Le Pensionnat Rayen est un RPG manga où tu incarnes un adolescent de quinze ans et plus ou un adulte du personnel, dans un pensionnat remplis d'élèves aux caractères bien divers. Entres originaux, musiciens, gothiques, sportifs, pom-pom girls, neutres, racailles, emos, artistes et punks, trouveras-tu ta place ?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Dude... I'm drunk [Pv Ren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Zackary Maverick


Masculin
Messages : 14
Age du perso : 19 ans
♥ Côté coeur : Nevermore

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 3ième
♣ Colocataires: Emily S. Williams, Dylan Person et Aleksei au nom imprononçable!
♣ Relations:

MessageSujet: Dude... I'm drunk [Pv Ren]   Mer 20 Mar - 21:46



Dude… I’m drunk



If you can’t be a good influence,
then be a terrible warning.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Porte.
Je ne l’ai pas vu venir, ce cadre de porte. La musique, les gens, j’imagine que l’alcool aussi a quelque chose à voir là-dedans, ont fait en sorte que je ne vois pas très clair en ce moment. Franchement, tout est relativement flou. Passant ma main sur mon visage, je reprenais mes esprits. « Ça va Maverick ? » m’avait demandé une fille. Je lui fis rapidement un signe de la main, souriant avec maladresse, et elle retourna danser avec ses amies. Les filles, ce soir, ne semblent pas super conscientes qu’il fait assez froid dehors. Certes, il ne neige pas, mais le vent froid est présent. Des mini-jupes/shorts, des chandails trop courts. Je n’ai rien contre, mais j’imagine juste le nombre de filles qui seront malades demain. C’est en regardant une fille passer que je fonçais dans une chaise. D’accord, je l’admets, je suis soûl. Ce n’est pas seulement le cul de cette fille qui m’a distrait, mais aussi l’alcool qui circule dans mon sang. Sérieusement, je ne suis définitivement pas en état de conduire. Je suis venu ici en voiture, comment diable vais-je rentrer chez moi? Je secouais la tête, continuant ma route parmi la foule de gens. C’est fou le nombre de personnes qu’on peut entrer dans une si petite maison. D’ailleurs, je n’ai pas la moindre idée du nom du mec qui organise ce party, ni même si c’était sous invitation. Quoiqu’il en soit, vu la quantité de peuple qui est présent ce soir, je me doute que ça soit un open house.

Inconsciemment, je suppose que je sais ce que je fais, avec ces deux bières en main, et où je vais… Du moins, je l’espère, car je sais parfaitement que, consciemment, je n’ai aucune idée de mon but actuel. Je m’arrêtais deux secondes et parlais avec cette jolie fille. Il est clair qu’elle ignore autant que moi où je me rendais ainsi titubant, mais tout de même, elle était trop belle pour juste passer à côté sans lui parler. Elle disait être accompagnée de ses amies, dont une qui connaissait l’hôte. Elle me parlait de tout cela en jouant avec le bas de mon chandail. Subtilement, elle se mordillait la lèvre du bas, souriant en coin. Mignonne, pensais-je. Elle s’approcha de moi et me prit l’une de mes bières avec un clin d’œil. Franchement, je n’ai rien dit. Je l’ai juste laissé partir, se morfondre dans la foule. Rapidement, je l’avais perdu du regard, je restais planté là, comme un con, à sourire. Elle était sûrement allée rejoindre ses amies… Oh! C’est ça! Je m’en souviens! J’allais moi aussi retrouver un pote. Voir que j’ai oublié ça. Ma mémoire me fait défaut… ça peut expliquer mes résultats minables dans les examens. Justement, est-ce que je n’avais pas un test de japonais demain? Si c’est le cas… qu’à cela ne tienne. Un de coulé de plus ou de moins, ça ne change rien à une moyenne déjà pourrie.

Une fois arrivé dans la serre, où les gens discutaient, fumaient et relaxaient, je passais avec difficulté entre eux, souriant comme un con. Je tassais l’attroupement de filles qui étaient autour du sofa et m’assis en indien sur celui-ci. Installé là, il y avait cet imbécile qui jouait de la guitare. Replaçant ma tuque vers l’arrière, je donnais un petit coup de bouteille sur la tête de Ren. Il sortit de sa bulle et cessa de jouer sa guitare. Les filles qui paillaient arrêtèrent assez vite et commençaient à faire de l’air. Je souriais au brun et ouvrit la bière. « J’étais supposé t’en ramener une » dis-je, soufflant dans la bouteille, l’air perdu. C’est pas ma faute si cette fille, au nom inconnu, m’avait volé l’autre. D’accord, j’avais laissé ma garde baissée, mais quand même, comment aurais-je pu lui dire non? Riant pour rien, j’ajoutais « Dude dude! Écoutes ben ça! ». Je pris sa guitare maladroitement et jouant avec médiocrité des accords banaux, je conclus « On se part un band… ». Ça sonnait débile, mais l’était-ce vraiment? À mon avis, c’était une bonne idée! Mais il a fallu que j’ajoute, comme un imbécile : « … Sur la lune! On se met des fucking gros speaker et on dirige le son vers la Terre! T’imagine le nombre de fan qu’on va avoir?! Genre… Des millions! » Je penchais la tête « Ou des milliards même… Je sais plus en fait… y’a combien de monde sur Terre…? Genre, 14 millions, non? ». Je réfléchissais, mordillant le bord de la bouteille de verre. « Dude… I’m drunk » soufflais-je, riant ensuite.

Je me laissais tomber le dos sur le reste du sofa, fixant le plafond. « Hey, c’est un chick qui a prit ta bière » dis-je, inutilement. Quand je suis soûl, j’ai souvent tendance à dire des détails stupides. Des petites choses sans importances qui deviennent importantes seulement si l’autre personne est aussi soûle.
One vodka
Twwo Voddka
Trthee Vojadka
Drop dead.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Hope it gives you hell:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ren Phee


Masculin
Messages : 107
Age du perso : 17 y.old
♥ Côté coeur : Petit Poney qui galloppeeeeeeeeeee, qui gallopeuuhhh ~

Carte d'identité
♣ Année scolaire: 2ème Année
♣ Colocataires: Rei Akimera & Dwayne Miller & Naomi Otsuka
♣ Relations:

MessageSujet: Re: Dude... I'm drunk [Pv Ren]   Mer 27 Mar - 6:47



Dude... I'm drunk!
★ Feat. Zackary Maverick




Je sais que quand je sors avec Zackary, les gens peuvent fermer leur porte à double tour, parce qu'une apocalypse se prépare. J'exagère peut-être un peu, mais il y a tout de même un lourd fond de vérités. C'est donc en toute connaissance de cause que je suis avec lui à une fête. Ce que j'ai dans le sang, ce n'est plus de l'hémoglobine, c'est de l'alcool pur. J'ai la tête qui tourne, mais je suis beaucoup trop saoul pour m'en rendre compte. À ce stade, je crois qu'on pourrait me décrocher la mâchoire que je ne sentirais pas la douleur avant d'avoir dégrisé, ce qui veut dire au réveil, dans l'après-midi. Pour l'instant, je suis à l'extérieur. Je vois bien à mon bras que j'ai des frissons, c'est frisquet ce soir. Je ne sens rien pourtant. Je suis assis et je joue tranquillement de ma guitare, entouré de filles qui se cherchent, vraisemblablement, un coup d'un soir qui soit romantique, et qui sait, peut-être l'homme de leur vie. Certaines sont très jolies. Dommage que mon coeur appartienne à quelqu'un d'autre. Enfin, je crois. Je sais pas... Je sais plus... et l'alcool n'aide pas. J'ai envie d'une autre bière. Parlant de ça, je reçois un coup de bouteille en verre sur la tête. Je cesse de gratter les cordes de mon instrument et tourne mon attention vers le détenteur de la bouteille. C'est Zack, le mec qui m'a entraîné à cette soirée. Enfin... je dis entraîné comme si j'étais là contre mon gré, c'est pas comme si j'avais offert beaucoup de résistance... voire, aucune.

« J’étais supposé t’en ramener une », je hoche la tête en réponse. Il souffle dans la bouteille. L'air expiré qui se colle à l'étroit passage d'où sort la miraculeuse "eau de vie" crée une musique qui ne dure que quelques secondes. Je ne sais pas pourquoi, ce léger sifflement résonne contre les parois de mon crâne, en parfaite harmonie avec les battements de mon muscle cardiaque, pendant au moins quinze à vingt répétitions. « Dude dude! Écoutes ben ça! » Normalement, ça m'agace énormément que les gens prennent ma guitare subitement, sans avertissement. J'ai toujours peur qu'il me la brise. Trop peu en moyen pour geindre, et surtout parce que c'est Maverick, j'ai l'habitude, je ne fais qu'exposer un bref froncement de sourcils. J'écoute ces accords maladroits et quelques sons qui ne sont pas vraiment des accords, du n'importe quoi, en bref. J'éclate de rires à son annonce : « On se part un band… ». Je sais qu'il n'est pas sérieux, mais tout de même, l'idée flotte un moment dans ma boite crânienne, en sourdine. « … Sur la lune! On se met des fucking gros speaker et on dirige le son vers la Terre! T’imagine le nombre de fan qu’on va avoir?! Genre… Des millions! » Haha! J'imagine surtout le nombre de petits vieux qui vont commettre des suicides de masse pour ne plus nous entendre. Haha. Je sais pas pourquoi, les quelques verres en trop sûrement, mais je ne peux pas m'empêcher de rire. J'en ai les larmes aux yeux et des crampes. Son commentaire n'était pas si hilarant que ça, mais soudain, tout me parait plus euphorisant. Allez, savoir. « Dude… I’m drunk ». Et, entre deux éclats de rires.

« And i'm gonna be drunk 'til the next time i'm drunk. »

« Hey, c’est un chick qui a prit ta bière »

« J'espère qu'elle était jolie au moins, que ça en ai valu la peine. » Fis-je, avec un sourire.

Je me cale plus confortablement dans le sofa, embrumé. D'un geste très mécanique, je sors un paquet de cigarettes, en prend une et l'allume avec mon zippo. Je sers le tout dans mes poches, là où ils étaient initialement. L'embout de ma cigarette s'embrase et je reprends ma guitare. Son contact sous mes doigts me rassure, me donne de l'assurance sans que je ne puisse me l'expliquer. Mais, à ce stade-ci, je m'en fous royalement. Je m'appuie contre sa rondeur et laisse échapper des volutes de fumée blanche entre mes lèvres. Le tout s'envole vers le ciel, le plafond, s'éparpille dans la foule. Ma main se perd de nouveau dans ma poche et je lance mon cellulaire au visage de Zack.

« Garde-le pour ce soir, j'ai peur de drunk text quelqu'un. »

Je rigole et lui pique sa bière. J'en prends quelques gorgées avant de la lui rendre. Je laisse la boisson coulée le long de ma gorge. Je ne sens presque rien. C'est bon signe; je suis déconnecté. Je vois une jolie blonde passée, une bière à la main. Je ne sais pas pourquoi, surtout que ça n'a aucune importance, mais je demande:

« C'est elle? »



To be continued ...




- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -



Give me love like never before,
'cause lately I've been craving more.
Revenir en haut Aller en bas
 

Dude... I'm drunk [Pv Ren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cause everybody's drunk, loud and pissed off {Feat. June
» Drunk on love (2)
» Dude, what the f**k did you do, this time ? [Apollon]
» Let's get drunk and tell eachother everything we're too afraid to say sober [Feat. Alejandro] ~Le Marais~
» Got me feeling drunk and high. So high. (Mag)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LE RESTE DU MONDE :: Ailleurs-