Le Pensionnat Rayen est un RPG manga où tu incarnes un adolescent de quinze ans et plus ou un adulte du personnel, dans un pensionnat remplis d'élèves aux caractères bien divers. Entres originaux, musiciens, gothiques, sportifs, pom-pom girls, neutres, racailles, emos, artistes et punks, trouveras-tu ta place ?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Parle moi pour faire taire mon silence.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Sekhmet Netjer


Féminin
Messages : 16

Carte d'identité
♣ Année scolaire: None
♣ Colocataires: n°XX avec ---, --- & ---
♣ Relations:

MessageSujet: Parle moi pour faire taire mon silence.   Dim 10 Fév - 15:09

J’étais assise à mon bureau, laissant mes élèves terminer de copier ce que je venais de leur apprendre. J’avais la tête ailleurs, l’histoire de l’Égypte n’avait pas réussi à capturer mon cœur ni mon âme aujourd’hui, j’étais préoccuper par une toute autre affaire, mon doux et indélicat amant. J’entendais leur stylo gribouiller les feuilles contenant un savoir, mon savoir. Je n’étais pas fait pour être professeur, mais je tenais tout de même mon rôle.
— Ce sera tout pour aujourd’hui.
Lâchais-je finalement lorsque la moitié des têtes brunes avaient relevé le nez de leurs copies.

Je refermais moi-même mes livres et mes cahiers et je me levais pour leur tourner le dos. Prenant une craie en main je gribouillais rapidement quelques instructions sur l’ardoise noire, avant de la laisser retomber là où je l’avais trouvé.
— N’oubliez pas de réviser le chapitre six et sept pour le prochain cours, vous aurez une interrogation et pour dans quinze jours vous allez me faire les devoirs que j’ai marqué sur le tableau.
A peine avais-je parlais que la sonnerie retenti sourdement au-dessus de ma tête. Enfin mon calvaire prenait fin, mais cela ne voulait pas dire pour autant que j’étais bel et bien tranquille, ceci aurait été bien trop beau. Le silence pesant qu’il régnait au part avant dans la salle c’était tu, laissant un brouhaha incessant s’échapper de ce chère têtes brunes. Ils se dirigeaient tous vers la sortie et même mon bien aimé, mais il ne sortirait pas tout de suite.
— M. Keneally veuillez rester j’ai à vous parler.
Parlais-je d’une voix assez forte pour transpercer les bruits de fond.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Parle moi pour faire taire mon silence.   Dim 10 Fév - 15:48

Copier, copier et encore copier. C'est ce qu'on avait fait le plus pour le moment depuis le début du cours. Je relevai pas mes yeux de la copie sauf quand sa voix traversa la salle cassant le silence qui s'était fait. Tous arrêtèrent, rangèrent et s'en allèrent dans des cris de soulagement par la fin de ce cours. Je fis de même reculant ma chaise et en prenant mon sac pour me diriger vers la sortie. j'avait entamer une petite conversation avec un pote de la classe mais elle fût vite couper par notre chère professeur. Je fis signe et dis :

- Je vous rejoins dans quelques minutes ! Allez-y.


Je les regardais partir pendant que je soupirai et retournai sur mes pas. ça allait être la même rengaine que l'habitude, je la vois déjà venir. Elle avait le don de m'exaspérer pour le reste de la journée. Je la regardais d'un air ennuyer car j'anticipais déjà sa réaction mais passons ...

- Oui, Mme. Netjer, que me voulez-vous ?


J'ironisais la situation d'un ton un peu provocateur. Je déposais mon sac au pied du bureau et m'assois sur une chaise retournée, dossier en face et je m'accoudais attendant sa réplique du jour. Sourire en coin. Tout le monde était sorti pour dîner, ce que j'aimerai faire aussi d'ailleurs.

- Qu'ai-je fait de si terrible pour vous avoir en privé ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sekhmet Netjer


Féminin
Messages : 16

Carte d'identité
♣ Année scolaire: None
♣ Colocataires: n°XX avec ---, --- & ---
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Parle moi pour faire taire mon silence.   Dim 10 Fév - 16:17

Tous s’en aller, plus ou moins bruyamment, sauf mon bien aimé Jayden, même si je devais plutôt l’appeler mon cher et tendre petit salopard. Je soupirais, fatigué de m’entretenir avec lui et dans ces mêmes termes qui fondaient nos disputes. Dire que dans les premiers temps nous nous retrouvions dans les couloirs et que nous nous amusions tel que des enfants voir même tel que des très grands enfants, mais maintenant ce n’était que dispute. Soit-elle venait de ma part soit de la sienne, mais c’était une chose qui m’exaspérer au plus haut point.
— Oui, Mme. Netjer, que me voulez-vous ?
Il me provoquait et il jouait son rôle à la perfection, j’avais toujours du mal à comprendre comment nous en étions arrivé là, lui et moi ensemble depuis tant d’année maintenant et que nous soyons en train de nous disputer à chaque moment que nous passons seuls….
— Qu'ai-je fait de si terrible pour vous avoir en privé ?
Me demandait-il le plus simplement du monde, comme si ce n’était pas assez qu’il me provoque.

Je me dirigeais vers la porte, jetant un coup d’œil vers l’extérieur afin de voir s’il n’y avait pas une oreille indiscrète qui traîner dans les parages, lorsque ma crainte était calmé, je fermais la porte, laissant un rire amer s’échapper de ma bouche et de mes entrailles.
—Rien.
Lâchais-je avec beaucoup de sarcasme. Il avait bien trop souvent joué les idiots avec moi et me laissant croire que je l’étais aussi et c’était une chose qui me fatigué maintenant, j’avais passé l’âge.
—Sais-tu quel jour que l’on était hier ?
Je me retournais pour faire face à sa stature d’homme basané. Espèrent faussement qu’il me raconte un mensonge bateau plutôt que sa deuxième épouse, le basket.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Parle moi pour faire taire mon silence.   Dim 10 Fév - 18:47


-Rien.
ça ne présageait rien de bon ce petit rare sarcastique ... Ni ce " rien ", d'ailleurs. Je fixais le tableau lisant les dernières notes laissées pour ne pas trop faire attention à son comportement qu'il allait m'agacer, comme à son habitude lors d'une dispute. On se demande comment cette relation peut bien continuer, parfois.

- Sais-tu quel jour que l’on était hier ? Me rétorqua-t-elle. Je pris une grande inspiration pour la rejeter petit à petit en lui répondant simplement.

- Oui, M'dame. Dimanche, le jour où mes matchs se déroulent et que vous avez l'habitude de convoiter par vos sorties. Pourquoi donc ?
J'ironisais toujours, je connaissais bien la raison : je n'étais pas venu à sa soirée qu'elle nous avait prévu. Mais un match et un match. Je ne l'encombre pas de mes sorties, les moments où elle a cours et pas moi. C'st pas comme si non plus, les jours que je lui propose une journée à nous deux, elle a du travail. Je râle ? Non.

- Que puis-je faire pour me faire pardonner à la gente dame ?
Je croisais mes bras sur le dossier et y posai ma tête laissant mon regard son coincé dans le coin et je l'avais dans mon champ de vision. On ne sait jamais. Elle me jettera peut-être encore ses lunettes ou même un livre ou je ne sais quoi. Bien qu'elle me faisait face maintenant.

- Et c'est reparti pour un tour ...
Finis-je par murmurer dans un élan d'agacement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Sekhmet Netjer


Féminin
Messages : 16

Carte d'identité
♣ Année scolaire: None
♣ Colocataires: n°XX avec ---, --- & ---
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Parle moi pour faire taire mon silence.   Dim 10 Fév - 19:12

Je pourrais donner des royaumes, mon savoir pour pouvoir faire disparaître ce petit homme avec son air d’homme heureux et fière de ces mots qui se lit sur son visage et qui émane de sa délicieuse bouche quand tant normal j’aurais envie d’embrasser pour faire taire ce poison qui me poignarde dans le dos et qui me gâche ma vie et mon temps tout comme ma jeunesse.
— Oui, M'dame. Dimanche, le jour où mes matchs se déroulent et que vous avez l'habitude de convoiter par vos sorties. Pourquoi donc ?
Est-ce donc vraiment une farce qui sort de sa bouche ? Se joue-t-il de moi ou bien je suis accompagné d’un fou, qui préfère une balle orange sans vie à ma petite personne. J’avais réussis à nous organiser une petite soirée, rien que pour nous deux, un repas dans le four et ma personne afin de passé une soirée en toute simplicité, tout cela pour simplement fêter mon anniversaire. J’avais même prévu le fait qu’il puisse avoir un match ce jour-là, alors je l’avais prévenu à l’avance, mais il faut croire que tout ce que je fais est vain.
— Que puis-je faire pour me faire pardonner à la gente dame ?
Et c’était reparti pour un tour, notre danse ne se terminerait donc jamais ? Alors qu’il me montrait peu d’intérêt et me parlait avec dédain, je laissais ma main brasser de l’air pour lui faire comprendre que j’étais fatigué de lui et cette même excuse qu’il me sortait à chaque fois.
— Tu ne peux plus rien faire. Je crois bien que j’ai finalement compris ce que j’étais pour toi…
Finis-je par lâcher froidement en le regardant droit dans les yeux, il me tuait à petit feu et moi à chaque fois je tendais le bâton pour me faire battre, comme la femme stupide que je suis, à croire que je n’ai jamais réussis à apprendre de mes échecs.
— Il s’agissait uniquement de mon anniversaire, mais il faut croire que ça n’a pas d’importance pour toi.
Excédé par tout ceci, j’entrouvris la porte de la classe.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Parle moi pour faire taire mon silence.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Parle moi pour faire taire mon silence.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LE PENSIONNAT - PARTIE A :: » Salles de cours-