Le Pensionnat Rayen est un RPG manga où tu incarnes un adolescent de quinze ans et plus ou un adulte du personnel, dans un pensionnat remplis d'élèves aux caractères bien divers. Entres originaux, musiciens, gothiques, sportifs, pom-pom girls, neutres, racailles, emos, artistes et punks, trouveras-tu ta place ?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Chasse aux esprits nocturne !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

River Frost


Masculin
Messages : 29
Age du perso : 17 ans
♥ Côté coeur : Un foutu glaçon !

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 2 éme Année
♣ Colocataires: n°35 avec Chester Harrow, --- & ---
♣ Relations:

MessageSujet: Chasse aux esprits nocturne !   Dim 17 Fév - 4:01

Je venais d'arriver à Matsuyama depuis quelques jours seulement et j'étais déjà en train de vagabonder dans les rues de la ville. Plutôt que de visiter le pensionnat j'avais préféré me balader en ville. Après un tour de repérage, j'ai fait un arrêt au bar, pour boire quelque chose. Après une longue négociation, j'ai réussi à avoir un verre. D'après lui, je n'avais pas l'âge légal pour boire... moi ? Pas l'âge légal ? Bien sûr que si ! C'est juste que je fais très jeune, d'ailleurs, ce complexe m'a souvent traumatisé... la vie n'a pas été facile... blablabla. Je buvais tranquillement mon verre lorsque je remarquais une fiche sur la porte. On cherchait quelqu'un pour aller vérifier si le château de Matsuyama était hanté. En gros, on va jouer à Ghostbuster dans les couloirs d'un château. L'idée en elle-même n'était pas brillante, car je ne crois pas aux esprits. Ni au fantôme, aux fées, aux trolls et autres créatures imaginaires. Ma curiosité m'obligeait à y penser. Je demandais donc au barman qui avait déposé cette affiche. Il m'expliquait qu'une jeune fille était venue déposer ça il y a quelques jours. Je lui demandais où se situait le château en question, après une courte explication, je payais mon verre et je sortais. Pourquoi j'irais me balader dans un château glacial ? J'en sais rien, mais il a dit que c'était une jeune fille. Si je la joue fine, je pourrais peut-être en apprendre plus sur Rayen et la ville. Je ne suis pas crédible je sais et je l'avoue, c'est aussi par curiosité que j'avais envie d'y aller.

Lorsque j'ai vu l'annonce, j'avais pris note du numéro qui était donné, je l'ai donc appelé dans la journée. Le lendemain, je prenais donc quelques affaires pour rejoindre le château. Je n'avais pas besoin de grand-chose, mais quand même. Dans le "trou noir bordélique" qui me servait de sac, je mettais mon portable, un ou deux paquets de gâteaux et j'étais prêt. Je sortais discrètement du dortoir pour rejoindre le château... Ah oui, je ne vous ai pas dit, on visite le château de nuit. Vous croyez vraiment que les esprits et les fantômes se baladent le jour ? Vous ne regardez pas assez la télé ! Je portais un manteau long, qui m'arrivait jusqu'aux genoux, noir avec une bordure en fourrure claire. Fausse ? Vrai ? J'en sais rien, c'est un cadeau, donc c'était gratuit, je ne vais pas faire le difficile. En dessous j'avais un pull assez fin rouge, un groupe de rock anglais était inscrit dessus. Jeans large et baskets... Je n'allais quand même pas mettre une tenue d'astronaute pour aller chasser des esprits. Je ne savais pas si les portes étaient fermées, dans le doute je suis passé ailleurs. J'ai escaladé un mur et... ok, je me suis cassé la gueule en sautant, c'était mémorable. Surtout que lorsque je passais à proximité de la porte, elle était ouverte, je me suis mis à éclater de rire tout seul.

J'apercevais enfin le château, c'est vrai qu'il était plutôt classe ! Je ne suis pas du genre à contempler l'architecture, mais là, ça en jette ! Peu de monde autour du château, je croisais quelque rare personne sur la route. Il n'y avait qu'une personne à l'entrée, une jeune fille, c'était forcément la personne qui m'attendait. Je rangeais mon Ipod et mon casque, puis je réajustais mon sac en bandoulière. J'avançais vers la jeune fille qui était devant l'entrée du château. Il faisait assez sombre et je ne distinguais pas encore son visage, je m'approchais doucement.

-Salut ! Euh...

Je fouillais dans ma poche, mais je ne trouvais rien, puis je faisais toutes les poches de mon pantalon. Je lâchais un "Merde, il est où ce con", puis je reprenais ma fouille. Après une fouille méthodique et sans énervement, je trouvais enfin un bout de papier chiffonner que je dépliais.

-Ah oui... Rosalya Rainsworth c'est ça ? Je suis River Frost, c'est moi qui t'ai appelé pour le château... hanter.

Bon, ça ne commençait pas très bien. J'avais tout d'abord oublier son prénom et ensuite, je ne semblais pas convaincu qu'il était hanté. Heureusement j'avais pris le temps de noter son nom, sinon ce serait pire. Manquait plus que ce ne soit pas elle, là je toucherais le fond, je n'aurais plus qu'à me trouver une corde. D'ailleurs, pour tenter de me rattraper, j'avais sorti mon plus beau sourire lorsque je m'étais présenté. Il faut bien jouer de ses atouts, surtout lorsqu'on n'est aussi douer que moi pour torpiller une conversation.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rosalya E. Rainsworth
paiŋɢaɱ

Féminin
Messages : 74
Age du perso : 17 années.
♥ Côté coeur : No love, No pain.

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Seconde Année.
♣ Colocataires: River Frost (a) - Chester Harrow (a)
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Chasse aux esprits nocturne !   Dim 17 Fév - 7:16

Le temps s'était calmé. La pluie de cet après midi n'avait pas durée bien longtemps. Quelques heures, le temps d'assister au cours d'art plastique ainsi qu'au cours d'histoire. Rien de bien passionnant, a par la partie travaux pratiques. On devait peindre notre plus grande peur. Je me suis contentée de peindre un tableau noir, sans lumière, sans rien. J'avais peur du noir, oui. Moi qui voulait me lancer dans une chasse aux fantômes, c'était plutôt pitoyable, je sais. Mais je n'y pouvais absolument rien.

Vingt heure quarante. L'heure de se préparer fut vite arrivée. Une petite douche, séchage intensif de cheveux avant de se maquiller. J'enfilais alors des collants, une jupe noire à dentelle ainsi qu'un haut rouge, croisé à l'arrière, avant de mettre mon blouson en cuir. Je pris ensuite mes chaussures compensées à piques, avant d'être fin prête. Le sac était, lui, déjà fait à l'avance. Deux lampes de poches, des biscuits, de l'eau ainsi qu'une couverture et une paire de chaussures de rechange.

La nuit, il faisait plutôt frisqué, et il ne fallait absolument pas que je tombe malade. L'enregistrement du nouvel album était bien loin d'être fini, que pouvaient-ils faire avec une chanteuse sans voix ? Rien du tout. De nos jours, les logiciels avaient le pouvoir de remplacer une voix, mais ça ne me convenait pas. Chanter était ma passion, aucun intérêt de vendre ce qui me plait si ce n'est pas fait par moi même. Déjà vendre des disques ne me plaisait pas, je préférais de loin tout faire en live, encore et encore.

Après quelques minutes de marches, j'atteignis enfin l'arrêt de bus. Heureusement que je ne devais pas faire le trajet à pied. La monté pour aller jusqu'au chateau m'aurait donné un mal de pieds fou ! Quelle personne intelligente étais-je aussi pour enfiler de telles chaussures. J'étais tellement habituer à marcher en talons que je ne portais quasiment plus rien d'autre. Fini les chaussures plates, bonjour les mal de dos.

Arrivée à destination après quarante minute de trajet, j'observais les alentours. Rien. Il n'y avait que ce grand château avec un style d'époque qui me rendait complètement dingue. J'appréciais les bâtiments anciens, baroques. L'architecture était bien plus parfait que de nos jours. Les buildings et autres immeubles n'étaient pas du tout esthétique. Beaucoup moins recherché que ces beaux donjons, ou même ce portail métallique.

Je n'attendis pas plus longtemps avant de sortir mon paquet de cigarette de ma poche, et de m'en allumer une. L'air frais, très peu pour moi. Fumer me détendait plus qu'autre chose. Je savais aussi que j'allais bien en avoir besoin pour affronter ma peur, qui sera présente pendant toute la nuit. Rien que d'y penser, j'en tremblais.

-Salut ! Euh...

Oh tiens. Le jeune homme qui avait répondu à l'annonce se montrait. Il était plutôt grand, un mètre soixante-quinze environ, arborant une chevelure dorée ainsi que des yeux azurs. Je n'oubliais pas de remarquer son petit sourire charmeur qui ne me laissait pas indifférente. Il est clair qu'il était plutôt pas mal, voir même totalement canon, mais je me retins d'aborder le sujet. Je n'allais pas commencer comme ça, tout de même.

-Ah oui... Rosalya Rainsworth c'est ça ? Je suis River Frost, c'est moi qui t'ai appelé pour le château... hanter.
- Rosalya ou Rosa, ça suffira, River. Très beau prénom.

Il sonnait tel une chanson que j'affectionnais particulièrement, River, des Akb48. Je n'y fis pas plus attention avant d'éteindre ma clope, et d'attraper sa main, l'entrainant à l'intérieur du château en vitesse. La porte grinçait, première frayeur de la soirée. Je lui fis un topo rapide des choses. Il fallait juste avoir une preuve de présence d'esprits, malsains de préférence, pour en être convaincu. On ne devait pas non plus se séparer, pour ne pas être attaquer si nous étions seuls -C'est surtout parce que je flippe à mort, mais ça, je ne lui avais pas dit.-

- Si tu as besoin de quelque chose, dit le moi, j'ai pris de quoi grignoter un peu.



- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Ah mou dame Namida ga Koboreso ♣

http://pensionnat-rayen.forumsactifs.com/t11384-let-s-sing#148832

I'm cute when i'm angry !


[19:13:45] Chad Habsyll : Exe > T'es vraiment une dégueulasse mais vu que je t'aime bien, ça passe.
[22:13:25] Chad Habsyll : Exe > Tu es la sagesse faite femme, parfois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

River Frost


Masculin
Messages : 29
Age du perso : 17 ans
♥ Côté coeur : Un foutu glaçon !

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 2 éme Année
♣ Colocataires: n°35 avec Chester Harrow, --- & ---
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Chasse aux esprits nocturne !   Dim 17 Fév - 16:02

La jeune fille s'était retournée pour me parler, j'en déduisais que j'avais visé juste. Miracle ! De plus, elle n'avait même pas relevée ce que j'avais dit. Parfait ! Elle terminait sa cigarette et elle me prenait la main pour m'emmener dans le château. Elle semblait plutôt presser d'entrer, moi c'était plutôt l'ambiance "château de nuit" qui me plaisait. Un lieu sombre et flippant, rien de mieux pour une soirée réussie. Bon peut-être que deux trois conneries en plus rendrait cette soirée parfaite, mais je vais essayer de bien me tenir... au moins au début. Une fois à l'intérieur elle me faisait un rapide briefing. C'était assez drôle, elle semblait très passionné par ce lieu. Je souriais lorsqu'elle me disait de ne pas se séparer. Elle semblait "toute belle, toute fragile", je l'imaginais bien flipper un peu dans cet endroit. C'est un beau cadeau que d'offrir une poupée en porcelaine à River. Je sens que la soirée s'annonce magique ou plutôt fantomatique. Bien que je ne crois pas à la présence d'esprits, elle semblait convaincue. De plus, elle préférait en trouver un violent. Si je devais tomber un jour sur un esprit, je serais déçu que ce soit celui d'un bisounours. Un peu comme dans ces films de fantômes qui demandent de l'aide. Non, moi j'veux du violent, du trash, le fantôme d'un serial killer pourquoi pas. Pour conclure elle me demandait si j'avais besoin de quelque chose. J'avais moi aussi prévu, enfin, j'avais surtout prévu de quoi manger.

-Sympa de proposer, mais ça ira pour le moment et puis, garde les pour les esprits, il pourrait avoir faim... à moins qu'ils nous dévorent...

Je fouillais dans mon sac, du bordel je sortais une lampe torche. Attention, ce n'est pas n'importe quelle lampe ! Elle était noire, de taille moyenne et avec une petite figurine au bout. Il est important de préciser que c'est la figurine de Mario tenant une manette de jeux vidéo. Premièrement, c'est un cadeau et deuxièmement, moi j'aime bien, c'est fun. Bref, passons sur ce détail ennuyeux à mourir. J'allumais la lampe torche, car il ne faisait pas encore trop sombre avec l'entrée juste derrière.

-Je dois t'avouer une chose... si esprit il y a, je risque de te donner en sacrifice pour apaiser sa colère, je sais c'est cruel, mais j'ai oublié mon aspirateur à esprits.


Je faisais tournoyer ma lampe dans tous les sens et je fredonnais l'air du film "Ghostbuster". Après ce court instant d'absurdité, je reprenais mon calme. Il ne nous restait plus qu'à nous lancer dans les couloirs sombres du château. Les bruits bizarres et les courants d'air allaient surement la faire sursauter. Soudain, une idée lumineuse, mais quelque peu cruelle. J'éclairais avec ma lampe au bout d'un couloir, faisant de gros yeux rond. Là je m'écriais.

-Là-bas ! J'ai vu une ombre passer !

Je me précipitais dans le couloir et je disparaissais sans prévenir. Après un court instant, je revenais en passant la tête dans le couloir. J'avais posé la lampe sous mon menton et je faisais des bruits bizarres... des bruits de monstres quoi. Une fois mon calme de nouveau retrouver, je postais au croisement pour attendre Rosalya.

-Bon, on y va ? La soirée s'annonce mouvementée !

Je m'amusais comme un petit fou ici, même si je passais pour un vrai gamin avec mes idées débiles. Pas grave, on est là pour s'amuser non ? Trouver des esprits oui, mais rien ne nous empêche de s'amuser un peu. Objectif numéro 1 : Trouver une preuve de la présence d'esprits ! Objectif numéro 2 : Faire peur à Rosalya ! Manquerait plus qu'elle soit cardiaque et qu'elle me claque dans les pattes. Obliger de l'enterrer ou de la jeter dans une forêt, je m'égare un peu là. On n'a même pas fait 20 mètres que je commence déjà à dérailler.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rosalya E. Rainsworth
paiŋɢaɱ

Féminin
Messages : 74
Age du perso : 17 années.
♥ Côté coeur : No love, No pain.

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Seconde Année.
♣ Colocataires: River Frost (a) - Chester Harrow (a)
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Chasse aux esprits nocturne !   Dim 17 Fév - 16:46

La soirée de mes frayeurs commençait bel et bien. Je redoutais déjà mon comportement face à n'importe quel petit bruit ou lumière. Quelle idée, aussi, de vouloir chasser les esprits. Ce genre de choses m'avait toujours intrigué, que ce soit dans les livres, ou même sur internet. Les rumeurs ne pouvait que m'attiser un peu plus. Je croyais en tout ce qu'on pouvait imaginer. Esprits, vampires et autre créatures de la nuit me fascinaient. Même si je savais pertinemment que si je devais en confronter une, je ne serais pas en extase, loin de là, mais plutôt en train de trembler de tout mon être. Une chose est sûre, les monstres intérieurs, eux, existaient vraiment. J'en ai eu la preuve en lisant ce livre de Jung, The Red Book, où il fait une sorte de combat avec son inconscient, au plus profond de son âme.

Je ne devais pas vaciller en si bonne compagnie. Quel effet ça lui ferait de voir une fille qui demande a aller dans un château de nuit, avoir si peur de ce qu'elle voit ? Pitoyable. Je me devais de garder mes esprits, même si ça n'allait pas être facile, loin de là. J'aurais sûrement du venir avec quelqu'un qui me connaissait déjà pleinement, comme par exemple Shuusuke, mon guitariste. Mais bon, il se serait amuser à se moquer de moi pendant tout le temps, profitant de mes moments de faiblesses pour se sentir puissant. Mauvais garçon.

-Sympa de proposer, mais ça ira pour le moment et puis, garde les pour les esprits, il pourrait avoir faim... à moins qu'ils nous dévorent...

Super. Qu'est-ce qu'il était rassurant celui là. Le faisait-il exprès, ayant vu la peur que je ne laissais pas paraitre ? A moins que je ne savais simplement pas cacher les choses. Sa lampe me faisait bien rire. Mario, j'en étais fan, autant dans les jeux de courses, ou même d'aventure. Un personnage idiot, plombier, mais complètement kiffant !Cet instant me faisait d'ailleurs penser à Luigi's Mansion, le jeu où Luigi chasse des fantôme. Copieur. Je sortis à mon tour ma lampe de poche, basique, l'allumant vers le sol.

-Je dois t'avouer une chose... si esprit il y a, je risque de te donner en sacrifice pour apaiser sa colère, je sais c'est cruel, mais j'ai oublié mon aspirateur à esprits.

Il se foutait clairement de moi. Je ne pus m'empêcher de lui donner une légère tape sur le torse, n'ayant pas pour but de lui faire mal. Je sais déjà ce que vous devez vous dire : "Tu es une fille, tu n'as pas de force". Bien sûr que si, je savais me défendre un minimum, contre les humains, mais pas contre les esprits. Cet idiot se mit à crier, ce qui me fait sursauter. Il n'était vraiment pas bien dans sa tête, celui là. Non.. Le temps que je tourne la tête, il avait disparu. Sérieusement ? Laisser une demoiselle seule dans le noir ? Je n'allais pas tenir bien longtemps. Par réflexe, je m'avachis contre le mur, en boule sur le sol, la tête dans les genoux, ayant bien trop peur de faire face à ce qui pourrait être là, ou non. C'est alors que j'entendis d'étranges bruits, qui eurent le don de me faire trembloter comme une feuille. Je n'osais pas jeter un oeil, les larmes me montant aux yeux. Faiblarde. Je n'étais vraiment pas la même personne d'habitude, semblant bien plus forte qu'à l'heure actuelle.

-R-river..!!

Il était mon dernier espoirs, avant que je meurs littéralement de peur. Ce n'est que quelques instants après que j'eus prononcé son nom que je l'entendis proche de moi. Ca me rassurer un peu. J'essuyais rapidement les larmes qui essayaient de s'échapper, avant de me relever, comme si de rien n'était, n'oubliant pas de lui rappeler la partie où je lui avais clairement dit qu'on ne devait pas se séparer.

-Bon, on y va ? La soirée s'annonce mouvementée !

J'agrippais timidement sa manche, commençant à avancer, baissant les yeux, dans les grands couloirs peu rassurants du château. A chaque petits bruits qui se faisaient entendre, je serrais de plus belle sa manche, peureuse que j'étais. Il en fallait peu pour que je flippe comme pas possible. J’espérais qu'il me protègerait si jamais il arrivait quelque chose, mais il ne fallait pas trop rêver. Il ne me connaissait pas, après tout.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Ah mou dame Namida ga Koboreso ♣

http://pensionnat-rayen.forumsactifs.com/t11384-let-s-sing#148832

I'm cute when i'm angry !


[19:13:45] Chad Habsyll : Exe > T'es vraiment une dégueulasse mais vu que je t'aime bien, ça passe.
[22:13:25] Chad Habsyll : Exe > Tu es la sagesse faite femme, parfois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

River Frost


Masculin
Messages : 29
Age du perso : 17 ans
♥ Côté coeur : Un foutu glaçon !

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 2 éme Année
♣ Colocataires: n°35 avec Chester Harrow, --- & ---
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Chasse aux esprits nocturne !   Dim 17 Fév - 19:56

Ma théorie était simple : Rosalya avait peur des esprits et d'être ici. Comment je le savais ? Loin de moi l'idée de juger, mais j'étais persuadé qu'elle était plus du genre "jeune fille coquette", vous voyez. Pas la fille rebelle qui te plie un gars en deux avec le petit doigt. J'en ai connu et ce n'est pas toujours une bonne chose d'avoir ça prêt de soi. Afin de vérifier ma théorie j'avais tenté une petite expérience. Après avoir disparu dans le noir et avoir fait des bruits bizarres, je le retrouvais adossé au mur, au sol. J'étais déçu, je l'imaginais paniqué et hurler dans tout le château réveillant même les morts ! Tant pis, au moins, j'ai vérifié ma théorie et c'est encore plus drôle. Une fille qui veut chasser les esprits, mais qui en a peur. Elle me plaisait bien au final Rosalya. Rien que pour ça, je ne serais pas trop méchant, je ne voudrais pas qu'elle ait un malaise. Je viens d'arriver, on ne va pas commencer par les mauvais côtés. Elle me rappelait l'importance de ne pas se séparer, je lui faisais un grand sourire en guise de réponse. Ensuite elle s'accrochait à ma manche pendant qu'on avançait. Au moindre bruit elle s'accrochait un peu plus. Dans 10 minutes elle est accrochée sur mon dos en hurlant ! J'étais parfois le pire des salauds, mais je savais être gentlemen, par conséquent, je ne me disais rien, je ne me moquais même pas. Un bel effort croyez-moi.

Les couloirs du château se ressemblait et pour être franc, je n'étais plus capable de revenir en arrière. J'imaginais qu'elle savait où aller, puisque c'était son idée. Je réfléchissais en marchant, ne faisait même plus attention aux bruits à la jeune fille à côté de moi. Dans ces vieux château, il y a toujours des passages secrets. Certains sont encore fermé, mais d'autres non. De plus, il doit y avoir les anciennes prisons où mieux encore, le caveau. Tout ceci me faisait déjà frissonner de plaisir. J'avais hâte d'y être, mais je n'étais pas sûr de la direction. Je m'arrêtais brusquement pour éclairer derrière et devant avec ma lampe. J'étais persuadé d'être passé par là, mais pour moi, tout ce ressemble. Je me tournais donc vers Rosalya.

-Alors, dis-moi, tu sais où on va ? D'après moi, si esprit il y a... en tout cas, esprits violent... je dirais la prison ou encore le caveau, tu crois qu'on va croiser des morts-vivants aussi ? Ce serait cool !

Je n'attendais pas qu'elle me réponde, je fouillais dans mon sac. Je sortais mon Ipad. Comme on pouvait s'y attendre, impossible d'avoir internet ici. Heureusement, j'avais déjà tout préparé, le plan du château était enregistré. Après plusieurs heures de recherche, j'avais réussi à obtenir les anciens plans du château. Tout y était indiqué, les passages secrets connus, mais aussi tous les lieux un peu glauque, tel que la prison ou le caveau. Je montrais l'Ipad à Rosalya en lui montrant la carte qui était affiché.

-C'est une vieille carte du château de Matsuyama, je me suis dit que ça pouvait servir d'avoir ça... à toi de me dire où on va, grâce au plan on peut aller où on veut. Il y a même certains passages secrets répertoriés, mais de nos, jours ils sont surement fermés... dommage.

Pendant mes recherches sur internet, j'avais vu pas mal de choses sur ce château. Plusieurs histoires un peu flippante et beaucoup de pièces intéressantes à visiter. La salle d'armes, la salle de torture, (et le cœur de la maison, la cuisine - Ah non, la cuisine c'est nous et Shmidth !), puis une étrange salle des miroirs d'après certaines histoires. Pour en revenir aux esprits, il semblerait que certaines choses étrange ce soit produit dans cette salle. Ce serait super de la trouver, mais d'après les commentaire, peu de gens la trouve. Il semblerait même que ce ne soit qu'une rumeur, à vérifier. Je ne lui parlais pas de tout ça, je n'allais pas l'effrayer davantage. Faut dire que si certaines choses sont vraies, alors ça risque d'être super flippant. Notamment l'histoire du bourreau psychopathe, celle-là c'était ma préférée.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rosalya E. Rainsworth
paiŋɢaɱ

Féminin
Messages : 74
Age du perso : 17 années.
♥ Côté coeur : No love, No pain.

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Seconde Année.
♣ Colocataires: River Frost (a) - Chester Harrow (a)
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Chasse aux esprits nocturne !   Dim 17 Fév - 20:30

Moi qui, habituellement, me foutais de tout, j'étais tétanisée. Rien qu'à l'idée de voir la moindre ombre bouger, j'en tremblais. Ce qui me plu assez, c'était le fait que River, le jeune homme qui était en ma compagnie, ne s'était pas moqué une seule fois de moi. J'aurais été à sa place, j'aurais surement ri un bon coup, mais lui ne le faisait pas. Bel homme, et gentlemen en plus de ça ? Je n'avais pas l'habitude de côtoyer ce genre de mecs. Il me faisait un peu penser à Luka, la charmante personne que j'avais eu la chance de rencontrer par sms. Encore et toujours d'étranges lieux de rencontre. Il ne lui ressemblait pas sur le point physique, mais un peu de par son caractère. Il ne manquerait plus qu'il se dévoile à moi, comme l'a si bien fait son prédécesseur. Enfin, là, ce n'était pas vraiment le lieu. J'étais bien trop effrayée pour démarrer une conversation un tant soit peu construite.

Je m'agrippais toujours plus a lui, avant d'avoir à m'arrêter brusquement, étant donné que nous ne savions pas vraiment où aller. Je me retrouvais le visage appuyé contre son dos et, instinctivement, je lâchais sa manche, faisant glisser mes mains contre son torse, comme pour le tenir, ne voulant pas qu'il parte une seconde fois. J'étais vraiment lâche. Je ne pouvais rien faire par moi même. Bon bon bon, il fallait se reprendre.

-Alors, dis-moi, tu sais où on va ? D'après moi, si esprit il y a... en tout cas, esprits violent... je dirais la prison ou encore le caveau, tu crois qu'on va croiser des morts-vivants aussi ? Ce serait cool !

- J'en sais rien, juste.. L-laisse moi rester ainsi, le temps qu'on avance pas, s'il te plait.. J-je n'ai pas peur hein ! -Menteuse-

Il bougea alors les bras, surement pour sortir quelque chose de son sac. Je me mis sur la pointe des pieds, passant mon visage par dessus l'une de ses épaules, voulant voir ce qu'il faisait. Un Ipad. Il y avait le plan du château qui y était affichée. Je l'avais déjà vu, moi aussi, et j'avais ma petite d'idée d'où nous pourrions aller.

-C'est une vieille carte du château de Matsuyama, je me suis dit que ça pouvait servir d'avoir ça... à toi de me dire où on va, grâce au plan on peut aller où on veut. Il y a même certains passages secrets répertoriés, mais de nos, jours ils sont surement fermés... dommage.

- Je sais où nous pourrions aller. Tu vas adorer, je pense.

Je me mis à ses côtés, agrippant son bras, avant d'avancer plus vite. Aller à droite, tout droit, puis à gauche. Nous étions arrivés à la salle en question. Lorsque j'ouvris la porte, je le serrais plus fort, ayant peur que quelque chose surgisse. Il n'y rien d'effrayant. C'était la chambre de la reine, celle que j'avais pu contempler sur internet. Rien n'avait bougé, depuis les temps anciens. Le lustre de verre, le lit, tout était là. Même la grande penderie.

- Tu sais comment la reine est morte ? Elle a tenté de fuir par la trappe qu'il y a sous son lit, sauf qu'elle ne connaissait pas bien le château. Elle s'était retrouvée dans l'une des cellules de la prison. Le prisonnier n'a pas perdu de temps. Personne n'a jamais retrouvé son cadavre, il ne restait plus que l'un de ses yeux sur le sol. La cellule était vide.

Cette histoire me foutait complètement la trouille, je ne bougeais plus. Peut être que l'esprit de la reine était encore là. Ou même pire, celui du prisonnier en question.. Qu'allait-il nous faire, si il nous trouvait ? Rien de très amusant, supposais-je.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Ah mou dame Namida ga Koboreso ♣

http://pensionnat-rayen.forumsactifs.com/t11384-let-s-sing#148832

I'm cute when i'm angry !


[19:13:45] Chad Habsyll : Exe > T'es vraiment une dégueulasse mais vu que je t'aime bien, ça passe.
[22:13:25] Chad Habsyll : Exe > Tu es la sagesse faite femme, parfois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

River Frost


Masculin
Messages : 29
Age du perso : 17 ans
♥ Côté coeur : Un foutu glaçon !

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 2 éme Année
♣ Colocataires: n°35 avec Chester Harrow, --- & ---
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Chasse aux esprits nocturne !   Dim 17 Fév - 22:16

Rosalya était attaché à moi, elle posait sa tête sur mon dos. Elle me disait qu'elle n'avait pas peur, mais là, je n'en croyais pas un mot. Encore, jusque là, ce n'était qu'une simple hypothèse. En d'autres jours, j'aurais surement hurlé de rire, mais aujourd'hui, c'était une bonne journée. Chose assez rare pour moi, je dois l'admettre. Après lui avoir montré le plan, elle semblait savoir où aller. D'après elle j'allais aimer l'endroit. Je doute qu'elle me connaisse si bien, même si ce n'est pas trop dur à deviner. Peut-être qu'elle va viser juste et que... non, pas le temps de réfléchir, elle agrippait mon bras et m'emmenait rapidement dans les couloirs. Je n'ai pas vraiment repéré où nous allions, j'avais cette fichu musique dans la tête. Après plusieurs couloirs on tombait sur une porte. Elle s'agrippait un peu plus fort à mon bras, sans doute un lieu terrifiant. Elle ouvrit doucement la porte et c'était... une chambre. C'était une très belle chambre, c'est sûr, mais rien d'effrayant. En revanche, si je lui montre ma chambre, là elle va vraiment partir en courant. Elle m'expliquait que c'était la chambre de la reine, puis ensuite, j'ai eu droit à la petite histoire sur la reine. J'avais vu un truc du genre sur le net, mais je n'avais pas approfondit le sujet. Je préférais les histoires plus sanglante. Bien que celle-ci me plaise aussi. Je vagabondais dans la pièce en regardant un peu partout.

-Tu dis qu'elle a tenté de s'évader par une trappe sous le lit ? Voyons voir ça...

Je m'accroupissais pour soulever les draps et ainsi voir sous le lit. Il y avait en effet une trappe, mais elle avait été scellée. Là, c'était vraiment dommage, j'aurais aimé prendre le même chemin que la reine. Peut-être qu'on se serait retrouvé dans la même prison et qu'ainsi, le fantôme du prisonnier serait venu. Je me posais un tas de questions. Qu'avez bien pu faire ce prisonnier pour qu'on ne retrouve qu'un oeil. J'imagine qu'il l'avait surement bouffer, mais quand même, les os et tout le reste, il en a fait quoi ? Bon, moi, quand j'ai faim je mange pour quatre, mais je ne bouffe pas les os. Je m'asseyais sur le lit en soupirant. J'étais déçu de ne pas pouvoir passer par la trappe.

-La trappe est sceller, j'aurais aimé passer par là pour rejoindre la prison en question... Tu imagines l'angoisse quand même ? Elle était là, dans sa chambre... surement au même endroit que toi, complètement paniquer, obliger de fuir comme un rat dans les tunnels, pour finir dans la prison d'un fou furieux...

Je faisais ça pour la taquinée un peu, je plaide coupable. Malgré tout, c'était tout de même la vérité. Elle n'avait pas d'autres alternatives, mais c'était une reine, elle ne se souciait surement pas de ça. J'aurais été roi, enfin tyran, j'aurais surement essayé les passages secrets en cas de fuite. Je levais les yeux vers un tableau. C'était celui de la reine, j'avais vu deux ou trois photos sur internet. C'était un grand tableau la représentant en robe très chic. Même si je ne suis pas du genre à reluquer les reines mortes, il faut avouer qu'elle était bien foutue. Il faut dire aussi que c'est une reine, par conséquent elle devait être présentable.

-Plutôt canon la reine je trouve, dommage qu'elle soit morte ainsi... d'ailleurs, tu penses qu'il a fait quoi le prisonnier ? Bon ok, ça faisait un bout de temps qu'il était là, il a surement eu quelques envies, mais si ils n'ont rien retrouvé... tu penses qu'il l'a bouffé ?

Maintenant, j'avais envie d'aller dans les prisons et retrouver la cellule en question. Bien qu'il faut avouer, qu'on est bien dans la chambre de la reine. Elle avait des goûts de luxe et imaginez le nombre d'amant qu'elle a ramené chez elle. Surtout qu'à l'époque, j'imagine qu'ils étaient plus libertin que maintenant. En tout cas, moins coincer.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rosalya E. Rainsworth
paiŋɢaɱ

Féminin
Messages : 74
Age du perso : 17 années.
♥ Côté coeur : No love, No pain.

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Seconde Année.
♣ Colocataires: River Frost (a) - Chester Harrow (a)
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Chasse aux esprits nocturne !   Dim 17 Fév - 23:13

La trappe était scellée. Une formule comme dans Harry Potter n'allait pas marcher pour l'ouvrir. Même si ça aurait pu être marrant de se mettre quelques instants dans la peau des sorciers de Poudlard. Serpentard aurait surement était mon équipe. Je pouvais être sournoise, et j'aimais bien le genre de farces qu'ils avaient l'habitude de faire. Il est vrai que je trouvais aussi Drago Malfoy séduisant, ce qui orientait par la même occasion mon choix. Sexy le petit sorcier. Enfin bon, je divague.

J'étais restée à l'entrée, observant la pièce de font en comble. Lui, était confortablement installé sur le lit. Le lit d'une morte.. Je n'aurais jamais pu avoir l'aisance de faire ça, personnellement. Imaginons une seconde que son fantôme vienne me posséder ? J'avais totalement la trouille. Ses mots ne me rassuraient pas, même pas du tout. Il faisait tout pour me faire peur, peut être qu'il voulait simplement se moquer de moi. Je couru vers lui, tombant à cause du planché, avant de me retrouver sur lui. Position plutôt gênante, oui. Je plongeais mon regard dans le sien, observant ses beaux yeux bleus. Mes lèvres frôlant les siennes.. Merde. Je ne pris pas plus de temps pour me relever, murmurant de faibles excuses.

-Plutôt canon la reine je trouve, dommage qu'elle soit morte ainsi... d'ailleurs, tu penses qu'il a fait quoi le prisonnier ? Bon ok, ça faisait un bout de temps qu'il était là, il a surement eu quelques envies, mais si ils n'ont rien retrouvé... tu penses qu'il l'a bouffé ?

- Ouaip.. Ou alors, il a du caché ses os dans un passage secret que même le roi ne connaissait pas.

Quel pervers. Il aurait voulu la sauter, j'imagine. Enfin bon. Il est vrai que les conditions de mort de la reine me captivait, étant donné que personne n'avait trouvé de réponse à la disparition de son corps. Le prisonnier, lui, avait fini par mourir dans sa cellule, mangé par les vers. Fin atroce, tout de même. Je préfèrerais de loin mourir en tombant d'une falaise ou écraser par un bus, mais pas que mon cadavre soit touché par ne serait-ce qu'un insecte. Ces petites bêtes me dégoutaient au plus haut point.

Le tableau. Un tableau cachait toujours quelque chose à cet époque. Je le retirais alors délicatement, observant ce qu'il y avait derrière. Un trou dans le mur.. Un pied de biche et des lettres. J'en étais sure. La lettre avait un amant, et pas n'importe qui. Le comte de Paris, un allié du roi. Elle choisissait bien ses hommes, elle. Tous autant fortunés. Je fis signe à River de se décaler, histoire que je puisse enlever les planches de bois qui étaient sur la trappe, avant d'ouvrir le cadenas à l'aide d'une petite barrette qui trainait au fin fond de mon sac. Plutôt utile, ces trucs là. J'avais assez vu de films policiers pour retenir la méthode des cambrioleurs. Très simple, et efficace. Nous pouvions alors emprunter la trappe.

- Ne t'éloigne pas de moi.. J'ai p.. Je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose, tout de même..

Je mentais, encore et encore. Je descendis par l'échelle qui ne me rassurait pas du tout, extrêmement rouillée. Elle avait du prendre l'eau, et les années passées n'aidaient pas non plus. J'attendis quelques instants, qu'il veuille bien daigner descendre, avant de l'agripper une nouvelle fois, avançant doucement. Des cellules vides nous faisaient faces. Toutes vides, sauf une. Des os, une croix dessiné sur le mur. "A ma bien aimé, Elizabeth R." Surement le nom de la reine.




- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Ah mou dame Namida ga Koboreso ♣

http://pensionnat-rayen.forumsactifs.com/t11384-let-s-sing#148832

I'm cute when i'm angry !


[19:13:45] Chad Habsyll : Exe > T'es vraiment une dégueulasse mais vu que je t'aime bien, ça passe.
[22:13:25] Chad Habsyll : Exe > Tu es la sagesse faite femme, parfois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

River Frost


Masculin
Messages : 29
Age du perso : 17 ans
♥ Côté coeur : Un foutu glaçon !

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 2 éme Année
♣ Colocataires: n°35 avec Chester Harrow, --- & ---
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Chasse aux esprits nocturne !   Lun 18 Fév - 0:17

Pendant un court instant, j'ai bien cru qu'elle avait tenté de m'embrasser. Une chambre la rend dingue ou quoi ? Bon, elle se relevait rapidement en s'excusant. J'en déduisais qu'elle n'avait pas fait exprès, elle passait pour une maladroite. C'était peut-être mieux, non ? C'est assez drôle je dois l'admettre. Je me suis bien marré moi quand je me suis cassé la gueule du mur en quittant Rayen. Son hypothèse était juste, mais elle me faisait pensé à autre chose. Peut-être que le prisonnier l'a aidé à s'évader. Dans ce cas l'œil... était peut-être celui d'une servante dévouée à sa reine. Je secouais la tête, j'avais beaucoup trop d'imagination. Ce genre d'histoire, on voit ça que dans les films. Même si c'était une autre époque, je pense qu'il l'a dévoré vivante. En tout cas, c'était bien plus classe. Enfin, pour l'histoire, pas pour elle. Rosalya se levait pour regarder derrière le tableau. Je souriais, me disant qu'elle avait trop lu de roman. Hallucinant ! Il y avait quelque chose derrière, j'étais surpris de voir ça. Des lettres et un pied de biche ? Eh bah, elle cachait bien son jeu la reine. De plus, ce n'était pas n'importe qui, c'était un compte français. La suite était encore plus hallucinante, elle tentait d'ouvrir la trappe sceller. Chasser les esprits d'accord, mais là, ça se rapproche du vandalisme... j'adore cette soirée !

Une fois qu'elle avait terminée d'enlever les planches et de crocheter la serrure, elle descendait. Je refermais les portes de la chambre, puis je prenais ma lampe entre les dents et je descendais. Une fois descendue elle s'agrippait aussitôt à moi, pour qu'il ne m'arrive rien. Oui bien sûr, je vais me faire enlever par un esprit, mais elle m'a pris pour qui ? Je l'ai remarqué depuis pas mal de temps qu'elle était effrayée ici. Nous nous retrouvions ensuite face aux cellules. Là, j'étais content. Nous étions enfin dans les prisons. C'est ici que les pires prisonnier était enfermer. Tueur, voleur et autres bandits sans foi ni loi. Bien sûr, ils étaient crétins de s'être fait prendre, mais bon, c'est un détail. Les cellules étaient toutes vides, sauf une seule. On pouvait voir à l'intérieur des os poser en croix et une inscription sur le mur. Il était inscrit "À ma bien aimée Elizabeth R.". J'étais tout de même septique, était-ce une mise en scène des employés du château ? Un hommage à la reine ? C'était plutôt bizarre quand même, je doute qu'ils aient laissés ça tel que. Je m'accroupissais pour regarder de plus prêt, bien sûr je ne touchais à rien, j'ai un minimum de respect.

-Tu penses que ce sont les os de la reine ? Qu'est ce qu'ils font là... peut-être une mise en scène des employés pour entretenir la légende... ou bien quelqu'un est là ce soir et il veut jouer avec nous... un fou dangereux peut-être ou un psychopathe dégénéré...

D'un coup un bruit de porte qui claque, je me relevais aussitôt pour regarder d'où venait le bruit. C'était le bruit d'une porte en fer qui venait de là où nous venions. Je me dirigeais aussitôt dans la direction du bruit pour voir ce que c'était. La porte d'une cellule venait de se refermer. Je regardais comment cela était possible.

-Impossible que ce soit un courant d'air... elle est lourde et rouillée, pourtant elle s'est belle et bien fermée... de plus... Oh ! Le truc de dingue ! Rosalya regarde ça ! Le verrou s'est même refermé !

J'aurais aimé que ce soit une farce que je lui avais fait, mais non. Le verrou c'était réellement refermer. La porte était donc complètement verrouillée et ça, sans que personne n'y touche. Ça devenait très intéressant. Je ne croyais pas aux esprits, ni aux fantômes. J'imagine que si j'en croise je serais plus enclin à y croire. Pour l'instant tout allait dans ce sens. Encore une fois, c'est un lieu touristique, rien ne nous dit qu'il n'y a pas un mécanisme caché. Faut dire qu'être employé ici, ça doit donner laisser du temps libre. Je les imagine bien bidouiller deux trois trucs, histoire de faire peur aux visiteurs. Je n'avais même pas fait attention à la réaction de Rosalya, j'étais bien trop fasciner par cette porte.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rosalya E. Rainsworth
paiŋɢaɱ

Féminin
Messages : 74
Age du perso : 17 années.
♥ Côté coeur : No love, No pain.

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Seconde Année.
♣ Colocataires: River Frost (a) - Chester Harrow (a)
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Chasse aux esprits nocturne !   Lun 18 Fév - 0:41

-Tu penses que ce sont les os de la reine ? Qu'est ce qu'ils font là... peut-être une mise en scène des employés pour entretenir la légende... ou bien quelqu'un est là ce soir et il veut jouer avec nous... un fou dangereux peut-être ou un psychopathe dégénéré...

- Je pense plutôt que ce sont les os du dit meurtrier de la reine, qui ont été nettoyés avant d'etre assemblés ainsi. Par contre, c'est assez étrange que le message sur le mur ne se soit pas effacé, vu que n'importe quel colorant s'efface avec le temps. Les lettres sont nettes, comme l'écriture d'une femme.

Même si cela avait été du sang, ça aurait disparu il y a fort longtemps. Tout ça était étrange. Il devait surement avoir raison, les employés tentaient d'effrayer les visiteurs. Après tout, ils connaissaient toutes les légendes possibles que le château avait pu avoir. Une seule chose ne concordait pas. Le seul moyen d'atteindre cette prison était la trappe, or, avant notre arrivée, elle était scellée. Soit depuis le temps, d'autres passages furent créés, soit alors, la chose que je redoutais le plus.. Des esprits farceurs devaient être en notre présence. Ils n'étaient pas bien méchants en général, mais déplacent des objets, font le plus de bruits possibles. Il arrivait par contre qu'ils fassent des choses bien plus cruelles comme enfermer quelqu'un dans une salle, pendant plusieurs jours, lui torturant l'esprit au passage. Buh.

Le silence régnait. Je n'entendais rien, pas un chat. J'étais tellement concentrer sur l'analyse des éléments placés dans cette cellule que je ne me préoccupais plus vraiment de River. C'est alors qu'un bruit sourd se fit entendre, me faisant sursauter. Mon coeur fit un bond dans ma poitrine. Je manquais de crier, appuyant mes mains contre ma bouche. Lui, courrait jusqu'à la provenance de ce son. Une autre cellule, vide, et verrouillée.

-Impossible que ce soit un courant d'air... elle est lourde et rouillée, pourtant elle s'est belle et bien fermée... de plus... Oh ! Le truc de dingue ! Rosalya regarde ça ! Le verrou s'est même refermé !

Je ne savais pas quoi répondre, instinctivement, je me mis face à lui, enfouissant mon visage dans son cou, pour me cacher. Je tremblais comme une feuille, ne voulant pas en savoir plus. Je savais pertinemment qu'il n'y avait personne ici, pour la simple et bonne raison qu'un employé aurait du courir pour ne pas se faire repérer. Or, il n'y eut aucun bruits de pas. Rien. La porte claque, le verrou est fermé.. Esprit frappeur, ça serait bien gentil de ta part de partir d'ici de suite, s'il te plait. Je ne veux plus chercher de fantôme, je te laisse en paix mon petit, bonne nuit.

- J-je.. J'ai peur.. Vraiment.. Ne te moque pas, s'il te plait..

La fille paraissant si sure d'elle venait d'avouer qu'elle avait peur. Et bien, c'était un grand pas vers la guérison tout ça. Je ne voulais pas qu'il me voit ainsi. Je ne voulais pas que quiconque me voit ainsi. Heureusement que la presse ne savait pas que j'étais Euphy', parce que sinon, les gros titres auraient été magique. "La chanteuse d'un groupe célèbre tremblotte face aux esprits. Bouh". Ouais, non. Il valait mieux que je ne sois que Rosalya. Le pire était surement qu'en Octobre 2013, je devrais faire un concert dans ce même château, pour Halloween. Merci cher manager, comme d'habitude, toujours là pour me donner la pèche !



- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Ah mou dame Namida ga Koboreso ♣

http://pensionnat-rayen.forumsactifs.com/t11384-let-s-sing#148832

I'm cute when i'm angry !


[19:13:45] Chad Habsyll : Exe > T'es vraiment une dégueulasse mais vu que je t'aime bien, ça passe.
[22:13:25] Chad Habsyll : Exe > Tu es la sagesse faite femme, parfois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

River Frost


Masculin
Messages : 29
Age du perso : 17 ans
♥ Côté coeur : Un foutu glaçon !

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 2 éme Année
♣ Colocataires: n°35 avec Chester Harrow, --- & ---
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Chasse aux esprits nocturne !   Lun 18 Fév - 1:56

D'abord, les os, qui sont posés là, puis cette porte qui se referme toute seule. Je trouvais que ça devenait passionnant. Rosalya se dirigea vers moi et se cala contre moi, posant sa tête. Je ne pouvais m'empêcher de sourire, surtout lorsqu'elle avouait avoir peur. Je ne cherchais pas à me moquer, j'avais simplement remarqué ça depuis longtemps. Malgré tout, c'est vrai que ça commençait à devenir flippant, mais c'est un peu ce qu'on cherchait. Personnellement, je suis venu là pour ça et maintenant que j'ai vu tout ça, je ne compte pas partir. Nous étions seuls, elle et moi, personne d'autre. Nous n'avions croisé aucun employé, donc la porte avait dû se refermer toute seule. C'est une vieille porte rouillée, ce n'est pas impossible après tout. J'éclairais un peu partout avec ma lampe pour comprendre, mais rien. Rosalya tremblait, d'ici peu, elle allait me faire une crise cardiaque. Je ne la connais pas très bien, mais je ne suis pas cruel à ce point. Même dans mes pires moments, je ne suis pas comme ça. Encore, si c'était un gars, peut-être, mais là, c'est une fille.

-Tu sais, j'ai remarqué depuis pas mal de temps que ça te faisait flipper... ce n'est pas la fin du monde si tu as peur, tu crois que tu vas passer à la télé et qu'on dise "Une jeune fille de Rayen terrorisée par des esprits imaginaires", bien sûr que non.

Je n'étais vraiment pas très douer pour rassurer les gens moi. Où est-ce que j'ai été chercher cette histoire de télé ? Non, mais des fois, je me demande. Bon, j'espérai quand même avoir réussi, je commence à bien l'aimer à force de chasser les fantômes. Faut avouer aussi qu'elle est très "contact", ça aide pour sympathiser. D'ordinaire, je ne suis pas aussi proches des gens. Je suis sociable, mais je ne vais pas leur sauter dans les bras ou les serrer contre moi. Bon, c'est sans doute dans sa nature, mais je suis quand même un inconnu pour elle. Pour lui prouver ce que je venais de dire, je prenais sa main et je l'entrainais avec moi dans une cellule. Celle juste à côté des ossements, le voisin de cellule avait dû tout entendre ou pire, tout voir. Je ne lâchais pas sa main, pour ne pas qu'elle panique et hurle. Je la regardais droit dans les yeux avec un sourire et je refermais la porte de ma main libre. La porte claquait et le verrou se refermait tout seul. Ensuite j'éteignais ma lampe, il ne restait plus que la sienne.

-Bon... tu voulais une chasse aux esprits ? Très bien, mais pour chasser, il faut du gibier... Imagine la scène... tu es la reine et tu es seule avec ce sauvage dans la cellule... Aller un peu de concentration ! Esprits, esprits, es-tu là ? Si tu es là fait nous un signe !

Je ne disais plus un mot, mais je gardais mon sourire. Il y avait un silence, mais aucun bruit, tout était calme. Je venais de lui prouver qu'il n'y avait pas d'esprits dans ce château. Ce ne sont que des rumeurs pour effrayer les touristes. J'aurais aimé qu'elle éteigne sa lampe torche pour qu'on soit dans le noir totale, mais c'est peut-être un peu trop pour elle.

-Il y a peut-être trop de lumière pour lui... fais-moi confiance... éteints ta lampe et regardons ce qui se passe, ok ? Panique pas, si un esprit ce pointe, je lui botte le cul, j'ai regardé Ghostbusters moi.

En réalité, c'était plus pour moi que je faisais ça. J'avais envie de me retrouver dans l'obscurité, pour être à fond dans l'ambiance. J'aurais été seul, j'aurais même dormi dans la cellule. Bon, j'aurais préféré dormir dans celle du fameux prisonnier, mais il y avait les ossements. Sans ça, c'est celle-ci que j'aurais choisi. Vous imaginez un peu ? Nous sommes dans une cellule vieille de presque 400 ans. C'est juste énorme de se trouver là. Je préférais tout de même le style des châteaux anglais. Je me rappelle de plusieurs halloween passer dans ce genre d'endroit. Tout comme les vieux manoirs, là où on s'amuse à se faire peur entre amis. Ils essayaient tous de me faire peur, mais il m'en faut beaucoup pour me faire sursauter. Je ne crois en rien, ni en dieu, ni aux esprits, ni aux fantômes, ni aux vampires, morts-vivant, fée et tout le reste.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rosalya E. Rainsworth
paiŋɢaɱ

Féminin
Messages : 74
Age du perso : 17 années.
♥ Côté coeur : No love, No pain.

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Seconde Année.
♣ Colocataires: River Frost (a) - Chester Harrow (a)
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Chasse aux esprits nocturne !   Lun 18 Fév - 2:19

J'étais là, le serrant du mieux que je pouvais alors que lui n'avait pas l'air d'avoir un minimum peur. Limite le mec pouvait se faire attaquer, il aurait le sourire aux lèvres. Je n'étais pas comme ça. Ni comme j'étais maintenant. Non, il ne fallait pas qu'il me voit ainsi. Super comme première rencontre, il me voyait faible, pitoyable. Mon attitude de charmeuse ne pouvait pas être présente dans une telle ambiance. Je n'étais que la petite fille qu'on se devait de protéger des choses effrayantes. Ce côté de moi était celui que je détestais le plus..


-Tu sais, j'ai remarqué depuis pas mal de temps que ça te faisait flipper... ce n'est pas la fin du monde si tu as peur, tu crois que tu vas passer à la télé et qu'on dise "Une jeune fille de Rayen terrorisée par des esprits imaginaires", bien sûr que non.
- Euh..

Le mec lisait officiellement dans mes pensées. Pendant que t'y étais, tu ne pouvais pas savoir que j'étais une chanteuse ? Non, simplement la demoiselle de Rayen, tétanisée dans un château. Au moins, il était le seul à me voir au naturel. Sans ma froideur qui était là pour me tenir à distance des gens. Il ne voyait que ma face cachée. A vrai dire, j'étais comme une pièce. En la retournant, elle changeait complètement.

-Bon... tu voulais une chasse aux esprits ? Très bien, mais pour chasser, il faut du gibier... Imagine la scène... tu es la reine et tu es seule avec ce sauvage dans la cellule... Aller un peu de concentration ! Esprits, esprits, es-tu là ? Si tu es là fait nous un signe !

Je me concentrais, vérifiant la dite présence qui était avec nous. Personne ne répondait, tant mieux, non ? Au moins, je n'aurais plus a avoir peur de choses n'étant même pas là. Pour la porte, il se pouvait que ça n'était qu'un courant d'air, ou même un rat, sait-on jamais. A cet instant, sa main chaude me rassura. Il n'avait pas eu la réaction attendu, riant à mes propos, il m'apaisait simplement.

-Il y a peut-être trop de lumière pour lui... fais-moi confiance... éteints ta lampe et regardons ce qui se passe, ok ? Panique pas, si un esprit ce pointe, je lui botte le cul, j'ai regardé Ghostbusters moi.

Dans le noir total ? Une lampe éteinte ne suffisait pas ? Et merde. Après tout, je devais lui faire un minimum confiance, donc c'est parti. La main tremblante, j'éteignis ma lampe, avant de me réfugier dans ses bras. Mon corps était collé contre le sien, tandis que mes mains agrippaient le tissu qui recouvrait son dos. "River.. Désolée.." furent les seuls mots que j'osais prononcer. Je me permettais depuis le début de soirée de m'accrocher à lui, alors qu'on ne se connaissait ni d'Adam, ni d'Eve, et il ne disait rien. Je m'imposais, ayant bien trop de contacts avec lui. Je ne voyais rien, et il fallait qu'il me rassure. Les esprits et le noir, mes deux plus grandes peurs étaient présentes. Je n'allais pas faire long feu. Déjà un point positif : Je n'étais pas cardiaque pour un sous. Un léger rire vint interrompre mes pensées. Ce n'était pas celui de River, j'en étais sûre. Mais nous étions seuls.. Donc..? Mon corps se remit à trembler, tandis que ma respiration devint haletante. J’enfouissais mon visage dans son cou, soufflant doucement. J'essayais tant bien que mal de me calmer, en vint.




- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Ah mou dame Namida ga Koboreso ♣

http://pensionnat-rayen.forumsactifs.com/t11384-let-s-sing#148832

I'm cute when i'm angry !


[19:13:45] Chad Habsyll : Exe > T'es vraiment une dégueulasse mais vu que je t'aime bien, ça passe.
[22:13:25] Chad Habsyll : Exe > Tu es la sagesse faite femme, parfois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

River Frost


Masculin
Messages : 29
Age du perso : 17 ans
♥ Côté coeur : Un foutu glaçon !

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 2 éme Année
♣ Colocataires: n°35 avec Chester Harrow, --- & ---
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Chasse aux esprits nocturne !   Lun 18 Fév - 4:03

Elle était hésitante, mais elle éteignait quand même sa lampe torche. Rapidement, le noir avait envahi la pièce. On ne voyait rien, même la lumière de la lune n'éclairait rien. Le peu d'ouverture laissant filtrer la lumière n'était pas suffisante. J'étais quand même content qu'elle accepte d'éteindre la lumière. Là j'étais dans mon élément, l'imprévu pouvait frapper à n'importe quel moment. Rosalya se blottissait contre moi en s'agrippant. Elle s'excusait, sans que je sache pourquoi. Sans doute parce qu'elle ne fait que s'accrocher à moi depuis le début. Si ça me gênait tant que ça, je lui aurais dit. C'est vrai que ça fait bizarre, c'est elle qui voulait venir et c'est elle qui a le plus peur. Je crois que c'était ça qui me plaisait. C'est assez drôle d'aller contre ses peurs, c'est une certaine forme de courage. Tout était calme autour de nous, l'obscurité était totale. Je fermais les yeux un instant, lorsqu'un rire venait déchirer ce silence. Je sentais Rosalya trembler, mais je ne savais pas quoi faire. C'est vrai que c'était étrange ce rire qui venait ainsi perturber ce silence. Surement le vent qui entrait et qui sifflait, donnant l'impression d'un rire. En tout cas, moi, je n'étais toujours pas effrayé. Je plaquais Rosalya contre le mur, sans un bruit. Puis je m'approchais de son oreille pour murmurer.

-Calme toi, ça va bien se passer... il n'y a aucun esprit dans cette prison, même pas un fantôme et puis je suis là, pour une fois que je peux jouer les héros.

Je rigolais doucement, mais le rire reprenait, un peu plus fort, comme s'il se rapprochait doucement. Hors de question d'allumer la lumière maintenant, c'était bien trop excitant cette ambiance. Le silence revenait, pas un bruit, même pas un bruit de vent, rien. Soudain, un grincement de porte, qui se répétait plusieurs fois. Ce bruit donnait l'impression que quelqu'un jouait avec l'une des portes. Portant, nous étions bien seuls, j'en étais quasiment sûr. Je ne croyais toujours pas à l'hypothèse des esprits. Le bruit de grincement s'interrompait, mais le silence était plus court cette fois, le rire revenait. Toujours le même, quasi identique, ce qui me laissait pensé que ce n'était pas une personne. Le vent ou un magnéto qui tourne en boucle ? Qui sait, en tout cas, peu de chance que ce soit un esprit. Il était temps de corser un peu le jeu, hors de question de laisser gagner la peur. J'ai fait des choses bien pire et ce n'est pas trois bruis qui vont m'impressionner. D'une voix claire et forte, je tentais de provoquer quiconque se trouvait dans ce lieu.

-Esprit... esprit... petits esprits, manifeste toi... J'avoue, ce n'est pas très précis... alors, disons... Frappe un coup si tu es une femme et deux, si tu es un homme...

L'écho de ma voix raisonnait dans la prison et pourtant pas un bruit. Je soupirais déçu de ne pas avoir de réaction, mais soudain, une nouvelle porte qui claque. Raisonnant en un seul bruit sourd. Une réponse ? Coïncidence ? J'ai beau être septique, je ne crois pas non plus aux coïncidences. Il était clair que quelque chose était surement dans la prison. Un esprit ? Bon, j'avoue là, je commençais à y croire un peu. Contrairement à Rosalya, je n'étais pas effrayé, mais fasciner. L'obscurité régnait toujours autour de nous et je recommençais un peu de blabla.

-Une femme donc ? Enchanté... La reine peut-être ? Encore mieux ! J'avais justement plusieurs questions à te poser... que c'est-il passé dans cette prison ?

Un léger murmure semblait se faire entendre et il semblait venir de la prison à côté. On ne distinguait pas ce que c'était, mais rapidement, les sanglots remplaçait les murmures. Dans un bruit violent et sourd, c'était plusieurs portes qui se fermaient violement. Une par une on les entendait se refermer. Le loquet de la nôtre s'ouvrait et la porte s'ouvrait à son tour. Quelques secondes après ça, un murmure semblait dire nettement "Fuyez... vite...". J'allumais aussitôt ma lampe pour voir si quelqu'un était là. Personne devant la porte qui était maintenant ouverte. Le désert total et pourtant, même moi j'étais persuadé qu'il y avait quelqu'un. Je prenais la main de Rosalya et je l'entraînais dehors pour regarder ce qui se passait. Toujours rien, le silence pesant et toutes les portes étaient fermées, sauf la nôtre. Je me tournais vers Rosalya, moi je n'avais pas peur, du coup, c'était à elle de décider ce que nous faisions.

-Esprits, farceurs ou mise en scène, il faut avouer une chose, il se passe bel et bien quelque chose... Que fait-on Miss Chasseuse de Fantôme... On reste ici ? Ou bien on sort pour un endroit plus calme ?

Moi je serais bien resté là, mais je ne voulais pas la forcer. De plus, je suis persuadé que cet endroit regorge de lieu comme celui-ci. Une chose est sûre, il y a quelque chose de louche dans ce château. Nous pourrions rester sur cette expérience et nous dire "Ce sont des esprits". Seulement, je n'y croyais pas. Peut-être un mécanisme bien rôder pour les visiteurs, détecteur de mouvements et tout le matos. Après tout, c'est plausible, tous ces bruits étaient bien trop précis à mon goût. Enfin, cette décision revenait à Rosalya. On pouvait toujours quitter la prison, on avait vu ce qui se passait. Maintenant, on pouvait aller voir ailleurs, je suis sûr qu'on peut trouver une explication à tout ça.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rosalya E. Rainsworth
paiŋɢaɱ

Féminin
Messages : 74
Age du perso : 17 années.
♥ Côté coeur : No love, No pain.

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Seconde Année.
♣ Colocataires: River Frost (a) - Chester Harrow (a)
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Chasse aux esprits nocturne !   Lun 18 Fév - 14:02

Ce rire m'était inconnu, évidemment. Je ne voyais rien dans l'obscurité totale, et ça ne me rassurait pas du tout. Mon coeur battait à mille à l'heure, et je ne tenais plus vraiment sur mes jambes. Etait-ce le vent ? Où y'avait-il effectivement un esprit en notre présence ? Je ne connaissais pas la réponse, mais j’espérais tout de même que ce soit le vent. Une demoiselle voulant rencontrer des esprits préfère ne pas en voir. Aucune logique. Mon idée de venir en ce lieu n'était pas fameuse, c'est vrai, mais je voulais avoir des réponses à toutes les questions que je me posais. L'au delà existait-il, l'âme des morts pouvait-elle encore être sur terre ? Je n'en avais aucune idée. Ma peur dépassait néanmoins ma curiosité. Le jeune homme qui m'accompagnait vint me plaquer contre le mur, sûrement pour me rassurer. Son souffle chaud contre mes lèvres.. Non non Rosy, il ne faut pas penser à ça. Pas ici. Pas maintenant. Les seuls hommes qui me mettaient dans cette position finissaient par me prendre. A mon avis, il n'était pas comme ça. Tant mieux, non ? Ses paroles me firent du bien. Il était là, pour me protéger. Je n'avais rien à craindre en sa présence. Le rire était toujours là, s'intensifiant de plus belle. Pour lui, ça devait être amusant. Pour moi, c'était tout le contraire. Cette voix ajouté aux grincements de portes me glaçait le sang. Ma respiration accéléra d'un coup, terrifiée. J'avais assez vu de films sur le sujet pour savoir que les proies des esprits ne repartent jamais vivantes, surtout si on venait déranger le lieu où il régnait. River était là, je n'avais rien à craindre. Même en me le répétant maintes et maintes fois dans la tête, je flippais totalement.

-Esprit... esprit... petits esprits, manifeste toi... J'avoue, ce n'est pas très précis... alors, disons... Frappe un coup si tu es une femme et deux, si tu es un homme...

Coïncidence ou non, un bruit sourd se fit entendre. Une femme donc. A l'époque, elles étaient bien plus sournoises que les hommes, ayant plusieurs amants à leur tableau de chasse. Cet esprit là n'avait pas l'air commode non plus. Farceur de mes deux. Qu'est-ce que ça pouvait m'énerver d'avoir peur d'un rien, mais c'est comme ça. On ne choisit pas ses peurs. Tant mieux, tant pis. Ca dépend. River lisait officiellement dans mes pensées. J'avais aussi supposé que cet esprit était celui de la reine. Après tout, une reine, c'est capricieuse, voulant qu'on la contemple. Etant donné que ce n'était plus qu'un fantôme, elle essayait surement de se faire remarquer par autre chose que son physique. Intelligente la petite. Apparemment, elle n'avait pas l'intention de se calmer, reprenant ses bruitages insensés. On pouvait entendre par moment sa voix, qui m'avait l'air extrêmement douce."Fuyez... vite...". Fuir, mais pourquoi ? Qu'avait-il ici qui pouvait nous faire du mal ? Ma main serra le poignet de River, pour me rassurer un peu. Nous ne risquions pas de mourir ici, même si dix, voir vingt fantômes s'en prenaient à nous. Vivant que nous étions, nous pouvions bien faire face à ses choses, même invisibles. Il alluma sa lampe, observant les alentours au peigne fin. Personne.

-Esprits, farceurs ou mise en scène, il faut avouer une chose, il se passe bel et bien quelque chose... Que fait-on Miss Chasseuse de Fantôme... On reste ici ? Ou bien on sort pour un endroit plus calme ?

Je ne voulais pas tout gacher, même si j'étais terrifiée. J'avais simplement besoin d'une cigarette pour me calmer, ce que je lui expliquais. On reviendrait ici par la suite, on passerait même la nuit si il le voulait. Je voulais en savoir plus sur ce qu'il se passait en ces lieux, et ma peur ne m'empêcherait pas de continuer ma route. Je le tirais légèrement, l'entrainant dans les couloirs, observant les différents cadres donnant des indices pour trouver la sortie, avant de respirer l'air frais. Ca me détendait un peu, de me dire qu'en extérieur il n'y avait rien de tout ça. M'installant sur un muret, je sortis mon paquet, lui en proposant une, avant d'allumer la mienne. Fumer, c'est tellement bon. Le regard rivé vers les étoiles, je pris la parole.

- Je suis vraiment désolée pour ça.. Je ne suis pas ainsi, habituellement, mais j'ai peur du noir.. Et des choses occultes.. Même si ça m'intéresse vachement ! Ce n'est pas logique de venir dans un endroit pareil, lorsqu'on a peur de tout ce qui rode, hein ? Mais c'est ainsi. T'aurais peut être du le faire tout seul un autre jour, plutôt que d'être accompagné d'un boulet comme moi.. Désolée..


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Ah mou dame Namida ga Koboreso ♣

http://pensionnat-rayen.forumsactifs.com/t11384-let-s-sing#148832

I'm cute when i'm angry !


[19:13:45] Chad Habsyll : Exe > T'es vraiment une dégueulasse mais vu que je t'aime bien, ça passe.
[22:13:25] Chad Habsyll : Exe > Tu es la sagesse faite femme, parfois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

River Frost


Masculin
Messages : 29
Age du perso : 17 ans
♥ Côté coeur : Un foutu glaçon !

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 2 éme Année
♣ Colocataires: n°35 avec Chester Harrow, --- & ---
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Chasse aux esprits nocturne !   Lun 18 Fév - 14:37

Cet étrange moment m'avait revitalisé, j'étais dans une forme olympique. Le souci, lorsque je déborde ainsi d'énergie, c'est qu'il faut que je l'évacue. Seulement là, je n'avais rien, je n'allais pas me mettre à courir un petit kilomètre. Je prenais sur moi, tant pis, on verra les conséquences plus tard. Rosalya m'expliquait qu'elle avait besoin d'une cigarette. Du coup, je la laissais m'entraîner dans les couloirs pour trouver la sortie. J'étais un peu déçu de quitter ce lieu, mais j'étais persuadé qu'il y avait une explication logique. Les esprits n'existent pas, j'en suis convaincu. En revanche, ce n'est pas très compliqué de "créer" des esprits, surtout avec les nouvelles technologies. Je ne faisais pas part de mon scepticisme, elle y croyait, je n'allais pas tout gâcher. De plus, je dois avouer que c'était assez bizarre tout ça. J'étais déterminé à trouver une réponse à tout ceci, que ce soit un esprit ou non. C'est un peu gros à avaler quand même, je crois que la nuit va être de mieux en mieux. Nous étions enfin dehors, c'est vrai que respirer l'air frais me faisait du bien. Ça m'évitais de disjoncter. Elle sortait un paquet de cigarette et m'en proposait une. J'acceptais et ça, même si j'avais dit que j'arrêtais. Enfin, je n'ai pas vraiment dit ça, je l'ai pensé un jour alors que je m'ennuyais. Je n'étais pas spécialement accroc, mais c'est vrai que ça faisait du bien. Comme beaucoup de choses dangereuses d'ailleurs. Après s'être excusé elle m'expliquait qu'elle avait peur, mais qu'elle s'intéressait quand même à tout ça. Je me mettais à rire, m'étouffant presque. Je ne voulais pas rire autant, pas pour si peu, mais quand je vous dis que je commence à disjoncter, ce n'est pas du flan. Je reprenais mon calme.

-Tu sais, je suis venu par curiosité, parce que j'ai vu cette affiche... sinon, je ne serais surement pas venu, en tout cas, pas tout de suite et puis d'ordinaire, je passe rapidement pour le salaud de base, là j'étais presque un héros, c'est plutôt cool non ?

Je rigolais une nouvelle fois, mais un peu plus calmement cette fois. Je ne serai jamais venu seul ici, c'est ce qui m'a fait rire dans ce qu'elle m'a dit. Peut-être dans plusieurs mois, mais là, c'était une pure coïncidence de tomber sur cette affiche. J'ai pris la décision sur un coup de tête, comme souvent d'ailleurs. Je ne tenais pas particulièrement à chasser les esprits, j'aime juste ce genre d'ambiance. Je ne suis pas normal, la plupart ferait dans leur froc avec tout ça, mais moi ça me fait ni chaud, ni froid. Je terminais ma cigarette, que j'écrasais au sol pour jeter un peu plus loin. Je me tournais pour regarder l'imposant château. J'étais là, à m'imaginer une vision super sonique pour essayer de comprendre. Bien sûr, sans vision super sonique, ça fonctionne moins bien. Je me retournais vers Rosalya, je la laissais décidée de la suite.

-Une idée pour la suite ? J'imagine qu'il n'y a pas que la prison qui réserve des surprises... et personnellement, je suis bien décidé à en apprendre plus, que ce soit un esprit ou une farce bien rodé.

Hors de question de laisser gagner des machins invisibles. De plus, pour moi les fantômes, c'était plus ceux des dessins animés. Les draps blancs avec un boulet au bout du pied, c'est ça, un fantôme ! Ce n'est pas une chose invisible qui fait du bruit à droite à gauche. Je percerais le mystère de ce lieu ou bien je rencontrerais le fantôme de la reine. Dans les deux cas, je veux une preuve. Je laissais toujours la décision à Rosalya, c'était son idée après tout. C'était plus drôle ainsi. Plus elle a peur, plus ces choix seront dicter en fonction de sa peur. Ainsi, on peut surement se trouver au bon endroit, au bon moment. Bon, c'est une stratégie complètement débile et cruelle, mais ça peut payer. Une chose m'inquiétait plus que ce château, moi. J'étais trop calme, beaucoup trop calme. Rosalya à vue mon meilleur côté, elle va voir la face cachée de River, ça s'annonce Rock'n'roll si ça arrive.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rosalya E. Rainsworth
paiŋɢaɱ

Féminin
Messages : 74
Age du perso : 17 années.
♥ Côté coeur : No love, No pain.

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Seconde Année.
♣ Colocataires: River Frost (a) - Chester Harrow (a)
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Chasse aux esprits nocturne !   Lun 18 Fév - 18:43

J'étais assise sur ce muret, fumant tranquillement ma clope en m'excusant. Lui, fumait aussi. La clope lui donnait officiellement un air sexy. Attirant le petit. Plus autant lorsqu'il se foutait de ma gueule, s'esclaffant. Bon, c'est vrai que son rire était super mignon, mais j'aurais préféré le faire rire pour une autre raison, pas parce que j'étais pitoyable. Enfin, ça me rassure. Mon comportement n'avait pas l'air de le déranger. Et puis, il était venu ici à cause de moi, par curiosité, il n'avait pas comme projet de faire ce genre de chose. Tant mieux, si mes propositions attirent les gens. Tant mieux si il s'amusait bien en ma compagnie. Je souriais. Il avait la force de réconforter les autres si facilement, tandis que moi pas. Je n'étais pas très doué pour faire face aux autres, sauf au lit. Il me fit face.

-Une idée pour la suite ? J'imagine qu'il n'y a pas que la prison qui réserve des surprises... et personnellement, je suis bien décidé à en apprendre plus, que ce soit un esprit ou une farce bien rodé.

- J'ai une proposition. A toi de l'accepter, ou non. Je veux m'amuser. Tu sais, je connais le chemin pour aller jusqu'à la salle de torture, ça te tente ? Juste une chose. Pour m'obliger à ne pas avoir peur, je veux une récompense. Si pendant trente minutes, je ne tombe pas dans tes bras, je veux que tu m'embrasses. Et on pourra dormir dans la salle que tu veux par la suite.

Je le provoquais, clairement. Pour satisfaire mon égo de femme. Il est mignon, et je ne demandais pas grand chose, juste un baiser. Il est vrai que si ça se produit, je vais en profiter, mais juste un peu. Je ne viole pas les gens, moi. Enfin bon, penser à ça me mit de bonne humeur. J'attrapais sa main, l'entrainant vers une bouche d'égout, avant de la soulever et de descendre. La salle de torture était possible d'accès par ici, mais pas par l'intérieur du château. J'avançais, la lampe de poche éclairant droit devant moi, avant d'appuyer sur un levier, qui déplaça un mur. On se serait cru dans Anubis, avec les même déplacements de meubles. Intriguant, hein. Le chemin d'eau ne pouvait pas atteindre cette salle, ce qui était bien plus convenable pour mes pauvres petits pieds. Les talons, c'est beau, mais pas très pratiques. Sa main toujours dans la mienne, je l’entrainais dans cette pièce. Je ne m'attendais pas à voir une porte, avec un code. Je n'avais jamais entendu parler de ça, ni par internet, ni par les livres que j'avais pu lire sur le sujet.

- T'as une idée de ce que ça pourrait être ? Un code à quatre chiffres..

Une date, un nom codé.. Il y avait un tas de possibilités, et je ne pensais peut être pas à la bonne. Je n'étais pas très forte en histoire, donc retenir des dates n'était pas mon fort. Si par miracle, nous avions le moindre petit indice sur ce que ça pourrait être, nous serions sauvés. J'observais alors cette petite salle. Vide, rien. La seule chose que l'on pouvait voir était cette porte en bois et en fer, bien trop lourde pour être cassée. Sur la bordure, il y avait des symboles latins. Que pouvaient-ils exprimer ? Peut être le code, ou même un message. Un indice.

- Tu n'as pas fait de latin, je suppose..




- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Ah mou dame Namida ga Koboreso ♣

http://pensionnat-rayen.forumsactifs.com/t11384-let-s-sing#148832

I'm cute when i'm angry !


[19:13:45] Chad Habsyll : Exe > T'es vraiment une dégueulasse mais vu que je t'aime bien, ça passe.
[22:13:25] Chad Habsyll : Exe > Tu es la sagesse faite femme, parfois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

River Frost


Masculin
Messages : 29
Age du perso : 17 ans
♥ Côté coeur : Un foutu glaçon !

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 2 éme Année
♣ Colocataires: n°35 avec Chester Harrow, --- & ---
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Chasse aux esprits nocturne !   Lun 18 Fév - 19:34

J'écoutais attentivement sa proposition, mais je ne m'attendais pas à ça. Si pendant 30 minutes elle n'a pas peur, je devrais l'embrasser ? C'était plutôt racoleur comme proposition. En tout cas, c'est la première fois qu'on me demande ça. Voilà ce que ça donne quand je suis trop gentil. J'acceptais sa proposition. Je n'ai rien contre l'embrasser, de toute façon pour moi, ça ne signifie rien. Ce n'est pas comme si j'étais tombé amoureux d'elle ou qu'un simple baiser allait tout jouer. Je n'en étais pas là et j'espérais qu'elle aussi. Ce serait dommage qu'elle gâche tout avec ça, surtout qu'ensuite, elle me propose de passer la nuit ici. C'est une bonne idée, mais après sa proposition, ça parait plutôt louche. De toute façon, rien n'était encore fait. Encore fallait-il qu'elle ne me saute pas dans les bras, terrorisée. Elle prenait ma main et m'emmenait dans les égouts cette fois-ci. J'étais content d'aller voir la salle des tortures, mais les égouts, c'était moins passionnant. Elle semblait savoir où elle allait, activant même un levier pour bouger un mur. En revanche, elle semblait surprise lorsqu'on tombait sur une porte à code. Dans ma tête ça ne faisait qu'un tour. Derrière, devait se trouver quelque chose. Important ou non, ce code prouvait la présence de mécanismes. Je gardais ça pour moi et je regardais la phrase en latin. Si j'avais fait latin ? Oui, j'ai été un bon élève à une époque. J'éclairais avec ma lampe pour déchiffrer et sans un mot, je tapais le code. La porte se déverrouillait.

-L'inscription en latin donnait l'année où les travaux furent achevé, à savoir en 1627... impressionnée n'est-ce pas ? J'ai plusieurs atouts cachés.

En réalité il n'y avait rien de compliquer. J'avais appris plusieurs langues lorsque j'étais en Angleterre et le latin en faisait partie. Enfin ça, elle l'ignorait bien sûr, puisqu'on venait de se rencontrer. Bon, je l'avoue, quand je peux me vanter un peu, je n'hésite pas, mais je n'en fais pas trop. Ce n'est pas grand-chose, je ne vais pas faire la danse de la victoire pour si peu. Après ça, on poussait la porte pour entrer. Il faisait très sombre à l'intérieur, mais en un coup de lampe on voyait rapidement où on était. Cette pièce abritait la salle d'armes, mais pas uniquement, puisqu'en dans la pièce juste à côté se trouvait la salle des tortures. Les deux salles étaient passionnante. La première abritait encore des armes d'époque, ainsi que des plans d'arme de guerre. Dans la seconde, la salle de torture, c'était une autre ambiance. Il y avait de toutes sortes d'objet passionnants. Je me baladais dans cette salle en regardant chacun des instruments de tortures.

-Imagine un peu, toutes les souffrances que le bourreau pouvait infliger ici, chaque instrument te proposait une mort lente et douloureuse... parfois, il ne cherchait même pas la vérité... j'ai lu une vieille histoire sur le net, dans les début du château, le bourreau était complètement fou...

Au début de cette virée, j'avais dit que je ne dirais rien à ce sujet. C'était plus fort que moi, j'étais complètement absorbé par l'endroit. Autour de moi c'était le vide, j'en oubliais même où on se trouvait. Les cris des victimes devaient résonner jusqu'aux prisons, mais pas à la surface. Les autres prisonniers devait entendre les cris de souffrances. La plupart du temps, il ne revoyait pas les prisonniers. Quand il les revoyait, c'était pire. Moi qui avais toujours rêvé de devenir un grand Tyran quand j'étais petit, ce lieu me fascinait. Vous pouviez faire avouer ce que vous vouliez à quelqu'un ici. Si au début il clame leur innocence, la douleur leur fait tout avouer. Que ce soit la vérité ou non d'ailleurs, ils finissaient tous par plier. D'après plusieurs commentaires, cette histoire de bourreau fou était une légende. Peu de personnes y croit sur le net. Les autres, disaient qu'il était le plus cruel et le plus violent de tous. Il a commencé très jeune et à terminer sa vie en tant que bourreau, très vieux. Je ne vais pas dire que je l'idolâtre, mais j'ai un certain respect pour ce qu'il faisait. Il faut une certaine maîtrise pour torturer sans tuer. Une bref réflexion me traversait l'esprit. Je devais passer pour un cinglé devant Rosalya, mais ça m'était égale, j'étais là où je voulais être.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Chasse aux esprits nocturne !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chasse aux esprits nocturne !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Escapade Nocturne
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Chasse entre mère et fille
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: MATSUYAMA :: » Château de Matsuyama-