Le Pensionnat Rayen est un RPG manga où tu incarnes un adolescent de quinze ans et plus ou un adulte du personnel, dans un pensionnat remplis d'élèves aux caractères bien divers. Entres originaux, musiciens, gothiques, sportifs, pom-pom girls, neutres, racailles, emos, artistes et punks, trouveras-tu ta place ?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 » Atsuhito Shimaru.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Atsuhito Shimaru
Infinite Love ∞
Masculin
Messages : 26
Age du perso : 23 ans.
♥ Côté coeur : Boum.

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Plus aucune.
♣ Colocataires: Vit seul.
♣ Relations:

MessageSujet: » Atsuhito Shimaru.   Dim 27 Jan - 20:38



Alors,qui es-tu ?

- Noms & prénoms : Atsuhito Shimaru
- Âge : 23 ans(élèves : 14 à 19 ans)
- Nationalité : Japonais
- Orientation sexuelle : Hétérosexuel

- Année scolaire ou profession : Prof de danse
- Groupe :Personnal (www)
- Pourquoi ce groupe :Parce qu'il est prof de danse?
- Personnage sur l'avatar: Ikuto Tsukiyomi de Shugo Chara (réserver après validation : www)

Tu me prends tout entier, ou pas du tout.

    Atsuhito? Pourquoi? En quoi son caractère vous concerne? Hum... Pour des nouveaux employeurs, vous êtes bien curieux... Il a toujours été le genre de type super apathique et sympa. Il se fiche que vous soyez noir, jaune, rouge, vert ou bleu. Pour lui, tant que vous êtes respectueux, tout va bien. Hypersociable, il aime avoir des amis autour de lui... En parlant d'amis : il se comporte toujours en véritble ami. Besoin d'une oreille attentive? Il sera toujours là pour vous. Besoin d'un conseil? Même réponse, même s'il ne connait pas parfaitement la situation, il vous aidera quand même du mieux qu'il peut. Altruiste, si vous avez besoin de quoi que ce soit, il vous le donnera. Il aime donner, tout comme il aime recevoir, même si, sur ce dernier point, il a du mal à l'admettre. Il n'aime pas reconnaitre qu'il a besoin de l'aide des autres, mais il l'accepte automatiquement.
    Ce n'est pas qu'il ne sait pas dire « Non », bien au contraire, il adore ce mot, mais c'est simplement qu'il n'aime pas rejeter les gens, car au fond de lui, il est parfaitement conscient de ce besoin d'autrui qu'il éprouve, surtout depuis une épreuve qu'il a du traverser. Cette épreuve, nous y reviendrons plus tard. Passons aux défauts... Ah non! Nous n'avons pas fini les qualités! Oui, je sais, ça fait beaucoup, mais vous verrez, y'a pas mal de défauts aussi. Donc... Où en étions nous? Ah oui. Il est également d'une fidélité à toute épreuve, d'un courage assez impressionnant et d'une détermination sans faille. C'est ce qui l'a aidé a devenir le danseur qu'il est, et qui l'a empêché de flancher lorsqu'il en a eu l'occasion. Un mental de sportif, ce qui est très important lorsqu'on est un danseur de haut niveau et que l'on fait le tour du monde pour se produire dans des spectacles. Le beau brun est toujours sincère et honnête. Qu'importe le moment, le contexte où la personne à qui il s'adresse, le proverbe « Toute vérité n'est pas bonne à dire », il l'ignore royalement. Tout comme ses ennemis, même s'il en a très peu. Maintenant, abordons les défauts ! Sa détermination abusive, peu parfois être considérée comme un entêtement insupportable. Oui, comme tout le monde il est têtu, et parfois même un peu colérique. Voire, capricieux. En danse, comme dans la vie, sa patience dépend de son humeur. Hm.. Il peut parfois être boudeur, mais ne se vexe pas forcément très rapidement où très facilement. Il faut savoir dire les bons mots et taper aux bons endroits pour l'énerver. Atsuhito à une faille. Il ne supporte pas les manques de respect. Pour lui, le respect, c'est sacré. Il ne manque pas de respect aux gens, et donc, ne tolère pas les manques de respect envers lui. Taquin, il a toujours le mot pour rire ou pour dédramatiser la situation, mais sais rester sérieux lorsqu'il le faut. Ce n'est pas l'homme parfait, mais presque ! Maintenant, reste à aborder le sujet de son attitude en tant que prof. Pour lui, ses élèves sont ses égaux. Donc pas de "Monsieur", ni autre vouvoiement n'est accepté dans son cours. Je sais, pour beaucoup, le vouvoiement est une forme de respect, mais pas pour ce jeune homme. Donc il tutoie ses élèves, et leur parle comme s'ils étaient sur un pied d'égalité. Il ne s'énerve que lorsqu'un élève met de la mauvaise volonté dans son travail ou qu'il refuse de le faire. Par contre, il manque totalement de pédagogie. Sûrement car, pour finir prof, il a été pistonné !

    En amour? Namého, pour qui vous vous prenez? À quoi ça va vous avancer de savoir ça? Enfin bon... Atsuhito a un coeur très dur à toucher, mais une fois qu'on l'a, il aime très fort, très fidèlement, et pour toujours... Sauf si on le brise... C'est un vrai Dom Juan, il n'a pas d'éthique lorsqu'il s'agit de draguer les élèves où les femmes en général : « Je suis un homme, et j'en profite ! ». À présent, il a peur de s'engager, vu qu'il a perdu sa dernière fiancée dans un crash aérien.

Mon physique est tel qu'il est. S'il ne te plaît pas, casse toi..

    À quoi il ressemble? Son physique? Heu... Vous avez des yeux nan? Enfin bon. Je m'y colle. Pour commencer, il est très grand pour un japonais. Il mesure environ 1m86, je sais, ce n'est pas commun pour un nippon, c'est même limite extraordinaire... Mais le père d'Atsuhito n'est qu'à moitié japonais, ce qui fait qu'il est lui aussi très grand. À part le fait qu'il dépasse la plupart des gens au Japon, ce cher jeune homme à un corps très musclé. Ouais, c'est un beau gosse musclé *bave*.
    Allez, un paragraphe sur les muscles, je sais que vous en rêvez tous/toutes ! Les muscles de ses épaules sont bien dessinés, et forment de toutes petites bosses derrière les clavicules (comme les tennismen ou les culturistes en moins extrême). Ses biceps sont de forme très élégante, d'une belle forme arrondie comme un.. Une cloche dirons nous. Ses avants bras sont eux aussi musclés, avec ses veines bleuâtres qui ressortent sur sa peau d'albâtre... Je sais. Les bras c'est pas très intéressant... Passons au reste ! Ses pectoraux sont apparents, mais pas au point de faire comme un bodybuilder ou un autre culturiste du genre ; on voit qu'il a pas mal de muscles, qu'il a travaillé -et travaille toujours- cette partie de son corps mais ça reste raisonnable. Ses abdominaux sont frappants par contre. On dirait qu'ils sont moulés dans les moules pour faire les tablettes de chocolat, mais vraiment hein ! Je ne suis pas en train d’exagérer là ! Il a VRAIMENT des abdos "de ouf" ! Le muscle -aussi considéré comme organe- sous son ventre n'a pas à être décrit ici, je ne voudrais pas heurter la sensibilité de certain(e)s (HUM). Mais je décrirais quand même ses fesses (NA) ! Rondes, petites et musclées. C'est tout ce qu'il y a à dire là dessus! Enfin bon.. Elles sont au dessus de cuisses très musclées, qui peuvent tenir plusieurs heures de danse pratiquées de manière intensive, et idem pour les mollets. Enfin bref. Vous l'aurez compris, il est musclé. Petit détail que je n'ai pas précisé, pas une once de gras n'a sa place sur son corps élancé (et imberbe) aux larges épaules.

    Il faudrait peut être que je décrive son visage maintenant, non? Des traits fins, très agréables à regarder... Un nez fin, une bouche qui, même quand son visage est neutre, fait croire qu'il sourit ; en effet, les commissures de ses lèvres sont toujours légèrement relevées. Maintenant, parlons de ses yeux. C'est un peu plus compliqué à expliquer, ce que je vais faire maintenant. Malgré le fait que ses parents aient les yeux marrons, Atsuhito possède des yeux d'un bleu magnifique. Comment est-ce que cela est possible? Simple question de générique. En gros, chaque chromosome contient une information génétique précise. Mais chaque gène a deux versions, que l'on appelle des allèles. Donc, chaque personne possède deux versions différentes d'un gène, et peut n'en exprimer qu'une (en fonction de si l'allèle est dominant ou récessif). Toutefois, il peut transmettre l'un, comme l'autre. Chacun des parents d'Atsuhito à soit les yeux bleus, soit porte cet allèle (qui est récessif, ce qui veut dire que l'enfant doit posséder deux allèles identiques pour exprimer le caractère), ce qui fait que le jeune homme a fini avec des yeux bleus. La petite parenthèse génétique est terminée !
    Les cheveux de ce danseur sont aussi noirs que l'ébène et sauvages, ils retombent sur son visage et ses yeux, mais lui s'en fiche un peu à vrai dire. OH ! J'allais oublier... Il a deux petites canines qui dépassent un peu, ce qui lui donne un air de chat (surnom que ses parents lui donnent d'ailleurs) tout mignon.

    Son style vestimentaire est... Basique. Des joggings quand il danse, des jeans le reste du temps. Chaussé de baskets de sport ou de ville, il n'abandonne que rarement ses t-shirts col en V pour une chemise ou autre chose. Il ne poste que des couleurs relativement sobres, et quitte son pull noir à capuche que lorsqu'il fait très chaud, ou très froid. Il a par ailleurs deux tatouages. Un signe infini tatoué sur la nuque, et une étoile filante au creux du poignet
    Spoiler:
     



Vivre c'est naître, souffrir et mourir. Et si l'on a un peu de chance, on aime et on est aimé en retour.

Avant de commencer à parler d'Atsuhito, commençons par parler de ses parents et de sa famille... Du côté de sa mère, Chihiro Ketsura, les choses ne sont pas très simples : elle est le fruit d'une liaison adultère que sa mère eut avec un marin allemand de passage aux yeux bleus. Vous allez me demander en quoi ça rend les choses compliquées, étant donné que Chihiro avait les yeux marrons, et ne ressemblait pas à son père biologique. Mais sa mère, prise de remords, avoua tout à son mari. Celui-ci pris très mal la chose, abandonnant sa fille et sa femme, ne voulant plus leur parler, ni entendre parler d'elles. Toute la famille de la mère de Chihiro la laissa dans le déshonneur, seule pour l'éduquer. Mais elle s'en sortit. Et Chihiro rencontra Akito lors de 19 ans, au sortir du pensionnat Rayen, lui en avait 20 à ce moment là et il travaillait dans Matsuyama. Akito Shimaru, quant à lui, eut un passé beaucoup plus simple. Fils de commerçant, et petit fils de demi anglais, c'est là aussi qu'il alla chercher l'allèle pour les yeux bleus. Enfin bon.
Comme je l'ai déjà dit, Chihiro et Akito se rencontrèrent à Matsuyama. Ce fut un coup de foudre, et en moins de six mois, il s'installèrent ensemble, et commencèrent à vivre comme un vrai couple. Quatre ans plus tard, naquit leur premier enfant : Meika. Une jeune fille brune aux yeux marrons. Et deux ans plus tard, ils eurent leur deuxième enfant, un garçon cette fois-ci. Il naquit au mois de septembre, à la fin de l'été, et l'air sérieux qu'avait le bébé ainsi que l'espoir qu'ils mettaient en lui firent qu'ils l'appelèrent Atsuhito, ce qui signifie « homme profond, sérieux, authentique ». Ce petit garçon eut le droit au surnom de « Chat » avant ses deux ans, car il était du genre plein de vie et limite turbulent. Il apprit à marcher aux alentours de ses sept mois, courait à huit, et vers ses un an et demi, il grimpait aux arbres, et y restait coincé longtemps, tellement il avait le vertige. Son père fut même obligé d'aller le chercher plusieurs fois d'ailleurs. En plus de ça, il avait deux petites canines qui dépassaient et les épis dans ses cheveux pouvaient parfois ressembler à des oreilles de chat, et même dans ses attitudes il y ressemblait parfois : Il aimait s'étirer longuement, lorsqu'on lui caressait la tête il ronronnait et ses mouvements étaient toujours exécutés avec une grande souplesse.

Premiers pas de danse...
Le premier épisode important dans sa vie eut lieu un été, lorsqu'il allait avoir cinq ans, et que sa sœur en avait sept. Cet été là, ils n'étaient pas partis chez leur grand-mère, au bord de la mer, pour une raison qui leur échappait. Autre chose qu'ils ne pouvaient pas contrôler : la météo. Le temps, à Matsuyama, avait beau ne pas être trop vilain, ils auraient quand méme préféré aller ailleurs. Surtout qu'à ce moment là, ça faisait plus d'une semaine qu'il pleuvait, et leur mère en avait marre de devoir se coltiner les dessins animés Disney toute la journée. Ce fut pour cela qu'elle fit un choix qui -elle ne le savait pas encore à ce moment là- changerait la vie d'Atsuhito de façon irrémédiable. Mais bon. Revenons à nos moutons. Chihiro avait décidé de leur mettre « Billy Elliott ». Meika en était enchantée, mais par contre Atsuhito rouspéta, et pas qu'un peu, disant que c'était un film « De fille » et que ça ne lui plairait pas. Leur mère allait changer d'avis, mais sa capricieuse de sœur se mit à hurler qu'Atsuhito était le chouchou et que, quand quelque chose n'allait pas dans cette maison c'était de sa faute à lui. Ledit Atsuhito, n'aimant pas les conflits, préféra céder au caprice de sa sœur, ployant sous ses désirs. Et il fit bien. L'histoire de ce jeune garçon d'une dizaine d'années qui est prêt à beaucoup de choses pour réaliser son rêve, toucha énormément le petit chat. Son histoire n'était certainement pas aussi tragique que celle de Billy Elliott, mais il se reconnut en lui. Un garçon qui n'avait pas la place qu'il désirait. Mais ce n'était pas ça qui le perturbait le plus... La danse. Cette... Émotion qui passait. Qui aurait pu se douter, qu'un simple film allait chambouler le point de vue et même la vie d'un petit garçon? Cette image de la danse s'ancra dans son crâne. Et il se résolut à devenir danseur professionnel. C'était décidé. Il serait célèbre et ferait des tournées mondiales, il s'y voyait déjà. Mais pour faire le tour de la planète, il fallait commencer par danser. Sa mère, ne le prenant pas au sérieux, accepta de l'inscrire à un cours de danse, même si son père ne voulait pas. Ils se disaient que ça lui passerait. Mais ça ne lui passa pas, à leur grand dam.
Lorsqu'il entra au pensionnat Rayen, lors de ses 14 ans, Atsuhito n'avait toujours pas arrêté la danse, et était un danseur rigoureux, sérieux et passionné. Ses parents avaient fini par s'y faire, et lui, ne lâchait rien. Encore et toujours sur le parquet de la salle de danse à tourner, sauter. Sa scolarité n'en pâtissait pas, car il savait que s'il ne travaillait pas correctement en cours, ses parents l'empêcheraient de continuer. Une proposition à laquelle il ne s'attendait pas tomba. Sa prof de danse, ancienne danseuse étoile, avait contacté un de ses amis, professeur lui aussi, qui enseignait dans un pensionnat de danse en Europe. Elle lui avait demandé s'il voulait bien prendre en pension deux élèves très talentueux et prometteurs. Elle lui avait aussi envoyé une vidéo, et il avait immédiatement accepté de les prendre. Commença une longue période de négociations entre le garçon et ses parents, pour qu'ils le laisse partir. Et ils finirent par accepter, aux prix de maintes et maintes conditions, mais ils acceptèrent.

Premiers pas en Europe...
Ce fut donc ainsi que, motivé, très motivé, il partit dans une grande école Londonienne, où il apprit à se diversifier. Modern, Jazz, Classique, Hip Hop, Rock, Salsa, Tango, Reaggeton, et tout le tralala. Autant dire que c'était intensif et que, entre toute cette danse et ses cours normaux, il avait du mal à suivre, mais nageait dans un bonheur intense. Pouvoir se plonger ainsi dans la danse était quelque chose d'extraordinaire pour lui, et il avait l'impression de pouvoir faire un pas de plus vers son rêve en étant dans un tel rythme. C'était tout ce qu'il voulait, et tout ce dont il avait toujours rêvé. c'était une chance formidable pour lui, il le savait, et ne lâcherait rien.

Premiers pas en amour...
Vous vous rappelez que j'avais dit que la prof d'Atsuhito avait sélectionné deux élèves? Et bien, l'autre élève était une demoiselle, qui avait un an de moins que lui. Amu Keruma. Mignonne. Et il fallait bien qu'il l'avoue, Atsuhito était attiré par cette demoiselle qui avait toujours été gentille et adorable avec lui, la seule fille de son ancien cours de danse à ne pas s'être méchamment moquée de lui car il aimait la danse. Elle avait été la seule à l'encourager et à le motiver, à lui dire de ne pas écouter les langues de vipères qu'étaient les autres demoiselles. Enfin bon, vous l'aurez comprit, en plus d'être adorable, elle était bonne danseuse et très belle. En tous cas, pour un garçon de quinze ans qui se retrouvait dans une nouvelle école, sans connaitre personne d'autre qu'elle, à déjà l'apprécier pas mal... ses sentiments envers elle changèrent. Le regard qu'il posa sur elle changea. Pour lui, elle passa de « Meilleure Amie », à « J'aimerais qu'elle soit tellement plus pour moi... ». Au bout de six mois à continuer à lui faire des câlins, des bisous, à lui servir de confident, il décida de se déclarer. Il n'en pouvait plus d'être simplement considéré comme un « Bon copain », il voulait plus. Ou sinon, il ne voudrait plus rien du tout. Oui, il savait ce qu'il voulait, et là, c'était Amu qu'il voulait. Rien de plus, rien de moins.
Un jour, un jour en particulier, pour la Saint Valentin, alors qu'il avait quinze ans et demi, il se décida. Sur un coup de tête, comme ça. Son prof de danse lui avait fait un compliment, et du coup, le jeune homme, heureux comme pas deux, avait été attraper la demoiselle par la main, avec un grand sourire un peu tendu, puis l'avait entraînée dans un endroit où ils pourraient être seuls. Dans une petite cour intérieure avec de la verdure, un coin relativement mignon quand même.

« - A... Amu... Je... Faut que je te dise quelque chose, commença Atsuhito en rougissant, serrant un peu plus sa main et la fixant intensément.
- Oui? Atsu... Hey ! Tu serres fort ma main là ! Qu'est-ce qu'il y a ? C'est... Grave? demanda la jeune femme un peu inquiète par l'air qu'affichait son ami, son sourire avait un peu diminué.
- Oh euh... C'est rien de très grave... J-je comprendrais qu'après ça tu veuilles plus me parler mais faut vraiment que je te le dise... Commença t-il en baissant la tête.
- Hey ! Ho ! Qu'est-ce que t'as là? J'te reconnais pas, elle lui attrapa le menton avec sa main libre pour qu'il la regarde, dis moi ce qui va pas!
- Du calme ! C'est juste que... Je m'aperçois que, à force de passer mes journées avec toi, ben... Il s'arrêta et recommença à la regarder dans les yeux avec intensité. Amu, quand j-je suis avec toi, je me sens bien. Vraiment très bien, mon coeur bat plus vite, et... Ce que j'essaie de te dire c'est que je t'aime... »

Et, à ce moment là, le temps sembla se figer. Un peu comme dans les films, et le pauvre Atsuhito eut l'impression que son coeur battait tellement fort qu'il risquait de sortir de sa poitrine et d'éborgner cette chère Amu. Non mais sérieusement. Un troupeau d'ange passa entre eux, terrorisant l'adolescent, qui s'attendait à se prendre un vent monstrueux, et chaque seconde de silence supplémentaire le détruisait un peu plus... Il avait passé une main dans ses cheveux et avait déjà tourné les talons lorsque la demoiselle l'attrapa par une manche, les yeux brillants et la voix tremblante d'une émotion mal contenue.

« - N-non ! Pars pas... Je.. Moi aussi je t'aime Atsuhito, juste que j'ai un peu peur de ce que les filles d'ici vont dire. Les deux Japonais qui sortent ensemble... Surtout que tu as déjà un fan-club, et que ça risque de te... De me... De ne pas NOUS faire que des amis, avait répondu Amu, rougissante en baissant la tête, un peu honteuse d'avoir presque crié le mot "nous".
- Je me fous d'avoir des ennemis, tant que je suis avec toi, tout ira pour le mieux. »

Affreusement gnan-gnan, n'est-ce pas? A croire que la phrase du jeune homme était tiré d'une comédie romantique à l'eau de rose... Ce qui n'était pas le cas, mais qui aurait pu l'être, tellement cette réplique pouvait paraître idiote et fausse, mais il la pensait vraiment. Ce fut pourquoi, après un bref instant d'hésitation, qu'il passa un bras dans le dos de sa bien aimée, posa son autre main sur sa joue, et prit possession de ses lèvres dans un baiser terriblement empli de passion, d'amour, et de tendresse.

Et la jeune fille avait eu raison d'avoir peur, car, dès qu'elle et Atsuhito s'affichèrent ensemble et comme tel, ils eurent e droit à des remarques désobligeantes, et, ceux qui se faisaient passer pour leurs amis changèrent radicalement d'attitude. D'une certaine façon, le fait que les deux meilleurs élèves de l'école de danse aient une relation amoureuse, créa une sorte de complexe d'infériorité chez les autres élèves. Mais l'attitude froide et distante ne dura qu'un temps. Voyant que le jeune couple était plus fort que les rumeurs et médisances en tous genres, les autres danseurs cessèrent leurs tentatives de les faire rompre au bout de deux mois. Et, durant les 18 mois qui suivirent, la vie reprit un cours normal, avec une éternelle routine, qui, ne dérangeait pourtant pas la chat. La danse était tellement passionnante que, pour lui, rien qui touchait à la danse ne pourrait jamais paraître ennuyeux.

Une nouvelle offre, de nouveau très intéressante tomba. Atsuhito allait sur ses 18 ans, et le directeur de l'école les convoqua, lui et Amu, pour leur annoncer que lors du dernier gala, un producteur américain était venu, les avait remarqués et voulait le prendre dans leur troupe. Un autre des rêves du jeune homme se réalisait. Partir aux États-Unis ! Et avec sa chérie en plus ! Je ne sais pas si vous vous l'imaginez bien, mais c'était quand même une chance inespérée pour les deux jeunes gens, qui, grâce à cela, ne se retrouveraient pas séparés par la distance, ni par le travail. Mais ils savaient que, pour ne pas être considérés comme deux petits nouveaux amoureux, associables et indissociables, ils devraient changer un peu leur mode de vie. Être moins collés, moins démonstratifs. Ca s'annonçait dur à faire, mais il fallait qu'ils le fassent, s'ils voulaient avoir une carrière aussi brillante que celle qu'on leur promettait. Enfin bon. Ils acceptèrent, plus motivés que jamais.

¤ Premiers pas aux États-Unis...
Arrivés en Amérique, les tourteaux mirent en place un nouveau mode de vie, qui ne s'annoncerait pas facile : comme ils avaient décidé de vivre ensemble, lorsqu'ils seraient chez eux, dans leur appartement, les pourraient être proches, mais lorsqu'ils seraient à l'extérieur, au travail, aux répétitions, ils seraient moins démonstratifs. Non, ils ne cacheraient pas leur relation, mais voulaient prouver aux autres que, s'ils étaient là tous les deux, ce n'était pas car l'un avait pistonné l'autre et l'avait embarqué dans son aventure.

Dès le lendemain, ils commencèrent à travailler d'arrache pied dans leur nouvelle troupe, histoire de faire leurs preuves. Ce dans quoi ils excellèrent. Les autres danseurs de leur nouveau groupe les admirèrent bien rapidement, et les intégrèrent sans aucun soucis, les appréciant immédiatement. Leur nouveau coach remarqua assez rapidement que le couple était meilleur dans les danses de salon, les danses de couple. Leur amour dégageait une telle émotion que, lorsqu'ils dansaient les deux ensemble, cela faisait des étincelles et donnait la larme à l’œil à qui pouvait les voir danser.

Durant 2 mois, Atsuhito ne quittait la salle de danse, ne s'arrêtant de s'entrainer que pour manger, dormir, et faire des bisous à Amu. Puis les 6 mois suivant, ils firent le tour des États-Unis, enchaînant spectacle sur spectacle, dans un rythme infernal.

¤ Une fois de retour chez lui, Atsuhito se fit embarquer par Amu dans un salon de tatouage. Il râla et protesta avec virulence ne voulant pas se faire tatouer « Juste pour le fun », mais sa dulcinée lui expliqua qu'elle voulait qu'ils se tatouent tous les deux des étoiles filantes au creux du poignet, pour, d'une part être tous les deux liés par ce tatouage, et d'autre part, ce tatouage ne serait pas juste pour le fun. « Ce tatouage nous rappellera à chaque fois qu'on le verra d'où on vient, et que notre célébrité est comme une étoile filante, qui vient, qui passe, mais qui peut s'éteindre à n'importe quel moment... ». Et au final, se laissant convaincre par la demoiselle, il accepta de se tatouer cela dans le poignet droit.

Suite à ce épisode, s'ensuivit une période « creuse », enfin, pas tant que ça, mais le jeune homme et sa petite amie vivaient leur vie de couple, tout en continuant leur carrière de danseurs. Jusqu'à la saint Valentin des 21 ans d'Atsuhito...

Une idée géniale et magnifique était entrée dans la tête du beau brun depuis quelques semaines, et sa date avait été fixée pour mettre son plan à exécution.. Le quatorze février, date à laquelle sa dulcinée et lui fêteraient leurs six ans d'amour. Donc, durant le battement de cinq semaines qu'il avait eu, il avait tout préparé. Il avait rangé l'appartement, fait le ménage, disposé des bougies par-ci par-là, éparpillé quelques pétales de roses rouges et avait cuisiné. Il s'était aussi préparé, douché, rasé de près, parfumé et avait enfilé une chemise. Il fallait que tout soit parfait pour l'arrivée d'Amu. Tous les ans, elle partait une dizaine de jours au début du mois de février au Japon, pour aller voir ses parents, dont c'était l'anniversaire.
Il avait été la chercher à l'aéroport, et ramenée à la maison. Entre le plat et le dessert, il avait sorti un petit écrin et c'était agenouillé près d'elle. Elle, elle avait rougit, et avait commencé à parler avant de le laisser dire ce qu'il avait à dire.

« - Tu sais Hito, la dernière fois que je t'ai vu aussi sérieux, c'était il y a six ans tout pile... Elle lui sourit, déjà émue, le connaissant tellement bien que la surprise que son chéri n'en était déjà plus une.
- Tu gâches toute ma surprise là ! Enfin bon. J'y vais... Il respira a fond, puis se lança. Amu, depuis que j'ai commencé la danse, il y a plus de quinze ans, je te connais, et dès le début, je t'ai tout de suite appréciée. Il y a six ans, jour pour jour, tu m'as donné ton amour et a fait de cette journée la plus belle de ma vie... Pour l'instant. Depuis six ans, je t'aime plus que tout au monde, et maintenant qu'on revient d'une tournée, je me dis que c'est le bon moment.. Le bon moment pour qu'on se pose pour de bon et éventuellement pour que tu colles mon nom de famille au tien? Il essayait de faire de l'humour pour calmer son stress et sa peur qu'elle refuse. Amu Keruma, voudrais tu m'épouser?
- Ou... OUIIIII ! »

Sa voix avait tremblé, mais c'était à cause de l'émotion. Mais Amu n'avait pas hésité un instant avant de dire oui.

Et à partir de ce moment, ils furent fiancés. La date du mariage ne pouvait pas encore se fixer à cause de leurs répétitions pour la danse, et puis de leurs familles respectives, qui voulaient que le couple se marie au Japon -ce pourquoi il était d'accord- mais elles ne se mettaient pas d'accord sur le lieu au Japon. Donc le couple préférait attendre un peu, d'avoir le temps de s'occuper de cela. Se déroulèrent ainsi un an de la vie du chat, durant lesquels il alterna entre danse et sa vie de couple. Tout finit par basculer un an plus tard.

φ Atsuhito devait aller chercher Amu à l'aéroport pour le retour de son voyage annuel au Japon. On était encore une fois le quatorze février, et le jeune homme était arrivé en avance à l'aéroport, pressé de la voir. Une heure passa. L'avion était censé arriver une trentaine de minutes plus tard. Mais il n'arriva jamais. Un message fut diffusé dans l'aéroport, un message qui brisa la vie et les rêves d'Atsuhito.

« Mesdames et Messieurs, Mesdames et Messieurs, toute votre attention s'il vous plait. Le vol numéro TKJ142 a rencontré un problème très important. Pour plus de détails, se rendre au comptoir numéro 7. »

Le jeune homme y alla presque en courant, un sentiment d'oppression pesant sur sa poitrine. Audit comptoir ils lui dirent une phrase, une seule. Il avait donné son nom, celui d'Amu et avait expliqué la situation. On lui répondit alors, d'un air désolé. « Excusez moi Monsieur, mais l'avion a explosé en plein vol. Personne na pu y survivre. Nous n'en savons pas plus pour le moment, mais nous vous tiendrons informé dès que possible. ». Son univers s'écroula. Son cœur se serra de douleur, et il quitta l'aéroport en courant, pleurant. Il avait été jusqu'à leur appartement, et avait hurlé. Fort, très fort. De douleur et de détresse. Il avait besoin d'Amu pour vivre, alors, maintenant qu'elle était morte, comment allait-il faire pour continuer à avancer?

Il fallut quelques moi à Atsuhito pour s'en remettre. Il n'avait pas arrêté la danse, se défoulant et exprimant sa douleur par le biais de son corps, mais, sans sa fiancée, ce n'était plus pareil. Un grand vide s'était creusé dans sa vie, et il ne savait pas comment le combler. Il n'avait jamais été du genre à se laisser abattre, mais perdre celle qu'il aimait lui était insupportable. Ou du moins, lui fut insupportable durant six mois. Durant six mois, il s'isola. Durant six mois, il fit son deuil.

Un jour comme un autre, lorsqu'il se rendait au studio de danse, allant déjà mieux que juste après la mort d'Amu, mais souffrant toujours un peu, il regarda son poignet. L'étoile filante, la chose qui le liait par delà la mort à sa fiancée était toujours sur sa peau. Dans sa peau. Continuant à marcher, il passa devant le salon de tatouage. Il s'arrêta devant, cinq, dix, quinze minutes avant de se décider à entrer. Mais il finit par se décider à y aller. Une idée avait germé dans sa tête. Le tatoueur, le reconnut, et le fit passer tout de suite. Atsuhito s'exprima d'une voix rauque en glissant un doigt sur sa nuque. «Tatouez moi un signe infini ici s'il vous plait... Je.. Je veux me tatouer cela en souvenir d'Amu. Ce tatouage représentera l'infinité de l'amour que j'éprouve pour elle, et, lui montrera, où qu'elle soit à présent, qu'elle sera toujours avec moi, dans ma mémoire, dans mon cœur et dans ma peau. » Ainsi fut dit, ainsi fut fait.

Peu après ses vingt-trois ans, Atsuhito décida de mettre fin à sa carrière de danseur professionnel et de rentrer au Japon. Rester aux États-Unis dans l'appartement qu'il avait partagé avec sa défunte fiancée ne faisait que ramener le spectre de celle ci, et il savait qu'il finirait par devenir fou s'il y restait. En rentrant à Matsuyama, il chercha rapidement un emploi, ne supportant pas d'être désœuvré... Ses parents, remarquant sa détresse et son besoin d'activité firent jouer leurs relations, et réussirent à lui obtenir le travail de professeur de danse au pensionnat Rayen. Atsuhito accepta, voulant transmettre sa passion de la danse aux "enfants" puisque, après tout, c'était grâce à elle qu'il n'avait pas sombré dans la folie.

C'est l'heure d'enlever les masques.. !

- Surnom : Atsuhito ! (pour savoir comment vous appeler... :3)
- Comment avez-vous trouver notre forum ? (histoire de savoir... Ce n'est pas une question stupide~)
- Prouvez-nous que vous avez-lu le règlement :Code bon by akib.



Dernière édition par Atsuhito Shimaru le Sam 16 Fév - 18:30, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Akiba Kagome


Masculin
Messages : 536
Age du perso : 19 ans.
♥ Côté coeur : Une belle jeune demoiselle.

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 3eme
♣ Colocataires:
♣ Relations:

MessageSujet: Re: » Atsuhito Shimaru.   Lun 28 Jan - 16:36

Bonjour/Bonsoir.

Bienvenu a toi, tu a deux semaine pour finir ta fiche,si tu a quelconque problème n'hésite pas a nous prévenir via Mp ou Cb quand nous y sommes.


Akib.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Atsuhito Shimaru
Infinite Love ∞
Masculin
Messages : 26
Age du perso : 23 ans.
♥ Côté coeur : Boum.

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Plus aucune.
♣ Colocataires: Vit seul.
♣ Relations:

MessageSujet: Re: » Atsuhito Shimaru.   Lun 28 Jan - 19:36

B'jour !
Merci ! Normalement, mon histoire ne devrait plus trop tarder à arriver, sauf si les cours me demandent trop de travail >w< Mais je devrais tenir mes délais normalement... :3

D'ailleurs, je m'excuse du petit cours de génétique que j'ai du faire dans ma description physique... J'espère qu'il est suffisamment clair pour que la couleur des yeux d'Atsuhito soit acceptée. x)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ringo Orisa
Ѽ Psychologue Scolaire ♡

Féminin
Messages : 389
Age du perso : 21 ans o/
♥ Côté coeur : Rien en vu, Chef ! '^'

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Psychologue scolaire la semaine, Barmaid le week-end !
♣ Colocataires: Sans \o/ (je suis seule au monde T.T)
♣ Relations:

MessageSujet: Re: » Atsuhito Shimaru.   Ven 1 Fév - 18:59

Atsuhito sera absent une dizaine de jours. Un retard est donc fortement envisagé. Merci de garder la fiche au chaud :3

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Ѽ Couleur de RP : #008080 ▬ Couleur de modération : #8FCF3C
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Atsuhito Shimaru
Infinite Love ∞
Masculin
Messages : 26
Age du perso : 23 ans.
♥ Côté coeur : Boum.

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Plus aucune.
♣ Colocataires: Vit seul.
♣ Relations:

MessageSujet: Re: » Atsuhito Shimaru.   Lun 11 Fév - 21:06

Je suis de retour, mais je vais encore avoir besoin de temps... ça serait possible d'avoir encore une ou deux semaines? :3
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ringo Orisa
Ѽ Psychologue Scolaire ♡

Féminin
Messages : 389
Age du perso : 21 ans o/
♥ Côté coeur : Rien en vu, Chef ! '^'

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Psychologue scolaire la semaine, Barmaid le week-end !
♣ Colocataires: Sans \o/ (je suis seule au monde T.T)
♣ Relations:

MessageSujet: Re: » Atsuhito Shimaru.   Mar 12 Fév - 21:19

Semaine accordée suite à l'absence. Bon courage, tu as jusqu'au 19 Février~

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Ѽ Couleur de RP : #008080 ▬ Couleur de modération : #8FCF3C
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ringo Orisa
Ѽ Psychologue Scolaire ♡

Féminin
Messages : 389
Age du perso : 21 ans o/
♥ Côté coeur : Rien en vu, Chef ! '^'

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Psychologue scolaire la semaine, Barmaid le week-end !
♣ Colocataires: Sans \o/ (je suis seule au monde T.T)
♣ Relations:

MessageSujet: Re: » Atsuhito Shimaru.   Mar 19 Fév - 22:21

Ben moi, je valide officiellement è.é
J'suis carrément fan de son histoire trop triste et tout *-* (pauvre Amu D: )
Bref, direction les fiches validées :)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Ѽ Couleur de RP : #008080 ▬ Couleur de modération : #8FCF3C
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: » Atsuhito Shimaru.   

Revenir en haut Aller en bas
 

» Atsuhito Shimaru.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Shamisen et guitare électrique: quand la musique est bonne ♪ [ pv Daisuke Shimaru ]
» shimaru kinzo ft shun oguri (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: GESTION DES PERSONNAGES :: » Huh, mais, qui es-tu ?-