Le Pensionnat Rayen est un RPG manga où tu incarnes un adolescent de quinze ans et plus ou un adulte du personnel, dans un pensionnat remplis d'élèves aux caractères bien divers. Entres originaux, musiciens, gothiques, sportifs, pom-pom girls, neutres, racailles, emos, artistes et punks, trouveras-tu ta place ?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 ♥ Journal d'un enfant du siècle ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Aika Tsumetai


Masculin
Messages : 43
Age du perso : 19 ans
♥ Côté coeur : " Je me repose, mais mon coeur veille." de Salomon

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 3ème année
♣ Colocataires: n°38 avec Katie Sasaki, --- & ---
♣ Relations:

MessageSujet: ♥ Journal d'un enfant du siècle ♥   Mer 20 Mar - 2:27





Journal d'un enfant du siècle...



•Le mardi 19 Mars •

Prélude à la folie..

Nous sommes le 18 mars, je vous salue à vous lecteur. À l'instant ou je vous écrit le jours nous fait sa révérence. Le ciel se teinte de pourpre et d'or, mais cette beauté n'est guère éternel et la tempête s'annonce. La nuit est déjà tombée recouvrant le monde de son voile opaque. L'hiver bat son plein venant,à grand fracas, frapper à ma fenêtre. Violente nature pourquoi pleure-tu ainsi? Toi mère de toute les mères pourquoi tant de hargne. T'a violence n'a pas de langage et pourtant tu frappes tes enfants avec tendresse. Est ce pour me rappeler à toi que tu hurles. Oui! La nuit m'appel. Je viens vers toi, ô douce souffrance enlace moi de tes ronces mère nature. Que tes épines lacèrent ma peau et déchirent mon âme comme du vulgaire papier. Que l'amertume de mes larmes se mêle à l'odeur de ton sang. J'entend le bruit des tambours, quel violente musique. Est ce là les battements de ton cœur en cadence que j'entend. Quel délicieux supplice,ô fléau de toute les nations emporte moi.
La neige vient recouvrir la terre d'un fin manteau blanc. Blanc comme ton visage, se visage inerte que j'ai caressé pour la dernière fois lorsqu'il baignait dans son propre sang. Souvenir, que de souvenir qui empoisonne mon esprit.Cette ignominie, affublant mon âme me transperce le cœur. Je me rattache au fil de tes désirs pour ne pas m'effondrer. Je t'espère en vain car nul ne revient du royaume des morts. Je tremble, je tremble comme à se dernier jours, il fait si sombre. L'obscurité m'entoure, les ombres m'enlacent dans une indicible danse.Le doute, la méfiance s'empare de moi tel une vulgaire obsession. J'ai commis l'erreurs de t'abandonner. Mes rêves se sont évanoui au même instant que ton dernier souffle. Oh, ma sœur, mon amour pourquoi se regard fixe, pourquoi cette peau si froide et sans fraîcheur. Toi qui ne verra plus jamais la lumière. Pourquoi m'as-tu abandonné?
Mon cœur bat pour deux, il souffre de ta présence en son sein. Les violons pleurent leur enfant de lumière. Mes mains saignent de trop jouer tes souvenirs. Ma vie ne vaut pas la tienne alors pourquoi suis-je encore en vie? Ses larmes me brûle la peau et arrache mon âme. Revient-moi mon ange de musique. Jouons notre concerto pour deux. Dansons cette valse sans vergogne. Tu es ma prison, mon église, mon sanctuaire. Je veux pouvoir embrasser tes blessures et bercer tes pleurs. Dors mon ange dans l'éternel clarté des cieux qui ne valent pas ton immense beauté.


Code by Choco


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aika Tsumetai


Masculin
Messages : 43
Age du perso : 19 ans
♥ Côté coeur : " Je me repose, mais mon coeur veille." de Salomon

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 3ème année
♣ Colocataires: n°38 avec Katie Sasaki, --- & ---
♣ Relations:

MessageSujet: Re: ♥ Journal d'un enfant du siècle ♥   Mer 20 Mar - 23:55





Journal d'un enfant du siècle...



•Le mercredi 20 Mars •

Confession d'un cœur brisé...

Nous sommes le 20 mars, et je dois me confesser à toi mon cher journal. Cette nuit j'ai rêvé d'elle, si on peut employé le mot rêve. J'ai l'impression de couler dans les profondeurs d'un océan sans fond. Je suffoque rien qu'à l'idée d'y penser. Les ténèbres ont fait de moi leur serviteur. J'étais là sans rien pouvoir faire j'étais revenu un an en arrière. Nous étions le 17 avril 2012, le jour où tout à basculé dans ma vie et où la tienne c'est arrêté. Ce corps qui m'appartenais n'était pas celui de mes dix-huit ans mais celui de mes huit ans. J'avais peur sans savoir pourquoi. Je courais dans le long couloir de l'aile nord de notre manoir.
J'entrais péniblement dans ta chambre, là où on t'a retrouvée. Je me cachais dans ton armoire quand la pièce si anciennement éclairé baignât dans l'obscurité la plus totale. J'entrouvrit la porte de l'armoire pour voir si tu approchais j'entendais ta voix. Cette voix si cristalline était déchirée par des hurlements indescriptibles. Tu souffrais... Ce fut a un énième hurlements que je te vis ouvrir la porte violemment . Tu marchais avec difficulté serrant ton abdomens rougeâtre. Des pas lourds provenaient du couloir des pas de plus en plus sonores. Une ombre entra soudain dans ton sanctuaire. Une ombre menaçante tenant en sa main un sabre. La seule chose que je pus distinguer chez cet homme fut son regard. Il était froid, sans aucune expression. Je voulu hurler pour te prévenir qu'il était la mais tu me regardas en me souriant posant délicatement un doigt sur tes lèvres comme lorsque l'on jouaient à cache-cache avec nos cousins. Je te regardais lorsque ma vision se brouilla de larmes. Je pleurais en silence voyant ta mort arriver. Tu gémissais et moi j'étais impuissant devant cet horrible spectacle.
La lame du sabre vint éclairée toute la pièce d'une lumière blanchâtre et vint s'écraser sur ton dos. Ton sang vint atterrir sur mon visage pour finir sa course sur mes lèvres puis dans ma bouche. Tu ne fit aucun bruit. Ton silence me glaça le sang, tes dernières paroles dite dans un soupire furent " mourir en silence c'est mourir noblement." Tes yeux se fermèrent tranquillement et tu disparus. Toi ma grande sœur tu avais disparue. Il ne restait de toi qu'un corps sans vie que je ne voulais pas reconnaître. L'ombre disparu, et l'odeur de ton sang embauma la pièce. Je sorti de l'armoire pour caresser ton visage. Se visage qui ne sourirait plus jamais... C'est ainsi que je me réveilla. Tout est de ma faute si seulement j'avais été la. Même dans mes rêves je reste un incapable. Je suis un monstre qui devrai mourir de son ignominie!




Code by Choco


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
 

♥ Journal d'un enfant du siècle ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ♥️Petite Panthère ~ LIFE NEVER WAITS♥️ || Signature & histoire
» Océane R. Un retour inattendu ♥ [A FINIR]
» L'enfant et le mur. (acrylique 41cm X 51cm)
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: GESTION DES PERSONNAGES :: Journaux intimes-