Le Pensionnat Rayen est un RPG manga où tu incarnes un adolescent de quinze ans et plus ou un adulte du personnel, dans un pensionnat remplis d'élèves aux caractères bien divers. Entres originaux, musiciens, gothiques, sportifs, pom-pom girls, neutres, racailles, emos, artistes et punks, trouveras-tu ta place ?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Bain de minuit [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Bain de minuit [PV]   Dim 30 Déc - 3:27

Il était 23h.

Alyssa lâcha la boîte à ses pieds. C'était pas quelque chose de fragile, juste des draps, alors elle s'en foutait pas mal. Essoufflée, elle se pencha, posant ses mains sur ses genoux avant de souffler un peu. Tout autour d'elle, des dizaines de boîtes traînaient. C'était le bordel, un vrai bordel. Le désordre total, en gros. Mais maintenant, l'Américaine n'avait plus la force nécessaire pour commencer à déballer ce soir. Elle le fera demain, ou bien après demain. Se connaissant, toutes ces boîtes pourraient très bien attendre encore une longue semaine avant de se faire déballer... Mais qui sait, peut-être Alyssa aura marre très rapidement de ce bordel dans son nouveau chez elle. Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ? Elle se tourna vers la porte fenêtrée du balcon. Il n'y avait pas d'étoile, comme à Los Angeles. C'était normal, en pleine ville. Pour voir les étoiles, il fallait limite aller en campagne. Ses parents eux, s'en foutaient de l'environnement. C'était le genre de personne individualiste qui ne pense qu'à eux, se foutant royalement des autres tant qu'eux, ils sont heureux. Alyssa détestait ça, et était beaucoup plus ouverte sur le monde que ses géniteurs, mais surtout beaucoup moins matérialiste qu'eux. Et heureusement, d'ailleurs.

En parlant de famille, Ashley était encore disparue. Cette satanée sœur, paresseuse comme personne ! Elle avait beau l'aimer, mais elle fuyait toujours les tâches, le travail. Comme d'habitude, encore une fois, elle n'était pas foutu de l'aider et était encore disparue je-ne-sais-où. Se levant, soudainement en colère, Alyssa disparue à nouveau dans le couloir du bloc. Mais cette fois-ci, ce n'était pas pour chercher une boîte. Sa voix résonnait dans les couloirs et formait comme une sorte d'écho. « Ashley! Tu reviens ici tout de suite, sinon tes fesses, elles vont souffrir! » Elle soupira, plus qu'exaspérée par ses conneries tout plus impossible les une que les autres. Ashley avait gentiment proposé son aide, mais en y réfléchissant, c'était probablement pour sécher les cours plutôt que la bonne volonté de monter ainsi que défaire les boîtes avec elle. Après avoir fait le tour du bloc et après avoir passé dans tous les couloirs possibles, ayant même découvert certains recoins qu'elle croyait inexistants jusqu'alors, elle renonça. Remontant chez elle - c'est-à-dire au cinquième et dernier étage -, elle troqua ses jeans et son t-shirt contre une jupe noire moulante et un haut de couleur purple certainement plus joli que son t-shirt plein de sueur.

Le matin même, elle avait trouvé un dépliant pour les sources thermales Dogo Onsen. Le tarif n'était vraiment pas cher et ce n'était pas situé trop loin ; c'était environ à seulement une dizaine de minute à l'extérieur de la ville. Alyssa hésita quelques secondes, laissant finalement son épée chez elle. Elle en aurait pas besoin, en tout cas, pas aux sources. Sauf si un violeur, ou un voleur, se mettrait à ses trousses. Mais Alyssa n'était pas aussi parano que ça! De toute façon, elle allait là-bas pour se détendre. La jeune femme se mit en route, armée de son ipod sur mode aléatoire. Tant pis pour Ashley, elle se débrouillerait elle-même, puisque la porte était verrouillée. On verra qui rira, après. La musique jouait dans ses oreilles, c'était du rock. Un de genre de musique qu'elle aimait. En fait, elle était assez éclectique. Le changement, les nouveautés et les trucs de ce genre ne lui font pas peur. Elle descendit les escaliers, prenant le bus pour que cela aille plus vite. Elle avait surtout mal aux pieds, mal partout et donc marcher ne lui tentait pour rien au monde.

Minuit.

Les portes étaient à quelques mètres de la jeune femme. Il y avait de la lumière, mais personne. S'approchant pour regarder les horaires, elle s’aperçut que l'endroit était bel et bien ouvert vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Par contre, elle était assez étonnée qu'il y ait personne. Bah, au moins, elle ne paierait pas, c'était toujours ça de positif! Elle entra. Il n'y avait pas seulement aucun employé, mais aucun client non plus. Elle serait tranquille, dans ce cas. Ça serait comme un bain de minuit. Elle sourit à cette pensée, il ne manquait plus que l'infinité d'étoiles éclairant le ciel. Alyssa entra dans les vestiaires des femmes, commençant à se déshabiller. De nature un peu pudique, elle n'aimait pas s'exhiber ou se déshabiller - même en maillot de bain ou sous-vêtement - devant quelqu'un. Elle mit ses affaires dans le petit panier et attrapa une serviette, s'enroulant dedans. Elle quitta les vestiaires.

Alyssa avança, glissant le bout de ses orteils dans l'eau. Celle-ci était bien chaude. Elle pourrait enfin se relaxer pleinement, ce qu'elle n'avait pas fait depuis longtemps. Elle déroula la serviette blanche, déposant celle-ci sur le bord de la source avant de s'aventurer dedans. Ses muscles se décontractèrent puis elle s'adossa au bord du muret de la source chaude, les yeux clos. L'eau recouvrait de justesse sa poitrine, la camouflant.

- Pfiou, ça relaxe, les sources..

Murmura l’Américaine à voix basse, comme à elle-même.


Dernière édition par Alyssa Moores le Dim 20 Jan - 8:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kyoya Katsunobu


Masculin
Messages : 25
Age du perso : 17ans.
♥ Côté coeur : Kyota <3

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Deuxième ~
♣ Colocataires: Katsuo Tsuyoshi ~ Henri A. Von Rosenstein & Kyota Katsunobu
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV]   Dim 30 Déc - 16:24

    « Kyota! Alleeeez! Viens! Tu vas quand même pas passer ta soirée à bouder dans ton lit?! »

    La routine. Son frère jumeau grognait, allongé dans son lit, refusant de bouger, et encore plus de sortir. Ils avaient beau être quasiment identiques sur leur aspect physique, mais en ce qui concernait leur profil psychologique, c'était une autre affaire. Kyoya aimait sortir, faire la fête, charmer les jeunes femmes -et même parfois les jeunes hommes- et s'amuser jusqu'au bout de la nuit, le tout en buvant de l'alcool. En revanche, Kyota était beaucoup plus taciturne et solitaire, et ne supportait pas la compagnie de la gent féminine... Sauf que, sur ce dernier point notre jeune extraverti commençait à avoir des doutes sur l'honnêteté de son frère. Cela faisait plusieurs fois qu'il le voyait en compagnie d'une fille, plutôt mignonne, mais qui semblait perpétuellement triste.Le pire, était qu'il les voyait ensemble depuis le soir où, complètement bourré, il s'êtait endormi avec une de ses groupies, et qu'au réveil son frère n'était pas dans sa chambre... Et puis, sa copie conforme faisait bien des mystères à propos de cette jeune femme. Kyoya était perturbé par ce revirement de la part de son jumeau, vous imaginez la torture pour lui, s'il apprenait que son frère avait une copine, ou même qu'il était amoureux alors que lui non? L'amour... Ah.... L'amour. Chose que le petit blondinet ne connaissait pas, et n'àvait jamais connu. Oui, il couchait à droite, à gauche, avec ses groupies, parfois, mais ce n'était pas pour autant qu'il était un vulgaire baiseur. Il avait toujours de la considération pour ses partenaires. Jamais il ne leur donnait de faux espoirs ou quoi que ce soit. En même temps, pour discuter, il fallait être sobre... Chose très rare pour lui lorsqu'il était en soirée. Enfin bref. Tout ça pour dire que Kyoya n'était pas dans son assiette, ni dans son état normal. Un gouffre se creusait entre Kyota et lui, et il n'aimait pas ça... Que ferait-il sans son protecteur? Sans son frère bien aimé? Rien... Surtout qu'en cette période de fêtes, période de leur anniversaire, les choses étaient compliquées... Leur famille avait voulu qu'ils aillent les voir, mais les jumeaux avaient refusé, encore traumatisés par l'incident avec leur parents qui les avait poussé à quitter le nid familial. La cicatrice encore fraiche sur le bras droit de Kyota en était la preuve.

    Il secoua la tête, pour chasser ses idées noires et ses mauvais souvenirs, et se prépara à sortir. Ce soir là, il avait décidé qu'il n'irait pas au bar. Ni en boîte de nuit. Il voulait explorer un peu plus Matsuyama, et se détendre. Et qu'y avait-il de mieux pour défaire les noeuds de ses muscles? Un petit tour aux sources thermales, sans aucun doute. Sans aucun doute que s'il avait proposé à une de ses groupies de le faire, elle s'en serait donné à coeur joie. Mais non. Il n'en avait pas envie, pas ce soir là. Il se délesta de son haut à rayures jaunes et marrons (on était journée d'abeille), pour enfiler sa tenue de la nuit. Un jean noir, une chemise blanche et une cravate rouge. Avec une veste en cuir noire, et ça y était, il était fin prêt à partir. Il attrapa le dépliant pour aller aux sources thermales, et quitta son frère qui grognait toujours. Ce dernier devait probablement attendre que Kyoya sorte pour découcher.

    Dehors, il faisait frais. Pas froid. Le blondinet s'amusait à souffler, se prenant pour un dragon car son souffle chaud formait une fumée épaisse devant lui. Il se perdit plusieurs fois dans le dédale des rues, son sens de l'orientation n'ayant jamais été très fiable. Pour se simplifier la tâche, il finit par sauter dans un bus. Une fois arrivé aux sources, il vérifia simplement qu'elles étaient ouvertes, avant d'aller aux vestiaires se déshabiller. Une fois en caleçon, il se regarda dans le miroir, ne pouvant s'empêcher de se comparer une fois de plus à son frère. Ce dernier était légèrement plus grand, et bien plus musclé que celui qui était actuellement en train de se regarder dans la glace. Celui-ci, soupirait, se trouvant bien trop frêle. Il enleva son ultime sous vêtement et s'enroula la taille d'une serviette blanche, la tenant d'une mai, et de l'autre, maintenant le petit panier en osier contenant ses affaires. A cette heure ci, seule une source était ouverte. Il s'y dirigea donc, et déposa son panier. Tiens... Il y en avait un autre... Il n'était donc pas seul? Ne se posant pas plus de questions, il enleva la serviette et entra avec précautions dans l'eau pour ne pas glisser. Il soupira en s'asseyant sur le banc au fond, et, lorsque ses yeux s'accoutumèrent à l'obscurité, il s'aperçut qu'il y avait dans le bain, près de lui... Une jeune femme. Une FEMME?! Oui, au vu du double détail de justesse caché par l'eau, ça ne pouvait qu'en être une. Oula. Il rougit quelque peu, et, ne commença pas à la détailler dès le début. Il dit doucement, pour ne pas lui faire peur au cas où elle ne l'avait pas encore repéré.

    « Hey... Moi c'est Kyoya, et toi? Tu... T'es nouvelle, je t'ai pas encore vue dans Matsuyama..?»

    Le tout accompagné de son plus beau sourire et tout était bon. Il ferma les yeux en attendant la réponse de la rousse, commençant peu à peu à se détendre.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV]   Dim 30 Déc - 22:21

Pendant plusieurs minutes, c’était le silence plat. Mais comme d’habitude, il devait toujours avoir un truc qui venait déranger ce silence, ce calme. Cette fois, c’était une voix.

- Hey... Moi c'est Kyoya, et toi? Tu... T'es nouvelle, je t'ai pas encore vue dans Matsuyama..?

Alyssa sursauta, tournant la tête vers... la voix. Il faisait noir, et ses yeux ne s’étaient pas encore habitués à l’obscurité. Elle ne s’y attendait pas, mais surtout, elle se croyait seule. Quand était-il arrivé ? Elle fronça les sourcils, pleine d’incompréhension et de questions dans sa tête. Il était peut-être déjà là quand elle est arrivée. Mais dans ce cas, elle aurait enlevé la serviette devant lui et... il aurait tout vu? Non non non, impossible. Il devait être arrivé après elle. Et ne pas l’avoir vu puisqu’elle avait les yeux fermés. Et entendu ? La jeune femme était perdue dans ses pensées, elle devait forcément être partie dans son monde. Oui, ça serait logique. En fait, il restait juste cette possibilité, puisqu’elle avait déjà exclue l’hypothèse que c’était peut-être un voleur ou un violeur (mais si on choisirait, elle prendrait sans hésitation le voleur au lieu du violeur) qui la poursuivait depuis chez elle. Mais non, elle n’était pas parano. C’est pour ça qu’elle l’avait déjà exclue avant même d’y penser.

C’était sa mère qui lui bourrait le crâne depuis toute petite avec ce genre de choses. « Fais attention dans la rue, ne parle pas aux inconnus, surtout aux hommes! […] Maintenant que tu apprends les sports de combat, j’espère que tu vas t’en servir pour te défendre! » Et pleins de trucs du genre. Et maintenant, après la mort de ses parents par des voleurs, elle avait un peu peur. C’était sûrement un traumatisme, mais jamais l’Américaine irait voir un psychologue pour une telle stupidité. Non, elle avait qu’à ignorer ses pensées et ne pas s’en faire et un jour, ça s’en irait. Enfin, c’était ce que se disait Alyssa. Elle se concentra sur l’inconnu lorsqu'elle ressorti du flot incessant de ses pensées. En écoutant sa voix, ça semblait être un homme – ou plutôt un jeune homme. Un peu plus jeune qu’elle, probablement.

- Pas encore vu dans Matsumaya ? Car, tu connais toutes les femmes, absolument tout le monde ? C’est grand, tu sais. Serais-tu un collectionneur ?

Répondit-elle d'un léger ton moqueur en lui rendant son sourire. Effectivement, elle était nouvelle. Et par son prénom, Kyoya, c’était sûrement un homme et japonais. Enfin un homme… Ça pourrait aussi bien être un prénom mixte, ou de femme. Après tout, elle venait d’arriver dans ce pays et elle ne connaissait pas un poil de la culture japonaise. Mais un homme, ça c’était sûr : il était loin d’avoir une voix féminine. Il était plus près de la jeune femme que celle-ci l’aurait pensé, d’ailleurs. Alyssa se baissa dans la source, histoire que l’eau la couvre un peu plus. Les joues rouges, mais ça ne paressait sûrement pas dans le noir, elle leva de nouveau la tête vers lui, souriante malgré sa gêne.

- Je suis en effet nouvelle ici, mon nom est Alyssa.

Elle avait encore tendance à parler dans sa langue natale, elle avait failli le faire. Il y avait un accent anglais qui restait lorsqu'elle parlait. Mais après tout c'était normal, mais au moins, elle était de loin compréhensible. Ce n'était pas pour rien que l'Américaine avait pris des cours pendant un an avant de s'envoler en avion jusque ici. La jeune femme détacha ses cheveux - non pas pour faire comme les pubs de shampooing à la télévision - mais parce qu'elle en avait marre de les avoir attachés. Déposant l'élastique hors de l'eau, elle referma tranquillement les yeux, se demandant si elle arrivera quand même à se relaxer avec celui-là dans les parages. Mais en fin de compte, ce n'était pas plus mal d'avoir de la compagnie. Après être venu à la conclusion que oui, elle pourrait tout de même se détendre, elle se redressa, s'approchant un peu pour pouvoir mieux lui parler.

- Dis... Ça fait longtemps, que tu es là ? C'est que je ne t'avais pas vu arriver.

Demanda-t-elle enfin, s'apercevant que c’était un blond aux yeux bleus. Il devait très certainement être plus grand qu’elle, mais après tout, ce n’était pas bien difficile à battre. Son sourire toujours accroché à ses lèvres, elle attendit une réponse, levant les yeux vers le ciel dénudé d'étoiles.


Dernière édition par Alyssa Moores le Dim 20 Jan - 8:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kyoya Katsunobu


Masculin
Messages : 25
Age du perso : 17ans.
♥ Côté coeur : Kyota <3

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Deuxième ~
♣ Colocataires: Katsuo Tsuyoshi ~ Henri A. Von Rosenstein & Kyota Katsunobu
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV]   Lun 31 Déc - 18:15

    Non, elle ne l'avait pas vu. A en juger par la réaction de la jeune femme, il était clair qu'elle ne s'était pas aperçue de sa présence... Elle en sembla même un peu... Effrayée? Non, il devait se tromper. Quoique... Tomber sur un inconnu aux sources chaudes alors qu'elle était totalement nue ne devait pas être rassurant. Peut-être qu'elle le prenait pour un pervers quelconque qui l'avait suivie? Cette éventualité le fit sourire. Lui, pervers? Voyons, quelle idée?! C'était totalement faux! Enfin... Il y avait bien une part de vérité, mais toute perversion avait ses limites. Et les limites de Kyoya s'arrêtaient à la pudeur des autres. Il avait vu que l'inconnue n'était pas à l'aise, et c'était pour cela que son regard ne se fixait pas sur elle et sur son corps même si son être n'aspirait qu'à cela. Ses yeux étaient posés sur l'eau, et il attendait simplement la réponse à sa question, qui ne se fit pas attendre.

    « Pas encore vu dans Matsumaya ? Car, tu connais toutes les femmes, absolument tout le monde ? C’est grand, tu sais. Serais-tu un collectionneur ? »

    Mais c'était qu'elle avait du répondant! Il réprima un petit rire. Un collectionneur? Hum... Ce titre ne lui plaisait pas. Après tout, les femmes n'étaient pas des objets. Oh, zut hein. Je vous vois bien en train d'ouvrir de grands yeux, car ce point de vue est étrange. Mais la vérité, pour le blondinet est telle qu'il la pense. Les femmes sont des êtres fragiles qui ne demandent qu'à être choyés et enlacés. Des petits êtres qui l'attiraient irrémédiablement, et que, même en étant un dragueur invétéré, il respectait totalement. Il se gratta légèrement la joue du bout de l'index, cherchant ses mots pour lui répondre sur le même ton sans pour autant paraitre méchant. L'eau remua un peu, et, jetant un bref regard en coin vers la jeune femme, il s'aperçut qu'elle s'était immergée un peu plus.

    « Je suis en effet nouvelle ici, mon nom est Alyssa. »

    Alyssa? Un nom charmant... Et certainement pas japonais. Dans sa voix, il avait cru déceler un léger accent... Un accent qu'il connaissait plus ou moins bien. Un accent anglais, tout comme celui de sa mère, mais ici, il y avait une différence. Ce n'était pas un accent Brittanique, il paraissait plus... Américain? Chose à vérifier. Sentant encore une fois l'eau bouger, il en eut marre de regarder dans le vide. Reportant son regard vers la petite rousse, il remarqua qu'elle venait de détacher ses cheveux. Elle était charmante, vraiment. Ou du moins ce qu'il pouvait distinguer dans l'obscurité était charmant.

    « Dis... Ça fait longtemps, que tu es là ? C'est que je ne t'avais pas vu arriver. »

    Elle avait coupé court à ses réflexions en reprenant la parole et en se rapprochant de lui. Néanmoins, il souriait toujours. Surtout après sa question. Il reprit son observation, tentant de distinguer la couleur de ses yeux. Ils étaient... Rouges? Des lentilles. Décidément, cette jeune femme était pleine de mystères.

    « Hum... Qu'est-ce que cela changerait que je sois ici depuis longtemps ou pas..? Aurais-tu peur de ce que j'aurais pu avoir vu? »

    Il souriait d'un petit air moqueur, et s'était légèrement tourné vers elle en disant ses mots, attrapant une de ses mèches rouges qui était collée à son épaule pour jouer avec gentiment, comme s'ils se connaissaient depuis toujours et qu'ils partagaient une certaine complicité. Il se doutait qu'elle ne réagirait pas forcément bien, et c'est pour cela, qu'il poursuivit en souriant, faisant boucler cette petite mèche couleur de feu autour de son doigt, sans tirer dessus.

    « Un collectionneur? Tu me surestimes ! Je me considère plutôt comme un amateur de belles choses.. Et je ne connais pas tout le monde... Mais simplement que je vadrouille beaucoup et que j'ai une bonne mémoire des visages chère inconnue à la réplique piquante. »

    Il avait continué a entortiller la mèche de la jeune femme, jusqu'à ce que cette petite partie de la chevelure couleur de feu soit complètement bouclée. Alors, à ce moment là, il la déposa avec douceur contre la peau d'Alyssa. Il en profita pour chatouiller son épaule du bout du doigt, et, lorsqu'elle leva sa main pour l'arrêter, il l'attrapa avec délicatesse pour lui faire un baisemain accompagné d'un clin d'oeil avant de la relâcher et de laisser ses bras passer sous la chaleur agréable de l'eau, fermant les yeux, se laissant aller à ses pensées. Qui dévièrent à nouveau vers son frère. L'équilibre si fragile de leur relation allait être sérieusement être mis en péril si, d'un côté où de l'autre, une personne réussissait à se frayer une place bien particulière. Qu'en serait-il de leur complicité? De leurs séances de... Déguisement? Mais que pourrait Kyoya contre cela? Les relations étaient toutes faites pour être détruites un jour où l'autre, et, aussi difficile à admettre que ce soie pour le blondinet, il faudrait bien que celle avec son frère finisse par se consumer, aussi fusionnelle aurait-elle pu être. Il passa une main devant son visage, cachant un instant l'air presque triste qu'il affichait pour plaquer un grand sourire sur sa face effeminée. Ses bras vinrent se poser sur les pierres, sur le dossier du banc derrière lui, passant aussi derrière Alyssa, mais ne l'effleurant même pas. Il pensait l'avoir déjà gênée avec sa précédente action.

    « Dis.. Qu'est-ce qu'une jolie fille sans défense fait, nue, dans des sources chaudes, seule, à cette heure ci? »

    Il avait volontairement insisté sur "nue" et "seule". Il ne voulait pas lui faire peur... Juste paraitre un brin offensif. Même si ça n'était absolument pas méchant venant de sa part. Chacun son tour de provoquer.. Il attendait, patiemment, se détendant au fur et à mesure que les seconds s'écoulaient.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV]   Lun 31 Déc - 19:40

Ses yeux étaient rivés sur le ciel noir à cette heure-là. Elle entendit de nouveau sa voix, mais cette fois-ci à peu près sur le même ton qu'elle avait utilisé auparavant.

- Hum... Qu’est-ce que cela changerait que je sois ici depuis longtemps ou pas... ? Aurais-tu peur de ce que j’aurais pu voir?

Elle pencha légèrement la tête, s'apprêtant à répondre alors qu'il s'approcha d'elle. Intriguée de voir ce qu'il voulait faire, se préparant tout de même à le déloger. On ne sait jamais. Mais il attrapa simplement une mèche de cheveux, l'enroulant autour de son index, jouant avec sa chevelure. Étonnement, Alyssa ne le délogea pas. Elle aimait bien se faire jouer dans les cheveux. Ça lui rappelait sa mère. Toute petite, lorsqu'elle devait avoir à peine quatre ou cinq ans, celle-ci venait dans sa chambre et celle de sa soeur pour les border. Alors, elle s'assoyait au bord du lit d'Alyssa, parlait doucement et jouait dans les cheveux jusqu'à ce que les enfants s'endorment. Elle éteignait ensuite la veilleuse puis se leva, quittant la chambre très silencieusement, à pas de souris, de peur de les réveiller. À cette pensée, elle sourit. C'était un des rares beaux souvenirs passés avec ses parents. La plupart du temps, c'était ni chaud, ni froid. Sans attendre une réponse, il continua :

- Un collectionneur ? Tu me surestimes! Je me considère plutôt comme un amateur de belles choses.. Et je ne connais pas tout le monde... Mais c’est simplement que je vadrouille beaucoup et que j’ai une bonne mémoire des visages, chère inconnue à la réplique piquante.

Elle sourit. À la réplique piquante? Hm, pourquoi pas. C'est vrai qu'elle aimait bien se moquer des gens. Mais ce n'était jamais méchant, toujours gentil et elle n'allait pas trop loin. C'était comme sa méthode de faire connaissance. Peut-être pas la meilleure, mais c'était bien la sienne. Et puis si Alyssa remarquait qu'elle allait trop loin, ou que l'être n'aimait pas, elle arrêtait toujours. Elle ne voulait pas se mettre à dos des gens.

- Si j'ai peur ? Peur n'est pas le bon mot. Ça serait plutôt de la gêne, je crois. Alors, es-tu ici depuis longtemps ? Mais après tout ça m'importe peu, que tu aies vu ou pas. Tant que tu as apprécié ce que tu as vu. Ça ne fait pas de mal à personne.

Alyssa essayait un peu de se raisonner, mais il y avait une part de vérité dans ses phrases. Ça la gênerait, ses joues rougiraient automatiquement. Mais même avec sa pudeur, au moins, s'il a apprécié ce qu'il a peut-être vu, c'est mieux. Tant qu'il ne lui saute pas dessus. C'était certainement pas un violeur, car il lui aurait sauté dessus bien avant. En fait, il voulait peut-être la même chose, mais au moins il le faisait avec de bonnes manières. Même si elle ne risquait pas plus de céder, bien sûr.

- Un amateur de belles choses... C'est bien ça? Ne serait-ce pas un amateur « de belles personnes » plutôt, n'est-ce pas? Sinon, ça reviendrait à un collectionneur. En tout cas, j'espère que tu te souviendras du mien, car on se reverra probablement. Enfin, il y a de fortes chances...

Il pensait probablement à autre chose, et ça l’amusait. Non, il n’y avait pas de sous-entendus dans ce qu’elle disait. Mais Rayen était dans le coin, et il y avait de fortes chances que sa scolarité se passe là-bas. Alors, forcément, elle verrait à nouveau Kyoya. Elle est surveillante après tout, elle aussi doit vadrouiller, et elle aussi possédait une assez bonne mémoire des visages. Surtout de ceux qui s’amusait à faire des conneries ! Mais lui heureusement, il n’avait pas l’air à en faire beaucoup. Sauf que c’était seulement une impression et ça pourrait tout aussi bien être parfaitement le contraire. C’était sûrement parce qu’il était un blond aux yeux bleus qu’elle avait cette impression. Mais il semblait plus charmeur que faiseur de troubles. Il interrompit de nouveau ses pensées, sentant une espèce de chatouillement sur son épaule, provoquant un léger frisson. Surprise, elle se tourna pour l’arrêter, mais celui-ci attrapa sa main pour lui faire un baisemain. Elle fuit son regard, les joues rouges, mais ne disant rien. Oui, effectivement, c’était un charmeur.

Ses pensées furent de nouveau interrompues. La rouquine pencha la tête vers lui, puis remarqua son bras derrière elle.

- Dis.. Qu’est-ce qu’une jolie fille sans défense fait, nue, dans des sources chaudes, seule, à cette heure-ci?

Il insista surtout sur le « nue » et ainsi que sur le « seule ». Ah bon, c’était ce qu’il croyait, qu’elle était sans défense ? Elle sourit et leva ses yeux vers les siens, amusée. Sa gêne partait lentement, mais restait quand même un peu.

- Oh! Désolée, mais je ne suis sûrement moins sans défense que tu ne le pense.Et cette jolie jeune fille nue et seule ici, ne faisait que se détendre. Rien d'autre, rien de pervers, ne te méprends surtout pas sur mon identité. Comme le joli jeune homme que je vois devant moi, je suppose?

Elle le regardait toujours, ses yeux rivés dans les siens, attendant une réponse. Alyssa souriait légèrement, amusée.


Dernière édition par Alyssa Moores le Dim 20 Jan - 8:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kyoya Katsunobu


Masculin
Messages : 25
Age du perso : 17ans.
♥ Côté coeur : Kyota <3

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Deuxième ~
♣ Colocataires: Katsuo Tsuyoshi ~ Henri A. Von Rosenstein & Kyota Katsunobu
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV]   Mar 8 Jan - 20:19

    Les réactions de la jeune femme ne se firent pas attendre, ce qui n'était pas plus mal étant donné l'état de fatigue dans lequel était le blondinet. Trop peu de bruit, et il finirait par s'endormir, par faire sa marmotte. Surtout qu'avec la chaleur que dégageaient les sources chaudes, il sentait son esprit s'embrumer.

    « Si j'ai peur ? Peur n'est pas le bon mot. Ça serait plutôt de la gêne, je crois. Alors, es-tu ici depuis longtemps ? Mais après tout ça m'importe peu, que tu aies vu ou pas. Tant que tu as apprécié ce que tu as vu. Ça ne fait pas de mal à personne. »

    Il faillit éclater de rire. Quel genre de fille est-ce que ça ne gênerait pas d'être reluquée par un inconnu? Probablement aucun. Les filles, aussi différentes soient elles, ont toutes une certaine pudeur. Au moins envers les inconnus. Mais celle qu'il avait en face de lui, non. Elle ne semblait pas plus troublée que ça... Ce qui n'était pas logique en soit. Soit elle faisait la forte, soit elle l'était vraiment. De toute façon, dans l'obscurité, Kyoya ne pourrait rien savoir, tout comme il ne distinguait rien du tout, à part les contours de son visage.

    « Un amateur de belles choses... C'est bien ça? Ne serait-ce pas un amateur « de belles personnes » plutôt, n'est-ce pas? Sinon, ça reviendrait à un collectionneur. En tout cas, j'espère que tu te souviendras du mien, car on se reverra probablement. Enfin, il y a de fortes chances.. »

    Il sourit, et lâcha même un petit éclat de rire. Se souvenir d'elle? Pourquoi devrait il se souvenir d'elle, en particulier, et puis, pourquoi disait elle qu'ils se reverraient? Tout cela l'intriguait. Et pas qu'un peu.. Cette Alyssa était pleine de mystères, et lui, les percerait. Il le savait. Oh ! Pas dans un sens pervers, bien entendu. Il préférait les relations amicales, de loin aux parties de jambes en l'air torrides sans aucun contact après. Et pour un jeune homme qui n'avait jamais connu l'amour, rester en couple était impossible. Il n'était pas ce genre de salaud à s'engager sans sentiments.

    « Oh! Désolée, mais je ne suis sûrement moins sans défense que tu ne le pense. Et cette jolie jeune fille nue et seule ici, ne faisait que se détendre. Rien d'autre, rien de pervers, ne te méprends surtout pas sur mon identité. Comme le joli jeune homme que je vois devant moi, je suppose? »

    Et cette fois-ci, il rit pour de bon. Dieu qu'elle était charmante, à le provoquer comme ça. Un joli jeune homme, lui? Aha. Il passa une fois de plus une main dans ses cheveux, puis, cherchant que répondre, il songea une fois de plus à la raison de sa venue. Kyota, et le fossé qui se creusait entre eux. Il fixa la belle rousse dans les yeux, répondant.

    « Je suis un collectionneur particulier. Un gentil collectionneur. Enfin bon bref... Pourquoi est-ce que je ne devrait pas t'oublier? »

    Il quitta son regard pour contempler l'immensité du ciel. Il soupira. Sa voix avait changé.

    « Oh. Simplement un besoin de... Semi-solitude. Et de détente. Et non, je suis pas un pervers, je t'ai pas vue nue. J'aurais pas regardé de toute façon... »

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV]   Dim 20 Jan - 8:19

Son sourire amusé se changea en rire lorsqu'elle entendit celui de Kyoya. Il ne devait pas la croire. En fait, elle était pudique et détestait se balader nue en public. Jamais elle ne l'avouerait, par contre, donc elle faisait un peu la forte. Sauf qu'il y avait quand même une part de vérité dans ce qu'elle avait dit. Il faisait noir, il ne devait pas l'avoir vu énormément, mais si ça devait être le cas, Alyssa préférait qu'il apprécie ce qu'il voyait. Oui, parce que c'était déjà un point de positif. Sinon, tant mieux si il n'avait rien vu. Elle préférait ça comme ça, mais on ne sait jamais. Il riait un peu après tout ce qu'elle disait. Sur le moment, la jeune femme se demanda si elle était si drôle que ça. Elle aurait pu devenir humoriste, sinon. Elle aurait eu au minimum un spectateur ! Elle le vit passer une main dans ses cheveux.

- Je suis un collectionneur particulier. Un gentil collectionneur. Enfin bon bref... Pourquoi est-ce que je ne devrait pas t'oublier? [...] Oh. Simplement un besoin de... Semi-solitude. Et de détente. Et non, je suis pas un pervers, je t'ai pas vue nue. J'aurais pas regardé de toute façon...

Vers la fin, sa voix avait changé. Il avait l'air plus triste, plus... neutre, plus terne? Comment dire ça, Alyssa n'aurait pas su. Peut-être il regrettait quelque chose? Elle n'allait cependant pas le harceler avec ses questions, car c'était loin de la concerner pour le moment. Même si ce n'était pas encore un de ses (possibles) élèves, ça l'inquiétait. Alyssa détestait voir les gens tristes et malheureux, elle avait un grand coeur. Son regard se détourna du sien et la jeune femme haussa les épaules, fermant les yeux une fois de plus en soupirant légèrement.

- Ta semi-solitude, c'est raté... Sinon, je crois bien que c'était le bon endroit. C'est calme et surtout, j'imagine que à cet heure là, habituellement, c'est désert. Meilleure chance la prochaine fois !

Suite à ça, la jeune femme rouvrit les yeux et lui adressa un sourire. Elle se redressa, repliant ses jambes vers sa poitrine, ses genoux sortant légèrement de l'eau. La pointe de ses cheveux était mouillée, puisqu'ils trempaient dans l'eau. Elle tourna la tête du côté opposé, réfléchissant un moment.

- Pourquoi tu ne devrais pas m'oublier ? Tu oublies les belles rousses, toi ?

Non, Alyssa n'était pas en train de se vanter, ni rien, en ce moment. Elle aimait taquiner les gens, les chercher un peu, mais jamais méchamment. Quand elle disait ce genre de chose, la rousse ne le pensait pas. Elle savait qu'elle n'était pas moche, mais ce n'était pas le genre de fille à se qualifier de belle, ou de n'importe quoi, ouvertement. Elle passa la main dans ses cheveux histoire de les dégager de son visage. Quelques secondes plus tard, elle se tourna entièrement vers lui, ses yeux rivés dans les siens.

- Je rigole. Sauf que tu as intérêt à ne pas m'oublier, petit. De toute façon, je pense qu'on se reverra bien assez vite.

Dit-elle, finissant sa phrase avec un clin d’œil. Elle avait déjà hâte d'être au pensionnat et de croiser le blondinet. Pas de le croiser lui, mais elle avait plutôt hâte de voir sa réaction quand il se souviendrait d'elle, aux sources chaudes. Elle éclaterait sûrement de rire et ferait par la suite demi-tour, ou le taquinerait encore plus avec ça. Peu importe, ce n'était pas le temps de divaguer dans ses pensées ou bien Alyssa s'endormirait, bien qu'elle n'avait plus le goût de dormir, la situation l'amusait. Tout compte fait, elle avait bien fait de venir ici. La surveillante ne voulait pas qu'il pense à des choses qui pourrait le rendre triste, et essayait de le faire rire.

- Tu penses vraiment pouvoir m'oublier ?

Demanda-t-elle, lui tirant la langue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kyoya Katsunobu


Masculin
Messages : 25
Age du perso : 17ans.
♥ Côté coeur : Kyota <3

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Deuxième ~
♣ Colocataires: Katsuo Tsuyoshi ~ Henri A. Von Rosenstein & Kyota Katsunobu
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV]   Ven 25 Jan - 19:35

    Kyoya s'en voulait de prendre aussi mal la relation de son frère. Il était jaloux, ce qui pouvait être considéré comme normal, mais de là à déprimer complètement juste à cause de ça, c'était un peu abusé, même lui le reconnaissait. La rousse près de lui avait fermé les yeux en détournant la tête suite à sa dernière réplique. Avait-elle entendu l'ai un peu plus morne du jeune homme dans sa voix? Peut-être... Que ça aie été le cas ou pas, elle ne laissa rien paraitre.

    « Ta semi-solitude, c'est raté... Sinon, je crois bien que c'était le bon endroit. C'est calme et surtout, j'imagine que à cet heure là, habituellement, c'est désert. Meilleure chance la prochaine fois ! »

    A cette heure là... Mais quelle heure était-il exactement? Le blondinet n'en avait aucune idée. Autant dans la journée il pouvait se permettre de dire des bêtises et de déconner en fonction de la position du soleil, même s'il donnait des approximation totalement au hasard, il pouvait quand même se repérer un minimum. Mais là... Il ne pouvait pas savoir. Sauf si les étoiles acceptaient de l'aider.. Ce qui ne serait pas forcément évident à obtenir comme aide. Alyssa avait bougé, ramenant ses genoux contre sa poitrine, ce qui avait provoqué des remous dans l'eau de la source, puis lui avait souri avant de tourner la tête une fois encore.

    « Pourquoi tu ne devrais pas m'oublier ? Tu oublies les belles rousses, toi ? »

    Belle rousse?! Aha... Il retrouva bien vite le sourire. Il ne devait pas interférer dans la vie de son frère, et puis c'était tout. En plus... Il était avec une belle rousse provocatrice, alors il n'avait pas à se plaindre. La dernière réplique de la demoiselle le surprenait quand même un peu, elle n'avait pas l'air d'être ce genre de fille imbue d'elle même, mais peut-être s'était il trompé en fin de compte. Ces derniers temps il avait commit beaucoup d'erreurs, alors bon, il n'était plus à ça près.

    « Je rigole. Sauf que tu as intérêt à ne pas m'oublier, petit. De toute façon, je pense qu'on se reverra bien assez vite. »

    Hein? Le pauvre ne comprenait plus rien là... Pourquoi la revoir bien assez vite? Et puis, d'où se permettait-elle de le traiter de petit. Surtout qu'en entandant le qualificatif de "petit", il pensait surtout à certaines de ses conquêtes qui, déçues de ne pas pouvoir avoir une vraie relation avec lui, avaient qualifié autre chose de petit. Ce qui était absolument faux, soit dut en passant.

    « Tu penses vraiment pouvoir m'oublier ? »

    Son sourire s'élargit. Elle le provoquait. Donc il allait la provoquer. Étant donné que la lange de la demoiselle dépassait de sa bouche, il eut comme un réflexe, une pulsion. Il posa une main entre la joue et le cou de la jeune fille, pour ne pas qu'elle puisse tourner la tête, approcha son visage du sien et attrapa la langue tendue entre ses dents pour la croquer avec délicatesse, avant de revenir en arrière, là où il était à l'origine, laissant simplement sa main posée sur son visage. Tout ceci n'avait duré qu'une seconde ou deux, tout au plus.

    « Me cherche pas, il risquerait de t'arriver des bricoles cocote ! Et je suis tout sauf petit, jolie rouquine. »

    Il éclata de rire, et sa main glissa sur l'épaule de la demoiselle, pour que le blondinet puisse l'attirer vers elle. Leurs corps se frôlaient, Kyoya n'ayant pas voulu traumatiser la jeune fille en la collant contre lui. Le respect était important pour lui, si elle voulait être collée contre lui et bah... A elle de le faire ! Son bras était dans le dos de la jeune fille, et il lui souffla à l'oreille.

    « Non je t'oublierai pas. Sauf si tu te comportes tellement méchamment que je préfère t'oublier... »

    Et puis, pour continuer dans la provocation, il se laissa glisser dans l'eau, sa main autour d'Alyssa caressant le dos de la jeune femme avant de s'arrêter sur son autre épaule. Il était face à elle, enfoncé d'ans l'eau jusqu'aux épaules, la regardant droit dans les yeux. Il se redressa tout doucement, veillant à ne pas dévoiler à la quasi-inconnue ce qu'elle n'avait pas à voir pour le moment, il rapprocha son visage du sien, le gardant à une vingtaine de centimètres, un sourire moqueur fixé sur les lèvres, il lui murmura, capturant son regard avec le sien.

    « Au fait, pas trop mal à la langue? J'ai pas mordu fort ! »

    Et cette fois ci, ce fut à son tour de tirer la langue !

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV]   Dim 27 Jan - 10:39

Alyssa lui tira la langue, les yeux fermés. Vous savez, comme les gamins qui viennent de faire des bêtises et provoquait leurs parents - en colère - en leur tirant la langue avant de s'enfuir en courant ? C'était exactement ça, sans les gamins, les bêtises, les parents et la provocation. Elle rouvrit les yeux en sentant la main mouillée de Kyoya se poser entre sa joue et son cou. Autre chose, elle vit son visage près du sien, peut-être trop près du sien. C'est seulement à ce moment-là qu'elle songea qu'il fallait peut-être qu'elle range sa langue dans sa bouche. Sauf qu'il était déjà trop tard, puisqu'il l'attrapa assez rapidement entre ses dents, la mordant à l'aide de ces dernières. Pas méchamment. Non, c'était plutôt doucement, délicatement... Au contraire de ces chats qui, même s'ils voulaient jouer, sortaient leurs griffes et leurs dents puis blessaient, même si ce n'était pas tout à fait volontaire... Finalement, elle le provoquait peut-être un peu.

- Me cherche pas, il risquerait de t'arriver des bricoles cocotte ! Et je suis tout sauf petit, jolie rouquine.

La rouquine éclata de rire, se demandant si elle devait prendre ça pour des menaces, un avertissement ou pour rien du tout. Elle le regardait, le sourire aux lèvres, ses canines pointues dépassant légèrement. Oui, elle avait toujours eu besoin de broches car ses dents étaient trop serrés. Chaque fois que ses parents lui en parlait, elle faisait de ces crises... Pourquoi ? Tout simplement parce qu'Alyssa voulait garder ses dents de « vampire ». Ça donnait un air « cool » selon elle. M'enfin, l'important c'est qu'elle aime ses dents, non? La main du garçon qui était sur son visage descendit lentement jusqu'à son épaule, puis fut attirée vers lui. Étonnement, elle ne paniqua même pas. Premièrement, il était tard la nuit. D'ailleurs, qu'elle heure était-il ? Quand elle était arrivée, il était minuit. Sauf que combien de secondes, de minutes avaient passées depuis son arrivée ? Il semblait que ça faisait pas longtemps, mais comme le diction de le... dictait (ha ha ha), en bonne compagnie, le temps passe toujours plus vite. Seulement, était-il de la bonne compagnie ? Elle ne pensait même plus aux dangereux violeurs qui cachent leur victime au fin fond des bois après s'être fait amplement plaisir.

Un peu trop parano, c'était les mots exacts, mais que voulez-vous, c'était la faute à sa mère qui lui avait rentrer de force de genre de chose dans sa p'tite tête de rousse..

- Non je t'oublierai pas. Sauf si tu te comportes tellement méchamment que je préfère t'oublier...

Sa voix murmurant à son oreille provoqua un frisson en même temps de la sortir de ses pensées. Elle se rendit compte, seulement maintenant, que leurs corps se frôlaient, que leurs corps se touchaient par endroits, que leurs corps étaient presque collés.. Sur le moment, elle rougit, loin d'être couramment habituée d'être si près du sexe masculin. Oui, elle se vantait, elle avait peut-être l'air narcissique, provocatrice (selon Kyoya) et nombre d'autres d’adjectifs, mais elle disait surtout ça pour rire, pour se moquer. Enfin, elle ne pensait pas tout ce qu'elle disait à propos d'elle-même. Tout ça pour dire que Alyssa est loin d'être narcissique ou imbue d'elle-même. Même si ça en a l'air! Pendant plusieurs longues secondes, c'était le silence total, le silence plat. Un malaise ? Non, pas vraiment. En ce moment, le silence ne la dérangeait pas. Elle appréciait ce silence, même.

Le seul bruit dans la source était celui de l'eau qui se déplaçait, créant ainsi de (très) mini vagues. La main du blondinet, qui était dans son dos, remonta dans son dos en de douces caresses avant de revenir se poser sur son épaule. Face à face, yeux dans les yeux. Il se redressa (et son regard ne pu s'empêcher quitter le siens pour descendre plus bas... mais il a des muscles, du peu qu'elle pouvait voir.. whoa!) doucement, approchant son visage du sien. Apparemment, puisque (supposément) elle le provoquait, il avait décidé d'en faire de même. Ce genre de jeu se joue à deux, Kyoya... Quoi qu'à plus aussi, mais c'était moins le fun. C'était pas son truc, de genre de chose à plus que deux... BREF. Revenons à nos moutons.

- Au fait, pas trop mal à la langue? J'ai pas mordu fort !

À en voir le sourire moqueur qu'il affichait sur son visage, il voulait jouer et c'était clair. Alors, jouons. Lentement, Alyssa se redressa très légèrement, faisant attention que rien ne sorte de l'eau. Mais c'était un peu difficile, alors il pouvait quand même voir un peu de ce rien. Puis, elle passa à son tour son bras dans le dos du garçon, histoire de le rapprocher d'elle. Peut-être pour leurs corps se collent, qui sait.. Sauf qu'elle ne le fit pas, mais si une chose était sûre, c'est qu'elle le trouvait un peu trop loin et c'était pour cette raison qu'elle avait rapprocher Kyoya.. Ses yeux toujours rivés dans les siens, elle approcha son visage du sien.

- Si ça fait mal, c'est ce qu'on va voir...

Se dépêcha à dire la rouquine, avant d'aller capturer sa langue entre ses dents, à son tour, pour la mordiller, la relâchant à peine une ou deux secondes plus tard. Elle enleva sa main, un sourire moqueur sur son visage faisant de nouveau son entrée. Du bout des doigts, Alyssa effleura le torse du garçon en de douces caresses, ses yeux toujours dans les siens. Le silence faisait planait de nouveau, mais elle voyait mal quoi dire en ce moment. En plus, si elle dirait quoi que ce soit, ça serait une excuse pour dire qu'elle faisait exprès pour le provoquer encore... Sauf qu'au final, c'était peut-être bien vrai et peut-être elle ne trouvait pas si désagréable le fait d'être si près de Kyoya ?

- Des bricoles ? Quels genre de bricoles, y'a moyen d'être plus précis? Histoire que je sache à quoi m'attendre plus exactement..

Murmura-t-elle à son tour, d'un ton un peu provocateur, cette fois. Alyssa hésitait à rajouter qu'elle est surveillante au Pensionnat Rayen. Après quelques secondes elle se ravisa, préférant attendre sa réaction lorsqu'ils se retrouveraient face à face dans un couloir et qu'il réaliserait qui elle est vraiment... Ça pourrait être amusant, alors en fin de semaine, elle tairait ce petit détail. Le reconnaître ? Pas de problème, elle avait une très bonne mémoire. Pas autant que lui, parce que jamais elle reconnaîtrais chaque personne dans une ville (-pouf-). Bref, le jeu était lancé. Seulement, était-ce un jeu?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kyoya Katsunobu


Masculin
Messages : 25
Age du perso : 17ans.
♥ Côté coeur : Kyota <3

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Deuxième ~
♣ Colocataires: Katsuo Tsuyoshi ~ Henri A. Von Rosenstein & Kyota Katsunobu
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV]   Mar 5 Mar - 20:48

    Il savait qu'il jouait avec le feu. Ben oui, il jouait avec une rousse, et le feu c'est de quelle couleur ? Ben voilà. Fier de lui, il ne bougeait plus une fois qu'il l'avait mordue, il la regardait. La dévisageait. Non, il ne matait pas, ce n'était pas un gros pervers non plus. Quoique... La demoiselle bougea un peu, se redressant, et il vit... Ce qu'il n'était pas supposé voir, théoriquement. Vous savez, ces choses que les femmes ont et qu'elles cachent sous des outils de torture ? Vous savez, ce qu'elles mettent sous des « bikinis » en été ? Ce qui fait la différence entre un homme et une femme, à part les parties génitales, en gros (quoique c'est pas forcément gros, mais bon, passons). Toujours était il qu'il venait d'en voir un petit bout, ce qui ne le fit pas rougir, mais sourire. Il fit mine de n'avoir rien vu, et regarda la demoiselle dans les yeux, encore une fois. Elle l'avait un peu attiré vers elle, ce qui le ravit, bien évidemment. Ce n'est qu'un homme, il ne faut pas lui en vouloir pour ça.

    « Si ça fait mal, c'est ce qu'on va voir... »

    Il ne rangea pas sa langue, laissant la demoiselle la mordre, tout aussi gentiment qu'il l'avait fait avec la sienne. Puis après, elle s'était un peu écartée, et la main qui était dans le dos du blondinet, avait glissé sur son torse, le caressant doucement. Un frisson l'avait parcouru. Premièrement, il ne s'attendait pas à « ça », un peu plus et elle le tripoterai, c'est ça ? (/PAN/) Deuxièmement, si elle se mettait à le provoquer avec ses gestes, il se connaissait ; il risquait de devenir un peu plus entreprenant. Donc ce n'était pas une bonne idée pour elle.

    « Des bricoles ? Quels genre de bricoles, y'a moyen d'être plus précis? Histoire que je sache à quoi m'attendre plus exactement.. »

    Personne ne pouvait plus nier qu'elle le cherchait. Et elle allait le trouvé. Autant, si quelques instants plus tôt il n'avait pas voulu la brusquer en se collant un peu trop, à présent la guerre était déclarée. Le jeu était parti, la roulette tournait, mais ne s'arrêterait pas pour le moment, et puis, au pire, on pourrait toujours la relancer. Kyoya se pencha sur la demoiselle, ne sortant pas plus de l'eau, sentant la poitrine de la jeune femme frôler son torse, et il lui souffla à l'oreille, d'une voix suave.

    « Cachez ces seins que je ne saurais voir mademoiselle... Sinon les bricoles risquent d'arriver avec beaucoup d'avance et être beaucoup plus intenses... »

    Il disait des conneries. Mais s'en foutait un peu. La demoiselle n'avait pas l'air trop farouche, et puis au pire, elle n'avait qu'à pas le chercher, si elle ne voulait pas le trouver. Fier de lui, un sourire triomphant sur les lèvres, il se recula un peu, ne résistant pas toutefois à l'envie de mordiller l'oreille de la jeune femme, gentiment.

    « Ah... En fait, c'est pas si mal que ça de pas être tout seul... »

    Et il se glissa de nouveau à sa place sur le banc, assis près d'Alyssa.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bain de minuit [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bain de minuit [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bain de minuit.
» Un rapprochement (PV Samia)
» Bain de minuit | with Jersey
» Bain de minuit ( Ouvert à tous )
» « Bain de minuit. » (21.05.11 à 00h15)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LE RESTE DU MONDE :: » Sources thermales "Dogo Onsen"-