Le Pensionnat Rayen est un RPG manga où tu incarnes un adolescent de quinze ans et plus ou un adulte du personnel, dans un pensionnat remplis d'élèves aux caractères bien divers. Entres originaux, musiciens, gothiques, sportifs, pom-pom girls, neutres, racailles, emos, artistes et punks, trouveras-tu ta place ?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 » Indee Bennet.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: » Indee Bennet.   Mar 19 Fév - 20:08



Alors,qui es-tu ?

- Noms & prénoms : Indee Bennet
- Âge : 17ans
- Nationalité : Anglaise & Amérindienne
- Orientation sexuelle : Hétérosexuelle

- Année scolaire ou profession : 2éme année
- Groupe : Artist Talent
- Pourquoi ce groupe : Le dessin et la photographie sont mes passions.
- Personnage sur l'avatar: Tomoe Mami

Mieux vaut un mauvais caractère que pas de caractère du tout, non?

Je semble plutôt simple aux premiers regards, mais ce qui se cache à l'intérieur est beaucoup plus complexe, même si certain trais se lisent très facilement sur mon visage. Comme, ma délicatesse pas exemple. Je n'aime pas que les choses soient faites brutalement, une chose travaillée doucement c'est nettement plus beau à mes yeux. Quand je veux quelque chose je le fais savoir, délicatement, mais on le sait et je fais pareil quand je veux dire quelque chose, mais sans trop offenser la personne. Mentir c'est mal, mais blesser une personne parce qu'on lui a dit franco quelque chose, ça l'est aussi, donc il vaut viser le juste milieu. Je suis assez confiante et repliée sur moi-même. Fille de mère célibataire aux revenus faibles, j'ai appris avec le temps à me débrouiller seule, ma mère avait trop de problèmes pour qu'elle m'aide à régler les miens. Je suis très près d'elle, c'est la seule personne, je crois, à qui j'arrive à exprimer mes sentiments. Je suis plutôt sensible, ca se voit très bien sur mon visage d’ailleurs, je suis toujours étonnée d’un rien. Je suis assez ouverte d'esprit, mais que je pense avoir raison, se n'est même plus la peine d'essayer de me prouver par a plus z que j'ai tord, ça ne marchera pas. Je canalise tout en moi-même et la seule façon de l'évacuer pour moi, c'est le dessin .Malgré ça, je reste une jeune fille un peu fofolle, le genre à courir dans un pré en chantant d'une voix forte. Je suis une grande fêtarde, m'amuser prime, c'est d'ailleurs rare qu'on s'ennuie quand je suis là et je dis pour ça pour me vanter, loin de là, mais je suis plutôt drôle et j'ai toujours pleins de blagues, souvent nulles, en tête. Et même si elles font rire rarement les gens, moi j'en pleure de joie. Ou alors c'est ma maladresse qui les fait rire. De toute façon un rien me fait rire et si je ne rigole pas, je parle. Un vrai moulin à paroles. Au début je suis plutôt timide, mais dès que je connais les gens, je deviens très sociale, un peu trop même des fois... Je suis curieuse et j'ai une légère tendance à vouloir tout savoir sur les personnes qui m'entourent. A part ça, je suis plutôt énergique, enthousiaste et surtout ambitieuse. Après je suis plutôt jalouse et protectrice. Je crois que c'est à peu près tout...

Je n'ai pas de problèmes avec mon physique de jeune premier.

Mon physique… Donc oui. On va dire que je plutôt dans la normale ? Je suis une jeune fille assez grande, surtout avec mes talons que je porte pratiquement tous le temps. Je mesure dans les 1m67, ce n’est pas si grand que ça mais avec six ou huit centimètres au bout de chaque chaussure tout de suite je suis beaucoup plus grande J’ai un petit ventre tout plat et ma poitrine est ni trop grosse ni trop petite, une belle poitrine en gros, enfin, je pense. J’ai la peau plutôt pâle, que je dois à ma mère d’origine anglaise. Puis il y a mon visage toujours enfantin. Je le trouve assez jolie, avec cette peau si lisse au teint uni grâce à un peu de fond de teint claire rosé. Au milieu de ce dernier ce trouve deux perles, des yeux marrons, ni trop gros, ni trop petit. Celles-ci reposent sur un petit nez. J’ai aussi une fine bouche souvent accompagnée d’un rouge à lèvre rouge assez claire. Evidement comme presque toutes les jeunes filles de mon age je me maquille mais en restant le plus naturel possible, mon but n’étant pas de ressembler a une palette de peinture. Sur tout cela, tombe en cascade, mes longs cheveux blonds, cadeau de la maman, mais ondulé, cadeau du papa. Enfin, blond, il tourne des fois, couleurs cuivre en hivers, mais c’est plutôt rare. De plus, je ne m’habille pas d’une façon particulière, disons que je laisse mon instinct me guider sur quels vêtements porter. Après, je suis plus souvent dans des couleurs claires et gaie. On m’identifiera plus facilement à mes deux tatouages, le premier étant dessous mon pouce est formant une petite fleur marron qui est plutôt discrète. Mais j’en ai aussi un autre, sur la cheville, juste le mot « free ~ ». Voilà, après, c’est à vous de découvrir le reste.

Ce n’est pas nous qui faisons l’histoire. C’est l’histoire qui nous fait.

[justify] Une rencontre, une histoire, deux êtres qui n'en formaient qu'un. Mais le temps passe, et des obstacles se mettent en travers. Ils s'éloignent l'un de l'autre, mais un secret est là. Milieu novembre 1992, une jeune femme d'une petite vingtaine années, était assise, seule, sur un banc du parc en pleine nuit, ayant l'air d'attendant quelqu'un. Le visage pâle, remplit de peur, elle regardait face à elle. On voyait dans ses yeux toute sa tristesse, elle se rongeait les ongles quand la personne arriva, elle savait se qu’il s’apprêtait à lui dire. Elle se leva doucement et se dirigea vers lui tête baissée. Elle lui attrapait les mains, ils parlèrent, l'un en face de l'autre. Au début, leurs regards étaient plongés l'un dans l'autre, comme deux amoureux, mais au fur et à mesure, les yeux se baissèrent et les larmes coulèrent. La jeune femme, pleurait laissant couler quelques larmes sur son visage au trait anglais. Lui en revanche, n'était pas triste, mais froid et se contentais de la serrer dans ses bras sachant qu’il allait laisser derrière lui, non pas sa femme, mais sa femme et son enfant. Sa fille. Ils passèrent leur dernière nuit l’un dans les bras de l’autre et le lendemain c’est à la gare qu’il lui a dit adieu. Elle tenta de le poursuivre, mais il était trop tard, il était parti, il avait bien disparu, plus vite qu'on l'aurait voulu. La jeune femme resta seule assise en pleurant sur le quai de la gare, se tenant le ventre, espérant qu'il revienne vite. C'est ce jour-là, que je perdis mon père, alors que je n’étais toujours pas de ce monde.

C’est donc seule que ma mère m’éleva. Elle prit un petit studio dans les bas quartiers de Londres jusqu’à mes 3ans, elle travaillait de nuit dans une entreprise de nettoyage de bureaux et s’occuper de moi la journée. Deux à trois fois par semaine, la voisine venait avec sa petite fille plus âgée que moi, pour que ma mère se repose. Une brave dame. C’était un peu comme une grand-mère pour moi. J’aimais bien m’amuser avec sa fille, bon il n’y avait pas beaucoup d’espace, mais ça suffisait. Quand on n’a pas grand-chose, on se rend mieux compte de la valeur des choses, un rien peut être source de bonheur. Je grandis comme ça. Ma mère changea d’horaire de travail à mon entrée en maternelle. C’était mieux, tous les soirs je pouvais rester avec elle, et puis elle était moins fatiguée, donc plus agréable. Je ne pouvais me passer d’elle, à l’école je n’étais pas très bien traiter, même si mon père était mort pour servir le pays, et ma mère lutter tous les jours pour que je survive. J’étais pauvre, et les gens ne voyait pas plus haut que ça. Un jour quelques personnes de l’immeuble c’étaient réunies pour discuter de la vie de l’immeuble, c’est lors de cette réunion, que ma voisine proposa de monter une sorte de petit club d’art ayant un assez grand nombre d’enfants dans l’immeuble. Tout le monde était pour, surtout qu’elle acceptait de nous garder gratuitement. Cette femme était vraiment un ange, elle faisait tout pour tout le monde. Etant de repos les mercredis, c’est ce jour là que s’animait le club. C’est ainsi que je découvrais vraiment l’art.

Les années passées et des gens remplaçaient ma voisine qui commençait à se faire veille. J'y allais tous les mercredis ne loupant jamais un cours. Ca me calmer, me permettait d'évacuée ma semaine, et puis j’aimais ça tout simplement. Là bas personne se jugeait, on était tous dans le même cas financier et on l'oublier tous nos problèmes pour une heure trente, toutes les semaines. Le dessin devint une vraie passion, je m’entrainais tout le temps, dans la rue, partout. Avec le temps ma mère trouva un meilleur travail et nous permis de déménager. Je n'avais donc plus d'endroit pour décompresser. Certes je vivais mieux, j'avais une chambre rien que pour moi, et le travail de ma mère était moins dur, mais ça me manquait énormément. Habitant désormais dans une petite campagne, je sortais souvent me promener dans les champs hurlant un bon coup dedans pour être mieux. Je m'entendais bien avec les gens de mon collège, on sortait tous ensemble en groupe, je vivais une belle vie. Mais je voulais vraiment reprendre le dessin, il n'y avait que ça qui comptait pour moi. Et ça ma mère et mes ami(e) s le savaient, vu que je laissais des brochures un peu partout d’académie diverses chez moi et en glissant ça dans pratiquement toutes mes conversation avec ma mère. Mais elle tenait à ce que je finisse d'abord le collège, avant de faire quoi que ce soit. Pour noël elle m’inscrivait à un concours, et je passai les vacances à m’entraîner. Je n’étais jamais passé devant un jury, pour moi c’était une grande première. Mais j’étais tellement heureuse de pouvoir re dessiner, et de pouvoir être juger un peu pour savoir ou j’en étais. Ce jour là, je dessinais donc devant un jury pendant 2h, je ne savais si c’était bien, si c’était beau, et je m’en fichais, tellement j’étais heureuse. Après l’épreuve et avant les résultats, j’eu la chance de parler à un grand photographe qui était là. On discuta pendant une bonne heure, d’art, de dessin et de photographie, c’est aussi une chose qui me plairait de faire, la photo. Ce monsieur me proposait d’ailleurs de prendre des cours avec lui. Il prêterait un appareil pour débuter. C’est se qu’il se passait, je pris de multiples cours avec lui, qui n’était pas très cher pour ma mére. Quelques années plus tard, j’eu la reconnaissance de mon talent par mon professeurs. Il me donnait des cours de plus en plus pointu sur la photo, de nombreuses technique. J'adorais ça, j'aimais ça. Chez moi, je m'ennuyais alors je me rappelais que j'avais mon appareil photo au fond d'un placard, ma mère l’avait gagné à un loto. Je l'ai ressorti et voilà c'était reparti. Il était mon seul ami pendant la journée désormais. Mais voilà prendre toujours la même chose c'était lassant... je voulais partir, voyager ailleurs et avoir des amis qui sont comme moi. Mais voilà pour partir c'était difficile. Les jours passaient et je m'ennuyais de plus un plus. C'est alors qu'un samedi mon prof d'arts est venu chez moi une brochure à la main *pensionnat Rayen*. Il parla à ma mére lui disant que ce pensionnat était une grande chance pour moi mais que malheureusement il était à Matsuyama a Japon. Pour moi c'était foutu. Mais ma mére accepta pour mon plus grand bonheur et m'offrit en plus un beau reflex. Et voilà comment je suis arrivé ici à Rayen mon reflex à la main.

C'est l'heure d'enlever les masques.. !

- Surnom : Indee ca ira très bien !
- Comment avez-vous trouver notre forum ? Je connais quelqu'un qui connait quelqu'un qui connait quelqu'un.... qui a entendu parlé d'ici!
- Prouvez-nous que vous avez-lu le règlement : Code bon By Akib.



Dernière édition par Indee Bennet le Mar 19 Fév - 22:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Akiba Kagome


Masculin
Messages : 536
Age du perso : 19 ans.
♥ Côté coeur : Une belle jeune demoiselle.

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 3eme
♣ Colocataires:
♣ Relations:

MessageSujet: Re: » Indee Bennet.   Mar 19 Fév - 20:37

Bonjours/Bonsoirs.

Bienvenue a toi tu a deux semaine pour finir ta fiche de présentation a partir de cette instant, si tu a la moindre question ou autre n'hésite pas a nous le demander via Mp ou Chat box quand nous y sommes.

Akiba.

Edit'incruste : N'oublie pas d'activer ta "Carte d'identité" dans l'onglet "Profil" ! :)
{Ringo. ♪}
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: » Indee Bennet.   Mar 19 Fév - 22:38

Voilà j'ai fini !:D
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Akiba Kagome


Masculin
Messages : 536
Age du perso : 19 ans.
♥ Côté coeur : Une belle jeune demoiselle.

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 3eme
♣ Colocataires:
♣ Relations:

MessageSujet: Re: » Indee Bennet.   Mer 20 Fév - 0:05

Tout est 'bon' je te valide sur le champ.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: » Indee Bennet.   

Revenir en haut Aller en bas
 

» Indee Bennet.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CHLOE BENNET
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier
» Keira Hollow. [validée]
» Replik rico sou yon pos lot forom lan:''Comment reconnaitre un congo.''
» UN TRES BEAU TEXTE SUR LE REGIME DE DUVALIER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: GESTION DES PERSONNAGES :: » Huh, mais, qui es-tu ? :: « Fiches Validées-