Le Pensionnat Rayen est un RPG manga où tu incarnes un adolescent de quinze ans et plus ou un adulte du personnel, dans un pensionnat remplis d'élèves aux caractères bien divers. Entres originaux, musiciens, gothiques, sportifs, pom-pom girls, neutres, racailles, emos, artistes et punks, trouveras-tu ta place ?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Chapitre 2 : Pourquoi les pommes rougissent-elles ? [Privé : Lauren C. Brown]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Stephane Harris


Masculin
Messages : 33
Age du perso : 26 ans.
♥ Côté coeur : J'ai pourtant l'impression que c'est mal.

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Professeur d'Histoire-géo et d'art martiaux provisoirement.
♣ Colocataires: Il vît seul.
♣ Relations:

MessageSujet: Chapitre 2 : Pourquoi les pommes rougissent-elles ? [Privé : Lauren C. Brown]   Lun 11 Fév - 22:47

ATCHOUM !... Je hais ce climat. Rikia, je me demandais si je devrais aller lui parler aujourd'hui... En moins de cinq minutes, j'ai perdu ma petite amie et un endroit où loger, ce n'est pas le moment de vivre dehors, pas en plein hiver. Heureusement que j'ai trouvé ce petit hôtel où je peux vivre - un peu - car sans chauffage, il est difficile de ne pas tomber malade quand dehors il y a vent et neige... Bha ! Passons, il n'est pas l'heure de se plaindre, passe au job, si je veux me payer un endroit où loger plus confortable, je dois travailler dur ! Let's go !

14 heures 20, une chemise blanche, une veste noir par dessus et un pantalon beige, et une salle de cours face à moi. A vrai dire, je n'avais aucune envie de me présenter encore une fois à une nouvelle classe, les deuxièmes années sont les plus durs, de mon expérience... Plus jeune, ils ne savent pas vraiment quelle personne ils veulent être, nous avons donc des garçon et des filles indécis qui ne font que ce concentrer sur les cours, ils sont plutôt calme. Les troisièmes années eux ont au fils des âges, beaucoup mûri, ils sont en général plus poli, veulent réussir dans leur vie et écoute avec attention leur professeur et participent même en posant des questions, j'adores y répondre ! En seconde, vers l'âge de 16 ou 17 ans, ce sont de purs rebelles, impossible de les tenir, on parle dans le vide, ça parle dans tous les sens et ils n'ont aucuns respect envers leurs aînés ! Oui, j'aime beaucoup les enfants... Courage, me disais-je, mais j'entendais déjà le brouhaha de la classe vide de professeur de l'autre côté de la porte coulissante, truc typiquement japonais mais pratique je trouve, c'est pas mal, et j'étais d'ailleurs entrer dans la salle de cours C-2.

A mon étonnement, les élèves se turent quand mon visage passa la porte, je gardais un regard plutôt neutre en balayant la salle du regard, me dirigeant vers le bureau après avoir fermé cette "issue de secours" pour les élèves...

Bonjour à tous.

Un blanc.

Bonjour à tous. avais-je répéter d'un ton plus insistant. Là, on m'avait répondu d'une façon général, cool. Je repris donc. Au japon, il me semble que lorsque le professeur entre, les élèves se lèvent. Leur fis-je remarqué. Je m'appelle Stephane Harris et je serais votre professeur d'histoire-géographie pour cette année et, pour ceux qui resterons ici, l'année qui suivra.

J'avais écris mon nom au tableau, suivit d'une façon en Katakana de le lire, le rendu était bizarre.
Citation :

Stephane Harris


ファ






Je regardais toujours la classe, certains semblaient intrigués, d'autres me regardaient simplement, j'espérais avoir été assez clair, mon accent marseillais devait être très audible dans mon japonais et il m'arrivait parfois de mal me faire comprendre lorsque je parlais beaucoup. Voyant l’indifférence de la classe, je posais une sacoche en cuir marron sur le côté du bureau et sorti un petit paquet de feuille avec plusieurs questions que je posais sur le bureau d'une jeune fille placé au premier rang à gauche.

Bien, vous allez faire passer les feuilles et vous me rendrez ce qu'il reste, puis vous répondrez dans le calme aux questions inscrites, ne vous en faites pas, ce n'est pas une première évaluation, ça se sera d'ici 20 minutes. Ici vous aurez juste de simples question personnels, votre nom, prénom, âge, motivations pour votre réussite scolaire etc, pour que nous apprenions à nous connaitre et que nous puissions travailler dans une bonne ambiance.

Je lançais un regard à la demoiselle pour lui faire signe de faire passer tout ça et commença à installer tout un tas de fiche et de livres sur mon propre bureau, attendant que cela se fasse.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Merci créatrice :3

[14:40:04] Stephane Harris : Timmy à l'attaque ! Timmy ! Attaque morsure sur Ashleen N.Scott ! èOé
[14:40:11] Ashleen N. Scott a été déconnecté le Lun 18 Fév - 14:40 (session timeout)
[14:40:17] Stephane Harris : OwO
[14:40:32] Stephane Harris : Je suis un dresseur de Timmy !!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Chapitre 2 : Pourquoi les pommes rougissent-elles ? [Privé : Lauren C. Brown]   Mar 19 Fév - 20:50

    « A l'attention des élèves de seconde année, un nouveau professeur d'histoire a été recruté. Dès à présent, vous aurez cours dans cette manière, et tout absence devra être justifiée. »

    Il n'en fallait pas plus pour éclairer une de mes journées qui s'annonçait triste et grise. Je sais, je ne suis pas « normale ». Mais qu'est-ce qu'être normale au fond? J'avais lu, dans un de mes livres de sociologie, qu'il n'y a rien qui soit « normal » naturellement. Toutes les normes que nous connaissons, ont été inculquées par des savoirs ancestraux, ou par des valeurs de la société. L'exemple type est celui des enfants. Jusqu'à leur neuf-onze ans, les petites filles et les petits garçons n'ont aucun caractère physique vraiment prononcé capable de les distinguer clairement, mais, pour pouvoir distinguer les filles des garçons plus facilement, ces derniers ont la plupart du temps les cheveux courts, et les demoiselles ont, pour la grande majorité, les cheveux longs. Sans compter sur l'éternel stéréotype du « les filles portent du rose, et les garçons portent du bleu. », en effet, sur un panel d'étudiants de seconde, si on leur montre une photo de deux bébés, l'un en bleu, l'autre en rose, tous les élèves diront que le garçon est celui en bleu et la fille celle en rose. J'avais adoré ce livre. Enfin bon, tout ça pour dire que la « normalité » n'est qu'une illusion de notre esprit. Je lissais du plat de la main ma petite jupe d'écolière anglaise, et remis mon blazer en place avant de remonter mes lunettes correctement sur mon nez. J'avais hâte de découvrir le prof d'histoire.

    Je me rendis en cours, ayant une heure de mathématiques avant de devoir aller en histoire. Cette heure passa bien rapidement, puis je me rendais, presque au pas de course, en salle d'Histoire. Je m'assis au premier rang, pas comme une « fayotte », mais comme une élève seule qui n'a personne avec qui discuter, et qui préfère suivre simplement les cours. Je soupirais, et regardais le prof arriver et s'installer. Je le détaillais. Une barbe de quelques jours, un bouc, et des sourcils épais qui lui donnaient un air sévère. Il devait avoir entre vingt-cinq et trente ans d'après moi.

    « Bonjour à tous. »

    Personne ne lui répondit, ni ne fit un mouvement.

    « [...] Je m'appelle Stephane Harris et je serais votre professeur d'histoire-géographie pour cette année et, pour ceux qui resterons ici, l'année qui suivra. »

    Après quoi il écrivit au tableau son nom, de deux manières différentes. A son nom, je pus en déduire qu'il devait être britannique. Stephane. En français, se nom porte un accent, et en anglais non. Et son nom de famille, était clairement anglais. Avec un peu de chance, nous pourrions éventuellement parler parfois en anglais.

    « Bien, vous allez faire passer les feuilles et vous me rendrez ce qu'il reste, puis vous répondrez dans le calme aux questions inscrites, ne vous en faites pas, ce n'est pas une première évaluation, ça se sera d'ici 20 minutes. Ici vous aurez juste de simples question personnels, votre nom, prénom, âge, motivations pour votre réussite scolaire etc, pour que nous apprenions à nous connaitre et que nous puissions travailler dans une bonne ambiance. »

    Je fis passer des feuilles, puis me mit à remplir brièvement ma fiche.

    Lauren Charlotte Brown, dix-sept ans, Franco-Britannique, passionnée de lecture.
    Je travaille de manière régulière pour les cours et suis assez curieuse d'apprendre.


    Une fois que j'eus fini, je relevais la tête vers le professeur, qui avait fini de sortir ses affaires. Je le regardais, et restais ainsi sans bouger. Je n'aimais pas parler, mais ce professeur m'intriguait. J'avais envie de lui poser une montagne de questions, mais c'était indiscret. Je jetais un rapide coup d’œil au reste des élèves de ma classe, qui étaient tous réunis sur les trois rangs du fond. J'étais donc la seule au premier rang, et isolée des autres car la classe en comportait cinq. Je faisais donc tâche, seule, devant le professeur. Les autres élèves s'étaient remis à parler. Je sortis mon livre d'histoire, et commençais à le feuilleter, d'un air concentré, quand je reçus quelque chose dans mon dos. Une boulette de papier. Je me mordis la lèvre et replaçais mes lunettes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Stephane Harris


Masculin
Messages : 33
Age du perso : 26 ans.
♥ Côté coeur : J'ai pourtant l'impression que c'est mal.

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Professeur d'Histoire-géo et d'art martiaux provisoirement.
♣ Colocataires: Il vît seul.
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Chapitre 2 : Pourquoi les pommes rougissent-elles ? [Privé : Lauren C. Brown]   Dim 3 Mar - 17:11

Mes premières impressions sur l'ensemble des jeunes ici, à vrai dire aucun ne se ressemblait, physiquement en tout cas. On voyait clairement qu'il n'y avait pas que des asiatiques à ma grande surprise, j'aurais même tendance à dire qu'il y a plus d'élève venant de l'étranger plutôt que de vrais japonais pur souche. Vous savez, les cheveux noirs, yeux plissés, très droit dans leurs manières, leur style vestimentaire irréprochable, polis et attentifs. Les quelques japonais présents étaient "modifiés" de la tête à... La tête... En fait, certains gardés leurs yeux bien ouvert pour qu'on puisse leur yeux de succubes, leur "Sharingans" où leurs lentilles à motifs de pokéball... Sinon, c'était des teintures de cheveux à gogo, c'était très exotique ; Gris, bleu, vert, rouge, chauve avec un smiley sur le crâne... Tout y passer. Après ça, il y avait des style plus sobre, mais on voyait clairement que ces quelques personnes n'avait rien d'asiatique.

Cinq petites minutes défilèrent pendant lesquels je finissais de m'installer, le brouhaha général commença, je l'attendais, ça signifiait que les élèves avaient terminés de remplir les fiches, un jeune homme vint me déposer les fiches sur mon bureau et retourna tranquillement à sa place... Au fond avec les autres. J'étais habitué à voir ce genre de placement, personne ne voulant être interrogé ou dérangé pendant leurs conversations très importantes sur la voisine aux attributs féminins imposant et sur le dernier Final Fantasy. Je n'aimais pas qu'on trouble mes cours, encore moins que l'on dérange les quelques intéressés de la salle, ainsi, ma sanction ne se fît pas attendre lorsque mon oeil aperçu le projectile atteindre sa cible isolée du reste du groupe, une petite boulette de papier sur la pauvre forever alone qui avait les yeux rivés sur son livre d'étude. Petite demoiselle plutôt frêle, les cheveux court d'une couleur peu commune, mais qui semblait normale comparer aux étrangetés présentes dans l'établissement, et comme on ne dessine pas la maman sans le papa, la demoiselle à aussi SES lunettes de miss jesaistout, achevant à merveille sa création, l'intello de la classe.

Je feuilletais rapidement les fiches à la recherche de la numéro 13, correspondant au numéro de table et en sorti un nom.

Rainsworth-san, peut-être pourriez-vous vous entraînez à la catapulte autre part que dans cette salle de cours. Tenez... Je dessinais rapidement une petite cible enfantine sur une feuille blanche, un smiley gentil au centre et la scotchée à l’extérieur de la porte coulissante. Prenez donc vos boulettes ou autres projectiles artisanal et allez vous amusez là bas, vous y serez plus tranquille, personne ne vous dérangera.

Il y a eu quelques rires non cachés par les élèves, et il ne fût pas longtemps pour que la trouble paix sorte, "humiliée" par son méchant professeur, laissant la porte ouverte.

Bien. Je refermais la coulissante . A présent, nous allons nous présenter, encore une fois, oralement cette fois ci, et je vous prierez également d'avancer plus vers les premiers rangs, il n'est pas bon de laisser une camarade de classe seule dans son coin.

Beaucoup de regards convergeaient vers Lauren Charlotte Brown, puis en soupirant, en râlant, tout le monde avançaient. Souriant, je dirigeait à nouveau mes yeux sur la frêle Lauren et fît mon regard insistant, pour l'inciter à se présenter en première, simplement parce qu'elle était la première de la rangée.

Nous vous écoutons. Donnez-nous quelques détails, et rajoutez une petite blague, nous verrons lequel d'entre vous à le plus d'humour ici.

Je restais debout, derrière mon bureau, aimant mettre mal à l'aise certains élèves, connaitre leur limite en ce qui concerne leur espièglerie et leur innocence. Je me demandais ce qu'ils pensaient de moi, en premier lieu...

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Merci créatrice :3

[14:40:04] Stephane Harris : Timmy à l'attaque ! Timmy ! Attaque morsure sur Ashleen N.Scott ! èOé
[14:40:11] Ashleen N. Scott a été déconnecté le Lun 18 Fév - 14:40 (session timeout)
[14:40:17] Stephane Harris : OwO
[14:40:32] Stephane Harris : Je suis un dresseur de Timmy !!!
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Chapitre 2 : Pourquoi les pommes rougissent-elles ? [Privé : Lauren C. Brown]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chapitre 2 : Pourquoi les pommes rougissent-elles ? [Privé : Lauren C. Brown]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les femmes sont elles plus attirantes que les hommes
» Pourquoi les femmes sont elles absentes à ce forum?
» Pourquoi est-ce que les lucioles meurent tellement vite ? - Tombeau de Lucioles
» [JEU!] Question bête...réponse idiote!! xD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LE PENSIONNAT - PARTIE A :: » Salles de cours-