Le Pensionnat Rayen est un RPG manga où tu incarnes un adolescent de quinze ans et plus ou un adulte du personnel, dans un pensionnat remplis d'élèves aux caractères bien divers. Entres originaux, musiciens, gothiques, sportifs, pom-pom girls, neutres, racailles, emos, artistes et punks, trouveras-tu ta place ?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Du grabuge au cinéma !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

River Frost


Masculin
Messages : 29
Age du perso : 17 ans
♥ Côté coeur : Un foutu glaçon !

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 2 éme Année
♣ Colocataires: n°35 avec Chester Harrow, --- & ---
♣ Relations:

MessageSujet: Du grabuge au cinéma !   Dim 17 Fév - 23:44

Lorsque j'ouvrais un œil, il était déjà 16h et j'étais affaler sur mon bureau. J'avais regardé des séries sur mon pc portable jusqu'à presque 8h du matin. Je n'avais donc que huit petites heures de sommeil, largement suffisant pour ne pas être de mauvaise humeur. Après cette crise de flemmardise aigüe je devais bouger un peu. Pour ça, rien de mieux que de faire un peu de sport. Je n'avais pas beaucoup bougé ces derniers jours. Mon arrivée à Rayen m'avait en partie empêcher de le faire. Cette fois j'étais décidé, je prenais mon sac de sport et j'y mettais quelques affaires, direction je gymnase. Pour moi, le sport est un loisir, mais pas uniquement. Si je ne libère pas mon surplus d'énergie dans le sport, je le fais sur les autres. En gros, je suis chiant, je râle et je me plaint tout le temps, dans les pires cas je m'énerve trop rapidement. Il était un peu plus de 18h lorsque je rentrais dans ma chambre et après ça, j'avais besoin d'une bonne douche. Avant ça, un magazine sur mon bureau attira mon attention. En le feuilletant rapidement, je découvrais que ce soir il passait un film au cinéma. Une comédie et une envie soudaine de rire devant un bon film me plaisait. Après une bonne douche je regardais les critiques du film sur mon portable. D'après la critique il semblait bien et le résumer me plaisait aussi. C'était clair et net dans ma tête, ce soir ce sera - Soirée Cinoche !

Je m'habillais rapidement, jeans, chemise et une veste noire par-dessus. Tout ça, avec un manteau bien sûr, c'est que ça caille dehors. Je prenais le strict minimum, à savoir mon portable et mon portefeuille, sans oublier les clés de la chambre. Que je ne trouvais pas... après 10 minutes de recherche je trouvais, mais je laissais le bureau en bordel. Je ragerais plus tard, ce n'est pas un drame. Puisque la chambre était vide je fermais, mon seul compagnon de chambré avait qu'à avoir ces clés. Je prenais la route pour la ville, mais avant d'aller au cinéma, je devais manger quelque chose. J'avais un peu de temps devant moi, il était un peu plus de 19h30 et la séance était à 20h45. Je ne connaissais rien de la ville, j'avais fait un rapide repérage pour me balader. Pour ce soir, je savais simplement où était le cinéma, c'est déjà bien. Du coup, je ne me prenais pas la tête, je m'arrêtais dans le premier restaurant que je trouvais. Je commandais une bonne ration de nouilles. Après ce bon repas je m'arrêtais acheter des bonbons, histoire d'avoir un dessert. Bon, je l'avoue, ce n'est pas très passionnant ce que je fais pour l'instant, mais les bonbons jouent un rôle important. Je prenais une sucette que je mettais aussitôt dans la bouche. La chose positive, c'est que ça m'évitait de fumer. J'essayais plus ou moins d'arrêter, en tout cas, un jour sur deux ou trois, je sais plus.

En avance devant le cinéma, c'était parfait, un timing géré. Je m'arrêtais au guichet pour prendre une place pour la comédie que j'avais vue. J'espérais me marrer, sinon, ce sont les autres spectateur qui vont subir mon ennuie. Je m'arrêtais aussi pour prendre du popcorn et un grand soda. C'est une chose essentielle dans tout bon cinéma qui se respecte. De plus, si le film est mauvais, le popcorn sert de projectiles ! J'arrivais dans la salle et il y avait déjà de monde, il ne me restait plus qu'à choisir une place. Il n'y avait qu'un endroit où je voulais aller... là où ça dérange le plus de monde. J'arrivais donc dans une allée où il y avait du monde sur le bord. Je prenais mon plus beau sourire en mangeant mon popcorn.

-Dis, tu pourrais bouger tes jambes steuplait ? J'aimerais passer pour me poser...

Le type me jetait un de ces regards, je crois qu'il était en train d'halluciner. J'aurais aimé qu'il me dise un truc du genre "Tu peux pas aller ailleurs", mais même pas. Enfin si, il l'a murmuré à son pote à côté de lui. Ou j'ai peut-être rêvé ? En tout cas, j'ai renversé du soda sur lui.

-Merde... vraiment désolé, j'ai pas fait exprès.

Puis du popcorn, il était garni. Bien sûr je m'étais exclamer en véritable acteur, vous avez, le truc bien sûr jouer. Il pestait, mais je prenais ma place au centre de la file, content de mon aventure. En bon petit lutin, j'aurais très bien pu aller ailleurs où ne rien renverser. Seulement, j'avais aimé faire mon boulet. Je m'installais donc au fond de mon siège, en plein milieu de l'allée et face à l'écran. Le film n'avait pas encore commencé, il était encore un peu tôt. Je posais donc mes popcorn sur le siège à côté. C'est un stratagème pour être tranquille. Quelqu'un se pointe et vous dit "Tu peux enlever ça s'il te plait ?" et là, vous lui dite non, vous réservez la place pour un ami. Au final, vous êtes tranquille, personne à côté de vous. C'était "les bons plans de River !". Le cinéma se remplissait doucement et j'attendais que le film commence. En espérant passer une bonne soirée et que le film soit bien, sinon, je devrais manifester mon mécontentement. Peut-être que même si le film est bien je pourrais... Non, pas ce soir, essayons d'être sage, je débarque. Je ne vais pas me faire griller à peine arriver voyons.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Holly K. Hendrix


Féminin
Messages : 49
Age du perso : 17-18
♥ Côté coeur : Nope.

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 3e
♣ Colocataires:
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Du grabuge au cinéma !   Mar 19 Fév - 3:28

Il était environ cinq ou six heures de l'après-midi. J'étais sur mon lit, guitare entre les mains et je jouais de la musique. Ma voix était pas mal, et ma musique aussi, mais il y avait bien quelque chose qui clochait, un truc qui m'exaspérait. Je jouais dans le vide, et je n'aimais pas jouer dans le vide. Jouer sans passion, sans émotion, jouer sans être dedans, ça craint. Je réessayai plusieurs fois, essayant aussi de changer de musique en vain. Au bout d'un bon trente minutes où je me suis pas mal énervée, j'arrêtais. Je jetais brusquement ma guitare sur mon lit (oui parce que faut la briser non plus hein.) puis j'observais la chambre.

C'était en bordel, comme d'habitude, mais c'était pas grave. Je regardais l'horloge, qui indiquait exactement 18h33. Mon entraînement de volley ball était dans environ une demie heure. Je pris donc mon sac de sports, qui était déjà préparé puis mes vêtements pour me rechanger, c'est à dire ; Une mini-jupe noire, une veste en cuir qui gonflait (blouson ?), noire elle aussi, un
beanie et des converses bleus un peu plus longues que le modèle original. Je sortais donc sans oublier mon casque (musique) et de de fermer la porte puis me rendais à mon entraînement.

[...]
Après avoir terminé, je me changeais et pris une douche rapide au centre sportif, puis je sortais. Je n'avais pas vraiment l'intention de me rendre chez moi comme prévu en fait, mais je ne savais pas ce que je pourrais faire non plus. En marchant, j'aperçus une affiche de cinéma, qui était juste à côté. Je regardais dans mon porte feuille et vis que j'avais encore un peu d'argent. Je me suis donc dite pourquoi pas ? J'avoue qu'en général, je trouvais les comédies autres qu'américaines débiles vu qu'elles ne me faisaient pas rire, mais bon, je pouvais toujours essayer. Après tout, la dernière fois que j'en avais vue une, c'était à 15 ans.

J'entrais donc dans le cinéma, sans oublier de me prendre un pop-corn et une boisson. Certes j'étais un peu en retard mais c'est quand on vient à la fin qu'on attend le moins. Je me dépêchai donc d'entrer dans la salle, arrivant un peu tard. Je remarquais directement un blondinet qui, visiblement, semblait bien se foutre de la gueule des gens d'en avant.


- Dis, tu pourrais bouger tes jambes steuplait ? J'aimerais passer pour me poser...

Le garçon d'en avant se retourna vers son ami et lui chuchota quelque chose, que j'ai pas compris mais bon, il se plaignait sûrement de ce garçon qui semblait juste s'amuser en se foutant d'eux. Puis il lui a renversé du soda dessus, et encore du popcorn.

-Merde... vraiment désolé, j'ai pas fait exprès.

Je me retenais de rire moi en fait. Ça promettait. Un nouveau ? Peut-être. Je ne l'avais jamais vu, mais après tout, je n'étais pas là depuis très longtemps non plus. Il n'avait pas l'air très gêné, c'en était marrant en fait. Essayant plutôt de me trouver une place, je regardais un peu partout, le cinéma se remplissait. Je me rendis compte que la seule place qui restait se trouvait à côté du garçon de tout à l'heure, sûrement parce que personne ne voulait avoir à faire à lui, c'était drôle. Et puis en plus il posait son pop-corn sur le siège d'à côté, qui devait être libre normalement.

Je souriais en coin et me promenais entre les allées, j'avais bien vu qu'il était arrivé seul tout à l'heure, et d'après ce que j'ai vu, il avait l'air de quelqu'un qui aimait faire ce qu'il voulait et emmerder un peu les gens, je me doutais donc qu'il ne réservait sûrement pas le siège libre. En plus, le cinéma était plein et fermé, le film commençait. Je m'avançais donc avec mon sac, sans oublier de sortir un pocky de ma poche et le mettre entre mes dents. J'étais devant le blond de tout à l'heure, je mis mon casque autour de mon cou et donc je lui adressais la parole, pointant le siège.

- Hey, tu peux m'enlever ça please ? J'aimerais m'asseoir ici. Oh, et s'il te plait, ne me dis pas que tu réserves la place, le film a déjà commencé.

Je disais ça en rigolant légèrement, remettant ma frange en place, toujours un sourire mesquin au visage. Sous me demandez comment j'ai su pour le fait qu'il ne réservait pas son siège ? Eh bien c'est simple, je l'avais déjà vu et fait à maintes reprises, ce coup là. Il fallait dire que j'aimais aussi énerver un peu les gens, venir faire foirer leur coup, c'était marrant.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -



Dernière édition par Holly K. Hendrix le Sam 23 Fév - 1:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

River Frost


Masculin
Messages : 29
Age du perso : 17 ans
♥ Côté coeur : Un foutu glaçon !

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 2 éme Année
♣ Colocataires: n°35 avec Chester Harrow, --- & ---
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Du grabuge au cinéma !   Jeu 21 Fév - 13:13

J'étais tranquillement installer, j'étais prêt pour regarder le film, avec ma place de "réservé". La salle se fermait et le film commençait. Soudain une jeune fille se posta juste à côté de moi avec un sourire. Elle me demandait de lui laisser la place. Je plissais les yeux, la regardant d'un air étrange en mangeant du popcorn. Je retirais doucement mon popcorn, au ralentit presque, mais je ne la lâchait pas du regard. Pourquoi je l'ai enlevé ? Je ne sais pas, une intuition. Voyez-vous, d'ordinaire personne ne vient et là quelqu'un tente sa chance. Coup de bluff ? Non, je crois qu'elle était bien décidé à prendre la place. Bien sûr, j'allais surement tenter de lui faire regretter, à moins qu'elle m'en décourage. Je ne dis pas tout ça uniquement parce qu'elle a déjoué mon stratagème, non, du tout. Je prenais donc les popcorns sur mes genoux et je lui lançais avec un grand sourire.

-Installe toi, vas-y, c'est pour toi que j'avais réservé cette place de toute façon...

Je me retenais de rire et ça se voyait, mais c'était assez drôle. Je n'allais tout de même pas avouer mon plan, ce serait une erreur stratégique pour les prochaines fois. Elle s'installait donc à côté de moi et je lui avais fait une immense faveur. Lui permettre d'être dans mon espace vital, implique qu'elle va devoir me supporter. D'ailleurs, comme à chaque fois avant les films, il y a les publicités et les bandes-annonces. Comme à chaque fois avant les films, moi je n'aime pas les pubs et les publicités. Je commençais par manger mon popcorn bruyamment, pareil pour mon soda. À droite il y avait la jeune fille qui avait déjouer mon plan. À gauche, c'était un garçon, plutôt grand aux airs sérieux. Il était sans intérêt. Je me tournais donc devant la jeune fille à ma droite.

-Je hais les pubs et les bandes-annonces avant les films... c'est complètement inutile.

Je ne savais pas si elle m'écoutait ou non, mais je partageais mes idées. Elle avait pris la place de mon popcorn, maintenant qu'elle est là, elle me tient compagnie. Deux cas de figure se présente à moi : Elle joue le jeu et on va s'amuser ou alors, elle va en avoir marre et partir. Même si, j'aurais aimé être tranquille, je préférais la voir rester. Certains vous auraient dit que c'est parce qu'elle est mignonne. Bon, c'est vrai qu'en la regardant de plus prêt c'est le cas. Seulement, il n'y a pas que ça. Les esprits et les chamans vibre sons ses ondes magnétiques ! Elle sans aucun doute bien plus diabolique qu'elle le montre. Le film commençait enfin après de longues minutes d'attentes. Avant ça, je me tournais une nouvelle fois vers la partenaire de droite et je lui chuchotais à voix basse.

-Dis moi... comment tu as su pour le siège réservé ? Tu es la première qui vient, bon j'ai déjà eu quelques gros bras, mais sans vouloir te vexer... tu n'as rien d'un gros costaud... moi c'est River et toi ?

Oui, je suis du genre à parler pendant un film. De toute façon, c'est le début, il n'y a rien d'intéressant pour l'instant. Il faut le temps que l'histoire se mette en place et encore une fois, c'est elle qui a voulu venir ici. Elle devait surement être de Rayen, mais comme je suis là que depuis peu, je ne la connais pas. Je dois connaître trois personnes en tout pour l'instant. Bon, d'ici peu, tout le monde me connaîtra, mais pour l'instant, je suis un inconnu. Ce film pourrait même me faire connaître ! Exemple s'il est mauvais, je suis capable de retourner le cinéma. Même pas peur ! D'ailleurs, le film commençait mal, il y avait un acteur que je n'aimais pas. De plus, il jouait avec une actrice que j'adorais. C'était encore pire, tout s'annonçait mal. Au début, je risque de tourner mon attention vers ma camarade. Ensuite, sur les autres autour de moi et au final, sur le reste du cinéma. Je devais à tout prix me calmer, sans quoi, je ne réponds plus de rien. Je suis peut-être tombé sur un modèle de sérieux et de sagesse. Elle est peut-être la réincarnation de bouddha ou je ne sais quel dieu... ? Je ne sais pas ce qu'ils mettent dans leur popcorn, mais ça ne me réussit pas.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Holly K. Hendrix


Féminin
Messages : 49
Age du perso : 17-18
♥ Côté coeur : Nope.

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 3e
♣ Colocataires:
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Du grabuge au cinéma !   Sam 23 Fév - 2:05

J'étais debout, juste devant ce garçon, dont je ne connaissais toujours pas le nom d'ailleurs. Quand on l'observait de plus près en fait, il était assez mignon .. Je regardais ses cheveux, couleur de blé et ses grands yeux turquoises. Il plissait les yeux et me regardait d'un air étrange, retirant lentement son pop-corn du siège, à un tel point que je j'aurais presque lâché un « J'ai un truc le visage .. ? »

-Installe toi, vas-y, c'est pour toi que j'avais réservé cette place de toute façon...

Il souriait, je ne pris pas la peine de me demander s'il faisait semblant, je m'en fichais un peu beaucoup à vrai dire. Et puis ça se voyait très bien qu'il se retenait de rire, mais comme dit plus haut je me contentais juste de m'asseoir sur le siège, retirant mon casque sans réfléchir ni me poser de questions. Je regardais donc l'écran quand ça commença, remarquant aussitôt que ce n'était que des publicités. Évidemment, au cinéma, les pubs durent au moins dix minutes, et ça m'exaspérait aussi en fait. Comme si quelqu'un allait se dire "Mon dieu ! Cet article est superbe, je le veux ! Je vais donc quitter le cinéma en plein milieu du film, payant pour rien, pour aller acheter cette chose complètement inutile dont personne ne veut que j'ai vu dans les publicités." Mais avant même que je puisse exprimer ma pensée, quelqu'un le fit pour moi.

-Je hais les pubs et les bandes-annonces avant les films... c'est complètement inutile.

Je me retournais donc de son côté, sortant un peu de mes pensées, puis regardais encore ses yeux pendant une fraction de secondes. Okay, ouais, j'ai l'air bizarre mais bon. Les grands yeux turquoises comme ça m'avaient toujours fascinés, quand j'en voyais je les fixais toujours, me perdant dedans. Note que j'ai ces yeux-là aussi, mais c'est pas pareil dans un miroir ! Bref, je rigolais légèrement et lui répondais, enlevant mon blouson.

- J'avoue, je vois pas qui va arrêter et se dire "Mon dieu ! Cet article est superbe, je le veux ! Je vais donc quitter le cinéma en plein milieu du film, payant pour rien, pour aller acheter cette chose complètement inutile dont personne ne veut que j'ai vu dans la publicité au cinéma."

Puis avant de me répondre il se tourna vers moi une nouvelle fois et me chuchota, alors que le film commençait ;

-Dis moi... comment tu as su pour le siège réservé ? Tu es la première qui vient, bon j'ai déjà eu quelques gros bras, mais sans vouloir te vexer... tu n'as rien d'un gros costaud... moi c'est River et toi ?

- Oh ça ? C'est facile, je le fais aussi donc .. Haha. Moi c'est Holly, ou Katelyn si tu préfères.

Je disais ça tout en mangeant mon pop-corn, (oui oui, pas la gueule grande ouverte ne vous inquiétez pas.) remplaçant tous mes "s" phonétiques par des "ch". Ensuite le garçon qui était devant nous regarda sa copine, avec qui il chuchotait depuis qu'il était arrivé, puis nous regarda et nous demanda d'arrêter de parler. Je lui répondais tout en souriant, sans oublier de lui envoyer deux ou trois pop-corn dans la gueule.

- J'aurais bien arrêté, mais vois-tu, tu parles avec ta copine depuis le début, ce n'est pas à toi de me dire de me taire.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
avatar

River Frost


Masculin
Messages : 29
Age du perso : 17 ans
♥ Côté coeur : Un foutu glaçon !

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 2 éme Année
♣ Colocataires: n°35 avec Chester Harrow, --- & ---
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Du grabuge au cinéma !   Jeu 7 Mar - 13:32

J'étais plié en deux lorsqu'elle me répondait pour les publicités. C'est vrai que ce serait improbable de voir ça. C'est surtout marketing, une fois le cul vissé sur sa chaise on ne bouge plus. On te force donc à regarder l'écran et les pubs. Au final on regarde quelque chose contre notre bon vouloir. Je n'aime pas qu'on joue avec mon bon vouloir ! Ensuite j'apprenais une chose essentielle. Elle semblait aussi fourbe que moi, cette chère Holly. Je ne prêtais pas vraiment attention à son choix de prénom. Je ne vais pas faire le difficile et je prends le premier qui vient. De plus Holly c'est mieux, ça me fait penser à "Holiday", facile à retenir. Tandis qu'on discutait tranquillement sans faire de mal à personne (pour l'instant). Le petit couple d'amoureux devant nous commençait à s'exciter un peu trop à mon goût. Déjà que la vision de roucoulade de pigeons mielleux me donne la nausée, mais si en plus il cherche les coups, ça va mal finir. Non, je ne parle pas de me battre... je ne vais pas casser la gueule à tout ce qui passe. C'est une image en gros. Lorsque Holly lui répondait il était complètement choqué. Moi je rigolais et il tournait son regard vers moi. D'un ton très sec il me sortait que je devais contrôler ma copine. Sous-entendant ma "petite" copine. Ce n'est pas ce qui me dérangerais, avouons-le, elle est plutôt jolie. La simple idée de l'amour et du couple me donnait envie de me jeter par la fenêtre. Je soupirais donc longuement avant de lui répondre.

-Je préfère ça, que des roucoulades mielleuses dans un cinéma, c'est tellement cliché que s'en est pitoyable l'ami... Ta copine va partir en courant avec ce genre d'attitude bidon.

J'y avais peut-être été un peu fort, mais bon, il faut bien le remettre à sa place. Puis franchement, emmener sa copine au cinéma pour ce faire des papouilles dans le noir, c'est ridicule. On voit ça des films américains avec des ados et tout le reste. En tout cas une chose est sûre, ça l'avait définitivement calmé. Il se retournait en lâchant un "pffff" magistral, signe que j'avais réussi mon opération. Le film pouvait enfin commencer dans le plus grand silence. Dès le début l'ambiance censé être drôle était posé. La propulsasse riait légèrement aux premières apparitions du héros. Héros avec un charisme d'huitre et un talent de moule, c'était navrant. Ce film était très bien noté par les critiques et par les spectateurs. Pour moi ça commençait mal. Bon, il faut avouer que je suis surement le plus chiant de tous les spectateurs. Pour qu'un film me plaise il en faut beaucoup. Je penchais la tête vers ma "partenaire" de cinéma.

-C'est juste moi ou l'acteur possède autant de talent que ma grand-mère ? Bien que ma grand-mère soit surement plus douée que lui... En tout cas lui il est mauvais.

Bien sûr le petit couple devant moi se retournait pour me jeter un regard noir. Par gentillesse et en guise de réponse, je leur jetais du popcorn en leur disant chut à mon tour. Je sentais bien dans son regard qu'il était agacé. Il faut dire que c'était la seconde attaque de popcorn. Il l'avait bien mérité ! Sous les ordres de sa copine il se retournait sans broncher. Le film continuait et une actrice que j'aimais bien, entrait en scène. Soudain je me retournais vers Holly. Je faisais la navette entre écran, Holly, écran, Holly... une ressemblance avec l'actrice ! Bon ce n'était pas son portrait, mais quand même il y avait un petit air. Je prenais une gorgée de mon soda avant de lui faire la remarque.

-C'est fou comme tu ressembles à cette actrice Holly... S'en est troublant, je suis sous le charme... Aller soyons fous, faisons-nous des câlins dans le noir, tu veux bien ?

Je rigolais, un peu fort, mais surtout tout seul. Ce qui ne me dérangeait pas, mais tous autour cherchait ce qu'il y avait de drôle dans le film. Ce n'était pas le film, mais ce que j'avais dit. Je crois que je n'ai jamais dit une telle conneries depuis longtemps. Bien sûr, si elle ressemblait vraiment à l'actrice, pourquoi pas ? Non, en fait, même sans ça je doute que ça aurait été le cas. Encore une fois, ce n'est pas contre elle. L'amour attitre plus d'emmerde que de bonheur, c'est scientifiquement prouvé. C'est peut-être que dans ma tête ou bien toutes mes relations sont vouées à l'échec. Je m'interrogerais sur mon comportement. Je me dirais que c'est pour ça que je suis méchant parfois. Je refoule mes sentiments et je répercute ma haine sur les autres. Blabla bla blablabla bla... C'est ennuyeux à mourir. C'est fou quand même, je m'ennuis tellement dans ce film que je pense à ça. Une séance chez le psy dans ma tête. Je suis mon propre psy, ça ne risque pas d'avancer des masses.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Du grabuge au cinéma !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Du grabuge au cinéma !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La mort la plus lente de tout le cinéma : Sortez le pop-corn
» L'ambassadeur Fritz Cinéas précise
» Listes pour le Grabuge
» Les couples célèbres du cinéma
» Le printemps du cinéma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: MATSUYAMA :: » Centre-ville :: « Cinéma-