne la laissa pas s’excuser à temps. De toute façon, elle aurait l’air trop stupide. Partir comme ça puis soudainement s’excuser à peine trente secondes plus tard? Non merci. Elle devra attendre un peu, faire comme elle devait laisser la colère retomber. Le garçon bougea soudainement, sortant Shimeku de sa tête. Elle regarda où il la tirait et vit qu’il l’amenait faire dans une de ces machines à photos. Photomathon, je crois. Pendant quelques secondes, la Brésilienne se demanda pourquoi il voulait prendre des photos, surtout que ce moment n’était pas le bon pour prendre des photos, en tout cas. Elle sentit qu’il la poussait doucement vers le mur de la machine. Une fois le rideau refermé, Matthew s’approcha d’elle et posa ses mains des deux côtés de la tête de la brésilienne. Il la regarda avec un regard, un de ses regards.

- Shime..

De longues secondes de silences passèrent. Shimeku n’osait pas bouger autant qu’elle n’osait pas prononcer un mot. Son regard se perdit dans le sien, ses magnifiques yeux... Ils étaient si près l’un de l’autre que Shimeku pouvait presque sentir son souffle chaud. Distraite, elle ne savait plus quoi dire. Elle soupira doucement, cherchant à tout allure quelque chose d’intelligent à dire. Des excuses, peut-être. Mais c’était comme si son cœur se liguait contre elle et l’empêchait de penser correctement. Shimeku se maudissait, se demandant pourquoi elle s’était levée. Rester dans son lit aurait tellement été plus agréable et il n’aurait pas eu tout ça... Elle ne se serait pas disputée, Matthew n’aurait pas été triste et tout aurait été à la normale. Mais par dessus tout, la jeune femme ne serait pas entrain de se demander si ce qu’elle ressentait, c’était de l’amour. Son regard descendit sur ses lèvres et elle s’apprêtait à dire quelque chose, mais quand elle l’entendit, elle referma la bouche pour l’écouter..

- Pardon, je voulais juste, acheter tes cadeaux seul, pour te faire une surprise, j’aurais dû t’avertir, j’en suis désolé.. Je n’avais pas la tête.. Laisses-moi me faire pardonner.

Elle soupira, peut-être de soulagement, lorsque le garçon se recula enfin et quitta la cabine pour la laisser seule. Shimeku s’assied le petit banc un moment, prenant le sac pour le déposer à terre. Elle prit sa tête entre ses mains, se demandant ce qu’elle devrait faire. Oublier son impulsivité, son orgueil, forcément. Mais elle ne voulait pas. Elle devrait s’excuser, mais en avait pas le courage. Foutu orgueil de merde... La brésilienne se mordit la langue avant d’attraper le sac de Mcdo, puis quitter la cabine. En fait, elle s’attendait qu’il soit parti du centre commercial après ce qu’elle lui avait fait, mais non. Son regard tomba immédiatement sur lui. Il l’attendait? Lentement elle alla le rejoindre, n’ayant toujours pas prononcer un seul mot. Ils commencèrent à marcher et au bout d’un moment, il ralentit. Matthew la regardait avec un faible sourire. Il préparait quelque chose, c’est sur. Elle s’étouffa presque avec sa salive par la suite en l’entendant.

- Shime, on peut toujours faire quelque chose par ici.. Si tu veux on peut aller.. Dans un magasin érotique? [...] Ce n’est pas que je n’ai pas voulu y aller avec toi.. Je voulais te faire la surprise.. Après quoi.. On peut toujours rentrer.. Désolé.

Elle soupira un moment et s’avança vers lui, le regardant un long moment avant de se lever sur la pointe tes pieds, déposant un léger baiser sur ses lèvres avant de se reculer et le regarder, comme si tout ça ne venait pas de se passer et que c’est juste dans sa tête. Faire comme si tout ça ne s’était pas passé était probablement la meilleure solution. Pour ne pas s’excuser, mais aussi pour oublier tout ça et passer à autre chose. Si il oubliait le baiser, bien sûr. Elle le regarda avec un sourire.

- Magasin érotique ? Tu blagues, j’espère?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [ EVENT NOËL ] Ça va me coûter les yeux de la tête...   

Revenir en haut Aller en bas
 

[ EVENT NOËL ] Ça va me coûter les yeux de la tête...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Event 5 : Ecriture & Dessin
» Halloween event !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'ESSENTIEL :: » Archives sacrées :: RPS Archivés-