Le Pensionnat Rayen est un RPG manga où tu incarnes un adolescent de quinze ans et plus ou un adulte du personnel, dans un pensionnat remplis d'élèves aux caractères bien divers. Entres originaux, musiciens, gothiques, sportifs, pom-pom girls, neutres, racailles, emos, artistes et punks, trouveras-tu ta place ?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Se perdre dans la rue... Et ramener une élève chez soi, ça peut paraître bizarre. [Halley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Atsuhito Shimaru
Infinite Love ∞
Masculin
Messages : 26
Age du perso : 23 ans.
♥ Côté coeur : Boum.

Carte d'identité
♣ Année scolaire: Plus aucune.
♣ Colocataires: Vit seul.
♣ Relations:

MessageSujet: Se perdre dans la rue... Et ramener une élève chez soi, ça peut paraître bizarre. [Halley]   Lun 11 Mar - 17:40

Rencontrer une jeune fille dans la rue, alors que je me suis perdu, c'est un peu idiot. Sur le coup, je savais vraiment pas où j'étais. Je m'étais maudit intérieurement, et pas qu'un peu, d'avoir partagé mon trouble et mon léger problème d'orientation avec une demoiselle de l'établissement scolaire où je travaillais. Enfin bon, c'était rien de bien grave, mais j'avais peur que cette demoiselle en parle à mes élèves. Parce que oui, je ne l'avais pas comme élève. C'était déjà ça. À présent, Halley -car oui, elle s'appelait Halley- et moi étions debout au pied de mon immeuble... Je venais de lui dire que j'allais devoir aller me chercher des vêtements pour aller donner des cours, et que j'allais manger un morceau. En effet, il me fallait toujours un certain laps de temps entre mon repas et le moment où j'allais danser. Parce que manger, et danser juste après, c'était dur... Ça faisait mal au ventre et ça me collait des nausées. Non, je ne suis pas une femme en début de grossesse, j'ai simplement appris à modérer mes mots et à atténuer les choses... Pas très classes de mon existence. Avoir vécu plusieurs années avec Amu m'aidait. Non mais... Pourquoi me mettais-je à penser à Amu? Ça allait faire la deuxième fois de la journée, la première ayant été lorsque la demoiselle avait dit que la danse était une chose « Cool ». Amu aussi lui avait dit ça un jour, lorsqu'ils étaient arrivés à New York. « Atsuuu ! C'est c'est trop Cool de danser ici, et surtout d'être avec toi ! C'est cool la danse ! » Que de souvenirs... Qu'il ne fallait pas que je laisse revenir, simplement parce que ça me mettrait dans une situation bizarre. Ça me rendrait... Triste. J'étais rarement triste. Mais lorsque je l'étais, je l'étais pour de bon et pendant un long moment. En fait, je le restais jusqu'à ce que je me prenne une bonne grosse cuite, que j'aie un bon gros mal de tête qui m'empêche de m'apitoyer sur mon sort en fait.

Je secouais la tête brièvement, puis tournai mon visage vers la jeune fille près de moi avec un léger sourire sur les lèvres.

« Excuse moi, j'ai eu une absence. Bon, tu viens? »

Et sans lui laisser le temps de répondre, j'allais ouvrir la porte pour entrer dans l'immeuble, faisant un pas en avant. Je refis un pas en arrière pour poser une main dans le dos de Halley, et pour la pousser doucement en avant, la menant devant moi pour qu'elle entre. Je pouvais paraitre inquisiteur, et un peu satyre sur les bords, mais ce que je faisais n'était pas méchamment. C'était simplement pour ne pas la laisser dehors car j'allais prendre du temps et que l'abandonner dehors ne me semblait pas être une possibilité envisageable. Donc je la poussais doucement, la guidant vers le deuxième étage, lieu où se trouvait mon appartement. En arrivant devant la porte de celui ci, je l'ouvrais et invitais la jeune étudiante à entrer, refermant la porte derrière nous.

« Voilà mon appartement... Pas encore décoré mais bon... »

Mon appartement était spacieux, mais encore rempli de cartons et avec des murs blancs. Je la guidais jusqu'à ma cuisine, une des seules pièces de la maison qui était meublée. Je m'assis sur un tabouret, près du bar qui me servait de table... Souriant toujours à la demoiselle et remettant mes cheveux en place. Mon hôte semblait un peu mal à l'aise. Je me tournais vers elle et lui souris.

« T'as l'air toute timide, t'en fais pas, je vais pas te manger hein, tu veux boire quelque chose? »

Je me relevais de mon tabouret, et allais vers le frigo. Un frigo américain, avec un distributeur d'eau et de glaçons sur le devant. Je l'ouvris, et lui énumérait ce que j'avais en stock.

« J'ai du coca Zéro, du Shweppes, de jus de mangue... Je refermais le frigo, et me tournai vers un placard... De la grenadine... Et du thé vert.»

J'étais restée un petit garçon, avec de la grenadine dans ses placards. C'était une habitude que j'avais prise avec Amu... Enfin bon. J'espérais avoir mit l'élève à l'aise.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

∞ Vivre c'est naître, souffrir et mourir.
Et si l'on a un peu de chance, on aime et on est aimé en retour. ∞



∞ Je parle en #000033 ∞
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Halley Maryam


Féminin
Messages : 11
Age du perso : 17 ans

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 2ème
♣ Colocataires: n°XX avec ---, --- & ---
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Se perdre dans la rue... Et ramener une élève chez soi, ça peut paraître bizarre. [Halley]   Jeu 14 Mar - 0:59

Je ne pensais pas tomber sur quelqu'un d'aussi perdu que moi tout à l'heure. En encore moins aller le voir pour lui demander s'il était perdu, c'est un peu stupide quand on y repense. Bon, après, ça permet de faire des connaissances étant donné que je viens d'arriver. Mais c'est un prof... Et je vais dans son appartement. Un prof du pensionnat où je me suis inscrite. C'est plutôt drôle. Je le suis chez lui suite à son invitation et lorsque nous arrivons devant la porte, il ne réagit pas trop. Je ne dis rien et continue de le suivre jusqu'à son appart'. J'entre quand il m'invite à entrer et remarque le manque de déco, d'aménagement, de tout en fait. Il vient d'arriver. Je suis un peu hésitante une fois à l'intérieur, après tout, c'est un professeur. Et ça se voit apparemment. Je lui souris aussi avant de m'assoir.

-Ah bon ? Désolée, je n'ai pl-pa-plus l'habitude d'aller chez les gens. Je vais prendre...Euh... Jus de mangue s'il te plait !

Je ne me rends compte qu'après du beug de ma phrase. Pas grave... En même temps c'est vrai. Cela doit bien faire 2 ans que je ne suis pas sortie, sauf exception et départ définitif pour ici. On dirait que ce n'est pas beaucoup, mais ça l'est. Surtout que je me limitais à ma chambre et au couloir. Et encore, le couloir... La porte. Je regarde autours de moi. C'est grand, dommage qu'il ne soit pas plus aménagé. Il y a la cuisine, c'est déjà ça. Et le frigo est cool ! Avec le distributeur de glaçons... Je me suis assisse mais je ne pense pas pouvoir m'empêcher de bouger pendant très longtemps. Rien que là je n'arrête pas de bouger mes jambes. Et on m'a souvent dit que je devrais me calmer, stopper toute cette énergie. Je n'ai jamais compris pourquoi. Et je ne suis pas tout le temps comme ça. C'est très facile de me faire perdre mon entrain. Un téléphone et c'est fait.

Pendant qu'il sort les verres, je me lève pour me diriger vers le frigo. Comment ça marche ? Appuyer là ? Je ne préfère pas, je sais que je ne suis pas chez moi. Mais bon, les glaçons m’appellent. Enfin, la machine. Raah, non, je dois pas toucher. Bon tant pis. J'appuie sur un bouton au hasard quand il tourne le dos. Un seul glaçon sort. J'en fais quoi maintenant ? J'aurais dû y penser avant... Je suis coincée avec, je ne peux pas le laisser fondre sur le truc. Et puis comment expliquer ? "Bah tu sais, j'ai fais comme chez moi, j'ai touché à tout et j'aurais pu casser ton frigo. Mais t'inquiètes, c'est normal." Tout à fait, ce serait parfait pour me faire détester. Non, horrible. Je prends donc le glaçon pour le manger. Juste quand il se retourne. Je suis pas douée, toujours obligée de toucher à tout. Je lui sourit encore et montre le frigo.

-Je voulais voir la machine à glaçons. ...Ah c'est froid !

Oui, le glaçon est vraiment froid. Je retourne m'assoir en l'avalant plutôt difficilement. Mais qu'est-ce qui m'a pris de le manger ?! Bref... Ce n'est rien, c'est juste très froid. Je regarde dans la salle principale. C'est déprimant les cartons n'empêche. Mais moi même, je n'ai pas installé mes affaires, à moitié seulement. *et comme je suis bordélique, ça promet pour la suite. Mes affaires traînent partout, c'est infernal.

-Tu viens juste d'arriver ?


Je ne sais plus s'il me l'a déjà dit ou non.


Revenir en haut Aller en bas
 

Se perdre dans la rue... Et ramener une élève chez soi, ça peut paraître bizarre. [Halley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Devinettes
» L'Art de se Perdre dans les Couloirs
» Se perdre dans les fleurs (Pv Isabelle Dupré)
» Bilbo le hobbit
» Centre commercial d'Illumis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: MATSUYAMA :: » Quartier Résidentiel-