Le Pensionnat Rayen est un RPG manga où tu incarnes un adolescent de quinze ans et plus ou un adulte du personnel, dans un pensionnat remplis d'élèves aux caractères bien divers. Entres originaux, musiciens, gothiques, sportifs, pom-pom girls, neutres, racailles, emos, artistes et punks, trouveras-tu ta place ?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 » Samuel Atkins.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: » Samuel Atkins.   Mer 2 Jan - 23:30



Alors,qui es-tu ?

- Noms & prénoms : Mon nom c'est Samuel Atkins, bébé.
- Âge : J'ai 18 ans.
- Nationalité : Je suis Américain.
- Orientation sexuelle : Hétéro à 230%! N'as-tu pas remarqué à quel point le corps d'une femme était magnifique?!

- Année scolaire ou profession : Troisième, mec. C'est à se demander comment j'en suis arrivé là.
- Groupe : Brutal People
- Pourquoi ce groupe : Je ne suis pas quelqu'un de très fréquentable et l'autorité et moi avons vécus une rupture depuis quelque temps déjà. Maintenant entre nous, c'est suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis. Faut pas oublier que taper sur des gens, j'adore ça. Je fais ce que je veux et tu te plies à mes envies. Ainsi va la vie. Et ça manque de racailles ici. Faut augmenter les rangs.

- Personnage sur l'avatar: Gokudera Hayato - Katekyo Hitman Reborn


Regarder fixement au delà du miroir ne signifie pas qu'il ne te dissimule pas la moindre de ses facettes.

Tu veux que je me présente? J'en a rien à foutre! Je te fouterai mon poing en pleine gueule si tu continues comme ça. J'ai horreur des "stalkers" et ceux qui se prennent pour les rois du monde. Si ça n'était que de moi, ils finiraient tous égorgés, baignant dans leur sang et il s'y noieraient. Sinon, ils pourraient finir éventrés, tout boyaux dehors. Charmant, n'est-ce pas? Faut pas faire ça? C'est injuste, c'est injustififé, c'est trop extrême? Qu'est-ce que ça peux bien foutre?! C'était à eux de ne pas venir m'emmerder. Je suis impulsif et je succombe à mes pulsions. Je n'hésite pas à faire couler le sang quand la situation le demande. Faut aussi dire que j'ai un sale problème à joué franc jeu. Que ce soit pour tout, j'arrive tout simplement pas à respecter les règles. C'est encore meilleur quand c'est interdit, non? Imagine lorsque je décide de faire d'une demoiselle, ma proie. Je n'irai pas lui forcer la main. Je n'en ai pas besoin. Elle tombera dans mes filets tôt ou tard. Peut-être même arriverai-je à me glisser parmi ses fantasmes. Charmeur, moi? Définitivement. J'utilise tout les moyens possibles pour arriver à mes fins. Déjà que le corps d'une femme est une oeuvre d'art. Non, mais as-tu vu plus belle créature? Pour ça, je ferais n'importe quoi. Oui, les femmes sont une de mes plus grandes faiblesses. Ça et les clopes, l'alcool et le sexe, mais le troisième vient avec les femmes, donc bon, c'est comme si ça comptait pas, hein! Je fais dans l'art de la séduction et mec, tu vois, ta copine je me la ferai si ça me chante. Tu veux pas? Ben ça m'est complètement égal! On finira ça à coups de couteau s'il le faut! M'enfin, revenons aux femmes, parce qu'elles méritent bien qu'on en fasse l'éloge (soit d'elles ou de leur attributs). Étrangement, lorsque je me retrouve en présence de l'une d'elle qui soit en détresse, je ne peux m'empêcher de me montrer très attentionné. Mais fond, est-ce que je fais ça pour t'attirer dans mes filets et faire ce que je veux de toi ou bien est-ce par sincérité? À toi de le découvrir, bébé. Si jamais tu y arrives, bien entendu.

Je détiens tout les traits du parfait délinquant. Un colérique de première et il m'arrive d'avoir des sales envies de taper sur tout ce qui bouge, sauf les femmes. Elles, on leur fait pas mal. On les mènent au septième ciel. J'ai beau avoir l'air d'un bloc de glace, il m'arrive d'avoir des potes. Pas n'importe lesquels. Faut que je juge si juste en les regardant, je n'ai pas envie de leur foutre mon poing dans la gueule. Je ne suis pas associal, je suis quand même l'antonyme de ce terme. Je suis juste sélectif dans mes fréquentations. On ne peut faire confiance à personne en ce monde et je suis pas prêt de donner la mienne à n'importe qui. Sinon, j'arrives très facilement à me faire des ennemis. Bon, je tourne peut-être pas autour des bonnes filles, mais on s'en fou. Moi, je prend mon pied. J'aime le chaos et je fous le bordel la plus part du temps que ce soit dans ta vie, ton coeur, ton lit et ton corps. J'adore m'amuser et je fais ce que j'ai envie quand j'en ai envie, où j'en ai envie et avec qui j'en ai envie. La plus part des choses m'amuse. Qu'on me déteste, qu'on m'aime, que je te foute en rogne, que je tape sur quelqu'un, que je ne fait que parler avec quelqu'un, ça m'amuse. La vie est une chienne et un terrain de jeu. Je fais mes règles et le reste, peut bien aller se foutre bien profond dans ton cul. Oui, je suis très cru, vulgaire, grossier même. Certain se demande si j'ai eu une quelconque éducation. Ceux-là, je les bats. C'est marrant. Je dis absolument tout ce qui me passe par la tête. Pas de censure. J'aime aussi faire la fête. Plus y'a d'alcool, plus ça fait me convient. J'adore la nuit et j'emmerde les matins. Ils me font carrément chier. J'aime passer des heures au lit à rien foutre. Si je suis accompagné, ce sera différent, bien évidemment.

On raconte que chaque personne a un bon fond. Est-ce le cas pour moi? Essaie de voir et tu verras, bébé.

Succombe à la tentation et alors heureuse et comblée, tu seras.

De quoi j'ai l'air? T'es pas capable de regarder par toi-même?! Je vais t'aider un peu, puisque tu sembles dépourvu d'une quelconque faculté oculaire. Mes cheveux sont gris. Pas blancs ni blonds platine. Gris. On pourrait les qualifier de semi-long. Il ne m'arrivent pas encore au épaules, mais c'est tout près. Comment je fais pour qu'il aient cette couleur peu commune chez les individus de notre âge? Mais, t'es con ou quoi? Je les teint. Ma vraie couleur est le châtain. J'aurais pu les laisser comme ils étaient, mais je préfère nettement le gris. Mes yeux pour leur part sont verts. J'aurais besoin de lunettes, mais à la place, je porte des lentilles de contact. C'est mieux que des lunettes.
J'ai l'air d'une merde avec ça! Regarde par toi-même:
 
En ce qui concerne le reste de mon corps, je suis de grandeur moyenne avec mon mètre quatre vingt. Je suis musclé, mais pas assez pour aller faire des compétitions de bodybuilding, mais j'en ai juste assez pour que ce soit utile pour les bagarres. Que dire ensuite... Mon teint est assez pâle. J'bronze presque pas au soleil, moi.

J'ai de nombreux piercings et des tatouages. Mes deux lobes d'oreilles sont percées. Le croquants de mon membres auditif droit l'est également. Au niveau du croquant d'oreille, je n'y met que des anneaux. Avant, je mettais de vrais clous dans mes lobes. Oui, il était désinfectés. Tu me prend pour qui? Un con sans hygiène? M'enfin, il m'arrive parfois de remettre des clous dans mes lobes. Sinon, c'est des cornes noires qui sont justement de la même grandeur que des clous. Je ne voudrais pas que ça se referme et que je sois obligés de me refaire des stretchs. Pour ce qui est des tatouages, j'en ai un qui couvre presque entièrement mon dos. Tu voudrais savoir ce que c'est hein, ben t'as qu'à venir voir!

Côté vestimentaire, je m'habille comme bon me semble. Tant que c'est confortable. Des pantalons sombres ou des jeans c'est le pied. J'ajoute à ça des chaînes qui pendent. Elles peuvent être très utiles dans un bagarre. Il m'arrive très souvent d'avoir sur le dos un t-shirt de n'importe quelle couleur, sauf le rose. Ça, c'est pas viril. Par dessus, je met souvent des chemise à manches longues ou courtes. Ça dépend de ce que j'attrape en premier le matin. Finalement, j'ai des bagues à certains de mes doigts. Pas tous. Des mains complètement baguées j'aime pas. Dans mon cou, je met parfois plusieurs colier à la fois. J'en ai un avec un cadenas, un avec une anneau et une croix. Cependant, j'ai toujours une chaîne en argent qui reste toujours là. Bah quoi? Elle a une signification sentimentale à mes yeux. Tu dis ça à qui que ce soit et je serai dans l'obligation de t'égorger.


La vie est une chienne. Soit tu te laisse enculer par elle, soit tu l'encules.

Encore pendu à mes lèvres à attendre? Là, t'es probablement le pire des "stalkers" que j'ai vu de ma vie. Je vais te faire un noeud dans l’œsophage! J'espère que tu cours vite! Puisque tu t'es déjà enfoncé plus que tu le pouvais, je peux bien me forcer pour t'en donner plus. Tout d'abord, mon vrai nom n'est pas Samuel Atkins. Au départ, je m’appelais Logan Walker. Attends. Non, mais bordel, attends! Je vais tout t'expliquer. Laisse-moi, le temps, crétin! Je suis né à Détroit dans l'État du Michigan au USA. Je vivais dans le Downtown de la ville. Là-bas c'est comme la jungle, mais en pire, sans la chaleur, les animaux exotiques et les bestioles. Un humain peut être pire qu'un animal. Ce qu'on raconte sur ce coin de pays est on ne peut plus près de la réalité. Faut se battre pour survivre. J'ai été élevé par ma mère et mon père je ne l'ai jamais connu. J'crois même pas qu'il sait que j'existe en fait. Je vais te facilité les choses pour que tu comprennes bien. Ma mère était une prostituée et mon père, lui, un de ses clients. Elle-même n'a pas la moindre idée de qui peut bien être mon géniteur. J'entends déjà les "Ohhhhh! Un enfant sans réel lien familiaux! Pauvre petit!" Tu peux bien aller te faire foutre! M'enfin, ma mère s'est retrouvé avec moi dans ses pattes. Elle a essayé de bien m'élever, mais ce n'est pas évident dans une ville comme Détroit. D'autant plus qu'elle se droguait fréquemment. À la maison, il y avait souvent des gens qui débarquaient. Des amis et/ou clients de ma mère. Il y avait tant des hommes que des femmes. Je crois que ma mère était bi. La coquine, elle avait sans doute droit à des ménages à trois et à des orgies, peut-être. Quoi que je n'en ai pas la moindre idée, car je ne pouvais pas voir. Ils partaient toujours dans la chambre. Je m'étais toujours demander ce qu'ils faisaient. Maintenant, je comprends totalement. Je me souviens d'une femme qui venait souvent à la maison. Si ma mémoire ne me fait pas défaut, elle se nommait Tracy et devait avoir la vingtaine environ. Elle sentait très bon. Si je me fis à mes souvenirs que j'ai d'elle, c'était une vraie bombe. À l'époque j'étais trop jeune pour la considérer comme telle, bien entendu. Je ne fias que me fis aux images qui me sont restées d'elle. Je me rappelle aussi qu'elle s'occupait de moi lorsqu'elle ne partait pas avec ma mère dans la chambre. Elle m'avait appris un tas de trucs quand ma mère n'avait pas le temps de s'occuper de moi.

Ensuite est venu le temps de me scolariser. L'école que je fréquentais n'avait rien pour être qualifiée de modèle. J'avais 6 ans lorsque j'ai reçu ma première raclée venant d'un petit con de camarade. Je me suis fais battre par mes camarades encore plusieurs fois avant de décider à me défendre et à retourner les coups. C'est comme ça que ça marche à Détroit. J'ai donc grandit dans la violence.

À l'adolescence c'est là que les choses ont commencées à se gâter. Je me battait fréquemment avec des mecs et j'avais aussi commencer à faire des affaires avec des Dealers et des gangs. Je faisais des livraisons de drogues entre les deux en échange d'un peu d'argent. C'était bien, car à la maison nous avions du mal à vivre convenablement avec uniquement le "salaire" de ma mère. Nous survivions plutôt que de vivre. C'était tout juste si nous arrivions à joindre les deux bouts. Alors c'est avec mon revenu qu'on arrivais un peu à quelque chose. J'avais même réussis - au bon d'un très long moment, on s'entend - à avoir assez d'économies pour avoir des lunettes, ensuite des lentilles de contact, HEUREUSEMENT.

Ensuite, il y a eu ce soir où j'ai carrément merdé comme un con. J'étais avec mon partenaire de livraison, Andy. C'était également mon meilleur ami. Nous devions aller livrer de la drogue à un gang. Jusque là, ça s'annonçait très bien. Nous étions rendus au point de rencontre pour faire l'échange. Quelque chose clochait. Il y avait trop de gens qui se trouvaient là.

« Log', reste sur tes gardes. » Avait murmuré Andy.

J'avais acquiescé à ça et j'avais ralentis mon pas. Dès que ces hommes nos on aperçus, il se sont mis à hurler qu'ils nous avaient mis la main dans le sac. Merde! Des agents infiltrés. Mon meilleur ami et moi sommes partis en flèche dans la direction par laquelle nous arrivions. Nous filions dans les rues de la ville en espérant les semer. Les sacs remplis de camme que nous transportions ralentissaient notre allure. Nous étions tout près de la Rivière Détroit lorsque les hommes s'étaient dangereusement approchés de nous.

« Andy! Donne-moi tout! Mais dépêche toi, bordel! »

Il ne voulait pas. J'ai dû lui arracher des mains et j'ai tout balancer dans la rivière. Je sais, ce que tu penses. Faut pas faire ça. Y'avait peut-être pour des millions, je sais plus trop. Mais je venais tout juste d'avoir 14 ans. Je n'avais aucune idée de ce que je faisais. Andy était complètement fou de rage. Je nous avais complètement enfoncés tête première dans la merde et j'avais même creuser nos tombes et signé notre arrêt de mort. Nous avons continuer de courir. J'essayais de m'expliquer avec mon meilleur ami, mais il ne voulait rien entendre. Ce n'était que de la drogue après tout! Rien de grave. Ça c'était ce que je pensais. À 14 ans, on ne peut pas savoir les conséquences d'un tel geste. Mais je ne pensais qu'à notre fuite. La police nous voulait pour cette drogue. Si nous ne l'avions plus, ils nous lâcheraient. C'est ce que je pensais. J'étais aussi persuadé que ceux avec qui nous faisions affaire comprendraient. Qu'il valait mieux sauver notre peau plutôt que cette drogue. Quel imbécile, j'étais! Lorsque nous sommes retournés voir le Dealer, il était entré dans une colère noire. Il voulait qu'on lui rembourse la quatité que j'avais bousillée. Je n'avais pas du tout l'argent pour ça. J'avais décider de ne pas m'en préoccupé. Andy ne voulait plus m'adresser la parole. Avant, je ne comprenais pas. Maintenant, je le comprend totalement. Il avait raison de m'en vouloir! J'ai absolument foutu sa vie en l'air. À sa place, j'aurais "accidentellement" blessé gravement celui qui m'aurais fait ça, pour ne pas dire tuer. Je ne sais pas si il est arrivé à avoir un arrangement vu que ce n'est pas lui qui avait balancer le tout dans la rivière ou si il avait remboursé une partie de la dette.

De mon côté, j’agissais comme un parfait con et je continuais à vivre comme d'habitude. Sauf que j'évitais de croiser le Dealer et ses subordonnés. Il arrivait que je me faisais attaquer par des cons et je me défendais du mieux que je pouvais. Je crois que c'était des gars envoyé pour me faire la peau. Les membres du gang avaient aussi entendu parler de mon exploit. Un soir, alors que je marchais dans les rues en me rendant vers l'appartement que je partageais avec ma mère, on m'a tendu un embuscade. Je ne me souviens plus ils étaient combien, mais je sais qu'il était plusieurs. Il m'ont carrément sauté dessus et ils me ruaient de coups et y'en avait un qui avait un couteau aussi. J'ai essayer de riposté, mais il était trop nombreux. Tu peux comprendre que cette bagarre-là, je ne l'ai pas gagnée. Finalement, ils ont fichus le camp, me laissant pour mort dans la rue. Une gentille petite bonne femme est passée par là et m'a trouvé baignant dans mon sang. Elle a alerté les autorités. J'ai été transporté à l'hôpital où j'ai surement passé des semaines. J'étais salement amoché.

Lorsque je suis revenu à moi, ma mère et Tracy étaient là, près de mon lit. Elles m'avaient annoncés que je ne pouvais plus resté à Détroit. Le gang finiraient par me retrouvé et qu'ils feraient tout pour me tuer. Je devais m'en aller le plus loin possible d'ici. Je bénéficierais d'une nouvelle vie et une nouvelle identité pour me protéger. C'est le même principe que la protection des témoins. Mais pour cette vie là, il fallait que je change de pays. On m'avait déjà inscrit sous le nom de Samuel Atkins dans une école au Japon. Je trouvais le nom de cet établissement débile au début, mais on finit pas s'habituer. C'est Rayen. Je ne sais pas ce qui advenu de ma dette en fait. Peut-être que d'autres s'en sont occupés. Je l'espère. Je n'avais pas trop envie qu'on vienne me faire chier avec ça. Quoi que, je pourrais les attendre de poing ferme! M'enfin, avant de partir pour le Japon, Tracy m'avait donné la fameuse chaîne en argent que je ne me départi jamais. C'était un souvenir d'elle et de ma ville natale. Depuis maintenant près de quatre ans j’erre dans les couloirs de ce cher pensionnat. C'est depuis ce temps que je peux me permettre de te courtiser, bébé. Je te jure que je t'aurais, toi. Oui, toi.

C'est l'heure d'enlever les masques.. !

- Surnom : Monster
- Comment avez-vous trouver notre forum ? Google.
- Prouvez-nous que vous avez-lu le règlement : B-rabbit est passé. ♪



Dernière édition par Samuel Atkins le Jeu 3 Jan - 21:47, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: » Samuel Atkins.   Jeu 3 Jan - 0:09

B'soir et Bienv'nue !
J'aime le début de ta présa *-*
J'te réclamerai peut-être un rp à l'occasion pour t'embêter :P
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Heaven O. Jeoffrey


Féminin
Messages : 244
Age du perso : 17

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 2e
♣ Colocataires:
♣ Relations:

MessageSujet: Re: » Samuel Atkins.   Jeu 3 Jan - 0:25

Yop. Bienvenu. o/ (Gokudera Hayato *Q*)

J'ai validé ton code. o/ À partir d'aujourd'hui, tu as deux semaines pour compléter ta fiche, n'oublie pas d'activer ta fiche personnage dans ton profil.

Good luck pour le reste de ta prés. ♪

'Lilice.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[ Underco ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: » Samuel Atkins.   Jeu 3 Jan - 21:49

Merci pour cet accueil, mes bébés.

Je crois bien avoir terminé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Heaven O. Jeoffrey


Féminin
Messages : 244
Age du perso : 17

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 2e
♣ Colocataires:
♣ Relations:

MessageSujet: Re: » Samuel Atkins.   Jeu 3 Jan - 22:11

.. Bébés. ewê
Validé. .w.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[ Underco ]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: » Samuel Atkins.   

Revenir en haut Aller en bas
 

» Samuel Atkins.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Construction d'une Haiti Nouvelle: GRAHN MONDE Samuel Pierre Editeur
» Samuel "Sam" Fisher ? les amis peuvent être pire que les ennemis ?
» NSA : Samuel "Sam" Fisher
» Samuel Krakow
» Samuel Pierre devient Membre de l'Ordre du Canada. Chapo ba, konpatriôt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'ESSENTIEL :: Fiches Archivées-